Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Les talents sont innés, l’éducation les développe, les circonstances les mettent en jeu ou les rendent inutiles.» François Gaston de Lévis

Culture, sports et loisirs : Le cadre sectoriel fait son introspection

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par JTB • mardi 5 mars 2019 à 20h05min
Culture, sports et loisirs : Le cadre sectoriel fait son introspection

Le Cadre sectoriel de dialogue « Culture, sports et loisirs » (CSD-CSL) a tenu, ce mardi 5 mars 2019 à Ouagadougou, sa revue annuelle 2019. Les participants à cette rencontre ont fait le bilan des activités de 2018 et se sont penchés sur les prévisions de 2019-2020.

Le sport, la culture et les loisirs occupent une place de choix dans le PNDES (Plan national pour le développement économique et social). La mission assignée à ce secteur est claire : améliorer la contribution des industries culturelles, touristiques et sportives à l’économie.

En 2018, des activités ont été menées conformément aux objectifs définis dans ce livre de développement. La rencontre de ce mardi avait pour but de faire le point de ces activités. « L’heure est venue pour nous de faire le bilan de la mise en œuvre de cette matrice de performance à travers l’évaluation des résultats auxquels nous sommes parvenus au 31 décembre 2018 », a indiqué le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango.

Les participants ont eu droit à une présentation du rapport de performance 2018 et des perspectives 2019-2020 par le directeur général des études et des statistiques sectorielles du ministère des Sports, Sylvain Ouédraogo. Le constat est implacable : le manque de financements empêche le secteur des sports, de la culture et des loisirs de produire les résultats attendus.

En plus du directeur général des études et des statistiques sectorielles du ministère des Sports, les autorités coutumières et religieuses, les partenaires techniques et financiers, les collectivités territoriales, les gouvernorats, les organisations de la société civile, le secteur privé ainsi que d’autres acteurs ont pu parler de leur contribution au secteur et formuler des propositions visant à rendre le secteur plus dynamique.

JTB
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Femmes artistes musiciennes : Maï Lingani prend la tête de l’ABFAM
Prestations d’artistes lors des cérémonies : Et si on faisait appel à des porteurs de messages ?
1e édition du BIFA : 26 acteurs de la mode et du textile distingués
Musique : Salif Widiga, la coqueluche des commerçantes
Culture, sports et loisirs : Le cadre sectoriel fait son introspection
Cinéma : La salle de Pissy rebaptisée « Canal Olympia Idrissa Ouédraogo »
Langues maternelles : « On ne peut rien construire de durable en empruntant l’outil langagier à une autre culture », Pr Albert Ouédraogo
Religion et culture : L’archidiocèse de Ouagadougou va se doter d’un musée
FESTICO 2019 à Bobo-Dioulasso : Pari gagné pour les organisateurs
Burkina : L’Union européenne et l’Agence française de développement au secours de l’industrie culturelle
« Un avenir au pays des falaises » : Un programme de développement touristique dans les Hauts-Bassins et les Cascades
Culture : « Ouaga émoi » pour décrire le quotidien de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés