Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Restitution des biens culturels africains : Le Burkina trace sa feuille de route

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo (Stagiaire) • dimanche 2 décembre 2018 à 23h28min
Restitution des biens culturels africains : Le Burkina trace sa feuille de route

Le 28 novembre 2017 à Ouagadougou, le président français Emmanuel Macron s’est engagé à restituer les biens culturels africains se trouvant dans les institutions françaises à leurs pays d’origine. Dans la logique du rapatriement de ces œuvres d’art qui font l’identité de ces pays, les autorités burkinabè, à travers les ministères de la Culture et de l’Enseignement supérieur, a organisé des rencontres d’information et de sensibilisation, à l’image de la conférence publique initiée ce samedi 1er décembre 2018 aux Archives nationales, à Ouagadougou. Cette rencontre entend contribuer au processus de retour des biens culturels africains illicitement exportés en France.

Sous le thème « Les institutions patrimoniales burkinabè et la problématique de la restitution des biens culturels : cas des institutions de recherche et des musées structurés » s’est tenue la conférence publique de ce samedi 1er décembre 2018, au centre nationale des archives à Ouagadougou.

C’est une tribune de communication sur l’état de la recherche dans le cadre de la restitution des objets culturels burkinabè illicitement exportés en France. Environ 1 088 objets sont concernés. Pour le secrétaire général du ministère de la Culture, Jean Paul Koudougou, « il s’agit de communiquer sur ce que peut apporter la recherche dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet et aussi présenter l’état des réceptacles, notamment des musées, en termes d’accueil des objets qui reviendraient. »

Le Burkina Faso compte 35 musées dont dix dans la région du Centre. Le hic est que la plupart de ces musées sont généralistes. Face à la fuite des touristes étrangers due au contexte sécuritaire, Jean Paul Koudougou propose des pistes de solutions pour les rendre attrayants pour le public burkinabè. Cela, en adaptant les contenus muséaux aux besoins locaux.

Une feuille de route est en cours de mise en œuvre. Pour la restitution de ces objets, il revient aux institutions de recherche burkinabè de répertorier les objets spoliés et d’établir les conditions dans lesquelles ils ont été pillés, note Jean Paul Koudougou. Pour l’heure, un travail de synergie entre les différents pays africains et la métropole est nécessaire pour un bon déroulement du processus.

« C’est une partie de l’âme des africains qui a été arrachée et ce n’était pas de leur plein gré. Il est donc important qu’on puisse restituer ces objets aux pays africains pour créer une stabilité », ajoutera M. Koudougou. La volonté de l’Etat burkinabè de récupérer son patrimoine est affichée.

Les institutions de la culture et de la recherche ont la charge de mettre en œuvre un plan pour sa restitution. Notons que cette conférence publique a été animée par le Pr Jean Célestin Ky de l’Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo et le secrétaire général du ministère de la Culture, Jean Paul Koudougou.

Mariam Ouédraogo (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 décembre à 01:58, par Maandenkalu En réponse à : Restitution des biens culturels africains : Le Burkina trace sa feuille de route

    Arrêtons ces belles comedies, ces farces. Ce n’est point le moment car trop serieux pour la distraction. Il est des moments, des periodes de la vie des peuples qui comptent trop chers pour leur autodetermination et c’est le cas du present pour l’Afrique.
    Restons eveillés africains conscients et loin, très assez loin de la farce qui n’est est bonne que pour divertir les enfants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés