Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

La Caisse nationale de la sécurité sociale a rencontré la diaspora burkinabè au Gabon

Accueil > Diasporas • • vendredi 21 décembre 2018 à 20h30min
La Caisse nationale de la sécurité sociale a rencontré la diaspora burkinabè au Gabon

Une délégation de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) du Burkina Faso a séjourné à Libreville, au Gabon du 09 au 17 décembre 2018, pour se pencher sur la problématique du traitement des pensionnés burkinabè. Ensemble avec les responsables de la caisse gabonaise du même nom, elle a échangé avec les responsables de la Communauté burkinabè au cours d’une réunion tenue le 13 décembre 2018 au sein de l’Ambassade du Burkina Faso sise à Haut de Gué Gué, 27 Allée IGUINDI.

Conduite par Monsieur Sary BAILOU, Directeur de la Prospective et de la Coopération, et comprenant Monsieur Dieudonné KABORE, Directeur Central des Prestations et Monsieur Sondé Auguste COULIBALY, juriste, la délégation de la caisse burkinabè de sécurité sociale a eu plusieurs séances de travail avec la caisse de la République gabonaise. La mission s’inscrivait dans le cadre des bonnes relations de collaboration qu’entretiennent les deux institutions en vue d’améliorer les services offerts aux pensionnés burkinabè et gabonais, à travers des missions régulières au Burkina Faso et au Gabon.

A terme, les échanges entre les deux caisses de sécurité devraient déboucher sur l’établissement d’un cadre formel permettant de prendre en charge toutes les questions relevant du traitement des pensions.

La délégation burkinabè de la CNSS a mis à profit son séjour pour rencontrer les Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Etranger (CSBE), les responsables d’associations et de communautés burkinabè et les ministres du culte.

Cette rencontre, présidée par l’Ambassadeur Saïdou ZONGO, assisté de Messieurs Alphonse ROAMBA, Premier Conseiller et Jacques Taladé DARAKOUM, Premier Secrétaire, a eu lieu le jeudi 13 décembre 2018 à partir de 15 heures 30 minutes dans la salle de réunion de l’Ambassade. Elle visait prioritairement à informer les bénéficiaires des services de la CNSS de la présence de la délégation à Libreville, de l’objet de la mission, et à échanger avec les responsables de la communauté sur leurs préoccupations relatives à la gestion des pensions.

Comme le commandait la circonstance, trois représentants de la CNSS du Gabon y ont pris part afin d’éclairer les participants sur des questions spécifiques aux Burkinabè qui travaillent au Gabon.

La délégation de la CNSS du Burkina et celle du Gabon, à travers leurs représentants respectifs, ont tour à tour pris la parole pour exposer sur les grandes lignes de leur collaboration, sur l’élaboration en cours d’un projet de partenariat relatif au traitement des pensions, et sur les diverses modalités y afférentes.

Une vue des participants

De nombreuses questions et observations pertinentes, attestant l’intérêt accordé par l’auditoire au sujet du jour, ont suivi les communications livrées par les représentants des deux institutions. Celles-ci ont notamment concerné les délais de dépôt des certificats de vie, les lieux de perception des pensions, la prise en compte des personnes par le recensement de la CNSS du Gabon en 2016, la prise en compte du secteur informel dans les prestations de la CNSS du Burkina Faso, les catégories socio-professionnelles concernées par le mécanisme qui sera issu du futur partenariat.

A toutes ses interrogations, les experts burkinabè et gabonais des caisses de sécurité sociales ont apporté des réponses qui ont permis d’éclairer les lanternes des participants. Sur le futur partenariat, actuellement au stade de projet, on peut retenir que les autorités burkinabè et gabonaise s’inscrivent dans une même dynamique positive visant à soulager les pensionnés qui n’auront plus à se déplacer dans l’une ou l’autre capitale ou à attendre plusieurs mois avant de percevoir leurs paiements. Les responsables de la communauté burkinabè ont du reste salué l’initiative et souhaité que le mécanisme puisse voir le jour.

Le Chef de la délégation burkinabè et ses collaborateurs ont également partagé avec leurs frères du Gabon, des informations sur l’assurance volontaire qui permet aux souscripteurs de bénéficier d’un certain nombre de prestations avantageuses. Ceux-ci ont marqué un intérêt particulier pour ce type d’assurance après avoir pris connaissance des conditions d’adhésion, des modalités de cotisation et des moyens de perception de ce produit.

Les caisses gabonaise et burkinabè de sécurité sociale sont toutes les deux membres de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES), Organisme de contrôle et d’appui technique aux caisses africaines de sécurité sociale.

Ambassade du Burkina Faso au Gabon

Vos commentaires

  • Le 22 décembre 2018 à 18:13, par Thomas En réponse à : La Caisse nationale de la sécurité sociale a rencontré la diaspora burkinabè au Gabon

    L’initiative est belle et est à saluer car au profit de nos compatriotes. Aucune bonne initiative quant à l’amélioration des conditions de vie des retraités ne doit être à priori rejetée.

    Vivement que la CNSS cherche véritablement à alléger les souffrances de nombreux retraités bénéficiant de la pension ivoirienne. Par moment c’est la croix et la bannière.
    Les réclamations sont traitées à pas de caméléon laissant des vieux et vieilles pendant plusieurs mois dans le désarroi.

    Pourquoi ne pas y détacher spécialement un (01) ou deux (02) agents de la CNSS-BF pour un meilleur suivi et une bonne coordination dans le traitement des dossiers de convention auprès de ces caisses sœurs en particulier celles de la RCI ?

    Je termine mon propos par un volet abordé par la mission au Gabon : L’assurance volontaire.

    Si vous voulez réellement que ça marche et que les gens adhèrent massivement, revoyez urgemment vos modes de paiement qui sont loin d’être adaptés pour ce public cible.
    De ce que je sais, l’assurance volontaire est essentiellement dédiée aux commerçants du secteur informel, les cultivateurs, les artistes, les huissiers de justice, les éleveurs, les vendeuses de dolo, etc.

    Je vous assure que le commerçant va laisser difficilement ses clients et ses étales pour venir s’aligner à vos guichets dans des files d’attente interminables avec au bout du compte un accueil parfois des plus désagréables.

    Vous êtes très peu représentés sur le territoire voire pas du tout dans les confins de nos communes rurales et certaines urbaines. Mon oncle qui habite derrière logofourousso ne va jamais payer même en aller-retour 4.000 F pour venir cotiser 3.500F chez vous.
    La caisse populaire est bien plus représentative que vous. Votre public cible la fréquente chaque jour, voir plusieurs fois par jour.
    Pourquoi ne pas penser à collaborer avec la caisse populaire ?
    Pourquoi ne pas ouvrir ne serait-ce qu’un ou deux guichets d’encaissement de cotisations volontaires dans les marchés centraux et yaars de nos grandes villes pour les commerçants ?
    A défaut d’imaginer, copier au moins les banques ! Copier certaines institutions de la place !

    La SONABEL, L’ONEA et que sais-je encore autorisent tous les paiements électroniques. pourquoi pas vous la CNSS ?

    Je suis sûr que si vous aviez de la concurrence véritable et que la loi ne faisait pas obligation aux employeurs du privé de déclarer leurs travailleurs chez vous, il y’a bien longtemps que vous auriez changé de fusil d’épaule et surtout votre manière de travailler.

    Excusez-moi, je passais ...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Vie des partis : Le MPP à la rencontre de la diaspora des Etats-Unis
Abdel Kader Ouédraogo, un ambassadeur de la culture burkinabè à New York
CDP/Canada : « Nous ne nous lasserons pas de mobiliser et d’œuvrer à la victoire du CDP en 2020 », promet Marcel Yaméogo
Burkinabè de France : Journée de solidarité avec les victimes du terrorisme au Burkina Faso
Moumouni Pograwa, leader de la diaspora : « Roch Kaboré a juré qu’il va protéger la vie des Burkinabè et défendre l’intégrité du territoire »
Burkina Faso-Côte d’Ivoire : Bourèma Ki installé dans ses fonctions de Consul général du Burkina à Bouaké
Ambassade du Burkina Faso à Paris : le personnel se retrouve autour du 9e café
Burkina Faso -Gambie : L’ambassadeur Jacob Ouédraogo présente ses lettres de créance au président Adama Barrow
Diaspora : « Ici au Congo, la nationalité burkinabè est un avantage dans le monde des affaires », explique Lassina Ouattara, homme d’affaires burkinabè
Ambassade du Burkina en Libye : Des compatriotes dénoncent un « comportement anti-Burkinabè » de l’ambassadeur
Africa Day Slovénie 2019 : Une grande participation du Burkina Faso attendue
Burkina Faso-Côte d’Ivoire : Benjamin Nana prend les commandes du consulat général du Burkina à Abidjan
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés