Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Entrepreneuriat au Burkina : Le PNUD soutient des projets innovants de jeunes et femmes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 16 avril 2019 à 22h00min
Entrepreneuriat au Burkina : Le PNUD soutient des projets innovants de jeunes et femmes

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a procédé ce mardi 16 avril 2019 au lancement officiel des appels à projets et de présentation des structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat innovant, en partenariat avec l’ambassade du Luxembourg au Burkina Faso. La cérémonie de lancement a été présidée par le représentant du ministre de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat, Salam Ouédraogo.

Quatre mois après le lancement du Projet femmes-jeunes entreprenants et citoyenneté (ProFeJeC) avec l’appui de l’ambassade du Luxembourg au Burkina, le PNUD dévoile les structures d’accompagnements, appelées incubateurs, qui ont été retenues pour accompagner les projets innovants des jeunes et femmes qui seront retenus dans le cadre du ProFeJeC.

La cérémonie de lancement officiel des appels à projets et de présentation de ces incubateurs partenaires, est intervenue le mardi 16 avril 2019. Les incubateurs sont des structures choisies pour encadrer les projets innovants de jeunes et femmes des villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, explique Max Lamesch, le chargé d’affaires à l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg au Burkina Faso.

Sur 36 structures d’incubateurs au départ, dix ont été retenues sur la liste officielle et cinq sur la liste de réserve pour accompagner le ProFeJeC. A l’instar d’un incubateur dans l’élevage, elles auront en charge, l’éclosion des projets innovants des jeunes et femmes, qui seront retenus. Ce sont des projets qui seront jugés innovants pour le pays, prenant en compte les volets de citoyenneté, de civisme et de paix qui pourront être retenus dans le cadre du ProFeJeC.

Selon le directeur pays du PNUD, Dr Corneille Agossou, la finalité du ProFeJeC est d’optimiser la contribution des jeunes et des femmes au développement économique et social durable du Burkina Faso à travers le renforcement de leur autonomisation économique et leur contribution accrue à la résolution de problèmes sociétaux qui se posent au pays.

L’objectif général du ProFeJeC est d’améliorer la viabilité des entreprises créées par les jeunes et les femmes à travers l’appui des incubateurs et de faire de ces jeunes et femmes des entrepreneurs ayant une fibre civique et citoyenne. « Plus spécifiquement, il va s’agir de transformer les initiatives de 100 jeunes et femmes utilisateurs des incubateurs des villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso en entreprises opérationnelles et viables et promouvoir auprès de ces 100 jeunes et femmes nouveaux entrepreneurs les valeurs de citoyenneté, de civisme et de paix », souligne le directeur pays du PNUD. Il ajoute que l’ambassade du Luxembourg y a contribué à hauteur de 1,6 millions d’euros et le PNUD à hauteur de 500 000 dollars US.

Pour le chargé d’affaires de l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg au Burkina Faso, le Burkina est plein de potentialités, de jeunes leaders en matière de projets innovants, comme la plupart des pays au Sud du Sahara. D’où l’appui du Luxembourg, qui est un exemple en matière d’incubateurs d’entreprises, pour rehausser le niveau de création de richesse à l’intérieur du pays.

Salam Ouédraogo, conseiller technique du ministère de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat, a traduit toute la reconnaissance du gouvernement aux deux structures qui font de la prospérité économique du pays leur cheval de bataille et a témoigné la disponibilité du gouvernement à accompagner le projet à son terme.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise à La Poste : « Il faut que le gouvernement soit responsable jusqu’au bout ! » déclare Gilbert Goh (SG du SYNTRAPOST)
Région du Centre-Nord : Casimir B. Séguéda installé dans ses fonctions de gouverneur
Semaine de l’entreprenariat à l’école : L’APJEF partage son expérience avec les élèves d’un lycée technique
Investissements locaux : Les acteurs à l’école de la gestion des programmes sensibles aux conflits
Assemblée nationale : L’emploi des jeunes au cœur des préoccupations des députés
Burkina : « Les revendications sociales portent un coup dur à l’administration » (Premier ministre)
Mouvement d’humeur des transporteurs : Vers le réaménagement de certains points de l’arrêté municipal
École polytechnique de Ouagadougou : L’Institut du génie informatique et télécommunications ouvre ses portes en octobre
L’énurésie nocturne chez les jeunes filles : Silence, elles souffrent !
Crise à la Poste Burkina : La signature du protocole d’accord est annulée
Université Joseph Ki-Zerbo : Les violences dans les langues au centre d’un colloque
Projet SONGO LAM : Les partenaires de mise en œuvre accordent leurs violons
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés