Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | OL • jeudi 15 novembre 2018 à 23h55min
Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

C’est sous le patronage du président du Faso, que le ministère des Infrastructures a officiellement ouvert à la circulation, ce jeudi 15 novembre 2018, l’échangeur du Nord, dans le quartier Tampouy de Ouagadougou. Situé à l’intersection des routes nationales N°2 (Ouagadougou-Ouahigouya) et N°22 (Ouagadougou-Kongoussi), de la voie ferrée et à l’interface de deux barrages urbains, l’échangeur, le plus grand des quatre que compte la capitale, totalise 22 km de voiries, quatorze ouvrages d’art, 12 000 m2 de mur de soutènement en terre armée et un canal de dérivation de 600 mètres.

L’ambiance était à la fête au quartier Tampouy, en cette matinée de jeudi. Et pour cause, l’inauguration du plus grand échangeur de la capitale. Joie au regard de l’aspect esthétique qu’il offre à cette partie de la capitale, mais également et surtout pour la fluidité qu’elle va offrir aux usagers. Quitter le centre-ville pour cette partie de Ouagadougou, ou vice-versa, était un vrai calvaire.

La réalisation de cette infrastructure fluidifie donc le trafic, améliore et sécurise la mobilité des personnes et des biens dans la ville de Ouagadougou. « L’échangeur du Nord va permettre particulièrement de désengorger l’un des nœuds routiers les plus encombrés de la ville. Aussi, il participera au bouclage du futur boulevard de contournement de la ville de Ouagadougou », met en exergue le ministère des Infrastructures.

« Fin de calvaire ! », s’est exclamé ce citoyen. Un sentiment partagé par ces riverains, à l’image d’Ousmane Ballo, pour qui cette inauguration montre également que « malgré le contexte difficile, le Burkina poursuit la marche pour son développement ». Ils sont donc nombreux, les usagers qui se réjouissent de reléguer au rang des mauvais souvenir, ce calvaire auquel ils étaient soumis dans cette partie de la capitale.

A ce sujet, le ministère des Infrastructures, dans un bref aperçu historique, rappelle que cet engorgement est justifié en grande partie par le fait qu’après les inondations que la capitale a connues en septembre 2009, une bonne partie de la population a été déplacée vers la partie nord de la ville. Cet échangeur permet également d’améliorer la circulation par l’aménagement partiel du boulevard circulaire et de la voie principale d’accès au nouvel aéroport à Donsin.

Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, l’échangeur du Nord, dont les travaux ont duré 35 mois, s’inscrit dans la vision du président du Faso de doter la capitale et les autres villes du pays, d’infrastructures routières de qualité pour assurer un développement économique harmonieux.

Occasion pour lui d’annoncer le lancement prochain des travaux de construction d’un pont sur barrage numéro 2 à Ouagadougou, dans la même dynamique de facilitation du transport dans la capitale, ainsi que la construction et la réhabilitation de grandes routes dans plusieurs arrondissements de la capitale et localités du pays.

« Aujourd’hui, nous devons nous réjouir d’avoir construit cet échangeur qui permet d’assurer la fluidité de la circulation dans la capitale. Cette infrastructure est un enjeu majeur et fait la fierté du Burkina Faso », a exprimé le président du Faso, Roch Kaboré, à l’issue de la visite de l’échangeur. Il a également affirmé que le gouvernement va pousruivre dans la même dynamique pour désengorger la plupart des grandes voies d’accès à la capitale.

Les travaux de bitumage et d’amélioration des conditions de transport vont aussi se poursuivre dans d’autres villes comme Bobo-Dioulasso, a-t-il ajouté. Il a aussi profité de cet instant pour saluer la collaboration et la compréhension des habitants des quartiers riverains qui ont subi les désagréments durant les trois années de travaux.

Pour rappel, c’est le vendredi 4 décembre 2015 que les travaux de cet échangeur ont été lancés par Isaac Yacouba Zida, alors Premier ministre du Burkina.

L’échangeur du Nord porte à quatre, le nombre d’infrastructures de ce genre dans la capitale burkinabè.

O.L
Lefaso.net


Encadré :

L’échangeur du nord en chiffres :

- 10 ponts de 40 à 75 mètres formant 3 échangeurs et 2 passages supérieurs sur voies ferrées ;
- 4 ponts cadres de 42 mètres sur le canal reliant les deux barrages ;
- 22 kilomètres de voiries revêtues en béton bitumineux ;
- 12,5 kilomètres de voies piétonnes en pavés ;
- 5 passerelles piétonnes de 30 à 45 mètres ;
- 877 mètres linéaires de dalots ;
- 10, 5 kilomètres de caniveaux de diverses sections ;
- 115 mètres de déversoir de type bec de canard sur le barrage N°1 ;
- 600 mètres de canal d’évacuation de 42 mètres de large ;
- 625 mètres de digues pour le barrage N°1
- 635 mètres de digues de protection pour le barrage N°2

L’échangeur du nord, c’est aussi :

- 2246 personnes ayant travaillé sur le chantier
- 6 000 000 heures de travail
- 1 700 000 m3 de matériaux transportés
- 5 500 000 kilomètres parcourus par les camions
- 24 300 tonnes de ciment utilisé
- 55 000 m3 de béton coulé
- 7 100 tonnes d’acier utilisé

Mesures sociales

- 300 000 000 FCFA investis dans la réhabilitation et la rénovation et la rénovation d’infrastructures socio-communautaires environnant :
- 4 centres de santé dont le CMA Paul VI
- 26 écoles primaires
- 5 collèges et lycées

Emplois générés

1 200 ouvriers, 110 cadres burkinabè et 40 expatriés

Le mode de fonctionnement de l’échangeur du nord

Partenariat Public-privé innovant, une première expérience dans les infrastructures routières au Burkina. La convention prévoit un remboursement au bout de dix ans dont trois de différé.
Le coût de réalisation est de 70 000 000 000 FCFA.

Source : Dossier de presse du ministère des infrastructures

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 novembre à 21:49, par Ka En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    J’y étais et j’ai vu : Disons merci au peuple Burkinabé et ses décideurs qui pensent pour le futur de la nouvelle génération. Continuons de bâtir ensemble le pays que nous aimons toutes et tous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 21:50, par Vérité indiscutable En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    C’est Lui qui a eu cette idée d’échangeur wa ???
    Ah oui ? Hé wêndé !!!!

    Kato !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 00:08, par X9 En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Ecoutez, tous ceux qui parlent de projet de Blaise sont des nains politiques, car si l’on doit raisonner comme vous, rien ne bougera dans notre pays.
    C’est le peuple Burkinabe qui est l’initiateur, le beneficiaire, point. Ouaga n’est pas ne avec tel ou tel regime. Quel president est venu aux affaires avec des milliards en poche et initie et realise un projet, AUCUN, tous des fils de pauvres. C’est au nom des 20 millions se Burkinabe que ses fonds ont ete acquis, aussi simple.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 02:20, par Un Burkinabê En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Une chose est bien visible. Il faut reconnaître que le Président RMCK a au moins rendu visible sa marque : le développement des infrastructures routières et la gratuité de certains soins médicaux.
    La marque de Sankara était l’éveil des consciences et le développement endogène.
    Maurice Yaméogo s’est fait identifié dans la mauvaise gestion budgetaire (excusable pour les années 1960).
    La marque de l’autre c’est la terreur, les faux deals et la décadence des valeurs d’intégrité du Burkinabê.
    Je souhaite que Le Président Kaboré renforce sa marque de "Président des routes" en y associant la rigueur dans l’exécution de ces marchés de construction de routes. Il faut tout faire pour éviter des cas comme celui de la route Ouaga-Bobo des années 2000 (route reprise plusieurs fois, avec Razel). Il faut absolument que même des décenies après votre Administration qu’on puisse encore indexer ces routes en disant "voici le goudron de RMCK". Pour ce faire Excellence veuillez rappeler à l’ordre certaines entreprises. Pour le cas du mini-échangeur de l’hôpital Yalgado est un cas d’école ; une chose est que la trésorerie du pays peut engendrer des retards dans l’avancée des travaux mais ne saurait expliquer la qualité de l’ouvrage que je trouve en deça des standards internationaux et déontologiques.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 02:40, par Sid Pa Yii En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Tant que le contrat de cette œuvre n’est pas rendue publique, disons le tout net c’est la plus grosse arnaque à ciel ouvert orchestré par lé régime Compaoré et entériné par le régime Kabore.
    Le Pire reste à venir avec la route de contournement de Ouagadougou.
    Hé Wendé...quitter caca pour aller dans .......

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 05:32, par TOERE En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    L’ouvrage est beau et très beau . En revanche les propos du ministre Eric BOUGOUMA entachent cette belle cérémonie . Le président RMCK était ministre des transports à quelle époque et de qui ? Sauf erreur, c’est bien après l’avènement du front populaire donc dans les années 1989 1990 que RMCK était ministre des transports . Mr BOUGOUMA ,vous aviez quel âge en ce moment et où est ce que et comment avez -vous su ,que l’idée de cet échangeur est sortie de la tête de RMCK ? A supposer même que ce soit vrai ,vous confirmez donc que le mérite de cet échangeur revient au président Blaise Compaore que je ne défends nullement mais sous lequel RMCK travaillait . Ce sont donc vos propres affirmations qui attribuent la paternité de cet ouvrage à Blaise . Voyez -vous Mr le ministre, vous ne rendez pas service du tout au président RMCK avec cet ajout mal placé . Bien souvent en AFRIQUE ,les présidents sont toujours victimes des comportements zélés de leurs proches parents . Et ils ne tirent jamais leçon . Dans un état normal ,quoi d’anormal qu’un gouvernement commence un grand ouvrage et qu’un autre le continue ou le termine ? Il faut éviter de créer des sources inutiles de polémique entre burkinabè à chaque inauguration d’un grand ouvrage réalisé par l’Etat .
    En tous cas, moi je trouve que les propos du ministre BOUGOUMA selon lesquels l’idée de cet échangeur est née quand RMCK était ministre des transport n’étaient pas nécessaires et me paraissent bien maladroits ,d’autant que ces propos ne convaincront pas les burkinabè sur la paternité de l’ouvrage et va plutôt créer l’effet contraire . Mais bon, l’essentiel est que cet ouvrage va améliorer la circulation dans la ville de OUAGA ,nonobstant sa contribution à la beauté de notre chère capitale .

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 07:37 En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Je pense qu’il faut surtout prendre soin de cet ouvrage. Regardez l’état des autres échangeurs !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 07:42, par Samuel En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Toutes mes félicitations aux autorités pour cette vision. ’’La brique ne pourri pas’’ disait un chanteur célèbre. Bon usage à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 08:20, par KS En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Cet ouvrage est une prouesse au vue de la situation sociopolitique actuelle du Burkina. Il est le résultat de la volonté de plusieurs acteurs dont certains de l’ancien régime, mais aussi de l’actuel, preuve de la nécessité de continuité des projets structurants et bénéfiques pour le peuple, car seul ce qui est bénéfique pour le peuple Burkinabé importe.
    Il faut aussi et surtout remercier l’entreprise qui a réalisé les travaux dans les délais (Contrairement à ce que l’on voie sur la sortie Est) et les populations riveraines pour leur patience. Vive le Burkina Faso et en avant pour le progrès, il faut y croire.
    Bonne journée à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 08:25, par saam En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    j’y étais aussi. Cher Ka, si je vous connaissais je vous aurais cherché pour vous serrer la main ! Dommage !
    Ceci dit, félicitations à tous les burkinabé ! Nous pouvons être fiers de nous. Faisons-en bon usage et entretenons le jalousement !!
    Faudra avoir un œil sur les gros gabarits qui, en un rien de temps, peuvent arracher les panneaux, froisser les poteaux et les barrières de protection sans aucune inquiétude comme on le voit sur certains échangeurs. Pourquoi ne pas responsabiliser certains jeunes de l’arrondissement pour surveiller et veiller sur les arbres plantés çà et là autour de l’échangeur, sensibiliser les mauvais conducteurs et faire respecter les différentes signalisations ? Il faudra impliquer les jeunes à la bonne tenue des infrastructures et les responsabiliser à maintenir leur environnement sain et propre. Quant à ceux qui continuent de polémiquer sur la paternité des échangeurs, je dis : à bas les blablateurs, à bas les diviseurs, vive les rassembleurs, vive le Burkina Faso !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 08:29, par marie ange En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    C’est une vraie merveille cet échangeur. Vivement bien d’autres pour améliorer la fluidité de la circulation dans notre belle capitale.
    Hum quelle fierté nationale ! Que Dieu bénisse davantage le Burkina Faso et nous éloigne de tout mal. AMEN

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 08:30, par koba En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Merci, au peuple burkinabé pour ce sacrifice, afin d’avoir cette infrastructure, qu’elle soit pérenne. Mais je voudrais du fonds du coeur interpellé les ministère de l’insfrastrure, de l’environnement, et de la mairie de parachever cette belle oeuvre, en lui donnant une vie, c’est à dire , verdir les espaces. Voyez l’échangeur de la patte c’est comme dans le plein désert. Faites ce qu’on dit tous les jours,... Entretien permanent de nos biens...bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 08:40, par marie ange En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    C’est une vraie merveille cet échangeur. Vivement bien d’autres pour améliorer la fluidité de la circulation dans notre belle capitale.
    Hum quelle fierté nationale ! Que Dieu bénisse davantage le Burkina Faso et nous éloigne de tout mal. AMEN

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:17, par Cequejenpense En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    C’est bien, c’est beau. Au lieu de discuter de la paternité, demandons leur de faire plus. Pour ce qui est de Ouaga : terminer la route de Yalgado, reprendre la circulaire Tensoba, un petit pont au croisement route de l’aéroport-avenue bassawarga ou c’est avenue du mogho naaba même s’il faut empiéter le terrain de l’onatel, supprimer ou empiéter le petit jardin et le restaurant (utilité publique l’exige). Cet endroit est un vrai calvaire qui s’empire et ne s’arrêtera pas avant la délocalisation de l’aéroport et la construction de voiries sur son espace laissé. Un pont à cet endroit fluidifiera la circulation de l’aéroport jusqu’au rond-point de la patte d’oie et vers Nagrin et dans l’autre sens jusqu’au palais du Mogho. Il faut surtout un pont au rond-point de la patte d’oie dans le sens Nagrin-centre ville-Nagrin.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:26, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    C’est une véritable réussite. Nous en sommes fiers de cet ouvrage qui permet de désengorger la circulation dans la zone de Tampouy autrefois embouteillé. Rien ne pourra freiner le développement du BURKINA malgré que certains Burkinabés cherchent éperdument à détruire notre cher FASO pour des intérêts égoïstes et inavoués perdus. Nous avançons à pas sûr.

    Comme le disait le GRAND ET CÉLÈBRE THOM SANK "mieux vaut faire un pas avec le BRAVE PEUPLE que de faire 100 pas sans le BRAVE PEUPLE".

    UN BURKINA NOUVEAU et PROSPÈRE est très POSSIBLE

    Merci aux bailleurs et au BRAVE PEUPLE très travailleur.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:27, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:29, par ASA En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Chaque fois que je vois un ouvrage pareille (Échangeur du Nord) ou un projet d’ouvrage (Autoroute de contournement de Ouaga ) qui fait et qui fera la fierté de notre capital et du Burkina, je ne peux m’empêcher de penser à l’argent distribué gratuitement aux "supers fonctionnaires" du MINEFID.
    Regarder la liesse qui se lisait sur le visage de la population hier sur l’échangeur à son inauguration.
    Regarder la fierté le soulagement des populations de toute une nation. Imaginer le nombre de vie qui sera sauver désormais sur cette partie de la circulation.
    Je vois là, ce que on appel oeuvre d’intérêt général.
    Mais distribuer 55 milliards à un groupe de fonctionnaire alors que cet échangeur du nord symbole d’une fierté national a coûté 70 milliards (en crédits). Comprenez que avec l’argent de l’Etat partagé aux agents du MINEFID en 3 ans (55 milliards*3 ans =175 millards) on peut construire 2 échangeurs de 70 milliards (sur fond propre de l’Etat) à l’instar de celui du Nord qui vient d’être inaugurer. Là ou s’est plus intéressant c’est que l’argent sera prélevé directement sur le budget de l’Etat et non un crédit .
    Tous le monde (commerçant, fonctionnaire, paysans, toutes les couches de la société ) se réjouirait.
    Maman ROSINE, en bon économiste c’est inacceptable. un pays ne peut pas se développer en partageant des sommes faramineuses à un groupe de personne. Corriger ça rapidement
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:37, par Sidbala En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Je partage l’analyse de TOERE. M. Eric Bougouma en fait trop. Même le Président n’a pas besoin de ce genre de louanges. En quoi cela diminue un Président qui met en œuvre des projets conçus par son prédécesseur. De grâce évitons les propos électoralistes mal placés. J’avoue que j’ai baissé la tête ,même devant ma télé à ce passage du discours de M.Bougouma !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:39, par Ben En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Bravo au peuple Burkinabé et merci infiniment pour cette volonté politique qui a permis de réaliser cette magnifique œuvre ! Ensemble, main dans la main, on ira plus loin !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:50, par lecitoyen En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Bonjour !
    Belle réalisation ! Pouvoir circuler sans se perdre sur cet échangeur prendra du temps. On a dû former les VADS pour qu’ils puissent orienter les usagers. Mais peut-on publier ledit document de formation (avec plans, croquis, photos...) sur le web ? Cela nous facilitera la tâche à nous tous. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 10:08, par lecitoyen En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Bonjour !
    Belle réalisation ! Pouvoir circuler sans se perdre sur cet échangeur prendra du temps. On a dû former les VADS pour qu’ils puissent orienter les usagers. Mais peut-on publier ledit document de formation (avec plans, croquis, photos...) sur le web ? Cela nous facilitera la tâche à nous tous. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 10:15, par Ka En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Oui mon jeune internaute Samm : Si l’Afrique reste embourbée dans son sous-développement, c’est qu’elle est incapable d’entretenir ses joyaux d’infrastructures qu’on l’offre à prix d’or. Tu as raison, tout objet qui dure est l’œuvre de son entretien. Tous ces projets qui sortent de terre viennent des idées de toutes et tous les Burkinabé soucieux du développement de notre pays, surtout nous autres les anciens cadres et conseillers au développement qui les ont imaginés et suggérer comme je l’ai dit dans une de mes critiques, et pris en compte par nos décideurs qui n’avaient pas à l’époque des moyens pour les réaliser. Je me rappelle sur un chantier a Pô dont le feu et idéologue Thomas Sankara assistait aux constructions des logements sociaux en banco, ’‘’je lui ai fait la remarque en tant que conseiller technique, que les fondations pouvaient être en ciment et le reste en banco, il m’a répondu, pour l’instant nous ne pouvons pas se permettre de ce luxe, mais faisons avec ce que nous avons avec vos idées très louables.’’’

    Voilà qu’aujourd’hui que les moyens nous permettent de réaliser nos idées et de nos rêves, surtout le périphérique, l’aéroport, et autres à venir, et ce ne sont pas les anciens visionnaires mes promos comme les Tamini, ou les feux Somé, Tou, dans leur tombe, les A. Ouali, les F.O Kaboré de l’Université de Montpelier, si je me rappelle de nos misères a Paris autour d’un poulet ou les pieds de porcs et moutons, et de nos rêves les plus fou pour le développement de notre pays, qui me diront le contraire.

    Aujourd’hui ce sont des jeunes technocrates qui ont repris nos idées transformés en projets, et qui étaient dans les terroirs, pour les améliorer et les réaliser par le peuple. J’en suis fier de cette in-novation courageuse par un peuple solidaire malgré sa souffrance dans la pauvreté. Et je suis d’accords avec toi, qu’il faut aussi impliquer la jeunesse pour l’entretien de ce que nous réalisons. Si en Suisse ou en France, des autoroutes qui traversent les montagnes en tunnel durent plus de 60 ans, ce sont les entretiens qui les donnent longue vie. Je vois qu’ici, ou même le discours de nos décideurs a changer, et on oubli la paternité de ce que le peuple courageux se mobilise autour de grand objectifs et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels. Et cela rejoigne à ma critique fondée quand les partisans voulaient attribué ce que nous réalisons a un individu.

    Ton vieux Ka était derrière les sages coutumiers avec son petit fils en anonyme. Qui sait, nous aurons une occasion de boire une louche de lait frais au marché de laye un de ces quatre matins. Merci de me lire.

    Encore une fois, merci au peuple Burkinabé derrière leur représentant le président du Faso, pour ce joyau échangeur. Faisons bon usage, et que Dieu tout puissant protège toutes et tous les utilisateurs de ce joli ouvrage.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 10:22, par Omar Ben Abdallah En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Mon ami ,si vous raisonnez comme ça vous n avez rien compris. Dans la même logique ,si on supprime tous les avantages de tous les fonctionnaires y compris des Ministres et des autres représentants de i’ Etat , d’ici 10 ans le BURKINA aura autant de grades-ciel que la Chine .donc ne visez pas seulement les avantages des financiers .vous êtes contre les avantages des financiers mais sachez que ce qu’ils gagnent ne représente rien par rapport à d’autres corps .

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 10:40, par zwwa En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Le development ne se copie pas, ne s’achete pas a credit mais ce batti.... Qui est l’initiateur du projet ne m’interresse guere, ce qui m’interresse c’est qui va payer pour ca ? Nos petits enfant..., je me dmande si en Afrique on apprend de nos erreurs passer ou c’est juste de l’inconscience... Dans ls annee 60 il on prit de gro salaire on dirai on allai jamai augmenter tout bouffer nous endeter juska on a fini en restructuration on ne controle rien de nos economies meme energie s dtenu par ds gens de l’exterieur et financer par nous apres cela il y a eu devaluation... ca na pas servie de lecon non non du tout du tout, maina on ve ressembler aux autres dakor dakor, de un Burkina la ca ne se limite pas a ouaga, largen de cet echangeur aurai pu servir a investir ds klkchse ki allai generer de largen interieurement pour financer ca... les asiatic se sont developer interieurement, inde pareil... la france USA et autre en volant ds matiere premier a ce qui ne savai koi faire de ca.. Et surtout eux tous ils avaient des idee , le savoir, kelkun na pas kiter dehors vnir faire klkchse pr eux. Nous on a rien a part endeter nos generation futures ???? Dakor dakor il y a 2 chose en finance compta k jaim, double equation ces a dire credit = debit et aussi plus d risk genere plus de revenus continuez seulement.... Bon usage

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 11:09, par Yacouba L’Africain En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Cher ASA ; je soutiens de tout cœur votre propos. A croire que nous les Burkinabés et les Africains en général nous sous estimons nos capacités Nous aimons parler du manque de moyens et sommes enclins à tendre la main pour lever les finances de notre développement. L’intérêt général c’est ce qui devrait animer notre vision dans la gestion des ressources que nous arrivons à mobiliser au niveau interne. Nous voulons un développement mais nous ne sommes pas prêt à le financer, nous habitons dans une commune et on ne paye pas la taxe de résidence pour financer son développement, et pourtant on est prêt financer à donner des milliards à Canal+ Castel+, Guiness+, Vlisco+ Orange+ SaintLouis+ pour financer le developpment d’autres pays. Produisons ce que nous consommons, consommons ce que nous produisons, transformons nos produits. On pourrait faire bien plus encore si nous acceptons de consentir le sacrifice nécessaire pour sortir non pas les présentes générations mais celles à venir car l’idée même du progrès c’est travailler à améliorer les conditions de vie des générations futures.
    Félicitations aux géniteurs des idées, félicitations à ceux qui ont assumer la continuité en arrosant ces idées, félicitations à ceux qui mobilisés les ressources, félicitations aux constructeurs, félicitations aux populations riveraines pour leur patience et enfin félicitations au Peuple Burkinabé et à l’Afrique qui gagne.
    Nous attendons de voir la sortie de terre de l’autoroute de contournement impatiemment... On trouvera toujours des détracteurs pour dire que ce n’est pas prioritaire mais bon ainsi va la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 11:37, par Ka En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Oui mon jeune internaute Samm : Si l’Afrique reste embourbée dans son sous-développement, c’est qu’elle est incapable d’entretenir ses joyaux d’infrastructures qu’on l’offre à prix d’or. Tu as raison, tout objet qui dure est l’œuvre de son entretien. Tous ces projets qui sortent de terre viennent des idées de toutes et tous les Burkinabé soucieux du développement de notre pays, surtout nous autres les anciens cadres et conseillers au développement qui les ont imaginés et suggérer comme je l’ai dit dans une de mes critiques, et pris en compte par nos décideurs qui n’avaient pas à l’époque des moyens pour les réaliser. Je me rappelle sur un chantier a Pô dont le feu et idéologue Thomas Sankara assistait aux constructions des logements sociaux en banco, ’‘’je lui ai fait la remarque en tant que conseiller technique, que les fondations pouvaient être en ciment et le reste en banco, il m’a répondu, pour l’instant nous ne pouvons pas se permettre de ce luxe, mais faisons avec ce que nous avons avec vos idées très louables.’’’

    Voilà qu’aujourd’hui que les moyens nous permettent de réaliser nos idées et de nos rêves, surtout le périphérique, l’aéroport, et autres à venir, et ce ne sont pas les anciens visionnaires mes promos comme si je me rappelle de nos misères a Paris autour d’un poulet ou les pieds de porcs et moutons, et de nos rêves les plus fou pour le développement de notre pays, ne me diront pas le contraire.
    Aujourd’hui ce sont des jeunes technocrates qui ont repris nos idées transformés en projets, et qui étaient dans les terroirs, pour les améliorer et les réaliser par le peuple. J’en suis fier de cette innovation courageuse par un peuple solidaire malgré sa souffrance dans la pauvreté. Et je suis d’accords avec toi, qu’il faut aussi impliquer la jeunesse pour l’entretien de ce que nous réalisons. Si en Suisse ou en France, des autoroutes qui traversent les montagnes en tunnel durent plus de 60 ans, ce sont les entretiens qui les donnent longue vie. Je vois qu’ici, ou même le discours de nos décideurs a changer, et on oubli la paternité de ce que le peuple courageux se mobilise autour de grand objectifs et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels. Et cela rejoigne à ma critique fondée quand les partisans voulaient attribuer ce que nous réalisons a un individu.

    Ton vieux Ka était derrière les sages coutumiers avec son petit fils en anonyme. Qui sait, nous aurons une occasion de boire une louche de lait frais au marché de laye un de ces quatre matins. Merci de me lire.
    Encore une fois, merci au peuple Burkinabé derrière leur représentant le président du Faso, pour ce joyau échangeur. Faisons bon usage, et que Dieu tout puissant protège toutes et tous les utilisateurs de ce joli ouvrage.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 11:57, par TENGA En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    MERCI BLAISE COMPAORE merci pour les finance et la vision meme si les ingrats continue de mentir ton travail seras reconnu et l’est déjà.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 12:15, par Sanou Julien En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Depuis Abidjan, nous vous disons bravo, frères ! Vous êtes travailleurs. Soutenez nos dirigeants, ils sont là pour notre bien-être. Nos ennemis savent que le Burkina avance, et il avancera malgré leurs nombreuses tentatives de déstabilisation. Vive le peuple burkinabé. On vous aime

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 12:33, par HUG En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Population de Ouagadougou et du BF tout entière, faites en un bon usage car il fait notre fierté. il soulagera beaucoup de monde.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 12:40, par Ouattara de Bobo En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    BRAVO POUR CETTE BELLE REALISATION !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 13:31, par caca En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Quel sera le prochain échangeur à inaugurer avant la fin du mandat MPP ? Pendant 27 ans SEM Blaise Compaoré a construit 4 échangeurs pour le bonheur de la population. Le beau de l’ouvrage est le Beau de Blaise Compaoré. Eh bien voilà un point que internaute Ka devait savoir. Admettez que Eros pour la patrie n’a pas de mère ni de père, néanmoins c’est poros le père de Eros et pénia la mère. C’est à dire l’expédient et pauvreté. Le Burkina est une mère patrie où a énormément investi le Beau Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 13:34, par Hussein En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Pas mal, mais le mieux serait de réussir la réalisation de ces oeuvres soi-même, càd avec des produits locaux (de l’acier au ciment), des planificateurs et ingénieurs locaux, pour gagner en savoir-faire. J’imagine déjà ce que deviendra cet quatrième échangeur dans dix ans (plus à reconnaître, sale, mal entretenu ou sans entretien) et cela me fait tourner l’estomac déjà.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 14:07 En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Bravo à SOGEA SATOM et AGEIM pour le travail bien accompli et dans les règles de l’art. Merci aux riverains pour leur indulgence et leur patience. Merci enfin à l’Etat burkinabè pour la vision et la prise de conscience de la construction des infrastructures routières.
    Toutefois, il reste quelque chose à faire sur cette route. Du marché de bétail jusqu’au carrefour de Yagma (ancien péage), la chaussée est devenue trop étroite pour les usagers et la plupart des accidents mortels de l’axe s’enregistrent sur ce tronçon.
    Il est urgent de continuer les deux voies jusqu’au péage actuel pour faciliter la circulation.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 14:59, par Merci En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Merci papa Blaise !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 15:06, par USAVIW En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Tout cela est bien beau mais cest pas la voie a emprunter de vitesse. On a besoin de reduire le cout de le l energie Qui est tres chere dans la sous region . Je parle bien de l,elecricte .On doit beaucoup investir dans les centrales solaires .Que d attendre des investisseurs etrangers le faire pour nous.en Fin 2018 Je viens a OUAGA pour une visite et Il ya des coupures d’electricte sans cesse .quel genre de dirigeant on a vraiment ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 16:22, par Wôgdoug Rassanga En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Un vrai joyau, une vraie fierté nationale que cet échangeur du nord. J’y étais hier après la cérémonie et ai fait un tour d’honneur en empruntant au hasard plusieurs des routes de l’échangeur. Malheureusement cette belle balade s’est terminée par le fait que je me suis perdu à cause des panneaux d’indication qui, souvent, soit indiquent mal la voie à suivre pour aller dans une certaine destination, soit n’existe pas du tout à certaines séparations de la voie en deux. De toutes les façons ça m’a fait du bien à la fin parce que ne sachant plus où j’étais, j’ai serré quelque part à coté de la voie et y ai mangé un bon porcal au four accompagné d’une bonne bière beaufort pour fêter tout ça. C’est ainsi qu’une fois les yeux ouverts, j’ai découvert que j’étais assis à droite du croisement des rails avec la route de Pabré, coin que je connaissais pourtant très bien. Du coup, je me suis dit que si nous autres qui savons un peu lire nous perdons sur cet échangeur, comment vont faire nos parents analphaètes SAMO ? Alors, que l’entreprise qui a construit ce joyau nous achève comme il faut ces travaux d’indication des voies pour nous permettre, nous autres vieux ouagalais, d’aller souvent vers Pabré ou à l’intérieur des quartiers Tampouy et Tanghin pour prendre notre air sans nous perdre. Bravo au peuple burkinabé et à son Gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 16:28, par Razambwende En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    FÉLICITATIONS AU PEUPLE BURKINABÉ tout entier surtout à la BANK OF AFRICA qui est une société Patriote et citoyenne qui accepté financer 100% cet échangeur sans trop de tapage comme le font certaines BANQUES comme CORIS BANK qui a chaque petit évènement fait appel à la Télé et autres média. Double félicitation au Président LACINA DIAWARA pour le financement de la BOA. Honte à tes détracteurs qui cherchaient à t’embobiner dans cette fameuse histoire de coup d’Etat. Cette réalisation est à l’actif de tout le peuple burkinabè mais pas celui du gouvernement seul ni du Président ROCK seul car les travaux ont été lancé avant qu’il prête serment ce qui signifie que toutes les ressources financières étaient déjà mobilisées avant l’installation du pouvoir ROCK et de son gouvernement. On n’attend toujours le PNDES.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 17:24, par Nina poukame En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Mes chers Sidbala et zwwa,
    Je suis même avis que vous. Ces histoires de qui a initié quoi et quand ne nous intéressent pas du tout. Savez vous que le chemin de fer était prévu pour aller jusqu’au Niger avant les indépendances ? Savez vous que Maurice Yameogo et Sangoulé Lamizana avaient inscrit dans leur vision/programme la construction du chemin de fer jusqu’à Tambao et l’exploitation du gisement de manganèse qui s’y trouve. Nous attendons toujours la réalisation de ces grands projets.
    Mon cher zwwa a bien relevé que c’est nous, nos enfants et nos petits et arrière petits enfants qui paierons la facture et non pas Blaise Compaoré ou RMCK. Ces derniers ont eu le mérite d’avoir pris les dispositions pour réaliser les projets, mais avec les ressources produites ou a produites par nous tous. Peut-être que d’autres burkinabè à leur place auraient fait mieux !? Donc, ayons raison gardée et évitons les louanges déplacés qui ne servent à rien sinon qu’à tromper les citoyens honnêtes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 17:51, par Séraphin Pierre En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Sincèrement, le travail a été bien fait et dans les délais.

    J’aurai préféré qu’on donne l’Autoroute de contournement à SOGEA SATOM et AGEIM plutôt que de donner cet ouvrage important à OBOMAF qui ne le finira pas avec moins d’un (1) an de retard et d’une qualité qui ne sera pas ce que nous attendons.

    Comme quelqu’un l’a dit précédemment, pour se développer, il faut exécuter des projets qui donnent des résultats durables dans le temps. Sinon, on sera dans l’éternel recommencement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 17:56, par Gnongre paré En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    "Bravo à l’Etat et au Gouvernement et Bon courage à RMCK pour cette réalisation". Quant à Mr. Bougouma que je n’aime pas et je n’aimerais jamais, je l’inviterai à arrêter ses "Griotismes" à l’endroit de Mr. RMCK. Il n’en a pas besoin pour s’affirmer politiquement d’une part, et d’autre part, il (bougouma), s’il est vraiment un intellectuel de "niveau acceptable" pour occuper un poste ministériel, devrait pouvoir comprendre que pour un Projet d’une telle envergure, ce n’est pas en une ou deux années qu’on le réfléchit et qu’on le mette en oeuvre. S’il connait ce qu’est une "Budgétisation", une "Prévision", il devrait nous faire le bénéfice d’un silence sur ce qu’il a débité ce jour-là comme ineptie. Si oui que Mr. RMCK était au Ministère des Transports (dans les années 88-90 si je ne m’abuse), c’est qu’il a réellement fait du bon travail aux cotés de ses Techniciens, de ses Collègues du Politique gouvernemental et bien entendu, sous les ordres de la personne (.....) qui l’a mis à ce poste. Il est et doit en être fier du boulot qu’il a su concevoir si c’est ce que Bougouma veut dire pour maintenir la viabilité d’une telle idée (si elle est venue de lui) jusqu’à sa réalisation, voir son inauguration ce jour 15 Novembre 2018, soit 30 ans après. Je lui rappellerais ce que le Président factis et éphémère que fut Zida pour se faire valoir plutôt que d’expliquer que la pose de la première pierre de l’édifice qu’il a assuré en 2015 n’était que la poursuite de la procédure de la mise en oeuvre du chantier, il avait à l’époque, en sa qualité de Président, déclaré que c’était au nom du Gouvernement, de son Gouvernement qu’il posait cette pierre. Les gens ne l’ont pas relevé simplement parce que tout le monde avait compris que cela faisait partie des "langages politiques et diplomatiques" généralement utilisés par les politiques. Mais de Bougouma, cela ne saurait passer sous silence. Jadis je me dois de lui rappeler, un Pseudo ou un frère à lui, alors qu’il était à l’Administration territoriale avait joué le même jeu pour BC et son frère dont semble-t-il, il était un parent. Excès de zèle qui avait fini par "présenter son cul dehors. Alors cher Ministre, arrêtez votre char et laisser RMCK continuer son travail pour l’avancement du pays. A bon entendeur, salut ! Brrrr, brrrr, brrrr.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 17:58, par Ka En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Caca, si notre continent est à la remorque des autres continents, c’est à cause des intellectuels à la cervelle charbonné qui ne voient que leur bout du nez comme toi. Qu’est-ce que toi tu as fait pour ton Pays que compter sur un individu ? Comme je le dis, ‘’’’ c’est à cause des personnes comme vous que l’Afrique reste embourbée dans son sous-développement.’’’’ Au lieu de donner le pouvoir au peuple pour qu’il réalise ce qu’il désir, vous donnez le pouvoir a un criminel en puissance qui se prend pour un Dieu sur terre. Si on devait donner la paternité du Burkina et son développement, ça sera à Ouézzin Coulibaly et ses descendants, ses enfants sont toujours vivants.

    Si tu ne comprends pas ce que je veux dire, que tous ces réalisations viennent du peuple et ses représentants, alors tu n’es qu’un extrémiste. Blaise Compaoré n’était pas le seul, il y a eu un entourage qui a travaillé jour et nuit pour faire avancer le pays : Parmi ces personnes Roch Kaboré, responsable du CDP, président de l’Assemblée nationale, Simon Compaoré, B. YE, Salif Diallo, Blaise Compaoré en ce moment était qu’un introverti qui cherchait à piller les ressources du pays pour sa famille et déstabiliser les pays voisins pour un pouvoir éternel. Quitte dans ton jeu macabre. Les quatre échangeurs sont les efforts du peuple Burkinabé dans la pauvreté. Tu es à l’extérieur, laisse nous développé notre cher patrie. La patrie ou la mort nous vaincrons. Le pouvoir au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 08:16, par Gnongre paré En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    "Razambwende, bravo. Ceci est bien dit". D’autres Banques dont celle que vous citez feront des bruits de tambour pour faire croire qu’elles sont les seules et les meilleures du pays. Or, tout le monde sait tout mais personne ne veut dire quelque chose. Stratégies commerciales et Marketing diront-elles. Mais dans le fond on le sait, c’est simplement pour cacher des choses. En tout état de cause, le Groupe BOA est une vraie Institution d’Affaires qui s’intéressent à la rentabilisation de son Groupe plutôt que de passer son temps précieux à chercher à cacher avec un doigt la lueur du Soleil de Vérité. Même si les historiens nous rappellerons les débuts de la BOA qu’ils se rassurent que cela est bien connu et n’a jamais été oublié. Seulement à comparer les choses, on retient toujours le "moindre mal" et ici, l’action de cette dernière est le moindre mal qu’on puisse retenir. A bas les faux jetons qui croient avoir réussi le mieux dans un pays. Que de Vanité et d’Orgueil.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 11:48, par Minnayi En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Ah bon, s’agit-il vraiment d’un contrat de PPP ? Si c’est le cas, on est vraiment intéressé de savoir le type de PPP en question.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 13:33, par caca En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Internaute Ka, je vous croyait intellectuel mais peut-être votre âge aujourd’hui empêche objectivement une analyse rationnelle. Devant les faits accomplis des réalisations du SEM Blaise Compaoré, je trouve que vous avez encore manquer d’occasion pour ouvrir votre cœur à la reconnaissance. Je trouve également que vous devenez de plus en plus pathétique. Vous qui êtes une grande connaissance de l’Afrique et du Burkina. Combien temps les techniciens du ministère des infrastructures ont mis pour faire l’étude de faisabilité avant les recherches de financements ? Je suis un peu d’accord avec le ministre griot qui disait que l’idée des échangeurs étaient au moment où Rock était ministre des transport en 1989. Vous voyez bien que Blaise n’a pas fait que tuer, il a également réfléchi et préparé l’avenir de la ville de Ouagadougou. On n’a pas besoin de donner des projet à Daniel Ouézzin Coulibaly mais plutôt les français. Le Burkina actuel est avant tout une colonie de France dont sa cartographie actuelle date de cette période avec des infrastructures.
    Blaise Compaoré fut le président qui a arbitré ces projets aujourd’hui en voie de finition. Voyez-vous que les 4 échangeurs ne datent pas de la Révolution sankariste, mais une pure production du régime BC que vous avez autant de haine. Caca a simplement une reconnaissance à un homme ayant dirigé ce pays, et tout n’a pas été mauvais. La photo de Compaoré Blaise restera également à la présidence du Faso jusqu’à la fin du monde comme président et ses années de règne.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:22, par jeunedame seret En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Ohoo…. luxe burkinabè ; c’est bon ; mais le mieux serait d’abord une bonne éducation à la circulation. Prochain conseil des ministres, nommez un ministre de la circulation et des sanctions aux infractions routières !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 18:22, par Ka En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Caca : Voilà nous y sommes. Ici je ne vais pas comme toi cité les noms et divisé les braves personnes, qui sont nos techniciens et décideurs, qui ont depuis la révolution, ont œuvré nuit et jours pour et faire un travail incroyable que nous voyons ce qui se réalise de nos jours. Citer les noms des experts et techniciens qui ont œuvré pour ces échangeurs je le pouvais, mais ça sera de diviser et insulter des milliers de personnes qui ont tendu leurs mains pour ces projets qui sont des projets de communauté. Si je dis-nous y voilà, c’est qu’avec Roch Kaboré nous avons œuvré ensemble pendant la révolution, et après dans le parti que nous avions créé dont il avait la haute fonction et savait ce qui avait comme valeur les projets de la révolution inachevée de l’idéologue Thomas Sankara. Qu’il soit Roch Kaboré, ou les techniciens et experts qui ont œuvré pour que ces projets se réalisent, ils étaient au service de l’état, et l’état et son pouvoir ou ses réalisations appartiennent au peuple, et les projets sont pour le peuple et non pour un individu même si cet individu a pu avoir des financements au nom du peuple.

    Caca, les couloirs du développement de notre pays, je le connais mieux que toi. Tout les développements que nous voyons au Burkina ont toujours été fait par une bonne équipe autour d’un représentant. Attribué le développement d’un pays a un seul individu c’est de diviser le peuple. Et ça ne m’étonne que la chute de votre pouvoir le 31 Octobre 2014 c’est votre refus de l’alternance politique, uniquement en se focalisant sur un individu qui n’avait plus sa place dans la société Burkinabé.

    Mon jeune internaute caca, sache que la vérité blesse parfois, mais il faut savoir la regarder en face plutôt que de faire la stratégie de l’autruche pour imputer vos propres faiblesses. Et je confirme, ‘’’’si de nos jours vous utilisez le nom de Blaise Compaoré pour exister, c’est que vous saviez très bien que votre vraie extrémisme c’est le refus catégorique de l’alternance politique. Aujourd’hui dans votre misère, vous comprenez maintenant que l’alternance politique n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement, mais la volonté du peuple. Alors admets que toutes ces réalisations que nous voyons au Burkina sont l’effort de tout un peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 06:48, par Wiski En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Bravo pour cette réalisation !
    Que ce soit jean ou paul qui est l’initiateur et jacque a réalisé wo,tout est Burkina.ils sont tous à féliciter.le Burkina n’oublie et n’oubliera personne.Bien au contraire il sait garder une reconnaissance pour ceux qui se battent pour son développement.
    Mais comme l’africain est ce qu’il est, c’est pourquoi il cherche toujours à différencier les uns aus autres.Personne n’a oublié Blaise,l’on n’a pas dit non plus que c’est Rock seul qui l’en a fait ;c’est le peuple burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 10:02, par caca En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Je veux m’adresser directement à internaute le vieux Ka. Je voudrais vous dire ceux-ci : on ne se souvient pas de ce qui est ancien ; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir. A vos attaquent idiotes de l’ancien régime ayant réaliser de grands chantier pour le pays, j’ai dit en mon cœur : allons seulement ! Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est point remplie. Ainsi, toutes choses sont en travail au-delà de ce qu’on peut dire ; l’œil ne se rassasie pas de voir, et l’oreille ne se lasse pas d’entendre. Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera ; il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Votre souvenir est en dangers de disparaître dans quelques années.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 14:57, par Ka En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Caca, tu commences à me pomper : ‘’Ka, Roch Kaboré, Blaise Compaoré, et tout le peuple Burkinabé faisait partie de l’ancien régime. Des bonnes actions ou des mauvaises, des crimes ou pas de crimes, nous tous étions comptables derrière un représentant appelé Blaise Compaoré qui avait des mercenaires pour une répression criminel, et le silence sauvait la vie de tous en chacun. Je confirme avec énergie que toutes les réalisations depuis notre indépendances au Burkina jusqu’à nos jours sont les efforts de tout un peuple courageux, et non d’un régime ou son représentant, surtout pas Blaise Compaoré.

    Je suis de l’ancien régime, je suis de tous les régimes après Maurice Yameogo, je découle avec mes expériences pour tout régime qui a des bonnes actions pour l’avenir du Burkina, mais je ne découlerai jamais pour un individu qui veut piller les ressources du pays, ou tuer pour le pouvoir.

    Comme je le dis très souvent ‘’’un régime comme celui de Blaise Compaoré de 2004 à 2014 avec son frère François et leur belle-mère Gando qui refusait d’entendre les critiques, et, pire, qui les fait taire par tous les moyens possibles et imaginables, n’avait aucun avenir devant le peuple averti. Surtout pas vos obséquieuses louanges et les cirages de pompes qu’on va progresser : Se vouer a un individu dont la plupart du peuple ne veut plus, c’est de retarder le développement de notre pays.

    Tu me lis très souvent après l’insurrection du 31 Octobre 2014, mes analyses sont objectives et indépendantes, quitte à ce qu’elles soient désagréables à entendre. Pour te dire de la fermer maintenant en ce qui concerne mes critiques fondées. Et retiens ceux-ci, sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur." Vous les partisans du passé, Commencez par dire franchement à Blaise Compaoré ce qu’on pense de lui avant de le caresser dans le sens du poil.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 23:59, par caca En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Internaute Ka avec votre âge, je ne voudrait pas vous pompez, mais intellectuellement soyez beaucoup plus raisonnable dans les critiques analytiques que sentimentaliste. A comprendre votre mea culpa, vous êtes aussi coupable de la gestion du pays pendant les longs règne de Blaise Compaoré. Donc Blaise Compaoré n’est pas le seul criminel du pays, s’il a fait de bonne choses avec vous et Rock, il a aussi fait de mauvaises choses avec vous également. Il est vrai que ces réalisations sont pour le peuple, mais le peuple dans son ensemble ne peut pas avoir réfléchit un échangeur ou encore un palais présidentiel . C’est toujours un représentant qui réfléchit et réalise pour le bonheur du peuple. Je ne veux pas du tout vous pompez, mais soyez beaucoup plus rationnelle que sentimentaliste.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 08:23, par Ka En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Jeune Internaute caca : Tu peux aboyer comme tu veux. Mais ton vieux Ka ne donnera aucune tendresse à une personne qui compte sur un individu pour le développement d’un pays. Tu peux rêver de tes charabia, mais Blaise Compaoré reste un introverti et un repris de justice, surtout un passé comme fut tous les dictateurs pilleurs des ressources de leur pays, comme Mobutu, Bokassa, Kadhafi, Sadam, Jamel.

    Quand à toi comme j’ai l’habitude de le confirmer, ‘’’l’extrémisme des partisans bornés qui ne voient que le bout de leur nez exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on leur oppose une autre manière de penser.’’’’’ Avec ton jeu d’un intellectuel de dupe, tu nous montre tes insuffisances dans tes analyses partisanes d’un Burkinabé qui vis à l’extérieur aveuglement et ne connait pas les réelles situations à l’intérieur de son pays.

    Crois-moi petit, aucun président chassé par un soulèvement populaire au Burkina n’a retrouvé son fauteuil après. Surtout qu’aujourd’hui la jeunesse Burkinabé qui représente 60% de sa population a dit ‘’’que rien ne sera plus comme avant.’’’ Alors il faut admettre les raisons du vieux Ka et te taire en suivant la volonté du peuple Burkinabé. Car, jeune borné, ‘’’’changer d’époque ne signifie pas fin d’une situation donnée, car tout est une question de mutation des données.

    Vos idées fixes d’aujourd’hui de soutenir qu’un seul individu comme Blaise Compaoré peut développer notre pays, demeure beaucoup plus nocif et difficile à combattre, car il est ancré dans l’esprit de celles ou ceux décidé a gouverné sans partage dans l’injustice. Quitte dans ce jeu macabre car tu ne pourras convaincre même pas un poulet.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 13:43, par caca En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Internaute Ka, je pense vous avoir compris dans votre démarche sentimentaliste. J’espère qu’un jour dans un avenir proche vous reviendrez dans vos bons sentiments. Je ne suis pas un extrémiste à propos de la gouvernance du SEM Blaise Compaoré, je suis simplement reconnaissant des bonnes choses qu’il a pu réaliser pour le bonheur du peuple burkinabé. Son règne n’a pas surtout été criminel comme vous le criez à longueur de la journée, mais durant les 27 ans, il y a eu des crimes. Sur ce point, il est comptable de ces crimes, mais l’histoire est aussi faite des manquements graves. Que le premier parmi vous qui n’a jamais péché jette la première pierre à cette femme disait le Christ dans les Évangiles. En plus, ce n’est pas parce qu’il y a eu des crimes que le personnage de Blaise Compaoré devait pas rentrer dans l’histoire de l’émergence du Burkina Faso. 4 ans après l’insurrection Blaise Compaoré demeure présent dans l’esprit de beaucoup de burkinabé, et d’ailleurs son parti politique est troisième dans la politique nationale du pays. Arrêtez vos conneries de vouloir diviser les burkinabé sur les crimes pendant son passage dans l’histoire du pays. D’ailleurs, sur ces faits,il y a des dossiers pendant en justice afin élucider ces crimes. Comment un certain Rock peut un bon enfant auprès d’un criminel qu’il a lui-même servi avec loyauté et fidélité ? Vous manquez de rationalisme dans vos analyses, et vous pensez que tous les burkinabé devaient être bêtes pour vous suivre. De la gouvernance du MPP les burkinabé retiendront les attaques djihadistes que ses réalisations ; tout comme vous en retenez en Blaise Compaoré un criminel et non un démocrate. Soyez beaucoup plus lucide dans vos propos. Bonne semaine à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 19:29, par Ka En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Tel père tel fils. Tel criminel tel extrémiste. Cette personne ne mérite plus aucune auto critique fondée de Ka.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 22:30, par caca En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    Internaute Ka ! Rentrée politique CDP : tous les participants ovationnent Blaise Compaoré".

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 15:11, par zangre En réponse à : Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation

    TOUTES MES FELICITATIONS AUX AUTORITES PENSONS AUX VOIES DE YAGMA /MARCOUSSI

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’extrémisme violent : ‘’Il faut accepter de crever l’abcès’’
Santé au Burkina : Le Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires inauguré
Journée internationale des migrants : Sur fond d’interpellation à promouvoir une « migration digne »
Grande muraille verte : Du matériel pour aller plus vite contre la désertification
Programme de développement intégré de la vallée de Samendeni (PDIS) : Les forces vives des Hauts-Bassins s’informent sur la mise en œuvre
Burkina Faso : Des organisations de la société civile passent à la loupe la gouvernance dans les « secteurs-clés »
Commune de Dori : Une semaine d’activités pour promouvoir le civisme en milieu scolaire
Activités minières et développement local : Le Laboratoire Citoyennetés outille des collectivités territoriales et des organisations de la société civile
Réconciliation et unité nationale : Des Organisations de la société civile outillées sur le concept de justice transitionnelle
Immigration irrégulière : La problématique débattue à Dakar
Renforcement de la démocratie locale : Le Laboratoire citoyennetés prend langue avec des acteurs du Plateau Central
Organisation Dupont pour le développement social : Le personnel reçoit une formation en mobilisation de ressources et de partenariats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés