Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Journées portes ouvertes des entreprises culturelles : Les acteurs satisfaits de l’organisation de la 2e édition

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Haoua Touré • dimanche 18 novembre 2018 à 21h00min
Journées portes ouvertes des entreprises culturelles : Les acteurs satisfaits de l’organisation de la 2e édition

Après 72 heures de travaux qui ont débuté le 15 novembre 2018 à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso, les journées portes ouvertes des entreprises culturelles, qui se sont tenues autour du thème « Développement des entreprises culturelles au Burkina Faso : quelle stratégie pour une rentabilité pérenne ? », ont pris fin ce samedi 17 novembre. Les différents acteurs ont exprimé leur satisfaction pour cette 2e édition.

Débutées le 15 novembre 2018 pour une durée de 72 heures, les journées portes ouvertes des entreprises culturelles ont pris fin ce samedi 17 novembre. Cette 2e édition, qui s’est tenue sous le thème « Développement des entreprises culturelles au Burkina Faso : quelle stratégie pour une rentabilité pérenne ? », avait pour objectif de renforcer la visibilité des entreprises culturelles.

Cette année, l’accent a été mis sur la problématique de la production et de l’écoulement des produits culturels locaux, notamment le pagne traditionnel « kôkô donda », à travers un panel animé par des acteurs culturels, à savoir Wahabou Bara, directeur général du BBDA ; Bazemsé, créateur de mode…

A l’issue de trois jours d’échanges, le directeur de la promotion des industries culturelles et créatives, Ardiman Traoré, pour marquer la clôture des Journées portes ouvertes (JPO), a effectué un dernier tour dans les stands d’exposition en compagnie du directeur régional de la culture, des arts et du tourisme des Cascades, Mamadou Traoré, pour échanger avec les exposants. Il les a particulièrement remerciés d’avoir contribué, par leur participation, à la promotion de la culture du Burkina. Ardiman Traoré s’est dit très satisfait de l’engouement constaté à cette 2e édition.

Cissé Fofana Mariam présidente de l’association des femmes teinturières de Kôkô Don Da

Les recommandations formulées par les participants concernent essentiellement l’effort de structuration des femmes vendeuses de kôkô don da qui font un travail remarquable. Ardiman Traoré promet d’en faire son prochain combat. « Nous sommes convaincus que ce sont des pagnes consommables mais une chose est de reconnaître effectivement la valeur de ces pagnes et une autre est de reconnaître qu’il y a beaucoup à faire pour pouvoir espérer avoir des produits compétitifs au niveau international. Nous allons aussi tenir compte du fait que ces pagnes peuvent également être utilisés sous plusieurs formes c’est-à-dire des chaussures, des sacs…, qu’ils soient bien exploités pour avoir cette plus-value de ces tissus traditionnels », a-t-il expliqué.

Directeur Régional de la Culture des Arts et du Tourisme des Cascades Mamadou Traoré

Quant au directeur régional de la culture, des arts et du tourisme des Cascades, Mamadou Traoré, il souhaite que la forme de travail de ces femmes soit repensée pour que le travail soit à la hauteur des attentes. En dernier lieu, il a plaidé pour que la région les Cascades, qui est l’une des régions culturelles mais aussi touristiques, abrite la 3e édition des JPO.

Fatoumata Coulibaly

Du côté des exposants, Mariam Cissé/Fofana, présidente de l’Association des femmes teinturières de kôkô donda, souhaite que d’autres éditions se tiennent avec la participation de nombreux étrangers pour mieux promouvoir les produits en dehors du Burkina.

Aminata Traoré/Sila, quant à elle, a remercié les organisateurs car elle a pu nouer des contacts à ces JPO.

Mme Aminata Traoré Sila

La 3e édition des journées portes ouvertes des entreprises culturelles pourrait probablement se tenir dans les Cascades.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CASEM 2019 du MINEFID : Un taux de recouvrement de 99,31% au premier trimestre
Inclusion financière : Les opportunités du digital, l’opération de charme de l’UNCDF
Filière coton : Tirer les leçons des privatisations dans l’espace UEMOA et au Tchad
Chambre de commerce et d’industrie du Burkina : La relance du club de presse au menu d’un dîner
Street marketing weeks : La 1ère édition se tiendra du 4 juin au 8 novembre 2019
Union économique et monétaire ouest-africaine : Un niveau de récoltes globalement satisfaisant
Mise en garde du CREPMF contre les arnaques : Léopold Ouédraogo de l’antenne nationale de la BRVM apporte des éclaircissements
Labellisation du Faso Danfani : Une arme pour lutter contre la contrefaçon
Mises en garde contre les arnaques financières : Le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina se prononce
Échangeur du Nord : « L’échangeur a permis la fluidité de la circulation, mais le pôle économique de Tampouy est détruit », selon un riverain
Banque mondiale-Burkina Faso : Trois accords de financement pour renforcer la politique économique et sociale
Professionnels des banques : L’heure est à la vulgarisation des cartes bancaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés