« Il faut que nous nous donnions la main dans la main, malgré nos différences … », appel de Paul Kaba Thiéba aux Burkinabè

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • lundi 5 février 2018 à 00h26min

Pas de temps de flottement pour l’équipe Thiéba III. (R)Appelés dans la nuit du 31 janvier 2018, les membres du gouvernement Thiéba se sont retrouvés aussitôt le lendemain, dès les premières heures, pour une « séance de prise de contact ». Après environ deux heures d’aparté sous la houlette du président du Faso, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba va, du hall de la présidence du Faso, faire une déclaration à la presse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« Il faut que nous nous donnions la main dans la main, malgré nos différences … », appel de Paul Kaba Thiéba aux Burkinabè

L’air décontracté, l’occupant de la ‘’maison blanche’’ de Koulouba justifie le remaniement et décline les sentiments et la responsabilité qui caractérisent cette équipe. Ce n’est un secret pour personne que l’intention des Burkinabè veillent tellement sur la mise en oeuvre du référentiel (le PNDES)..., qu’un résultat timide n’est pas du tout à envisager. Tant les grognes le démontrent à souhait et même dans les rangs du pouvoir, on ne s’en cache pas. Mises à part toutes considérations politiques. Le gouvernement Thiéba III, au-delà de tous les jugements contreversés qu’a suscité son dévoilement, équipe à mi-mandat, est donc celui de tous les défis.

« Nous avons, avec tous les ministres, pris solennellement l’engagement devant le président du Faso, qui a insisté sur un certain nombre de principes, de travailler davantage à la mise en œuvre réussie du PNDES (Plan national de développement économique et social) », a confié le Premier ministre à la sortie de la séance de prise de contact. Puis, il va insister sur l’impératif pour chaque membre du gouvernement de « se mettre au travail, avec les principes fixés par le président du Faso, pour plus de succès dans la mise en œuvre de l’action gouvernementale et du PNDES ».

’’Principes’’..., pour parler aussi de communication avec les populations et peuple burkinabè, surtout les acteurs sociaux ? Possible (voire même nécesssaire) et le Premier ministre, dont on connaît la verve au rélent de clash (lorsqu’il s’agit de défendre sa gouvernance) a adopté, ce jeudi, 1er février 2018, un ton et des propos des plus inhabituels. Ce qui unit les Burkinabè est plus fort que ce qui les divise, a lancé le Premier ministre avant de soutenir : « C’est un appel patriotique que je lance, afin que, tous unis, nous puissions nous tenir la main dans la main, pour construire (et c’est ce qui est le plus important), un Burkina Faso prospère, un Burkina où les enfants sont unis (c’est le combat qui, à mon sens, est le plus important à mon sens, par rapport à toutes les autres considérations). Et je voudrais donc que tous les Burkinabè se rassemblent autour de ce combat important que vous avons lancé, et que tous ensemble, nous puissions réussir cela. C’est un chantier patriotique, un chantier d’intérêt national, il faut que nous nous donnions la main dans la main, malgré nos différences … ».

Ces propos, s’ils sont le début d’un nouveau départ..., méritent bien donc mention. Car, s’il y a bien une leçon à tirer également des deux ans de la gouvernance Roch Kaboré, dont Paul Kaba Thiéba est le maître d’exécution, c’est bien le visage mitigé dont ont fait montre nombre de ses ministres dans le dialogue. De nombreux syndicats ont, au cours de leurs manifestations, dénoncé le manque de considération de ministres vis-à-vis des acteurs sociaux et/ou agents de leur département. Or, tant que les ministres eux-mêmes ne vont pas montrer qu’ils sont les premiers serviteurs de l’Etat, et se mettre dans cette posture, il sera difficile que certains impératifs au succès de la mise en œuvre du PNDES soient effectifs. En tous les cas, on note que le séminaire gouvernemental, tenu ce dimanche, 4 février 2018, a inscrit parmi les thèmes de communication et d’échanges le "management du dialogue avec les partenaires sociaux" et ’’la communication gouvernementale’’.

Crédit photo : Présidence du Faso

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés