Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Forum sur l’autonomisation et la responsabilisation des femmes : « Ma réputation m’est chère, mais la cause de la femme m’est encore plus chère », Alassane Bala Sakandé

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • dimanche 17 février 2019 à 11h00min
Forum sur l’autonomisation et la responsabilisation des femmes : « Ma réputation m’est chère, mais la cause de la femme m’est encore plus chère », Alassane Bala Sakandé

Le forum national des femmes s’est ouvert à Ouagadougou, le samedi 16 Février 2019. Plusieurs centaines de femmes issues des treize régions du Burkina Faso ont fait le déplacement. Elles vont se pencher sur la problématique « autonomisation et responsabilisation des femmes burkinabè ». Une initiative de l’Assemblée nationale.

Les femmes ont fait massivement le déplacement du Palais de sports, à Ouagadougou, ce samedi, pour répondre à l’appel de l’Assemblée nationale. A l’ouverture de la cérémonie, le maire de la ville de Ouagadougou , Armand Pierre Béouindé, a déclaré que les élus communaux étaient « favorables aux initiatives des femmes ». Il a exprimé son adhésion aux politiques tendant à « responsabiliser et autonomiser les femmes de sa commune ».

Une position qui a recueilli l’aval de la députée Elise Foniyama Thiombiano, présidente du comité d’organisation dudit forum. Dans son discours, elle était revenue sur la triste condition des femmes dans la sphère socioprofessionnelle et salariale : « les femmes sont sous-représentées ». Aussi, a-t-elle invité les femmes à « se lever pour mériter les places, à travers des actions courageuses et laborieuses ». En tant que députée, elle a félicité son institution pour sa contribution pour la responsabilisation des femmes dans la sphère parlementaire.

Patron de la cérémonie, Alassane Bala Sakandé s’est offert un bain de foule avant de rappeler que toutes les sensibilités régionales, politiques et socioprofessionnelles étaient représentées au forum. Une marque de la volonté de tous « d’aller vers une aube nouvelle de la femme au Burkina ».

Selon ses propos, les partis politiques devraient réfléchir « sur la proposition de l’érection d’un siège de député par province exclusivement dédié à la femme ». Ce qui permettra d’avoir au minimum 45 femmes parlementaires, outre les 30°/° réservés comme quota des femmes aux postes parlementaires. Une question sur laquelle il entend s’atteler au sein de son institution tout au long de sa mandature.

Entre autres déclarations fortes, il a laissé entendre : « Ma réputation m’est chère, mais la cause de la femme m’est encore plus chère ». Une idée pour laquelle, il est resté ferme, en en faisant même un « combat politique » pour les prochaines années. Il s’est également opposé aux critiques faisant de lui un « populiste ».

Les participantes ont trois jours pour partager leurs expériences sur l’autonomisation et la responsabilisation des femmes dans le contexte d’insécurité au Burkina Faso. Egalement, les problématiques telles que l’autonomisation économique et financière de la femme, l’autonomisation sociale et culturelle de la femme et la problématique de la prise en compte de l’autonomisation feront l’objet de débats.

Edouard Samboé
samboeedouard@gmail.com

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sit-in des avocats : Matinée de plaidoirie devant la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO)
Mouvement des GSP : « Nous attendons le rétablissement de la carrière des GSP et la reprise de service des 10 », selon le représentant SYNAGSP à la MACO
Santé : Le SYNTSHA maintient sa grève du 21 au 25 mai 2019
3ème Assemblée RECOWA-CERAO : Les évêques de l’Afrique de l’Ouest condamnent « ceux qui tuent au nom de Dieu »
RECOWA-CERAO : L’intégralité de la lettre pastorale des évêques de l’Afrique de l’Ouest à la clôture de leur 3e Assemblée plénière à Ouagadougou
Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »
Métiers d’ingénieur : 2iE veut briser les stéréotypes sur la performance des femmes
Agences de l’eau du Mouhoun et des Cascades : Du matériel pour appuyer la gestion des ressources en eau
Violence dans les langues : Un colloque international pour un meilleur décryptage
Réhabilitation de l’hôtel de ville de Bobo-Dioulasso : Les travaux officiellement lancés
Solidarité nationale : SAP Olympic au secours des personnes vivant avec un handicap
FONRID : Douze porteurs de projets reçoivent des chèques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés