Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • mercredi 3 avril 2019 à 12h00min
Procès du putsch du CND :

Suite aux vidéos d’hier lundi 1er avril 2019, les différentes parties du tribunal ont donné leurs opinions.

Selon le parquet militaire, les images de la télévision BF1 montrent clairement que la mission des éléments du RSP a consisté à chasser les manifestants contre le putsch. "Pour ceux qui ont suivi les vidéos de cette crise, ils doivent se dire plus jamais ça", a conclu le parquet.

Le président du tribunal a appelé les accusés cités dans les différentes vidéos. Et chacun doit faire son observation.

Voici quelques réactions :

• Abdoul Karim Bagagna dit Lota (aperçu dans la vidéo de l’hôtel Laïco, il n’a pas fait d’observation).

• Soldat Seydou Salama : Il a indiqué ne pas être apparu dans la vidéo dans laquelle le studio Abazon du rappeur Smockey a été incendié. Il a insisté à la barre qu’il ne s’est pas rendu sur les lieux.

• Sergent-chef Ali Sanou : Il reconnait s’être rendu à Zorgho, mais pas à la radio Laafi. A la barre, il s’est dit étonné de ce qui s’est passé, en regardant la vidéo d’hier du studio calciné.

• Aminata Guelwaré : Elle a tout rejeté en bloc. Pour elle, dans la vidéo, le témoin a dit "une dame et non Minata Guelwaré". Tout en maintenant sa position, elle a déclaré : "Je ne suis pas la seule femme du Burkina Faso".

Sergent-chef Roger Koussoubé dit Le Touareg (Pas d’observation)

Sergent-chef Mohamed Bouda (Pas d’observation)

Salifou Sawadogo (aperçu au domicile du Gal Diendéré dans la vidéo filmée par Ismaël Diendéré, le fils du général). "Je souhaite intervenir en présence de mon avocat", a-t-il notifié.

Gal Gilbert Diendéré : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a-t-il fait savoir, avant d’ajouter deux remarques. Premièrement, Gilbert Diendéré a dit qu’il ne peut pas répondre par rapport à l’authenticité de la vidéo, car ce n’est pas lui qui l’a réalisée. Et enfin, il a attiré l’attention du tribunal sur la tenue qu’il a portée sur la vidéo. Pour lui, il a porté cette tenue du 18 au 20 septembre 2015.

"Les images se passent de tout commentaire, en réalité", a déclaré Me Pierre Yanogo de la partie civile.
Face au rejet des accusés, Me Hervé Kam s’est demandé "Comment le mépris peut appeler au pardon".

Du côté de la défense, des avocats remettent en cause les réactions de certains manifestants et le contexte.

Selon Me Régis Bonkoungou, la violence n’était pas dans un seul camp. Pour lui, les manifestants aussi n’ont pas facilité la tâche aux éléments du RSP, car ils tenaient des bars de fer et des discours violents.

Fin

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Gal Djibrill Bassolé est rentré au Burkina et se porterait bien
Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain
Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré
Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits
Procès du putsch : Boukaré, la victime qui se soigna avec de la potasse et du sel
Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée
Procès du putsch du CND : P.S, ce professeur de français sauvé grâce à un autre élément du RSP !
Procès du putsch : Gildas, l’homme qui a eu in extremis la vie sauve
Vidéos du putsch : « Un film d’horreur » scande la partie civile, « Rien de nouveau », répond la défense
Procès du putsch du CND : "Comment prétendre maintenir l’ordre avec des cagoules", s’interroge Me Prosper Farama
Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré
Ismaël Diendéré filme son père : « Mon papa président ! C’est historique »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés