Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

IIème Congrès extraordinaire de l’ODT : Sous le sceau d’une redynamisation des instances du parti

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • dimanche 25 février 2018 à 16h30min
IIème Congrès extraordinaire de l’ODT : Sous le sceau d’une redynamisation des instances du parti

L’Organisation pour la démocratie et le travail, ODT, a ouvert ce samedi, 24 février 2018 à Ouagadougou, son deuxième Congrès extraordinaire autour du thème : "Renforcement de la conscience citoyenne à la base et responsabilité au sommet pour la consolidation des acquis démocratiques au Burkina Faso". Cette instance referme ses portes demain, dimanche, avec la mise en place d’un nouvel organe dirigeant.

Selon les dirigeants du parti, pendant ces deux jours, les congressistes vont examiner des questions relatives à la vie du parti et analyser des sujets de la vie nationale. Les travaux devront permettre également de mettre au diapason le parti par la prise en compte de certaines réalités et exigences du moment. Le clou de ce congrès est sans doute le renouvellement des instances, notamment le bureau dirigeant du parti, non seulement en fin de mandat, mais qui aurait également connu des « départs » en cours de mandat.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence de nombreux invités, notamment des leaders de partis politiques membres de l’APMP (l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle, dont l’ODT est lui-même membre) avec à leur tête, Clément Sawadogo, deuxième vice-président chargé des relations avec les partis politiques et alliances au niveau national du MPP (parti au pouvoir). C’est à ce titre que ce dernier s’est réjouit de la qualité de la collaboration qui existe entre son parti et l’ODT avant de souhaiter que ce congrès atteigne les objectifs escomptés pour le bonheur également de l’APMP.

Lancée en avril 2003 par l’entrepreneur et ingénieur en télécommunications, Moïse Sawadogo, l’ODT s’était inscrite dans la mouvance présidentielle (Alliance des formations et partis politiques de la mouvance présidentielle, AMP). Avec sa ligne politique libérale, le parti se voulait, selon ses dirigeants, « mouvancier dans les textes, mais opposition de par son discours ». Il a participé à plusieurs élections présidentielles, législatives et municipales.

Le 31 août 2013 à Kongoussi, dans la province du Bam (région du Centre-nord), s’est tenu un congrès extraordinaire autour du thème : « Vie et réorganisation du parti ». Ce congrès avait procédé au renouvellement de l’organe dirigeant du parti. Ainsi, Moïse Sawadogo est éjecté de la présidence du parti, qui se voit confier à Mahamoudou Sawadogo. Le président sorti ayant été accusé par ces congressistes de « mauvaise gestion ». Moïse Sawadogo va déposer une plainte contre son successeur à la tête du parti pour « Faux et usage de faux en écriture ayant servi à obtenir un récépissé ».

Dans la même année (2013), et suite au scrutin couplé législatif/municipal du 2 décembre 2012, Issa Anatole Bonkoungou, ancien élu du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et qui avait été suspendu pour s’être porté candidat en violation des directives de son parti, quitte le navire pour rejoindre l’ODT. C’est sous la bannière de ce parti qu’il est élu député (en novembre 2015) et maire de l’arrondissement N°4 de Ouagadougou depuis juin 2017. Des intentions lui confient la présidence de l’ODT à l’issue de ce congrès. Mais de cela (nouvelle équipe dirigeante du parti), on en saura demain, dimanche, 25 février 2018 à la clôture de ce rendez-vous statutaire.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés