Accueil > Actualités > DOSSIERS > Insurrection populaire

Dernier ajout : 5 novembre.

An III de l’insurrection populaire : Que peut-on encore attendre de ce régime des « mouta mouta » et des « yada yada », s’interroge le CDAIP

 dimanche 5 novembre 2017

Ceci est un message du comité de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) à l’occasion de la commémoration de l’an III de l’insurrection populaire
Démocrates, patriotes, progressistes et révolutionnaires du Burkina Faso, Jeunesse patriotique et révolutionnaire de Ouagadougou, Chers camarades,
Au nom des organisations partie prenante de cette activité commémorative du IIIème anniversaire de l’Insurrection Populaire des 30, 31 octobre et 2 novembre 2014, je tiens à (...)

An III de l’insurrection populaire : Des OSC exigent la lumière sur les crimes

 dimanche 5 novembre 2017

Elles étaient nombreuses les personnes qui ont effectué le déplacement de la place de la Nation, le samedi 04 novembre 2017, pour une marche-meeting de protestation contre la lenteur des dossiers de crimes économiques et de sang de l’insurrection populaire et du putsch de septembre 2015. Cette marche-meeting entrant dans le cadre de la commémoration de l’an III de l’insurrection populaire d’octobre 2014 a connu la participation de plus d’une dizaine d’organisation de la société.
C’est à (...)

An III de l’insurrection populaire : Les partis de la majorité présidentielle dressent le bilan

 mercredi 1er novembre 2017

A l’occasion du 3e anniversaire de l’insurrection populaire d’octobre 2014, l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a réuni ses militants le mardi 31 octobre 2017 au Conseil burkinabè des chargeurs pour une conférence publique sur le thème : « Insurrection populaire, trois ans après, bilan et perspectives : consolidons les acquis ».
Le troisième anniversaire de l’insurrection populaire a été diversement célébré dans les grandes villes du Burkina, ce mardi 31 octobre 2017. A Ouagadougou, (...)

« Certains individus et mouvements font de l’insurrection populaire un véritable fonds de commerce », déplore Président du Parti Le Faso Autrement Dr Ablassé Ouédraogo

 mercredi 1er novembre 2017

Message du Parti Le Faso Autrement à l’occasion de l’an 3 de l’insurrection populaire
Les 30 et 31 octobre 2014, nous nous sommes insurgés contre le système d’alors, qui malgré tous les avertissements, a voulu modifier l’article 37 de notre Constitution afin de se pérenniser au pouvoir. Cette lutte a été longue et périlleuse. De nombreux Burkinabé y ont laissé leurs vies, beaucoup d’autres de nos compatriotes ont été à jamais meurtris dans leur chair et dans leur âme.
En ces moments de commémoration de (...)

An III de l’insurrection populaire : « Quelqu’un qui a sacrifié sa vie et ils sont en train de nous remercier ainsi », Abdoul Wahab Sanou, blessé de l’insurrection

 mercredi 1er novembre 2017

Etudiant en deuxième année de Géographie à l’université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo en 2014, Abdoul Wahab Sanou a été touché par une balle à la tête le 30 octobre 2014 lors de l’insurrection. Pour avoir la vie sauve, il a dû subir une intervention chirurgicale au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Obligé d’interrompre ses études à cause des séquelles, il ne sait à quel saint se vouer, trois ans après. Il demande justice et assistance. Lisez !
« On a opéré ma tête, mais jusqu’à présent je (...)

An III de l’insurrection populaire : Une commémoration au goût amer pour les victimes

 mardi 31 octobre 2017

La cérémonie commémorative de l’an III de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, a été présidée par le Président du Faso Roch Kaboré au Panthéon des martyrs de Ouaga 2000, ce mardi 31 octobre 2017. Une troisième commémoration sans une justice réclamée par les victimes et parents des martyrs.
Déjà trois ans que le peuple burkinabè s’est insurgé contre la modification de l’article 37 de la Constitution. Une insurrection qui a occasionné une trentaine de morts et des centaines de blessés. Ce mardi 31 (...)

An III de l’insurrection Populaire au Nord : Jeunes et OSC réclament justice pour les martyrs de Ouahigouya

 mardi 31 octobre 2017

L’anniversaire de l’insurrection populaire a été marqué par diverses activités à Ouahigouya. Conférence de presse, rencontre d’échanges, prières dans les lieux de culte et le recueillement ce mardi 31 octobre 2017 de quelques jeunes au cimetière « Route de Youba » où reposent trois martyrs de l’insurrection.
Dans la cité de Naaba Kango, C’est le Comité de Défense des Acquis de l’Insurrection Populaire du Yatenga (CDAIP /YTG) et la Coalition provinciale contre la vie chère (CCVC/YTG) qui ont donné le top de (...)

Commémoration de l’an III de l’insurrection populaire à Bobo-Dioulasso : Les femmes réclament justice et une prise en charge adéquate des blessés

 mardi 31 octobre 2017

Le 31 octobre 2017, les Organisations de la Société Civile (OSC) de la ville de Bobo-Dioulasso ont commémoré l’an III de l’insurrection populaire à la place Tiéfo Amoro. Au cours de la célébration, la minute de silence a été observée pour rendre hommage aux martyrs de cette insurrection. Les femmes ont saisi également cette occasion, pour réclamer beaucoup plus de justice pour toutes les victimes et surtout une prise en charge adéquate des blessés.
La place Tiefo Amoro de Bobo-Dioulasso a eu du mal à (...)

Insurrection populaire de 2014 : Trois ans après, Bobo-Dioulasso porte toujours les stigmates

 mardi 31 octobre 2017

31 octobre 2014 - 31octobre 2017, voilà déjà trois ans que le Burkina Faso a connu sa deuxième insurrection populaire marquant la fin du régime déchut. Trois ans après, Bobo porte toujours les marques de cette insurrection. En effet, cette émeute a engendré d’énormes pertes matérielles, privées ou publiques. Des maisons des hommes politiques incendiées et saccagées, des commerçants qui ont été pillé. A cela s’ajoutent la mairie centrale ainsi que le palais de la justice ont connu la colère des insurgés de (...)

An 3 de l’insurrection populaire : La Coordination des OSC de Bobo-Dioulasso réclame justice pour ses camarades tombés sur le champ de bataille

 mardi 31 octobre 2017

31 Octobre 2014 - 31 Octobre 2017, cela fait exactement trois ans, jour pour jour que le peuple burkinabé, dans toutes ses composantes sous la houlette du CFOP et de quelques OSC œuvrant pour la démocratie, ont mis un terme au système dictatorial et sanguinaire du clan COMPAORE soutenu par le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) accompagné par un certain Front dit Républicain.
Camarades militants et sympathisants de la coordination des OSC, amis de la ville de SYA, une question que nous (...)

An III de l’insurrection populaire : « Nous avons besoin de nous unir, de faire des concessions, d’accepter nos différences … », appelle le président du PNDP, Issa Tiemtoré

 mardi 31 octobre 2017

A l’occasion de l’an III de l’insurrection populaire, ce mardi, 31 octobre 2017, le parti national pour le développement et la paix (PNDP) a animé une conférence de presse en fin de matinée à Ouagadougou. Cette sortie qui vise, selon les responsables du parti, à rendre « hommages martyrs » a été l’occasion pour la jeunesse de ce parti pour lancer un appel à l’ensemble des Burkinabè, notamment les travailleurs.
Cette activité s’inscrit dans le cadre de la commémoration nationale et officielle et le parti, à (...)

« Ce qui nous préoccupe aujourd’hui, c’est la manifestation de la vérité », interpelle le président de l’association des blessés de l’insurrection populaire, Franck Sia

 mardi 31 octobre 2017

Le Burkina a commémoré ce mardi, 31 octobre 2017 sur l’ensemble du territoire national, l’an III de l’insurrection populaire qui a entraîné la chute du régime Compaoré et fait de nombreuses victimes. A cet effet, l’association des blessés de l’insurrection populaire (ABIP) a animé une conférence de presse en début d’après-midi pour faire un état des lieux et interpeller les autorités sur la situation que vivent les blessés.
« Trois ans déjà, c’est trop ». « Justice pour les victimes de l’insurrection (...)

Abdoul Karim Sango, à propos de l’insurrection populaire : "Garder le rêve intact !"

 mardi 31 octobre 2017

Ainsi va la vie des nations, les grandes révolutions peuvent se terminer dans une grosse déception ! Quand on réalise que le rêve pour lequel on s’est résolument battu a été trahi ! En ce jour, je voudrais rendre un hommage sincère à nos martyrs assassinés pour la défense d’ une société burkinabé plus libre, démocratique et juste pour tout le monde. Prompt rétablissement aux blessé !
Oui ils sont morts pour un pays où la justice est la même pour tout le monde sans aucune forme de discrimination. Un Burkina (...)

An III de l’insurrection populaire : Le message de l’Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle (APMP)

 mardi 31 octobre 2017

Peuple insurgé du Burkina Faso,
30-31 octobre 2014, 30-31 octobre 2017 : cela fait déjà trois ans que notre peuple à travers toutes ses composantes, les forces vives et particulièrement la jeunesse, dans un sursaut patriotique a dit non au régime patrimonial de monsieur Blaise COMPAORE, dans une insurrection populaire inédite. En effet, notre peuple dès le 30 octobre 2014 a pris ses responsabilités devant l’histoire et pour la postérité en prenant d’assaut l’Assemblée Nationale pour empêcher la (...)

An III de l’Insurrection populaire : Le MPP reproduit les mêmes erreurs qui ont provoqué la colère du peuple, selon Zéphirin Diabré

 mardi 31 octobre 2017

Chers compatriotes,
Ces 30 et 31 octobre 2017, la Nation burkinabè commémore l’An III de l’Insurrection populaire de 2014.
En ce souvenir de la lutte victorieuse de notre peuple, je rends un hommage vibrant et mérité aux martyrs de notre combat historique et aux nombreux blessés qui, à cette occasion, ont été meurtris dans leur chair. Que les uns reposent en paix, et que les larmes des autres soient asséchées !
L’insurrection populaire sonnait comme la fin de tout un système construit sur la (...)

Situation Nationale : Déclaration de la Coalition Ditanyè

 lundi 30 octobre 2017

Les 30 et 31 octobre prochains, le peuple burkinabè commémorera l’an trois de son héroïsme et de sa bravoure ayant conduit à la l’unique insurrection populaire de l’Afrique noire subsaharienne de ces vingt (20) dernières années. La coalition Ditanyè, fidèle à sa mission de défense et de renforcement des acquis de cet évènement historique, saisit cette occasion pour rendre un vibrant hommage au courage et à la mémoire de tous nos compatriotes, devenus victimes par la volonté d’hommes et de femmes cupides mus (...)

Dossiers de l’insurrection populaire : 17 personnes inculpées et Yacouba Isaac Zida dans la ligne de mire

 vendredi 27 octobre 2017

Le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou tient à informer l’opinion publique nationale et internationale sur l’état d’avancement des dossiers de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et des manifestations des 1er et 02 novembre 2014 que connait le tribunal de grande instance de Ouaga.
En effet dans un précédent communiqué, il avait été porté à votre connaissance que trois (3) cabinets d’instruction avaient été saisis pour instruire le dossier. A ce jour, les (...)

An III de l’insurrection populaire : Des OSC prévoient une marche-meeting le 4 novembre 2017

 mardi 24 octobre 2017

A l’occasion du troisième anniversaire de l’insurrection populaire d’octobre 2014, plusieurs organisations de la société civile et syndicats prévoient une marche-meeting, le samedi 4 novembre 2017. L’annonce a été faite par les initiateurs au cours d’une conférence de presse, ce mardi 24 octobre 2017.
Fin octobre 2014, le Burkina Faso a connu une insurrection populaire contre la modification de la Constitution, laquelle modification devait permettre au président Blaise Compaoré de briguer d’autres (...)

Procès gouvernement Tiao : Le PITJ demande de désigner les vrais auteurs de l’insurrection pour une vraie justice pour les victimes

 samedi 15 juillet 2017

Le Parti de l’indépendance, du travail et de la justice (PITJ), proteste contre le procès du dernier gouvernement de Luc Adolphe Tiao devant la Haute Cour de justice. Qualifiant ce procès de « faux », le PIJT appelle à désigner les vrais auteurs de l’insurrection, en vue d’aboutir à une vraie justice pour les victimes. C’était au cours d’une conférence de presse organisée ce vendredi, 14 juillet à Ouagadougou, au cours de laquelle le parti s’est également prononcé sur des questions d’actualité.
‘’ Je (...)

Burkina Faso : La loi modifiée sur la Haute Cour de justice est conforme à la Constitution selon le Conseil constitutionnel

 jeudi 13 juillet 2017

Le 4 juillet 2017, l’Assemblée nationale a voté une nouvelle loi portant modification de la loi organique portant composition et fonctionnement de la Haute Cour de justice. Saisi sur la conformité de cette loi modifiée par rapport à la Constitution, les Sages sont rendu leur verdict ce jeudi 13 juillet 2017 : la nouvelle loi sur la Haute Cour de justice est conforme à la constitution. Le procès de l’implication du dernier gouvernement de Luc Adolphe Tiao dans l’insurrection populaire va sans doute (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 23/11/2017

ARR : 10-3-2-16 NP : 00
ORD : 4 027 500
DES : 335 500

C G : 64 000
C P A : 14 500
C P B : 25 500
C P C : 9 500

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés