Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Congrès du MJS : Un nouveau président pour porter les idéaux socialistes

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo (Stagiaire) • jeudi 7 mars 2019 à 22h00min
Congrès du MJS : Un nouveau président pour porter les idéaux socialistes

Les militants du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) ont tenu leur congrès ordinaire les 6 et 7 mars 2019 à Ouagadougou. A l’ordre du jour figurait le renouvellement du bureau du mouvement. Au terme des échanges, Gaston Ouéna été élu président en remplacement de Adama Congo. Il aura pour mission de poursuivre le combat pour la défense des idéaux socialistes.

L’intérim à la tête du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) a pris fin le 7 mars 2019. Dès lors, l’ancien bureau en fin de mandat a cédé la place au nouvel entrant, celui de Gaston Ouéna. En remerciant les militants pour la solidarité dans la conduite de cette mission qui leur a permis d’engranger des victoires, l’intérimaire nourrit le rêve de voir les jeunes socialistes faire bouger les lignes sur le plan national et international. Le nouveau président a la charge de désigner les autres membres du bureau national dans les prochains jours.

Les élèves du secondaires venus partager les idéaux

Ce congrès ordinaire du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) qui intervient après deux années s’est penché sur l’actualité nationale burkinabè. Il a d’abord exprimé une motion de soutien envers les Forces de défense et de sécurité engagées dans un combat pour la sécurisation du pays, avant de recommander l’augmentation du budget alloué au secteur de la défense face aux défis sécuritaires du moment. Le MJS a affirmé qu’il soutiendra des candidatures lors des prochaines élections municipales. Cela répond à l’ambition nourrie par le mouvement de faire la promotion de l’idéal socialiste.

L’un des points évoqués à ce congrès est le passage à la 5ème république. Il a alors suggéré le passage à une cinquième république « gage d’un renouveau démocratique » pour « rétablir certains droits politiques et sociaux qui avaient été ôtés aux citoyens par la constitution du 2 juin 1991 », selon son nouveau président, Gaston Ouéna. Pour le nouveau président, statuer sur ces droits fondamentaux pourrait permettre à la société burkinabè d’aller vers le vivre ensemble.

Une vue des participants au congrès

Selon ses conclusions, le mouvement entend fédérer toutes les organisations progressistes de jeunesse afin de hisser haut les valeurs de la gauche, dont la justice sociale.
Notons que le Mouvement des jeunes socialistes se réclame de la société civile dont les axes de combat sont la défense de la démocratie, les libertés individuelles et collectives et l’éducation pour tous.

Mariam Ouédraogo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés