Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Centre d’études diplomatiques et stratégiques : La délégation du Burkina Faso en session sur « Diplomatie et pratiques parlementaires »

Accueil > Actualités > Société • • lundi 16 avril 2018 à 20h43min
Centre d’études diplomatiques et stratégiques : La délégation du Burkina Faso  en session sur « Diplomatie et pratiques parlementaires »

Le Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS), délégation du Burkina Faso, avec pour antenne régionale Dakar (centre de commande en Afrique) a, en présence du Président de l’Assemblée nationale, Bala Sakandé, procédé à l’ouverture, ce lundi 16 avril 2018, à Ouagadougou de sa seconde session de formation de haut niveau.

« Diplomatie et pratiques parlementaires », sera le thème de cette seconde session de formation de haut niveau du Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS), délégation du Burkina Faso. En effet, prévu pour s’étendre sur quatre jours, c’est-à-dire du 16 au 19 avril 2018, le présent séminaire, à en croire le propos de l’honorable député Maxime Koné, également délégué CEDS Burkina Faso, s’ouvre dans un contexte sécuritaire de plus en plus dégradé. De fait, il s’agira au cours du présent séminaire, d’« aborder les questions sécuritaires, géopolitiques et stratégiques ainsi que les questions liées à l’actualité, notamment la persistance du terrorisme », a-t-il fait savoir, ensuite. Pour lui, cette formation, qui va alors allier diplomatie parlementaire et grandes questions au niveau international, permettra aux parlementaires présents parmi les participants, de se familiariser avec des concepts de droit international public, de même que de relations internationales.

L’honorable Maxime Koné, délégué CEDS Burkina Faso

Boubacar Socrate Diallo, directeur général CEDS Dakar, invité à prononcer un discours à cette cérémonie d’ouverture, a somme toute indiqué : « face à l’extrémisme violent, il est plus qu’impérieux de conjuguer les efforts en matière de développement, de paix et de sécurité pour faire face aux regains groupés des problèmes majeurs qui peuvent préoccuper plusieurs pays proches ».

Pour Alassane Bala Sakandé, Président de l’Assemblée nationale, par ailleurs président de ladite cérémonie, « au niveau de l’Assemblée, nous sommes le plus souvent amenés à voter des lois ; cela veut dire que si nous ne sommes pas bien outillés, nous risquons de ne pas aboutir à des résultats tangibles ».

Alassane Bala Sakandé, Président de l’Assemblée nationale, président de la cérémonie

Ainsi, a-t-il estimé qu’il était important d’inscrire un certain nombre de députés à cette session de formation pour que ces derniers puissent voir leurs capacités se renforcer. Aussi, s’est-il dit persuadé des échanges qui vont permettre de renforcer les compétences techniques des participants (députés, cadres sécuritaires et des affaires étrangères, étudiants, etc.) en matière d’analyse stratégique, diplomatique et parlementaire).

Le Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS)

Le Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS), est un organisme de recherches et d’enseignement post universitaire ayant le statut consultatif auprès du conseil économique et social des Nations unies et auprès du conseil de l’Europe. C’est également une école doctorale, un centre de perfectionnement pour diplomates, experts, fonctionnaires internationaux, officiers supérieurs,… .

Le CEDS de Dakar, est l’antenne régionale Afrique du CEDS de Paris. C’est un pôle d’analyse stratégique et géopolitique. Il est spécialisé dans la qualification et le renforcement des capacités des décideurs africains dans les domaines de la diplomatie et de la coopération internationale. Il est ouvert à tous les ressortissants étrangers et tout particulièrement ceux des Etats africains.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Justice : Les avocats du Burkina en grève du 23 au 26 avril
Lutte contre les MGF et les mariages d’enfants : Marlène Schiappa s’imprègne d’un programme dans le village de Tibou
Moumouni Pograwa, leader de la diaspora : « Roch Kaboré a juré qu’il va protéger la vie des Burkinabè et défendre l’intégrité du territoire »
Brigade de gendarmerie de Kaya : Les élèves mobilisés pour l’érection d’une clôture
Pâques : 165 nouveaux baptisés pour la cathédrale de Ouagadougou
Avis : Agnès, jeune ivoirienne, recherche son père burkinabè
Ouargaye : La communauté yaana ne veut pas perdre sa culture
Femme et Foncier dans la région de l’Est : Le RESIANE milite pour l’accès sécurisé des femmes au foncier
Arrondissement n°9 de Ouaga : Abdoul Services offre une ambulance et des vivres
Promotion de l’auto-emploi des jeunes : Le projet GLOFAS présenté à la population de Manga
10e édition du concours littéraire : Les lauréats reçoivent leurs prix
21e édition de la Journée nationale du paysan : L’état des préparatifs jugé satisfaisant
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés