Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 26 juillet 2018 à 23h16min
Suppression  de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

Ceci est une déclaration de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) sur le projet de loi portant modification de la loi portant code électoral. La coalition dénonce la suppression annoncée de la carte consulaire de la liste des documents autorisés pour le vote des Burkinabè de l’étranger.

L’Assemblée nationale a inscrit à l’ordre du jour de sa session extraordinaire ouverte le 16 juillet 2018, le projet de loi portant modification de la loi n°014-2001/AN du 3 juillet 2001 portant Code électoral adopté en Conseil des ministres du 14 juillet 2018.
Certaines dispositions dudit projet de loi, dont l’examen est entrepris à la Commission des lois de l’Assemblée nationale en prélude au vote imminent, constituent un recul par rapport aux dispositions précédentes.

En effet, la loi actuellement en vigueur fait la distinction entre les Burkinabè vivant à l’intérieur du pays et ceux vivant à l’étranger. La carte consulaire délivrée aux Burkinabè de l’étranger dans leurs pays de résidence respectifs y est reconnue comme le document d’identité supplémentaire pouvant servir également au vote.

L’article 52 du Code électoral dispose à cet effet que : « Pour les burkinabè résidant à l’étranger, l’électeur produit l’une des pièces suivantes : la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB), la carte consulaire ou le passeport en cours de validité ». Cet article a l’avantage d’offrir une possibilité supplémentaire aux Burkinabè de l’étranger de participer au choix des dirigeants appelés à présider aux destinées de leur pays.

Le projet de loi en examen supprime la carte consulaire pour ne reconnaitre que la CNIB et le passeport en cours de validité comme documents d’identité et de vote pour tout Burkinabè vivant tant à l’intérieur du pays qu’à l’étranger. Le projet d’article 52 nouveau le dit en ces termes : « Pour justifier de son identité au niveau national ou à l’étranger, l’électeur produit la carte nationale du Burkina Faso ou le passeport en cours de validité. Le passeport ordinaire ou la carte nationale d’identité du Burkina Faso sont délivrés suivant les conditions fixées par la loi. »

En ne reconnaissant plus la carte consulaire comme document d’identité, le projet de loi restreint manifestement le droit de vote des Burkinabè de l’étranger en les contraignant à produire des documents qu’ils auront des difficultés à acquérir. Ceux-ci devront en effet rentrer au pays pour se munir de la carte nationale d’identité, ce qui est difficile.
Quant au passeport, son coût est prohibitif pour le commun des citoyens et l’Etat n’a même pas les moyens de le délivrer en grand nombre à des demandeurs. En outre, le rejet de la carte consulaire comme document d’identité aura pour effet de livrer les Burkinabè de l’étranger aux tracasseries policières dans leurs pays de résidence.

La CODER s’élève contre cette loi modificative du Code électoral parce qu’elle aura pour effet de priver de vote une frange importante des Burkinabè. Le droit d’être électeur et éligible, le droit de participer à la gestion des affaires de l’Etat et de la société ont un fondement constitutionnel dont rien ne justifie la restriction.

C’est pour cela que la CODER invite les acteurs politiques, les responsables des Organisations de la société civile, les Burkinabè vivant à l’intérieur ou à l’étranger, épris de paix et de justice, à se lever contre cette exclusion annoncée qui peut entrainer notre pays dans une nouvelle crise dont on ne mesure pas les conséquences.

JUSTICE - RECONCILIATION - PAIX

Fait à Ouagadougou, le 26 juillet 2018

Pour la CODER
Son Président

Amadou TRAORE

Vos commentaires

  • Le 26 juillet 2018 à 23:09, par Bayiri yooo En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    mbao.. mais il faut le savoir aussi cette carte consulaire nes ni biometrique ni rien de plus juste imprimer fotos et les donnes et cela ns coute 10 euros en Espagne et valable pr 2ans . jinvite tous le Burkinabe a voter massivement en 2020 pr fair tomber le pati des nouveaux mafia.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 05:45, par Yako En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    Quand la RCI hante la majorité !En effet,comment ne pas reconnaître la carte consulaire qui est établie au vu soit du passeport ou la cnib,je crains que derrière cette loi il ya des calculs politiciens pour réduire le corps electoral hors burkina Faso à sa plus petite expression.Si tel n’est pas le cas alors invitons la diaspora a s’immatriculer massivement auprès des ambassades et consulats en vue du scrutin 2020 ou une opération spéciale de délivrance des cnib auprès des ambassades et consulats. Moi même je n’ai plus eu une cnib depuis plus de 20 ans et j’ai un passeport expiré depuis 2 ans du coup je perds mon droit de vote si la loi est maintenue comme telle.De toute les façons le gouvernement n’a jamais eu la volonté de bien faire les choses.En fin,le gouvernement se trompe royalement 2020 ne dépend pas de nos compatriotes en RCI mais plutôt le succès des politiques publiques dont les résultats se font attendre encore et encore.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 07:04, par Abdel 2017 En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    Est-ce en préparation de massives fraudes que l’on tient au vote des burkinabé à l’extérieur avec une carte consulaire ? Veut on vraiment des élections transparentes ? Si les burkinabé naissent libres et égaux, ils doivent être soumis aux mêmes règles. Comment peut on prétendre être burkinabé même de l’extérieur et ne pas pouvoir le justifier par une CIB ? Les burkinabé vivant à l’étranger et fiers de l’être ont leur passeport et leur Cnib en règle qu’il viennent renouveler régulièrement. Si ceux qui n’ont pas ces pièces ont renoncé à leur nationalité......

    Pour des élections crédibles et transparentes, tous les burkinabé à l’extérieur doivent être soumis à la règle générale. Il appartiendra au gouvernement avant ces élections, d’organiser éventuellement, des missions d’établissement et de délivrance de Cnib aux burkinabé de l’extérieur. Comment ont-ils fait même pour aller là bas sans ces pièces ? Quand la côte d’ivoire mettra en oeuvre sa nouvelle politique d’immigration exigeant des passeports biometriques pour accéder à son territoire, que feront ceux qui y sont avec leur carte consulaire ?

    Si la carte consulaire doit être un acte fiable, qu’on nous laisse voter avec nos cartes de membres de syndicat, d’association, d’osc, nos cartes de famille, nos cartes professionnelles et nos cartes de retraités. Soyons sérieux quand même. Pourquoi ne pas commencer dès maintenant à inviter ces "potentiels électeurs" à venir faire leur passeport et Cnib pour leur propre sécurité même et vous assurer votre victoire ensuite ( ce qui n’est pas certain) mais il vaut mieux que tout se passe dans la transparence.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 08:02, par papa En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    Encore ce machin de CODER vient une fois de plus comme de coutume pour nous convaincre de sa limite tres plate avec des analyses qui d´ailleurs ne peuvent convaincre un gamin de 10 ans. Pour un Burkinabe vivant a l´etranger et ayant la volonte´ de participer aux votes et qui est incapable de rentrer au pays pour se faire etablir un PASSPORT ou une CNIB , a quoi donc ce dernier sert a l´etranger s´il ne dispose pas de ce minime moyen pour accomplir sa volonte´ citoyenne ? Je salue a sa juste valeur cette loi equitable et non discriminatoire pour tous les citoyens de l´interieur qu´a l´exterieur. Vous les magouilleurs qui tenez coute que coute a la fraude pour acceder au pouvoir on vous voit venir . Celui qui est couche´ voit celui qui le cherche, vous n´etes pas plus intelligent que le reste des Burkinabe. Que seul le PASSPORT et la CNIB soit obligatoire pour tout Burkinabe voulant prendre part aux votes ou qu´il vive et celä n´est pas negociable.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 08:03, par papa En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    Encore ce machin de CODER vient une fois de plus comme de coutume pour nous convaincre de sa limite tres plate avec des analyses qui d´ailleurs ne peuvent convaincre un gamin de 10 ans. Pour un Burkinabe vivant a l´etranger et ayant la volonte´ de participer aux votes et qui est incapable de rentrer au pays pour se faire etablir un PASSPORT ou une CNIB , a quoi donc ce dernier sert a l´etranger s´il ne dispose pas de ce minime moyen pour accomplir sa volonte´ citoyenne ? Je salue a sa juste valeur cette loi equitable et non discriminatoire pour tous les citoyens de l´interieur qu´a l´exterieur. Vous les magouilleurs qui tenez coute que coute a la fraude pour acceder au pouvoir on vous voit venir . Celui qui est couche´ voit celui qui le cherche, vous n´etes pas plus intelligent que le reste des Burkinabe. Que seul le PASSPORT et la CNIB soit obligatoire pour tout Burkinabe voulant prendre part aux votes ou qu´il vive et celä n´est pas negociable.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 08:36, par hamissou En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    Retenir la carte consulaire qui ne présente aucun gage de sécurité contre la fraude est un recul démocratique de plus de 20 ans. C’est engager une lutte contre le sacrifice suprême de Norbert Zongo et des paris politiques d’alors pour l’ancrage de la démocratie au Faso, avec l’exigence de pièces biometriques pour des élections transparentes et crédibles.

    Les partis politiques ont reçu de l’Etat des centaines de millions de francs pour l’animation de la Vie politique. Des osc en ont reçu moins. Au lieu de nous inviter à rentrer dans l’illégalité en rejetant le code électoral pour ce seul motif que beaucoup d’entre eux ont combattu il ya une vingtaine d’années, ils pourront faire usage des fonds alloués pour faire le tour des burkinabé à l’extérieur et les sensibiliser sur la nécessité, voire l’obligation pour eux, de se faire établir les documents officiels exigés pour les élections et leur identification. Chacun y gagnera. Exiger de l’Etat, la prise de dispositions pour faciliter l’établissement des dites pièces dans les pays d’accueil de nos ressortissants paraîtrait compréhensible mais nous inviter au boycott est antidémocratique voire, un recul démocratique.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 08:57, par DOUG En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    J’ai l’impression que dans mon pays, le pouvoir rend amnésique.
    Aussitôt arrivé, on oublie ce qui a fait partir le prédécesseur.
    Mes chers amis du MPP, ouvrez bien vos yeux car vous foncez droit dans le mur.
    A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 09:48, par La Cour ! En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    Non, la CODER aussi. Les Mossi que ce qu’il y a dans la nuque du serpent là, c’est ce qu’il y a dans la nuque du gourdin.

    Mai soyons sérieux ! La carte consulaire n’a jamais été un document sérieux, elle n’est biométrique et ça veut dire qu’elle ne vaut rien. C’est un document de circulation interne dans le pays d’accueil, et c’est pour cela qu’il ne permet même pas de traverser les frontières !

    et de toute façon si, comme vous le dites, il est difficile pour un soit disant Burkinabè de rentrer au pays pour acquérir sa CNIB à 2.500 francs CFA (à peu près 4 euros), c’est que ce soit disant Burkinabè ne veut pas prouver son attachement Burkina Faso . Alors on peut se passer de son vote !!! Logiquement, il ne devrait même pas pouvoir décider de l’avenir d’un Pays auquel il ne veut pas prouver son attachement et son appartenance.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 10:44, par Vraiment En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    ""En ne reconnaissant plus la carte consulaire comme document d’identité, le projet de loi restreint manifestement le droit de vote des Burkinabè de l’étranger en les contraignant à produire des documents qu’ils auront des difficultés à acquérir. Ceux-ci devront en effet rentrer au pays pour se munir de la carte nationale d’identité, ce qui est difficile. ""

    Vous les gens de la CODER, vous nous prenez pour des idiots ou quoi ? Donc, pour vous, il est normal, qu’un burkinabè soit né à l’étranger, grandisse, veuille décider de l’avenir du pays, sans même savoir ou se trouve le pays quoi ? Dans une moindre mesure, j’aurai encouragé des missions d’établissement de ces cartes dans les pays où le vote aura lieu. Mais, celui qui se réclame burkinabè et qui ne peut le prouver, le manifester et le défendre ne doit pas voter ; ne doit pas participer à la vie de la Nation.
    C’est quel désordre vous voulez ? Même les résidents qui n’ont pas la CNIB ne peuvent pas voter avec leurs permis de conduire, leurs cartes professionnelles qui sont pourtant plus sécurisés quel la carte consulaire !!!!!!!!
    Vive le FASO, vive la république, vive le MPP et ses partis alliés

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 11:39, par dominique voho En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    la carte consulaire n’est pas un document biométrique comme la cnib et le passeport. Donc elle ne peut pas être un document fiable.
    pour permettre à un grand nombre de burkinabé vivant à l’étranger de participer aux élections de 2020, il faut :
    - organiser des opérations d’établissement dans les ambassades

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 13:15, par s En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    Ici là, le gouvernement a raison. Sinon qu on nous permette aussi de voter avec nos permis de conduire qui ont été aussi établis sur la base de la CNIB.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 13:53, par Ka En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    La CODER avec leur repris de justice qui est Blaise Compaoré qui pensaient qu’avec les cartes consulaires multiplier par le cousin Koutaba en Cote d’Ivoire pour saboter l’scrutin n’est plus de l’actualité : Et les voilà qui insistent comme des délinquants désœuvrés qui cherchent à tout prix que ces cartes non valables pour voter, soient sur le marché du tripatouillage électorale comme ça se passe en ce moment au Mali avec l’assurance de la CEDEAO avec son valet de l’impérialisme qui veut protéger IBK.

    N’ayant rien de concret, sérieux et plausible, pour saboter les votes de la diaspora Burkinabé en Cote d’Ivoire, la CODER rentre dans la danse du diable pour berner le peuple. Mais ce que ces larbins ignorent, aucun président chassé du pouvoir au pays des hommes intègres n’à jamais retrouver son fauteuil. Car, si le peuple Burkinabé dit que ça ne se fait pas, ça ne se fait pas. La carte Consulaire ne sera pas utilisée pour les votes des Burkinabé de l’étranger en 2020, comme beaucoup d’ambassadeurs et consuls partisans de Blaise Compaoré et revanchards, attendent que ça pour mettre le feu au pays que nous aimons tous. Le peuple Burkinabé est mûri par les crimes gratuits et la corruption a ciel ouvert de l’ère Compaoré, et le pouvoir de 2020 s’arrachera dans les urnes et non a la crise Ivoirienne.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2018 à 20:01, par Yako En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

      "valet de l’impérialisme qui veut protéger IBK" hum...comme quoi être inculte n’est pas un drame,mais demeurer inculte à avis ça c’est dramatique.Voilà un innocent fasciste du web qui persiste dans son ignorance cultivant haine et animosité dans l’espoir d’être entendu.Mr Ka, ton logiciel est obsolète nécessitant une mise à jour.Sinon que les idées périmées tel l’impérialisme,le colonialisme et autres slogans creux ont pris fin en 1989 avec la chute du mur de Berlin et la dislocation du bloc communiste.Le 21ème siècle est celui de la compétition dans la recherche scientifique (brevet) et la production des biens matériels et immatériels à haute valeur ajoutée.C’est pourquoi j’invite les pouvoirs publics à plus d’investissements dans l’éducation seule façon d’arracher notre jeunesse aux vieux marchands d’illusions et de la violence car une jeunesse bien éduquée s’insurge dans l’isoloir tous les 5 ans, jamais à la place de la révolution,synonyme de destruction et de misère. Cordialement. Yako

      Répondre à ce message

      • Le 28 juillet 2018 à 05:28, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

        respect mon frère !il faut bien que les gens s informent honnêtement sur les limites du Maxime et sur l échec de ses versions russes,chinoises coréennes etc et si leur cœur s endurcit qu ils poussent plus loin la réflexion en la confrontant a la réalité de la chine qui a fait un virage de 180 degrés pour passer de l enfer au paradis économique !mais hélas pour ces idéologues dépassés peu importe la vérité pourvu il y ait la dialectique !

        Répondre à ce message

      • Le 28 juillet 2018 à 10:19, par Ka En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

        Honorable Webmaster, la vérité rougit les yeux, mais ne les écrase pas.
        Yako ! Tu oses pondre un tel tissu d’obscénités à mon égard ? Vraiment tu ne connais aucune honte. Partout où la CEDEAO envoie un valet c’est pour pouvoir faire triompher l’injustice comme en 2011 en Cote d’Ivoire ce machin de l’impérialisme avec des valets de pacotille ont voulu tarauder le CNT pour saboter l’alternance politique de notre pays voulu par le peuple Burkinabé et sa jeunesse. Un brave peuple qui s’est soulevé et chasser un introverti qui voulait s’éternisé au pouvoir par tripatouillage d’un article de loi qui est un avocat du peuple contre les prédateurs.

        Rappelle-toi le ballet des MAKY au nom de la CEDEAO à Ouagadougou, et leur justice dit l’injustice, et qui ont voulu berner son excellence Michel Kafando et son équipe a cause des exclusions de ceux qui ont mis le feu à notre pays bien aimé, mais Dieu tout puissant a dit que ça ne se fait pas.

        Et grâce à ça, plus les critiques fondées des internautes de bonne foi, comme Ka, Achille de Tapsoba, Kôrô yamyélé, Vérité No 1, SOME, et tant d’autres, nous avons renforcé les racines de l’alternance politique et notre jeune démocratie dont tu bénéficie aujourd’hui pour pondre tes salades. En principe ta place était à la MACO. Continu de me lire, surtout soigne ton rythme cardiaque en me lisant, car la vérité du vieux D. Kayouré et Ka pour les intimes, perce les cœurs sensibles.

        Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2018 à 20:25, par armel En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    Le problème est simple.si les burkinabe de la diaspora veulent voter,qu ils reviennent.Le pouvoir doit faire attention,sinon,le président sera élu par des pawetos.Non Non ,au vote de la diaspora.De toutes les façons, on aura pas l argent pour faire voter ces gens,alors qu au nort,on ’ est même pas sur de sécuriser les gens pour qu ils votent.Ne cherchons pas problèmes où y a pas.PAS DE VOTE DE LA DIASPORA

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2018 à 21:12, par Ka En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

      Armel je confirme : Voilà ce que je disais a une autre analyse de Lefaso,net concernant les votes de la diaspora en 2020. ’’’’’’ Je suis pour les votes des Burkinabé de l’étranger, mais que toutes les conditions soient réunis. A l’heure actuelle le Burkina ne dispose pas des moyens pour ce projet que d’aller dans un mur en 2020, et qui suivra une crise sans nom comme nous l’avions vu avec la Cote d’Ivoire. En plus par manque des moyens pour organiser une élection transparente et crédible, nous avons des saboteurs à l’intérieur du pays comme à l’extérieur qui attendent que ça pour mettre le feu au pays. Si nous avons de l’argent pour faire plaisir à nos compatriotes bien lotis à l’extérieur, soyons raisonnables et prenons cet argent pour la sécurité de notre peuple à l’intérieur du pays qui se fait tuer comme des lapins par des individus malades dans leur têtes. Le Nord de notre pays a besoins qu’on prenne cet argent pour mieux équiper nos forces de l’ordre pour sa sécurité. En âme et conscience je sais que que tous les Burkinabé en âge de voter, qu’il soit a l’intérieur ou a l’extérieur ont le droit de voter : Mais notre situation après que les caisses de l’état soient vidés par l’introverti Blaise Compaoré et sa clique ne nous permettent pas d’organiser convenablement dans d’autres pays une élection sous dynamite avec des revanchards en embuscades. Le mieux c’est que ceux qui ont les moyens viennent voter dans leurs communes d’origines en 2020.

      Oui Roch Kaboré doit respecter sa parole donnée pour les votes de nos compatriotes à l’étranger, mais au fond de lui-même, il sait que ce projet est impossible en 2020 avec tout dont nous subissons actuellement par manque de moyen, et surtout par les amis Djihadistes de Blaise compaoré qui viennent nous tuer sans raison. La seule solution, c’est qu’il prenne son courage à deux mains impérativement, et dire à son peuple d’attendre 2025, même s’il arrivait qu’une autre personne soit élu a sa place en 2020 le fera. Le Burkina n’a pas besoin pour l’instant du copier-coller qui sera de l’autodestruction, car nous n’avions pas des moyens. A moins que Blaise Compaoré et sa clique remettent tous ce qu’ils ont vidé des caisses de l’état Burkinabé avant de fuir les queues sous les jambes pour des exiles dorés. Merci Armel de rejoindre ma critique fondée, malheureusement la vérité déshonore nos dirigeants, et les mensonges les envoient directement dans les murs.

      Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2018 à 06:18, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Suppression de la carte consulaire pour le vote des burkinabè de l’étranger : La CODER invite les Burkinabè à se « lever contre cette exclusion annoncée »

    voici le message hypocrite du gouvernement mpp:electeurs des diasporas du burkina dans tout pays votez quelque soit votre bord politique tant que votre nombre par nos manœuvres est insignifiant !
    si le gouvernement a le soucis du respect du jeu démocratique il doit mettre tous les moyens possibles pour simplifier l exercice de ce droit a tout électeur !a ceux qui radotent en disant qu il vaut mieux faire autre chose que d investir beaucoup dans l élection vu les urgences et les contraintes nous disons que les théoriciens du pouvoir a vie des dictatures ou des monarchies peuvent user aussi de ces prétextes !quel est donc cette ivoirité transfrontalière qui menace ou éprouve tant la paix burkinabé et ivoirienne ?cette danse diabolique du 5 et du 2(article 52 et article 37=2puissance 5+5)qui hante tant le burkina faso insurrectionnel ?!que Dieu nous en préserve !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
Burkina Faso : Grabuge de « co-épouses » autour de Yacouba Isaac Zida !
Burkina : 2020, c’est parti !
Situation nationale : Le CISAG constate que le président Roch Kaboré n’est pas aidé par ses proches
Vie politique : Le RPR vient en aide à des personnes vulnérables de l’arrondissement 7 de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés