Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Oskimo Tour : Drogue et terrorisme au menu de la 12 édition

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • dimanche 14 avril 2019 à 21h00min
Oskimo Tour :   Drogue et terrorisme au menu de la 12 édition

L’Initiative culturelle pour la santé et le développement (ICSD) a lancé officiellement la 12e édition de la caravane « Oskimo Tour jeune propre sans drogue », le vendredi 12 avril 2019 à Ouagadougou. Du 12 au 30 avril 2019, la caravane va sillonner les grandes villes du Burkina pour sensibiliser les jeunes aux méfaits de la drogue. La présidente de cette édition, la ministre de la Santé, Léonie Claudine Lougué, a présidé la cérémonie de lancement.

Ces trois dernières années, 123 332 tonnes de cannabis, 51 048 kg de cocaïnes, 826 kg d’héroïne et 36 173 tonnes de médicaments de la rue ont été saisis au Burkina Faso. En outre, 791 patients ont été pris en charge pour abus de drogue par le service de psychiatrie au Centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo (CHU-YO) de Ouagadougou. Ces statistiques montrent que la consommation de la drogue au Burkina est une réalité.

Il y a une décennie de cela, l’artiste Oskimo, à l’état civil Youssouf Sawadogo, a lancé la caravane « Oskimo Tour Jeune propre sans drogue ». Cette année, le thème retenu est : « Lutte contre la drogue : quels impacts sur le terrorisme au Burkina Faso ? ».

Selon la présidente de cette édition, par ailleurs ministre de la Santé, Léonie Claudine Lougué, le thème de cette année va non seulement permettre de conscientiser les populations sur l’ampleur du terrorisme et l’extrémisme violent, mais aussi de susciter la franche collaboration de la population avec la police de la proximité dans le but de booster le terrorisme hors des frontières du Burkina Faso.

Des leaders coutumiers ont pris part à la cérémonie

Quant à Ahmed Diallo, Président du conseil d’administration (PCA) de IAM Ouaga, par ailleurs parrain de cette édition, une telle initiative est à encourager. « Par ces temps difficiles où le monde fait face à l’extrémisme violent, à la menace terroriste, aux actes récurrents d’incivisme et au mépris d’une quelconque autorité, nous ne pourrons que promouvoir de pareilles initiatives », a-t-il affirmé, avant de souhaiter que cette caravane soit une véritable tribune de conscientisation et de changement de comportement chez les jeunes.

Ministre de la Santé, Léonie Claudine Lougué

« La drogue ne peut avoir des conséquences positives… »

Au cours de la cérémonie de lancement, le promoteur, Youssouf Sawadogo alias Oskimo, a rappelé que cela fait douze ans qu’il s’est engagé dans cette lutte dont le soutien n’est toujours pas à la hauteur des attentes. Toutefois, il n’a pas baissé les bras. Pour cette édition, Oskimo a bénéficié du soutien de certains membres du gouvernement et des ambassades de l’Allemagne et de la Chine au Burkina Faso.

Vue des parrains de cette édition

En justifiant le choix du thème, Youssouf Sawadogo a indiqué que de nos jours, les jeunes aiment avoir beaucoup d’argent à tout moment pour s’amuser. « Et face à cela, il y a des gens de mauvaise foi qui les manipulent. Ils sont prêts à leur donner de l’argent, mais en leur demandant de faire le mal en contrepartie », a-t-il précisé.

Pour le promoteur, en aucun cas, la drogue ne peut avoir des conséquences positives pour ceux qui en consomment. C’est pourquoi, il invite aux jeunes à s’en démarquer.

Le poduim de la caravane

D’une manière générale, les parrains et sponsors de cette édition ont salué l’initiative. A en croire la ministre de la Santé, « la présente caravane est la bienvenue, car elle consiste à réaliser des activités de causerie-débat dans les établissements scolaires, des émissions radiophoniques, des formations, des actions de plaidoyer dans six grandes villes du Burkina que sont Ouagadougou, Tougan, Dédougou, Koudougou, Ouahigouya et Tenkodogo ».

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
1ère édition de la Semaine de l’entrepreneuriat Une plateforme pour se former, s’informer et se motiver à entreprendre
Concours de « promotion de la langue française et des langues nationales » : Les lauréats de la 20e édition reçoivent leurs prix
Situation sanitaire à Ouagadougou : SOS pour les enfants des quartiers non-lotis
Education : La CNSE exige une mise en œuvre « appropriée » des engagements
Bobo-Dioulasso : Le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur tient son premier CASEM de 2019
Grève du SYNTHSA : Des mesures prises pour assurer les services vitaux
Grève du SYNTSHA : « Nous estimons qu’il faut interpeller le gouvernement à beaucoup plus de sérieux », selon Pissyamba Ouédraogo, SG du SYNTSHA
Grève du SYNTSHA : Pas de service minimum pour les patients de Bobo-Dioulasso
Fête de Pâques 2019 : Le Cardinal Philippe Ouédraogo sensible au sort des victimes des attaques terroristes
Burkina : Un guide pour maitriser la poursuite des infractions douanières
Aliments thérapeutiques : InnoFaso inaugure sa nouvelle usine dans les locaux de 2iE
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés