Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Défense et sécurité : La diplomatie burkinabè se penche sur sa contribution

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • lundi 11 mars 2019 à 18h37min
Défense et sécurité : La diplomatie burkinabè se penche sur sa contribution

Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a tenu son premier conseil d’administration (CASEM) de l’année 2019, du 6 au 7 mars, à Koudougou sous le thème « Contribution de la diplomatie burkinabè à la coopération en matière de sécurité et de défense en Afrique de l’Ouest ». Deux jours durant, les administrateurs ont passé en revue les actions mises en œuvre durant les 12 derniers mois, afin d’en déceler les insuffisances pour une meilleure exécution du programme d’activités 2019. Ils ont également formulé des recommandations pour plus d’efficacité dans les actions du ministère. C’est le ministre Alpha Barry qui a présidé la cérémonie officielle de clôture des travaux.

C’est dans un contexte national particulièrement marqué par le terrorisme et de multiples réformes engagées par notre pays que s’est tenue la première session du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Ce CASEM était essentiellement consacré au bilan des activités 2018 et au fonctionnement du ministère. Cette première session de l’année a permis de se pencher sur le thème « Contribution de la diplomatie burkinabè à la coopération en matière de sécurité et de défense en Afrique de l’Ouest ».

Il s’est agi pour les administrateurs de porter la réflexion sur une préoccupation d’actualité et d’apporter leurs contributions à la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière, au moment où notre pays préside le G5 Sahel.

les participants

« C’est une session qui a permis de passer en revue les actions mises en œuvre durant les douze derniers mois, d’en déceler les insuffisances en vue d’une meilleure exécution du programme d’activités 2019 que nous avons adopté en décembre 2018 à Loumbila. De ce fait, il constitue un cadre approprié d’échanges, d’évaluation, de redevabilité et de projection en vue de contribuer à l’amélioration de la gouvernance dans notre maison commune en vue d’une meilleure exécution des missions assignées au département dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) », a rappelé Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération.

Les résultats atteints en 2018 sont jugés satisfaisants et augurent de perspectives heureuses pour 2019. A en croire le ministre Barry, le Burkina s’est consolidé sur le plan diplomatique au cours de l’année 2018 tant au niveau bilatéral que multilatéral. Mais, tout en saluant les efforts consentis dans la conduite de ces différents dossiers, il a invité ses collaborateurs à « redoubler d’efforts pour élargir la coopération et la solidarité avec les pays et les partenaires techniques et financiers au profit des besoins de développement de notre pays ».

photo de famille

De l’évaluation du rapport d’activités 2018, il ressort que sur l’ensemble des 220 activités programmées, 127 ont pu être réalisées soit 57,73%. Aussi, ce premier CASEM 2019 a permis d’examiner onze projets de textes dont l’adoption permettra de créer des Comités techniques et des cellules pour insuffler plus de dynamisme dans le fonctionnement du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

Pays enclavé, la diplomatie burkinabè fait face à un défi permanent, celui de transformer un handicap en atout. C’est pourquoi l’une des caractéristiques fondamentales de la politique étrangère de notre pays est de faire la promotion d’une politique de bon voisinage avec l’ensemble des Etats. Cette politique est orientée vers la recherche de la paix et de la sécurité internationale.

quelques participants

« L’action diplomatique du Burkina dans ce cadre peut être appréhendée à travers sa présence et ses positions dans les instances sous régionales et sa manière de gérer certaines questions au niveau bilatéral », ont rappelé les administrateurs. Et le Burkina a réussi nouer des relations diplomatiques avec plusieurs pays et renforcer les liens avec les autres.

Pour atteindre plus de résultats probants cette année, le conseil d’administration a formulé quelques recommandations. Il s’agit de la création d’un cadre de concertation permanent interministériel entre le ministère des Affaires étrangères et de la coopération et les ministères techniques pour l’issue des dossiers de coopération avec les partenaires ; l’adoption d’une politique de gestion du patrimoine immobilier du Burkina à l’étranger pour réduire les dépenses allouées aux loyers dans les missions diplomatiques et consulaires.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
Burkina Faso : Grabuge de « co-épouses » autour de Yacouba Isaac Zida !
Burkina : 2020, c’est parti !
Situation nationale : Le CISAG constate que le président Roch Kaboré n’est pas aidé par ses proches
Vie politique : Le RPR vient en aide à des personnes vulnérables de l’arrondissement 7 de Ouagadougou
Présidentielle de 2020 : Un « taureau » nommé Abdoulaye Soma dans l’arène !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés