Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Les talents sont innés, l’éducation les développe, les circonstances les mettent en jeu ou les rendent inutiles.» François Gaston de Lévis

Lotissement à Guéguéré : Lettre ouverte de résidents au ministre de l’Urbanisme et de l’habitat

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 17 février 2019 à 15h00min
Lotissement  à Guéguéré : Lettre ouverte de résidents au ministre de l’Urbanisme et de l’habitat

Ceci est une lettre ouverte de résidents de la commune de Guéguéré (province du Ioba, région du Sud-ouest) adressée au ministre de l’Urbanisme et de l’habitat dans laquelle ils s’inquiètent du processus en cours dans une opération de lotissement.

« Monsieur le ministre,

Les populations de la commune rurale de Guéguéré, par ma voix, viennent respectueusement par la présente vous faire part des préoccupations qui sont les leurs, relativement au lotissement de leurs terres.

En effet, monsieur le ministre, pour mémoire, vous aviez déjà répondu à une première correspondance que le maire de la commune de Guéguéré vous avait adressée en rapport avec ledit lotissement. Et en réponse à la question, vous lui aviez donné des consignes qui de notre point de vue témoignent de votre attachement à une occupation rationnelle des terres au Burkina Faso.

Dans cette même correspondance, monsieur le ministre, vous instruisiez le maire de la commune de Guéguéré de veiller à ce que ledit lotissement ne concerne que le noyau primaire de la commune. Ce qui veut dire que les domaines de certains villages ne doivent pas être parcellés. Vous pouvez faire le constat aujourd’hui par vous-même que ce lotissement va au-delà des limites de Guéguéré, empiétant du coup sur les exploitations des producteurs d’un village voisin à Guéguéré.

De plus, monsieur le ministre, vous aviez souhaité que le conseil municipal de Guéguéré donne son quitus à travers un délibéré et un procès-verbal dûment signé dans lequel les propriétaires terriens donnent leur accord de cession des terres à lotir. Toutes ces mesures qui conditionnent votre accord à la demande du maire sur la question, rencontrent l’assentiment des populations qui l’ont fait savoir de plusieurs manières.

Malheureusement, monsieur le ministre, force est de constater que les choses ne se sont pas déroulées rigoureusement comme vous l’aviez instruit. Malgré les conseils que vous aviez prodigués au premier responsable de l’exécutif communal de Guéguéré, en tant qu’homme averti des questions du foncier, pour un déroulement serein de cette opération de lotissement et pour la consolidation de la cohésion sociale qui a toujours caractérisé « le vivre ensemble à Guéguéré », le maire en a fait à sa guise.

Toute chose qui irrite les populations, surtout les propriétaires terriens qui voient en cette opération salvatrice, une occasion de spolier leurs domaines agricoles respectifs. La grogne se fait de plus en plus sentir. En tant qu’homme de paix, ayant toujours prôné la solidarité et la concorde entre les fils et filles de la commune, je me fais le devoir d’attirer votre attention sur l’exploitation qui a été faite de votre réponse à la correspondance du maire ; laquelle réponse connue de nous tous de par son contenu.

A travers cette lettre ouverte, nous voulons, monsieur le ministre, attirer votre attention sur une manœuvre qui, si elle n’est pas recadrée, jettera des centaines de producteurs en pâture et rendra plusieurs familles vulnérables car elles se retrouveront sans terres cultivables.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Guéguéré, le 13 février 2019
Pour la population résidente à Guéguéré
El Hadj Djibril Somé, Tel : 77 72 56 68

Ont signé El Hadj Djibril Somé, les clans Zaw, Kuèlè et Tiéré

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Message du ministre de la sante a l’occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2019
Ecole nationale de santé publique de Bobo-Dioulasso : 72 heures de récréation utile
Lycée provincial de Dori : Donner le goût de la langue allemande aux élèves
Insécurité et protection des droits des enfants : L’UFC-Dori outille les formateurs religieux
Commune de Niou : Un barrage et un périmètre irrigué dans quatorze mois
MBDHP/Séno : Arrêt sur le rôle de la femme dans la promotion de la paix
Aménagement de la gare routière Ouaga-Inter : La libération des emprises dédiées aux travaux est fixée au vendredi 05 avril 2019
Incendie à CIPAM Bobo : Des dégâts matériels chiffrés à plus d’un milliard de FCFA
Décentralisation et participation citoyenne : Le DEPAC 2 pour renforcer les capacités de 30 collectivités territoriales
Autonomisation des jeunes et des femmes : Des bénéficiaires du PAE/JF en formation à Bobo-Dioulasso
Service national pour le développement (SND) : 3000 jeunes à l’école du civisme et du patriotisme
Action contre la Faim Burkina et ses partenaires plaident pour la nutrition et la gestion des risques de catastrophes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés