’’ Mettre fin aux cérémonies de présentation de vœux au profit des actions de solidarité’’, a souhaité le Neem Naaba lors de la journée de solidarité AFUD à l’arrondissement N°9

LEFASO.NET | • lundi 5 février 2018 à 00h04min

Pour la quatrième fois, l’association Femmes unies pour le développement (AFUD) a marqué sa solidarité aux "personnes vulnérables". Cette année, l’action a été guidée vers l’arrondissement N°9 de Ouagadougou où les responsables de l’association ont fait don de vivres, de fournitures scolaires, de vêtements ... à plus de 250 bénéficiaires. C’était dans la journée de samedi, 3 février 2018.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
’’ Mettre fin aux cérémonies de présentation de vœux au profit des actions de solidarité’’, a souhaité le Neem Naaba lors de la journée de solidarité AFUD à l’arrondissement N°9

Cette cérémonie de solidarité a été placée sous le patronage de la conseillère sépciale du président du Faso, Rakiéta Yaméogo, sous la présidence du député Elise Ilboudo et le co-parrainage du député-maire Albert Bamogo et du député Neem Naaba. Selon la présidente, Jacqueline Konaté, ces dons sont aussi l’oeuvre de contributions diverses et est estimée à environ quatre millions. A en croire la présidente de l’AFUD, ce sont au total environ 250 personnes qui ont bénéficié de ce don, réparti par secteur.

JPEG - 96.2 ko
La présidente de l’association Femmes unies pour le développement, Jacqueline Konaté

"On avait l’habitude de le faire dans ma commune, Komki-Ipala, mais cette année, nous avons pensé à nos frères et sœurs de cet arrondissement. C’est juste un petit geste pour soulager ces hommes et femmes. Le don est ponctuel, mais nous visons le long terme et nous avions même prévu leur offrir un compte d’épargne, seulement nos moyens ne nous ont pas permis. Mais nous réfléchissons à comment pérenniser ce geste de solidarité. Nous menons des activités génératrices de revenus (tissage de pagnes, production de soumbala, de farine, etc.), en plus du soutien aux personnes vulnérables", a expliqué la présidente l’AFUD, Jacequeline Konaté.

JPEG - 99.9 ko
La conseillère spéciale du président du Faso

Selon la conseillère spéciale du président du Faso, les élans de solidarité sont indispensables pour l’épanouissement de la société. ’’ Dans vos quartiers, soyez des soutiens à vos voisins. L’homme doit être au cœur de nos actions et votre geste de solidarité entre dans une des valeurs prônées par le président du Faso ’’, a indiqué Rakiéta Yaméogo.

Même perception pour le Neem Naaba, député Tibo Jean-Paul Tapsoba, qui, profitant de la présence de la conseillère spéciale du président du Faso, a suggéré à l’autorité que soit ’’decrétée’’ la fin des cérémonies de présentation de voeux des personnalités publiques pour alimenter les chaînes de solidarité en direction des populations vulnérables. A demi-mot, l’élu national, co-paarin de cette journée de solidarité, voit d’un autre oeil ces fonds mobilisés pour ces présentations de vœux.

JPEG - 82.5 ko
Remise symbolique des vivres.

Cette cérémonie dédiée à la solidarité fut également propice pour le député Elise Ilboudo, représentée à la cérémonie, pour exhorter "ses sœurs" à mettre encore l’accent sur l’éducation des enfants. « Quand on voit un enfant, qui se met sur une voie pour empêcher fièrement les gens d’aller au travail..., il y a réellement un problème. L’éducation des enfants incombe surtout à la femme ; parce qu’elle est la colonne vertébrale du foyer, elle est le pilier de la famille », a-t-elle invité à travers sa représentante, Juliette Kongo. C’est pourquoi a-t-elle souhaité que les associations de femmes servent aussi d’école pour renforcer les astuces relatifs à l’éducation des enfants ; des cadres où l’on apprend aussi aux femmes comment éduquer les enfants.

JPEG - 78.8 ko
Une partie du don du jour

Les bénéficiaires, par la voix de leur porte-parole, ont apprécié cette pensée à leur égard et appelé à la promotion des actions de solidarité au bonheur des personnes vulnérables de la société.

Mère de trois enfants, une des bénéficiaire a émis le souhait que cette journée interpelle aussi les autorités à tourner les regards vers les questions de l’habitat. "Il faut qu’elles pensent à nous, pauvres. Chez nous, à chaque saison de pluie, ce sont des inondations, nous souffrons, c’est la misère" , a lancé cette bénéficiaire.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés