Accueil > ... > Forum 1490702

Violences à Yirgou : Une marche silencieuse à Ouagadougou pour dire non à la stigmatisation ethnique

14 janvier, 11:21, par TOERE

Face à ce drame qui requiert beaucoup d’elévation dans l’analyse des faits et les prises de position des uns et des autres ,il faut malheureusement regretter le comportement et les propos de certaines personnes qui jetent plutôt l’huile sur le feu que de chercher à l’éteindre .
Mais là, où ma déception est la plus grande, c’est l’analyse et les propos de certains journalistes lors de l’émission ’DEBAT PRESSE" du dimanche 13 janvier sur la RTB notamment .
Que certains journalistes ,directeur de publication d’un journal privé ait de la sympathie pour le pouvoir en place ,c’est leur droit . Mais, de là à s’ériger carrément en journalistes "milles colines" pour défendre l’illégalité et des comportements en dehors des lois d’une république ,là c’est très dangereux pour l’avenir de notre pays . Plus grave, un des journalistes directeur de publication d’un quotidien , dans sa passion aveugle de défendre le pouvoir, ne laissait même pas ses collègues s’exprimer ,alors que les autres le laissaient lui s’exprimer librement jusqu’à la fin de ses idées . Il faut que l’animateur de l’émission, le journaliste SAGNON soit courageux et équitable avec tous les journalistes qui viennent à ce débat . Et puis,pourquoi ne pas varier les invités avec des politiques de tous bords ,des responsables d’OSC, des leaders d’opinion même si c’est une émission de presse .BF1 le fait non . Pourquoi toujours les mêmes invités ? En tous cas, beaucoup de téléspectateurs comme moi ont été déçus de la cacophonie lors des derniers débats le dimanche passé . On n’entendait plus qui disait quoi ,et ça c’est indigne de la part de journalistes que l’on croyait grands. Le même constat peut être fait à l’équipe de BF1 animant la même émission à la même plage horaire ,même si là-bas ,il y a un peu de civilité dans les débats et moins de bruit infernal .Là aussi, il faut que LOOKMAN laisse les uns et les autres aller au bout de leur idées et raisonnements . Si c’est le temps qui oblige à interrompre les gens ,on n’est pas obligé de prendre plusieurs titres en compte . Si l’actualité nationale est dense ,alors on se limite à l’actualité nationale avec deux ou trois thèmes essentiels à débattre sérieusement . l’actualité internationale et africaine c’est bien ,mais comme le diraient nos frères ivoiriens "on doit se préférer d’abord" avant de se soucier des autres

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés