Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • vendredi 2 février 2018 à 01h20min

Il faut désormais parler de « gouvernement Thiéba III ». Conséquence du remaniement tant entendu et qui est finalement intervenu dans la nuit de mercredi, 31 janvier 2018. En lieu et place du compte-rendu de l’hebdomadaire Conseil des ministres donc, c’est un décret portant remaniement du gouvernement qui a été offert aux Burkinabè. Ces départs, ces arrivées, ces stables et ces mutants … !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

Finis ces pronostics et fétichismes ! Autant d’intentions et regards mobilisés autour de ce remaniement ! Preuve aussi que les Burkinabè placent grand espoir à une nouvelle écurie. Le mois de février se lève donc avec un nouvel exécutif. C’est le gouvernement THièba III. Thiéba III... Ainsi donc, Paul Kaba Thiéba a déjoué la quasi-totalité des pronostics.

En tout cas, nombreux n’avaient pas vu ainsi les choses ; tant les intentions l’avaient envoyé hors de la guérite de la ‘’maison blanche’’ de Koulouba. Si fait qu’ils sont nombreux également à avoir parier sur la tête d’un ‘’Samo’’, que s’il y a un seul départ dans le gouvernement, ce ne peut qu’être ce fonctionnaire international, fraîchement rentré de Dakar un 7 janvier 2016 pour occuper la primature. ‘’Berger’’ du PNDES (Plan national de développement économique et social), Paul Kaba Thiéba poursuivra avec son nouvel équipage, la mise en œuvre du référentiel de développement dont il n’a jamais douté de la pertinente…

Une autre personnalité de l’écurie Thiéba II qui était sur une pente raide est le désormais ex-ministre de la sécurité, Simon Compaoré. Il est promu à un poste qui vient d’être crée à la faveur de ce remaniement : ministère d’Etat auprès de la Présidence. En attendant d’en savoir plus sur les missions de ce département (il a été créé un poste de Haut représentant du président du Faso), on peut présumer que Simon Compaoré quitte le terrain pûr et dûr pour faire valoir ses compétences et expériences sur un terrain plus « tranquilos » !

Dans cette mission difficile qu’est la sécurité, il est succédé par un autre vétéran, P. Clément Sawadogo. Jusque-là ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, M. Sawadogo quitte ainsi un morceau colosse (fronde sociale) pour un autre maous (menaces terroristes). Son ancien département est, quant à lui, légué à l’enseignant de droit, le constitutionnaliste, Pr Séni Ouédraogo.

Du sang neuf …

Une autre particularité de ce nouveau gouvernement est la création d’un ministère chargé de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur, dirigé par un nouvel entrant, Paul Robert Tiendréogo. En contrepartie, le ministère délégué auprès du ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, chargé de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur se voit supprimer.

Au chapitre des entrants également, le jeune député, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, prend la tête du département de l’Energie (en remplacement d’Alfa Oumar Dissa) tandis qu’au niveau des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent T. Dabilgou marque son retour (il fut ministre de l’Habitat et de l’urbanisme sous le régime Compaoré dans les années 2008) en lieu et place de Souleymane Soulama. Révélé au grand public sous la transition avec notamment le mouvement Balai Citoyen, avant de ‘’se retirer’’ pour se consacrer à sa structure, « Tkink Tank Burkina International », Harouna Kaboré a désormais la mission de conduire le ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat (le sorti, Stéphane Sanou, est promu à la tête du Secrétariat général du gouvernement et des Conseils des ministres).

Une autre entrée marquante est celle du député Hélène Marie Laurence Ilboudo. Arrivée à l’assemblée nationale en cours de législature, Mme Ilboudo se voit aussitôt rappelée pour succéder à Laure Zongo (qui quitte le navire gouvernemental) à la tête du ministère de la Femme, de solidarité nationale et de la famille. Des rangs des ‘’welcome’’, le juriste et enseignant, Abdoul Karim Sango, porté ministre de la culture, des arts et du tourisme en remplacement d’Issouf Sawadogo (héritier de Tahirou Barry qui a démissionné le 26 octobre 2017). Le ministère des sports et des loisirs, jusqu’ici dirigé par Taïrou Bangré, a aussi un nouveau patron du nom de Daouda Azoupiou.

… et les stables

Le gouvernement Thiéba III, ce sont aussi ces nombreuses figures qui gardent leur poste. Ainsi, le magistrat, René Bagoro (ministre de l’Habitat et de l’urbanisme sous la transition) maintient la dynamique au ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique, garde des sceaux.

Les ministres de l’urbanisme et de l’habitat, Maurice Dieudonné Bonanet ; de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle, Smaïla Ouédraogo ainsi que celui en charge des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou restent ‘’inamovibles’’. Il en est de même pour le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Batio Nestor Bassière.

Le ministre des infrastructures, Eric Bougouma ; le ministre de l’eau et de l’assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo ou encore le ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo restent dans le navire et à la même place. Le portefeuille de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement maintient également l’élan avec le journaliste, Rémis Fulgance Dandjinou et à l’image de son confrère, ancien correspondant de RFI, Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères et la coopération (la dénomination avant ce remaniement était : ministère des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’Extérieur).

Au ministère de l’économie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly (récemment classé meilleur ministre de l’économie et des finances de l’Afrique de l’Ouest et de l’Est par API) conserve son poste. C’est aussi le constat avec le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo (qui a fait son entrée à la faveur du précédent remaniement le 20 février 2017).

Ce dernier partage le même registre d’entrée au gouvernement avec son homologue de la santé, le Pr Nicolas Méda, tout comme le ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani, et celui du développement de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara. Arrivé dans le gouvernement à la faveur du remaniement du 20 février 2017, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga poursuit sa mission à la tête de son institution, comme Jean-Claude Bouda au département de la défense nationale et des Anciens combattants.

Par ailleurs, si Stéphane Sanou a bougé du département du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat pour le secrétariat général du gouvernement et du Conseil des ministres, au niveau des secrétaires d’Etat, le seul changement se résume aussi en la suppression du ministère délégué auprès du ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, chargé de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur et son occupant, Rita Solange Agneketom, appelé à servir ailleurs.

Oumar L. Ouédraogo
oumarpro226@gmail.com
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er février à 07:06, par Mafoi
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Pourtant c’est lui qu’il fallait gicler en premier,rarement un technocrate arrive à diriger une équipe gouvernementale.En tout cas je ne vois pas ce que ce monsieur a fait de bon,lui qui avait déjà un handicap de taille à savoir qu’il ne vivait pas au Faso

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 07:35, par Lhomme
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    C’est tout de même impressionnant que ce compte rendu occulte totalement le remplacement ou le départ du ministre de l’éducation nationale !!!!!! Alors qu’il vient d’être au cœur d’un conflit social sans précédent !!!
    Monsieur Oumar L. Ouédraogo, un peu de sérieux, quand même !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 07:41, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    - Ce gouvernement est nul et sera pire que le précédent. Voici les erreurs :

    Dabilgou Vincent  : Affaire de parcelle et d’espace attribués à Koubri
    Stanislas Waro  : Affaires pendantes en justice

    Le seul pour lequel je uis satisfait est Abdoul Karim Sango.

    Mes premiers constats :

    - Gouvernement plein de vieux. Le président et son PM ont royalement ignoré les jeunes,
    - Tous les ministres qui ont été enlevés sont de l’Ouest. L’ethniscisme mossi est entrain de nuire au Burkina Faso,

    Conclusion  : Rien ne changera et tout sera pire !! RMCK a multiplié les cailloux dans ses souliers et c’est tant pis pour lui !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 1er février à 08:28, par SAA
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      "Tous les ministres qui ont été enlevés sont de l’Ouest" décidément Kôrô Yamyélé, pourquoi vous tenez à installer le foyer d’une guerre ethnique dans ce pays. Quant ils avaient été nommé, avais-tu trouvé que c’était des ministres de l’Ouest ? Franchement. Comme tu t’y connaît en gouvernance pourquoi ne pas te présenter aux élections à venir ? Trop de donneur de leçons dans ce pays.

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 09:05, par Yegdbe-Waoga
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Monsieur ou Mme Kôrô Yamyélé,
      Votre première affirmation est nulle et non avenue car venant sans explication.
      Les deux personnes que vous avez cité, ont elles été condamnées ? Non, alors passons encore sur une nullité
      Vous dites que ce gouvernement est plein de vieux ; Ok, c’est bien comme cela. Vous savez, on peut ingurgité les connaissances mais pas les expériences. Pour cela mieux vaut les vieux qui ont accumulé des expériences.
      La der est la meilleure, ’’Tous les ministres qui ont été enlevés sont de l’Ouest.’’ Quand on cherche des problèmes pour un pays comme le Burkina où les relations inter ethnique font que les problèmes se résolvent vite, il faut pousser les populations au régionalisme. C’est ça votre politique.
      On vous voit, venir. Mr ou Mr Kôrô Yamyélé,, sachez que ce ne sont pas des bons à rien qui ont été choisis, ni ne l’on été par des bons à rien. C’est mieux les critiques constructives, évitons de nous renverser dans les bassesses de considération.

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 09:14, par Sucrette
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Bon Dieu de bon sang !! Qu’arrive t-il à Kôrô Yamyélé ? Je constate qu’il est de plus en plus aigre et voit du négatif partout et en tout ! Patience mon cher Kôrô et regarde les travailler avant de les juger ! Ne serait-ce t-il pas ainsi faire preuve de sagesse ?

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 09:18, par Harouna
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      D’accord avec Kôrô sur le cas de Bobo et j’ ajoute Banfora. Ce gouvernement vient de tuer encore Bobo.

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 11:36, par EBENEZER
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      J’avoue que j’ai été d’accord avec Kôrô Yamyélé sur plusieurs de ses interventions sur le forum mais là, n’a-t-il pas pris le décor ?
      Un burkinabè est un burkinabè : qu’il soit du centre, de l’ouest, de l’est, du nord ou du sud.
      A ce rythme nous risquons de fouiller dans l’appartenance religieuse, rejoignant ainsi les idées émises par le fondateur de" Faso Autrement" ; heureusement il s’en est vite détourné.
      Cependant , je reconnais que Kôrô Yamyélé fait bien souvent des interventions pertinentes.
      Courage à Kôrô Yamyélé car je te lis autant que le temps me permet.

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 13:20, par Batin
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Je te respecte comme toujours !
      1. Pour les questions des personnes qui ont des pendants judiciaires, tant qu’on ne donne aucun éclaircissement sur leur situation au plan national - parce que leur charge est publique - ça pose problème dans la mesure où être ministre donne un certain pouvoir (Nous avons d’ailleurs vu comment Simon nous a démontré que la Justice ne peut rien contre lui, encore moins la gendarmerie. Au poste de ministre ne doivent être des personnes dont le casier judiciaire n’est propre de fait ou de rendus innocents)

      2. L’etnicisme n’est pas nouveau dans le pays, d’ailleurs nous l’avons vu clairement à l’élection présidentielle de 2015. Et c’est dommage que ce fait ne soit pas dénoncé par les Mossi eux-mêmes.

      3. Dans ce clan gouvernemental avec anciens amis du CDP, les jeunes seront toujours mis de côté pour les responsabilités, mais ils les utiliseront quand ça sera nécessaire (avec de petites miettes), et j’ai toujours eu cette conviction depuis Novembre 2015 ! Mais c’est bien dommage. Le vrai changement viendra des jeunes intelligents du Burkina qui n’ont rien à voir avec ce passé sombre de dépendance vis-à-vis de l’international, la peur de perdre son pouvoir en étant authentique, et le désir de gagner pour soi seul au détriment de l’ensemble. (Les pays qui forcent pour sortir de la misère cherchent l’excellence. Chez nous on enlève Kôrô de L’enseignement on va mettre à la Sécurité, on enlève Batin du sport pour aller mettre à la justice..., et nous voulons bouger ???)
      Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir !

      Merci mon Kôrô !

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 14:05, par Patarb Taale
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Koro Yamyele, Je me demande vraiment si tu es un koro. Parce qu’a te lire, on dirait un enfant qui ne s’est pas encore emancipe de ses parents. des esprits comme vous nuisent a la cohesion sociale. Si tu es in koro, fais le savoir par in peu de raisonnement.

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 14:45, par Kaïsssa
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Vraiment, j’ai honte de tes écrits M. Koro Yam yelé, dire que des fois j’ai perdu du temps pour te lire. Relisez bien ce sue vous aviez déposé ; cela est une honte pour un citoyen encore un chef de famille. Des ministres de l’ouest ? Qu’est-ce qui t’a pris à penser de la sorte et avoir le piètre courage de le partager. La vieillesse de ce gouvernement ? Peut être que les anciens ou les reconduits ont vieilli d’une façon miraculeuse dont tu es le seul à avoir le secret, sinon des nouveaux, ont compte bien de jeunes. Ceux du commerce, de la fonction publique et de la culture ont quel âge ? Le dossier du Pr OUARO en justice, très curieux pour quelqu’un qui est la à faire des commentaires de l’actualité tout le temps, faire de la violence sur les événements, sur le contenu, soit tu es de très mauvaise foi ou tu es un "titrologue". Pour M. Koro Yamyelé, laisse ça car tu as bien " djo" ici

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 16:28, par Yiriba
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Je me demande aussi si l’Ouest fait de son mieux pour envoyer en politique des fils qui sont charistimatiques, combattants et compétents. Ces qualités sont essentielles en politique avant toutes autres considérations. Les ministres qui sont mis à la porte actuellement ne laissaient pas croire à des meilleurs jours dans l’Ouest que de les nouveaux venus. C’est un clou qui a enlevé un clou. Que les gens de l’Ouest fassent leur devoir aussi dans la sélection de leurs représentants dans tous les partis politiques.

      Répondre à ce message

    • Le 1er février à 18:43, par Patriote
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Yamyele, fout nous la paix, tu es un negationniste, un reactionnaire. Pendant que certains estiment qu’il faut un savant dosage parceque trop de jeune c’est la catastrophe, toi peremptoirement tu affirmes, qu’il ya trop de vieux. Vas prendre des bebes a la maternite pour mettre au gouvernement et c’est tout.

      Répondre à ce message

    • Le 2 février à 08:23, par Ancien
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Kôrô laissez ça de côté. Pourquoi se plaindre pour l’Ouest seul qui a pourtant au moins 4 ministres dans ce gouvernement sinon plus si on ajoute la boucle du Mouhoun et le sud-ouest ? Au moins une dizaine de postes ministériels pour ces trois régions. Que vont dire les sahéliens qui n’en ont qu’un ? Toujours un. En dehors du ministre Maîga et du chef d’Etat major de l’armée, Kôro, cite nous un seul fils du sahel ministre,gouverneur, sg de ministère, haut-commissaire,dg, sg même de province. Pensez-vous que l’ouest seul fait e Faso ? Avez-vous entendu les sahéliens se plaindre ? Ils regardent et se disent, ce qui compte, c’est le développement du pays. Même si tous les ministres venaient de Zoula, pourvu qu’ils soient compétents.

      Répondre à ce message

  • Le 1er février à 07:52, par panga
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Hè ! je ne vois pas le nom d’un rénovateur de l’UPC. Pourtant ils avaient clamé qu’ils voulaient rejoindre le gouvernement . Là vous verrez très prochainement des retournements de veste, des méa culpa du fait que hors du gouvernement il est certain que beaucoup d’entre eux n’auront aucun avenir, même pour se retrouver député. Quel gâchis pour notre démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 08:00, par Salif
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Bon vent à cette équipe. Mais je profite attirer l’attention du président du FASO sur les permis d’habitation au Guichet Unique qui ne bouge pas. Après la promo, il faut avoir quelqu’un pour faire avancer tes papier. Pas normal. Vivement les travailleur de ce département essaient de bouger pour donner suite à nos dossiers.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 08:01, par Teenga Biiga
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Mkaatooo ! Simon Compaoré remplacé par Clément Sawadogo : yaa piiga ka son nuu yee (50F ne vaut pas mieux que 25 F).
    A l’heure où le Burkina est frappé chaque jour au Nord par les djihadistes, un Clément Sawadogo n’est pas l’homme de la situation.... Mais bon attendons de voir pour conclure notre jugement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 08:06, par Delwendé
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Félicitations et bons vents. Espérons qu’il y ait une véritable vision ausi bien individuelle que collective de la direction à donner au navire.
    Dieu garde le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 08:55, par issac
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Je pense qu’on doit arrêter cette histoire de l’ouest dans ce gouvernement, sinon on va parler aussi du nombre des musulmans que Crisis group a même attiré l’attention du gouvernement, car leur représentation au sein du l’appareil étatique ne représente pas leur procentage de 65% de la population burkinabé. Arrêtons cette histoire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 09:01, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Du courage au nouveau ministre de la sécurité clémence sawadogo.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 09:15, par s
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Le duel abdoul karim sango et tahirou barry au sein du paren a tourné à l’avantage du premier. Je ne sais pas si tahirou va en rire ou en pleurer.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 09:29, par integrite
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Félicitations au Premier Ministre,
    Je pense qu ’ il est bien l’ homme de la situation.
    Mais pour le ministère de la sécurité il y a quand même des inquiétudes.
    Loin de nous l’ idée de défendre toutes pratiques amorales comme ce qui vient de passer dans le quartier KARPALA. Et ce n’ est pas le seul quartier ou il se passe ces choses pas du tout honorable pour notre société.... allez au quartier Paspanga non loin des écoles primaires et de la "gendarmerie nationale " une prostitution à ciel ouvert...... dans des prétendues auberges....le ronnier
    Des maisons closes attaquées en peine ville et pendant 3 heures d’ horloge..... iL Faut vraiment quelqu’ un qui maîtrise les contours de la sécurité car des endroits lugubres avec pleins d’ engins et des gens qui vont et viennent, il faut chercher à y voir clair, car, qu’ est qui prouve que ces gens qui s ’ attroupent dans des endroits sombres ne fomentent des coups contre la sécurité de l’ ETAT, attentats aux moeurses et à la pudeur......
    Le ministre doit ouvrir l’ oeil.....
    Pièce jointe : Braquage d ’ une auberge.
    Kantigui a été ahuri par une situation malheureuse qu’a vécue une de ses connaissances dans la nuit du samedi 27 janvier 2018 au quartier Karpaala à Ouagadougou. En effet, selon le récit de la victime, c’est aux environs de 23h, avec ce climat glacial de janvier, qu’il a décidé de passer de bons moments dans une chambre de passe, derrière la résidence Alice, avec sa dulcinée après le maquis. Mais, il était loin d’imaginer que cette nuit de plaisir allait se transformer en un véritable cauchemar pour lui et plusieurs usagers de cette maison close. Arrivés dans la cour, ils seront cueillis par quatre braqueurs encagoulés, cachés dans la pénombre.
    Ces derniers avaient déjà tenu en respect avec des Kalachnikov, plus de 150 hommes et femmes venus se livrer à une partie de jambes en l’air. Selon l’informateur de Kantigui, même ceux qui étaient déjà en pleine « action » ont été invités à sortir rapidement des chambres. Entassés dans deux chambres, ils passeront tous au scanner de ces braqueurs. Téléphones portables, argent, bijoux…tous les clients et les gérants ont été dépossédés de leurs biens. Pendant l’opération qui a duré 3 heures (21h à 24h), les « poissons » se faisaient prendre dans la nasse des malfrats. Après leur « libération », c’était le sauve- qui-peut.
    Tous les infortunés ont démarré en trombe pour regagner leur domicile sans avoir accompli pour certains, la mission pour laquelle, ils sont venus. La source de Kantigui qui fait partie de ces derniers, regrette d’avoir perdu plus de 20 000 F CFA. Mais, il pleure encore un des malchanceux qui lui a confié discrètement avoir été dépouillé de la somme de 200 000 F CFA et d’autres biens.
    Web MASTER laisse passer le message car c’ est juste pour la sensibilisation..

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 09:29, par YONLI Aminata
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Toute mes félicitations aux anciens et aux nouveaux venus. Beaucoup de courage à vous que le bon Dieu vous assiste afin que vous puissiez parfaire votre mission.Le peuple burkinabè vous tient à l’œil, on vous jugera.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 09:37, par Kpièrou
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    C’est aux résultats qu’il faut montrer que toutes les critiques et appréhensions ne sont pas fondées. Wait and see....

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 09:49, par Wadal
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Bonjour Koro Yamyélé ! Vous avez vu juste ce que j’ai constaté aussi : décidément le microcosme gouvernemental ne contient plus d’hommes et femmes de l’Ouest. C’est tout juste un constat mais qui est pertinent au point d’une analyse sociologique. Burkinabè, que faut-il attendre de bon de ce nouveau gouvernement ? Quant à moi, c’est le scepticisme qui m’anime ! On ne pourra jamais avancer si c’est pour des nominations d’amis politiques dont la sincérité laisse à désirer. L’histoire retiendra qu’il fut au Burkina Faso un RMCK président dont les actions ont été contestées durant son mandat et qui cherche toujours des poux sur un crâne rasé. Et ça on parle d’un homme qui a de l’expérience ! Tant pis pour nous burkinabè ! Chaque jour on parle d’incivisme alors que ceux qui dirigent en sont les vrais vecteurs. Où va alors cette société burkinabè ? En conclusion, je dirai que ce n ième gouvernement a été fait pour récompenser des amis politiques et non pour travailler et apporter des changements qualitatifs. Qui se ressemble s’assemble et vont ensemble !

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 10:07, par broo
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    félicitation au Pr OUARO Stanislas. Que Dieu l’assiste pour cette nouvelle charge. au regard de son palmarès scolaire, universitaire et l’expérience professionnelle acquise : ’IBAM, l’UO2 (Université dont il a posé en peu de temps les jalons et qui fait partie des fleurons de l’enseignement supérieur de notre pays et de la sous région.
    il faut savoir reconnaitre le talent et le saluer à sa juste valeur au lieu de regarder la tache sur le mur peint en blanc.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 10:29, par RAZOUGOU
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Où sont les gens de l’UPC renouveau. Daouda SIMBORO et ses accolytes. Pour ça, RMCK a vu juste. Et tant mieux pour la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 11:00, par JKORO
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Internaute Integrité
    si ce que vous écrivez est vrai c’est que c’ est extrêmement grave.
    En effet que d’ auberges dans les villes qui sont exploitées comme maisons closes au vu et au su de tout le monde, je dis bien tout le monde : Autorités administratives, populations, politiciens.....Et j’ en passe. Est- ce bien pour un pays dit des Hommes Intègres ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 11:13, par Sidibé
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Encore un jeu de chaises musicales qui nous a été offert. Personellement je ne comprends pas pourquoi le président s’entête à créer des departements ministériels qui vont couter des milliards, alors que la logique aurait voulu qu’il s’abstienne d’en faire pour consolider les économies. Le ministere de l’intégration africaine et des burkinabe de l’extérieur, c’est quoi ça encore ? Le ministre délégué d’alors chargé de ces questions là suffisait à mon sens vu qu’il était rattaché au departement des affaires etrangeres. Et avec le papa ministre Simon Compaore, on a droit a la creation d’un ministere d’Etat ! Ça aussi c’est quoi ça encore. J’ai l’impression que le president est effrayé à l’idée de changer son equipe de fond en comble. Pourquoi garder encore Thiéba ? Mon Dieu ! Un autre burkinabe plus proche des realités n’existent pas pour le president pour occcuper ce poste ou alors est-il effrayé une fois de plus à froisser l’amitié qui le lie avec ce dernier ? Franchement je n’arrive pas a le suivre. Quel message il nous renvoie comme ça ? Eh Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 11:25, par PETI LOBI
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    par PETI LOBI

    Bon vent à ce gouvernement avec quelques jeunes quand bien même l’ossature demeure la même. Les médiocres et amis d’enfance sont toujours les maîtres à bord. Ca ressemble à Rock dans son incapacité d’ensemble à être président et à gouverner. En tout cas, comme solution annoncée pendant la campagne en 2015 pour tirer le pays d’affaire,il en est essentiellement un problème, problème de compétence, problème de capacité. Mais bref, aux burkinabé d’apprécier.

    Les remarques sur l’Ouest sont fondées bien que nous souhaitons tous avoir du Burkina Faso une nation. Les réactions (entre les POURS et les CONTRES) sur la minoration de la représentation des Hommes de l’Ouest dans ce gouvernement montre bien qu’il y a problème. Et il faut oser poser le débat. ce n’est pas parce que nous rêvons d’une nation où les différentes régions, les différents groupes ethniques sont bien intégrés qu’il faut occulter les faits, y compris des plus historiques. L’aborder relève plutôt d’un courage intellectuel que de jouer à l’autruche. Parler de la représentation de l’Ouest, ce n’est pas être anti-mossi ou anti- gourmatché etc.

    Poser le problème c’est avouer qu’il y a des gens qui pensent ethnie (majoritaire ou minoritaire) et c’est vrai.Mais comment en tenir compte ou ne pas en tenir compte dans la construction nationale ?

    Particulièrement, moi petit Lobi-dagara, je ne se souhaiterai jamais qu’un PAUVRE CON qui est Gouin ou Sénoufo de Banfora, Orodara soit un jour président de ce pays. Mais si d’autres, la majorité des burkinabé trouvent qu’il faut plutôt le meilleur qui est peut-être Mélégué, ou Bissiri tant pis. Certains diront qu’il faut tout sauf un Bissa comme président. Et si Zeph est le meilleur ? D’autres, tout sauf un Peul et si Barry est le meilleur ? Il y a ce discours là au Burkina. Ceux qui insultent les gens qui l’abordent le savent. Pour moi c’est comment poser le discours ethniciste qui n’est pas rampant mais pattant dans la république qui m’intéresse..

    Par exemple, si des gens doivent témoigner au procès du Général Diendieré le Mogo Naaba, grand témoin de l’affaire coup d’Etat, du moins pour son implication dans l’heureux dénouement ne peut-il pas être un témoin privilégié au bénéfice de la république, en expliquant sa part de contribution ? Mais peut-on en arriver là ? J’ai vu la liste des témoins.

    Dans tous les cas, Ouest ou pas Ouest, la cohésion nationale dans un pays est à rechercher et à construire tout au long de sa vie.D’ailleurs si je prends le pouvoir je mettrai en place les Forces Rétrogrades et Obscures du Centre, non non, pas FROC mais plutôt Forces Rétrogrades et Obscures du Sud-Ouest (FROSO) contre les gens de Banfora et de Orodara. Les bobo et bwaba, mes cousins de Bobo et de Dédougou en beuverie dolotique en seront épargnés. Millogo !!!! on se trouve à la déscente au cabaret de Yempoko

    Répondre à ce message

    • Le 1er février à 15:34, par Ka
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      PETI LOBI je confirme : Il faut bien reconnaître que l’Ouest a été privilégié avec toutes les personnes qui ont eu la chance de servir en tant que ministre pour un certain temps. Alors que l’Ouest soit heureux et ne monte pas en épingle pour des petits rien et en faire un évènement d’envergure planétaire. Celui qui écrit ce message en connait des choses : Je me rappelle que pendant la campagne présidentielle en 2015, le futur président qui était Roch Kaboré est venu dans mon département pour se faire convaincre par son programme, en plus de ça, il a ajouté que tout ce département loin du sien est de la même famille. Par ce mot famille qui est sacré chez nous les mossis, et aussi un programme présidentiel ficelé par les idées de Thomas Sankara pour le développement du Burkina, ont convaincu tout mon département y compris celui qui t’écrit ce message, et 89% de ce département a voter pour le candidat MPP et son Roch Kaboré.

      Dans ce département ils existent des jeunes cadres, ‘’’banquiers, médecins, pharmaciens, avec des masters, cadres de l’armé, mais aucun n’a eu la chance d’être ministre auprès de Roch Kaboré. Beaucoup de jeune de mon département se disent qu’au prochain présidentiel ils réfléchiront deux fois avant de voter. Mais je dis a ces jeunes, ‘’’’’quand on vote pour un programme présidentiel, ce n’est pas pour un individu, mais pour les objectifs de son programme qui vont pour le pays.’’’’’ Je continu à dire aux jeunes de mon département d’avoir foi au programme qu’ils ont voté, c’est ça aussi d’avoir la dignité de servir son pays et non un individu, ou chercher a piller ses ressources. J’en suis sur que le tour des qualifiés des postes ministériel de la région de l’Ouest reviendra un jour. Le gouvernement Roch Kaboré, ni n’importe quel gouvernement arrivant au Burkina, ne peut pas honorer tous les cadres des provinces de ses provinces, tout se fait par étape.

      Répondre à ce message

      • Le 2 février à 06:34, par Ancien
        En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

        Merci Ka.Vous décrivez une situation qui ressemble comme une goutte d’eau à celle du sahel. Nous pensions aussi que Roch qui a parcouru tout le sahel, qui y a tenu des meetings mêmes dans des villages allait se rappeler que le sahel aussi a des compétences qui peuvent être utiles au BF. Mais sur ce plan il n’y a rien. Comme toujours, on se débrouille pour donner un poste ministériel à un fils de la région et c’est fini. Tenez, savez-vous que depuis la création des régions aucun fils du sahel n’a été nommé gouverneur ? Faites le tour de tous les grand postes vous ne trouverez aucun fils du sahel en dehors du ministre Maîga. Mais nous nous disons que ce n’est pas grave. L’essentiel c’est le développement du BF. Quand à l’ouest, il garde même dans ce gouvernement au moins 4 ministres si on retient le sg du gouvernement qui a rang de ministre. Si on ajoute la boucle du mouhoun qui fait parti du grand ouest, ces buveurs de dolo et mageurs de chenilles vont la fermer.

        Répondre à ce message

        • Le 2 février à 16:04, par Ka
          En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

          Oui l’Ancien : Quand je vois la jalousie qui taraude quelques internautes qui ne savent plus quoi trouver pour avouer leur souffrance à cause d’un gouvernement qui patine sur son programme, mais cherche à trouver la solution, et ont besoin de nos interventions pour rectifier les imparfaits, je dis à ces internautes d’avoir la bonne foi et dire à nos gouvernants ce qui ne va pas, que de se focaliser jalousement sur des ministres dégagés pour permettre a d’autres de contribuer leurs savoir faire.

          En 2018 nous avons un représentant du peuple qui pense à diversifier les tenants des postes clés a des personnes venant de tout bord et selon leur qualification, par rapport a Maurice Yaméogo ou Blaise Compaoré dont les frères, les cousins passent avant tout dans les ambassades a paris, Suisse, ou dans les ministères stratégiques a l’économie nationale : Des cousins ou des frères petits président, sans des expériences ni qualifications d’être diplomates ou conseillers du président.

          Oui l’Ancien, le Nord est délaissé par tous nos gouvernant depuis notre indépendance, mais les cadres du Nord savent qu’ils participent pleinement à l’avancer du pays, jusqu’à donner des cartons rouges a nos gouvernants quand ils patinent. Et je dis bravos aux cadres du Nord très intelligents et compréhensifs.

          Ce qui m’étonne c’est qu’aucun internaute qui se plaigne pour les privilégiés de l’Ouest qu’on remercie pour des nouveaux, n’ont jamais parlé du Nord délaissé depuis notre indépendance ?

          Conclusion : Je dis voilà des internautes jaloux qui sont incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes minables comme des ministres remerciés pour occulter leurs propres faiblesses et leurs jalousies. Quand on est nul à ce point pour comprendre que le changement fait partie ‘’’’de remercier d’autres ministres et permettre d’autres d’évolués avec des nouveaux objectifs,’’’’ ces internautes qui critiques sans proposer des solutions meilleures aux gouvernants de rectifier les imparfaits, ne doivent pas venir sur le forum et vomir leurs jalousies.

          Je pense que ce remaniement avec le remercîments des ministres comme martin et autres, Roch Kaboré veut dire au peuple, ‘’’je prends mes responsabilités et on laisse les clés aux gens plus compétents.’’’’ Surtout ne plus laissé a des ministres qui disent ‘’’la place est trop belle, il faut continuer de "manger."’ Je ne suis pas là pour soutenir un gouvernement mouta mouta qui se réveille afin, mais pour dire a Roch Kaboré et son premier ministre que la recréation est terminée, et au boulot maintenant c’est le souhait du peuple souverain.

          Répondre à ce message

    • Le 1er février à 20:36, par icilondres
      En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

      Quant aux " San nom " et " san nous " ON S’EN FOUT il n’ y a pas de sot metier comme disait BLack So Man.

      Grand-père Koro Yamyélé a raison " d’ avoir peur de notre monde d’aujourd’hui ". Qui peut nier que les gens de l’Ouest, du Nord, du Sud, du Centre ont fréquenté les même bancs dans ce pays ? Quand une personne dit haut ce qui se dit bas partout, il faut savoir raison gardée l’écouter. Sinon c’est aussi de la mauvaise fois. Que Dieu sauve ce pays de cancers qui ne se nomment pas.

      Répondre à ce message

      • Le 2 février à 11:29, par Kôrô Yamyélé
        En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

        - icilondres, merci pour ta remarque. Tu sais moi Kôrô Yamyélé je n’interviens pas sur ce site pour raconter seulement ce que les gens veulent entendre. Je ne cherche pas de nom ni de faveur de personne. Je dis ce qui est et que tous savent et renient par hypocrisie. Je ne suis pas là aussi pour chercher à être ovationné en disant : ’’Oui l’Ouest n’a pas été ignoré. et gnagnagna’’ alors que dans mon fort intérieur je sais que je ments à Dieu.

        Conclusion : Que les soi-disant sages autoproclamés de ce site le sachent : ’’Si un célibataire indexe une belle femme en disant qu’il a couché avec elle alors que c’est faux, il ne ment pas à celui qui l’écoute mais à son Bakary’’.

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

  • Le 1er février à 11:43, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    PENCHEZ VOUS MAINTENANT SUR LES SALAIRES DES EMPLOYES AU BURKINA FASO. REVOYEZ LE SMIG AFIN QUE LES GENS RESPIRE UN PEU MIEUX.
    BON VENT AU NOUVEAU GOUVERNEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 12:29, par GUESSAD
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Vraiment, 50F ne vaut pas mieux que 25F.On attendait mieux que cela.Les résultats qui seront issus de ce gouvernement ne peuvent qu’être chaotiques.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 12:40, par time will tell
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    felicitations à ce gouvernement ! et bon vent à lui. du reste tout le monde n’est. pas vieux dans ce gouvernement ;bon travail au jeune Ismael ouedraogo. Que Dieu donne une bonne santé et un dynamisme perspicace á ce gouvernement pour un Burkina qui prend son envol !

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 13:25, par atta
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Je ne sais pas si c est l intérêt du pays qui est mis en avant,ou l intérêt amical,en concentrant le pouvoir sur une localité donné.Alors quant viendra la campagne électorale vous vous rendrez dans toutes les localité du Burkina Faso.La corde ethnique,et régionale est très sensible,vous voulez jouer avec.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 14:12, par BIG
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    hummm, Allons seulement... il n y a meme pas un petit morceau pour les Bissas.
    Dieu voit tout.....

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 14:25, par ib
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    oumar ouédraogo, merci une fois de plus de nous avoir régalé, le seul problème est que tu es Yadéga, tu es plutôt bien pour être un Gulmantché.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 15:13, par Sans rancune
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Plus qu’un remaniement le secteur de santé risque de créer des des mécontents voir une nouvelle crise.si le Pr Medah n’est pas vigilent.,
    Parce que déjà l’organigramme et les corps de métié à prendre en compte dans les nominations pose problème : Analyse lue sur la page Facebook de
    Humeur : Une crise institutionnelle en gestation au ministère de la santé

    Une crise latente sans précédent serait en gestation au sein du département de la santé. Elle serait la résultante de nombreuses frustrations que fait subir une catégorie de personnel sur le reste qui constitue pourtant plus de 90 % des effectifs. Que se passe-t-il exactement ?

    Il nous est revenu qu’un groupe de médecins, en mal d’inspiration et en marge de l’évolution du monde, aurait en projet la mise à l’écart des cadres non médecins (pharmaciens, infirmiers cadres, administrateurs des services de santé…..), des postes de responsabilité dans le système de santé et même au-delà (Directeur, chef de service, coordonnateurs et chefs de projets ….).
    Des pressions auraient été faites sur le Ministre Meda dès sa prise de service dans ce sens. La crise née du nouvel organigramme, qui a suscité une grande frustration de la part des pharmaciens, n’est que la partie visible de l’iceberg.
    C’est pour minimiser ces frustrations et pour un souci d’équilibre que pour la première fois, le Ministre Smaila avait pris cette décision historique de valoriser tous les corps de la santé, en les responsabilisant à des postes et ce au regard des compétences (diplôme et expériences). Ainsi, des pharmaciens spécialistes en santé publique ou en gestion, des infirmiers cadres (attaché de santé, conseiller de santé) titulaires de diplômes universitaires (master, doctorat), des administrateurs des services de santé, ont été nommés à des postes de Directeurs généraux, directeurs techniques ou de coordonnateurs de programmes ou projets du Ministère. Cela a été considéré à l’époque comme un crime de lèse-majesté que ce groupe d’individus cette promotion intégrée du personnel de santé de « précédent grave ».

    Les problèmes de santé sont très complexes. Cela est connu de tous. C’est pourquoi leur résolution demande des compétences pluridisciplinaires. C’est en cela que des professions non médicales abusivement appelé « paramédicaux » se sont développées au fil du temps dans les pays industrialisés, notamment dans les pays anglo-saxons d’Europe et d’Amérique du Nord qui ont les meilleurs systèmes de santé au Monde. Dans les pays en développement cela est d’autant plus utile et même très important quand on sait qu’à l’origine des systèmes de santé sous les tropiques, ce fut ces corps non médicaux qui ont animé les services de santé. C’est d’ailleurs la vision et l’approche Santé Publique qui l’impose.
    Qu’à cela ne tienne, au Burkina Faso, certaines personnes qui n’ont rien compris de cette approche ou qui font semblant de l’ignorer, ne savent pas que la Santé Publique est bien différente de la Médecine. La santé Publique va bien au-delà, en embrassant l’Economie et la Gestion, la Sociologie et bien sur toutes les autres disciplines.
    Faut-il comprendre que le Ministère de la santé est le Ministère de médecins ?

    En tout cas, la frustration est grande et les esprits commencent à se chauffer à travers le pays. Les personnels infirmiers, pour ne citer que ce corps, ont été pendant longtemps les mal aimés de la maison santé. Ils ont pris leur mal en patience et beaucoup se sont formés. On les a même souvent refusé l’accès aux programmes universitaires dans le domaine de la santé publique. Les plus téméraires ont pu accéder pourtant à ces programmes dans la sous-région, en Europe, au Canada et aux Etats-Unis, le plus souvent à leurs propres frais, ou avec des bourses d’excellence qu’ils ont obtenues seuls sans soutien institutionnel.

    Les niveaux de formation se sont donc élevés dans le milieu dit paramédical accroissant ipso facto leur capital culturel. C’est ce que certaines personnes n’ont pas encore compris.
    Au regard de tout ce qui précède, les plus hautes autorités gagneraient à remédier à cette crise latente avant que le volcan ne s’explose. Notre système de santé, déjà durement éprouvé, n’a pas besoin d’une autre crise. Ne dit-on pas que gouverner c’est prévoir.

    Affaire à suivre…..
    GNADA B. Wilfried, Infirmier
    Tél 70 11 08 77/78 78 90 40
    e-mail gnadabar1@gmail.com.

    Lefaso.net

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 15:36, par nabakiba
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Il faudrait les encourager et les soutenir dans leurs fonctions respectives.
    Vous savez dans ce contexte il n’est pas donné à n’importe qui d’accepter un poste de ministre.
    Ailleurs dans d’autres pays , on a vu les leaders refuser ces responsabilité ministérielle.
    Qu’Allah les protège et les assiste sur toute la ligne.
    Bravo au président RMCK et SC ET PAIX A L’AME DENOTRE GORBA (SD).

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 15:50, par Mon CV
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Mon CV : ancien ministre de la culture du Faso ayant passé 3 mois et un jour à la tête de mon departement ministeriel mais vais toucher mon salaire de ministre pendant encore 6 mois. Sinon je ne pourrai pas rembourser ma garde-robe prise à credit. Si j’avais refusé de faire partir de l’équipe gouvernementale pour seulement 3 mois, on aurait pu me traiter de non-patriote, d’apatride, etc. Mais voilà ce qu’on m’a fait. C’est pas grave ; Dieu les voit, le PM et le PF. Franchement, c’est quand même mechant, je dirai que c’est cruel.
    Yako ! Ancien ministre de 3 mois, Dieu fera ton palabra.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 15:56, par un revolté
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Franchement j’admire ceux qui ont le courage de gérer ce pays.
    Chacun dit du n’importe quoi alors qu’il ne pourra pas faire mieux.
    Une population qui veut tout et son contraire, qui se complait aux faits divers. On veut toujours le mauvais pour jouir. Ce n’est pas bien. Nul n’est parfait. Courage RMC ! fait en ce que tu crois bon faire, sinon tant pis. Et pourtant ce sont les mêmes quant c’est bon s’en approprie. Pas facile.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 16:03, par Le Kolgwéogho
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Ethnicisme ou pas, régionalisme ou pas, géopolitique ou pas, etc. Un tel gouvernement est inédit au pays des Hommes intègres. Il faut observer que tous les Pouvoirs qui sont passés de la Haute-Volta au Burkina Faso ont toujours recherché un certain équilibre régional. Que ce soit les Pouvoirs aux institutions très fortes comme celui du CNR ou au Pouvoir aux hommes ultra forts comme celui de Blaise COMPAORE, ce principe non écrit ni dit a toujours été de vigueur. Pourquoi ils faisaient-ils ? Seuls eux le savent.
    Maintenant, pourquoi Rock Marc et Paul Kaba ont-ils rompu avec ce principe « virtuel » ? L’ont-ils fait consciemment ? N’ont-ils pas réussi à retrouver cet équilibre en fonction de leurs objectifs ? Seuls eux peuvent répondre.
    Cependant, il s’agit d’une problématique très pernicieuse qu’il faut traitée avec délicatesse et diligence. Le mieux aurait été que cela ne se posât point.
    Que Dieu protège le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 16:04, par Fernando
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Le ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso, Simon Compaoré est une incontestable machine électorale pour son parti le MPP et son candidat le Président Roch Marc Christian Kaboré.De par sa nouvelle fonction, il aura davantage de temps pour mieux préparer avec le président, les actions électorales et démocratiques pour la réélection sans trop de peine, du président Kaboré ,pour son second et dernier mandat quinquennal à la présidentielle de 2020.Un ministre d’Etat étant souvent un émissaire de marque du Premier ministre et du Chef de l’Etat, c’est dire que Simon Compaoré sera également à la tâche dans ce domaine. Travailler avec des résultats concrets et laisser les gens parler et apprécier, voilà ce que fera le duo Kaboré et Compaoré, pour impulser le développement du Burkina selon les engagements du programme présidentiel.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 16:06, par sountogo
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    c’est un grand n’importe quoi, karisssssssssa !!!!!!!!!!!!!.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 16:06, par chapité
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    J’espère que Taïrou Bangré ira dire merci à Saboteur pour ses performances (sic) de même qu’à Sita Sangaré pour les cumuls de fonction : président de la fédération de foot, directeur de la justice militaire, membre de la commission de la FIFA ; l’homme indispensable et l’on s’étonne que la justice militaire traine pendant qu’on fait le tour du monde.
    Saboteur à tenter le coup avec Palm, il en a eu pour son matricule et est rentré dans sa coquille vite fait.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 16:17, par Omso
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    ABDOUL KARIM SANGO QUITTE LE PAREN :

    PAR UNE LETTRE DATEE DU 5 JANVIER 2016 ET ADRESSEE AU PRESIDENT DU PARTI DE LA RENAISSANCE NATIONALE (PAREN), TAHIROU BARRY, ABDOUL KARIM SANGO, JURISTE, SPECIALISTE DU DROIT A L’INFORMATION, EGALEMENT MEMBRE DE LA COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE (CENI) AU COMPTE DU PARTI, A RENDU SA DEMISSION.
    « PAR ENVOI D’UN SMS EN DATE DU LUNDI 28 DECEMBRE 2015 ET REÇU A 13 H16 MN, MONSIEUR TOE CARLOS A BIEN VOULU M’INFORMER DE LA DECISION DU BPN QUI FAIT DU PAREN UN PARTI DE LA MOUVANCE PRESIDENTIELLE A TRAVERS LE GROUPE PARLEMENTAIRE BURKINDLIM », ECRIT-IL DANS SA LETTRE DE DEMISSION.
    C’EST CETTE DECISION AFFICHEE DU PARTI DIRIGE PAR TAHIROU BARRY DE REJOINDRE LA MOUVANCE QUI A AMENE ABDOUL KARIM SANGO A QUITTER LE PAREN.
    POUR LUI, « LES JUSTIFICATIONS DONNEES POUR EXPLIQUER CE CHOIX DE POSITIONNEMENT DU PARTI VONT A L’ENCONTRE DE L’ESPRIT ET DE LA REALITE » DE SON ENGAGEMENT POLITIQUE.
    QUANT A SON AVENIR POLITIQUE, IL A DONNE RENDEZ-VOUS DANS « LES PROCHAINS JOURS ».
    BURKINA24.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 16:54, par polpol
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    A Kôre Yamyellé et de défenseurs. La Boucle du Mouhoun n’est ’elle pas une région de l’Ouest ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 18:11, par Maurice 883
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Je salue la nouvelle équipe gouvernementale. Ney wôôgo !

    Aux anciens je dis ceci : si vous avez été reconduits, c’est que dans une certaine mesure vous avez été plus efficaces que ceux qu’on a remerciés. Ne dit-on pas qu’on ne change pas une équipe qui gagne ? Bravo donc à vous !
    C’est donc une occasion en or qui vous est offerte pour mieux vous affirmer. Démontrez nous que le Premier Ministre ne vous a pas reconduit par hasard. Il vous fait confiance pour encore de meilleurs résultats.

    Aux nouveaux venus je dis ceci : waarb taa zoanga ! Vous n’avez pas non plus été choisis par hasard ! Hakika ! Si vous êtes venus remplacer des ministres, c’est que dans une certaine mesure ils n’ont pas fourni le meilleur qu’on attendait d’eux. Ce qu’ils ont fait comme dirait l’autre à été bon mais c’est pas arrivé. Biboin nêbaa ? Kassida ? Alors, vous devez démonter au vaillant peuple du Burkina que vous êtes venu pour un travail révolutionnaire, qui vous conduira à des résultats révolutionnaires. C’est vrai que la plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a, mais si ce qu’elle a réjouit tous les hommes, on ne peut que lui rendre hommage. Kassida ? Bii toum son’maa, tii nêbaa sounr yii noogo. D’accord ? OK !

    À vous tous maintenant :
    1) Sachez que l’heure est grave ! Les attentes des populations sont nombreuses. Hé oui ! Niif sin nê ka baguin yét’yé !

    2) la fin du mandat du MPP est très proche. C’est pas moi qui le dis dèh ! Il reste en gros 3 ans, mais en détail ça ne vaut vraiment pas celà. Oubien mes amis ?

    En vérité, en vérité, l’heure du vrai combat à sonné pour vous, nouvelle équipe. Attachez donc vos ceintures, car le voyage sera difficile, vu les nombreux défis à relever qui vous attendent. Mais soyez sereins, car difficile n’est pas synonyme d’impossible. Si vous croyez sans douter à l’atteinte de vos objectifs et travaillez dans ce sens, c’est pas moi qui le dis, "tout vous sera possible". La foi, ce n’est pas le monopole des religieux. Elle est valable dans tous les domaines de la vie.

    Chère nouvelle équipe, je vous invite à aller au charbon. Travaillez ! Travaillez ! Travaillez encore et encore ! Le peuple veut vivre en live le changement positif qu’il attend dans tous les secteurs. Comblez leurs attentes à travers des actions FORTES.
    Mettez l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Pas le copain ou la copine, incapable de bons résultats. Choisissez des collaborateurs qui peuvent faire rêver les burkinabé par leur ardeur au travail, leur sens élevé de la responsabilité, leur intégrité, leur patriotisme, et tout ce qui élève.

    Messieurs de la nouvelle équipe, on dit le plus souvent que l’erreur est humaine. Certes ! Mais sachez que vous n’avez pas droit à l’erreur. L’heure des tâtonnements est révolue. Ce n’est plus ça passe ou ça casse. Non et non. Ça doit passer ! Autrement dit, ça doit réussir. Amen !

    Monsieur le Président, le peuple du Burkina compte sur vous, sur le premier ministre, sur tous les autres ministres, pour un changement à la satisfaction de tous. Que Dieu vous donne la santé, la force et les moyens de nous y conduire.

    À moi et au citoyen lambda : faisons confiance à la nouvelle équipe. N’ayons pas des jugements hâtifs sur X ou Y. Soyons indulgents, patients, tolérants. Attendons de voir chaque ministre au pied de son mur.
    Si c’est pour leur donner des conseils fraternels, je dis, EN AVANT !

    LE MEILLEUR DE LA VIE EST DEVANT NOUS !

    Vive le Burkina Faso !
    Vive les burkinabé !
    Que Dieu continue de bénir le Burkina Faso.

    Tous pour un, un pour tous !

    Maurice 883

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 19:32, par cheickh
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Humm mon cher Omso, tu as fait une très belle remarque, mais qui va t’écouter. C’est çà la politique pour certains comme Abdoul Karim Sango. Sans eux tout est apocalypse, mais avec eux, tout redevient du coup normal. Des gars comme lui croient qu’il suffit d’être professeur, pour savoir raisonner plus que les autres et se faire écouter. Il ne leur vient pas un seul instant à l’esprit, que c’est ce qu’on appelle "la politique du ventre".

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 08:03, par leprospère
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    COURAGE AU NOUVEAU GOUVERNEMENT ! PUISSE LE TOUT-PUISSANT VOUS ACCOMPAGNER DANS L’EXERCICE DE VOS MISSIONS RESPECTIVES POUR LE BONHEUR DES BURKINABÈ ! QUE LA SAGESSE DE DIEU VOUS GUIDE DANS TOUTES VOS ACTIONS !

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 10:34, par SAPO
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    Le beau et beau parleur Arouna Kaboré a enfin sa part de gombo. Espérons que le boulot qu’il va abattre sera à la hauteur des paroles qu’il proférai sous la transition. Il en est de même de Abdoul Sango . C’est au pied du mûr que l’on connaitra le vrai maçon.

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 12:05, par BASSANWANDA
    En réponse à : Gouvernement remanié : Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reste le commandant de bord !

    WADA et Sidibé vous avez dit vrai, avec ces gens là nous ne pouvons pas espérer mieux, ils ne savent que poursuivre leur propres intérêts et pas celui du peuple.
    - Ils prétendent vouloir diminuer le train de vie de l’Etat tandis qu’ils augmentent le nombre des ministres tout juste à des fins politiques.
    - Simon COMPAORE ministre d’Etat sans portefeuille ; s’il est incapable de gérer un ministère plein, il peut se reposer tout simplement cela va faire plus de bien au Burkina.
    - DABILGOU a démontré ses limites sous le régime de Blaise COMPAORE, qu’est ce qu’il peut apporter de nouveau dans ce gouvernement si ce n’est nous rappeler que nous sommes loin d’un changement positif, parce que ce sont les mêmes qui continuent de gérer ce pays.
    - Clément SAWADOGO à la sécurité, c’est bien parce que c’est un ténor du MPP, et peut être un homme de confiance du président Rock, mais a-t-il les atouts techniques pour assurer ce département ? le politicien pur s’occupe de la législation et le domaine de l’exécutif revient aux techniciens.Tant que le politique ne tient pas compte de cette vérité, il crée le désordre et c’est la situation du Burkina actuellement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés