Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 12 janvier 2018 à 10h27min
Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147  vient de paraitre !

A lire dans cette édition :

 AFFAIRE « TENTATIVE DE DESTABILISATION » : 21,5 millions de francs CFA saisis

 PRISON DE HAUTE SECURITE : une attaque déjouée

 FONDS SPECIAL ROUTIER DU BURKINA : Virement illégal de plus de 9 milliards
de francs CFA

 QUAND LES BANQUES COURTISENT LES POLICIERS : La corruption fait son nid

 ENGAGEMENTS NATIONNAUX ET PROBLEMES D’URGENCE : Le SP débarqué, des charognards autour de lui !

Et d’autres articles.

« Courrier confidentiel » est disponible chez les revendeurs de journaux. Bonne lecture !

Vos commentaires

  • Le 12 janvier à 03:42, par ac En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Cette affaire nous monstre soit que le niveau intellectuel de nos dirigeants est tres pitoyable ou soit ils nous prennent pour des moutons n’ayant aucune cervele.

    Si on a liberé les leonce koné et autres dont les preuvent designaient responsable du putch de 2015, il faut absolulent liberer Denis Barry. On ne peut pas enfermer quelqu’un avec ces preuves á la limite des plus ridicules

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 03:45, par verite En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    C’est que vous aviez pu pondre comme preuve en 2 semaines.
    Auguste Barry, ne t’inquiete, les dignes Burkinabé te soutiennent et tes enemies
    Iront à leur perte. Quand Dieu laisse quelqu’un, c’est lui meme qui creuse sa propre tombe

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 03:54, par ridiculos En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Si ce type avait voulu vraiment faire un coup d’etat, il ya longtemps que simon et le gouvernement auraient publier toutes les preuves. Mais , personne n’est duper que c’est un
    Complot contre ce valeureux Burkinabè. Ce genre de complot ne marche plus au Burkina.
    Et en 2 semaines pour fabriquer des preuves, ce sont des preuves aussi ridicules que vous venez nous fournir comme si les Burkinabè etaient des ânes.
    Ce sont les signes de la fin du regime de Rock. Une chose est sure, n’abuser pas de la patience des Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 03:56, par liberez En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Liberez Auguste Barry, le jour que vous arriveriez a fournir des preuves credibles, vous pourrez l’enfermer.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 04:54, par noufou En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Le pire regime que le Burkina n’a jamais connu depuis sa creation.
    Ils ne savent plus quoi inventer pour cacher leur incompetence

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 09:43, par Gouli En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Ce sont de vielles pratiques pour ecarter les personnes qui genent le pouvoir. Sauf qu’au lieu de tuer comme au temps de Blaise, on incarcere en prison ! YAKO.
    Soutien à Auguste Barry ! digne fils du Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 09:47, par Papa En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Je n’ai pas pour le moment de jugement a donner au sujet de l’arrestation de ADB , mais je suis cas meme debutatif quand aux preuves qu’on tente de justifier cette arrestation.C’est fort possible que les 21,5 de Fcfa soient dans le cadre de ses activites’ qui necessitent peut-etre de la liquidite’ immediate . Je trouve aussi ahurissant qu’on puisse destabiliser le pouvoir de Roch avec des armes blanches ( Gourdins,lances, couteaux et haches ) Je donne mon point de vu mais avec reserve car on ne sait pas encore ce qui adviendra apres les enquetes, mais je reste pessimiste quand a la liberation de ADB car ils feront tout dans leur laboratoir pour noyer le colonel Barry . Un conseil gratuit aux hommes forts actuels du pays, faites tres tres attention car la roue tourne, un jour viendra ou vous ne serez plus au pouvoir , le temps du colonel Barry pendant la transtion par rapport a sa situation actuelle devrait vous inspirer .Le temps nous donnera raison.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 09:48, par adama coulibaly En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    RIRE...Quel Burkina façon ! Ne nous prenez pas pour des moutons.
    Aucun élément de preuve après 2 semaines d’arrestation du colonel Barry.
    Et c’est un journal (même pas un quotidien) qui doit informer les concitoyens de Barry sur le montant de l ’importante somme d’argent de 21,5 millions . Un peu de respect pour notre intelligence
    Attention Roch, votre gouvernement risque de donner l’occasion aux Burkinabé de regretter le régime de Blaise. Vous risquez de décevoir le peuple insurgé d’octobre 2014.
    Que le tout puissant aide à vous réorienter.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 11:50, par molo En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    vous savez les burkinabé aime la vraie justice.Plus le temps passe la situation fait de BARRY une victime.Peu convaincant ce q’on dit de son projet de déstabilisation jusqu’à présent. .Qu’on nous donne des éléments plus pertinents.Comment BARRY qui semble très intelligent concevrait un tel projet aussi inintelligent et suicidaire,a moins que ça soit de la "fabrication locale" c’est à dire montage de toute pièce pour le nuire .Et si tel est le cas c’est grave pour nous tous BURKINABÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 13:17, par kado En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Je n’y crois pas. Comment un homme intelligent comme Barry peut s’aventurer dans de tels projets vu l’echec humiliante du tout puissant Diendiere et son RSP ? Comment peut-on faire un coup d’Etat avec des gourdins ? C’est completement ridicule !!
    Barry regorge de nombreux enemis dans l’armee a cause de son caractere audacieux et intretable puis parmi les hommes politiques avec qui il a eu a faire sous la transition. On attends encore ce que le laboratoire de Simon et ses gens vont sortir comme preuve sinon pour le moment on ne nous sert que de la vanite.
    J’ai remarque que certains hommes politiques Burkinabes ont peur des hommes integres.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 13:48, par Zangoté En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Allons seulement ! Osons espérer que les faits à lui reprochés sont vrais sinon, la suite sera plus douloureuse pour le régime que pour Barry. D’ailleurs cette affaire ressemble fort bien à une poudrière et quoiqu’on dise, il faut vraiment communiquer et au plus vite pour ne pas laisser les canards empester davantage l’atmosphère. De ce que j’ai lu dans certains média, il ressort que des commandants d’unités auraient été contactés, que des gradés seraient au courant et que le projet profiterait à l’ancien chef de l’Etat. Vivement que cela soit vrai ! Et même là, j’espère que le régime actuel mesure l’incidence de ces allégations sur le moral des troupes et surtout sur la sérénité des concernés à savoir chercher à réellement passer à l’acte. Si j’ai un conseil de novice et de petit frère à donner à ceux qui nous gouvernent et surtout au grand frère Simon qui semble être un va-t-en guerre, ce sera de leur demander de faire profil bas et surtout de penser aux conséquences, toutes les fois qu’ils ont la possibilité de s’exprimer sur des situations de ce genre car ça encourage le passage à l’acte alors qu’on aurait pu gérer tout cela en clando comme on le dit. Déjà, ce que je retiens est que le Colonnel BARRY, qui jusque là jouit d’une bonne réputation auprès d’une partie des populations, est mécontent du régime actuel et ça, ce n’est pas bon à savoir. Ensuite, mêmes des commandants d’unités seraient prêts à soutenir le mouvement ! Là encore, on montre à ceux qui n’aiment pas le régime et qui ignoraient ces gars là qu’ils ne sont pas seuls à être contre le régime. Enfin, des bailleurs de fonds sérieux désireux d’investir au Burkina par ces temps qui cours, vont patienter pour se rassurrer avant d’investir et bonjour les imprévus budgétaires. Alors, entre nous, ne pouvait-on pas procéder autrement ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 14:59, par Harouna En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Que Barry fasse l’ experience des arrestations pour comprendre. Combien d’ honnêtes citoyens ce Mr a fait jeter en prison pour faire plaisir aux OSC ? Moi je ne le soutiens pas.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 15:41, par Souley En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Vouloir déstabiliser un pouvoir avec 21,5 millions, C’est ridicule. Il faudra arrêter tous les gros commerçants de Rood Wooko qui détiennent souvent sur eux des sommes trois fois supérieures. C’est fantasiste tout ça.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 16:40, par Augustin KOUDOUGOU Y. En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    A vrai dire, je ne reconnais plus le Burkinabè. Il connait tout, croit à tout et ne crois en rien, il est tout temps dans le secret des dieux alors qu’il ignore tout, crois savoir alors qu’il doute, invente tout et ne présente rien, très exigent et très complaisant, en un mot, n’a que ses intérêts à défendre. Quand allons-nous changer pour être plus réservé, moins tranchant, moins méchant, moins hypocrite, c’est à dire un peu plus sage.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 17:05, par Danga En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Simon viens m’arreter, car je reunie toutes conditions ;
    1. J’ai 25 millions de CFA sous mon lit ;
    2. Pour ma propre securité et celle de ma famille(car je compte sur ta securité) j’ai 2 gourdins, trois machettes, une carabine
    3. J’ai un jardinier
    4. J’ai un electricien
    5. J’ai mon boutiquier
    Eiiiiiii
    Quand le chien meut mourir, il commence à aboyer son maitre

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 18:04, par Prudence En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Quelque chose me dit que Simon Compaoré sera pour RMCK ce que "François Compaoré à été pour BC".

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 19:39, par JWakar séra En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Dans l’affaire dite de déstabilisation du pouvoir où le colonel Auguste Denise Barry, ex-ministre burkinabè de la Sécurité, est accusé comme étant le cerveau, trois civils ont été interpellés. Selon des informations, ces personnes sont des jardinier, commerçant et électricien.

    Les trois civils interpellés sont « Juslin Yeta (commerçant), Fulbert Nana (jardinier), Sayouba Zongo (électricien) », selon des médias. Ces personnes auraient été déposées le jeudi 11 janvier, à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca).

    Wakat Séra

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 19:42, par RFI En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    De nouvelles arrestations ont eu lieu lundi 8 janvier au Burkina Faso dans l’affaire de la tentative de déstabilisation présumée de la fin de l’année dernière. Il s’agit de trois civils, a-t-on appris jeudi 11 janvier auprès de la gendarmerie. Le colonel Auguste Denise Barry, ancien ministre de la Sécurité sous la transition, ancien bras droit du Premier ministre Isaac Zida, a été interpellé le 29 décembre puis placé en détention. Il a été inculpé pour « complot et incitation à la commission d’actes contraires à la discipline et au devoir ».

    Selon plusieurs sources, le colonel Auguste Denise Barry est soupçonné d’avoir mis au point tout un plan de déstabilisation qui aurait dû être déclenché le 30 décembre dernier. Des organisations de la société civile devaient appeler à des manifestations, générer des troubles et créer un climat insurrectionnel, ce qui lui aurait permis de passer à l’action.

    En a-t-il parlé à trop de monde ? Les officiers qu’il a contactés ont-ils eu peur pour leur sécurité ou étaient-ils tout simplement républicains ? Quoi qu’il en soit, le colonel Auguste Denise Barry a été dénoncé et c’est sur la base de ces dénonciations qu’il est inculpé aujourd’hui.

    Son avocat Maître Batibié Benao préfère attendre d’en savoir plus avant de se prononcer.

    Restent encore de nombreuses zones d’ombre : des armes ont-elles été saisies lors des perquisitions ? Quelles sont ces organisations de la société civile qui auraient reçu de l’argent pour déclencher ces manifestations ? Qui sont les autres complices, si bien entendu cette tentative de complot est avérée ?

    Le gouvernement appelle pour sa part à la patience. « Vous serez édifiés », a simplement déclaré Simon Compaoré le ministre burkinabé de la Sécurité lundi dernier en conférence de presse.

    Déjà des défenseurs des droits de l’homme mettent en garde contre de possibles dérives et affirment craindre « une politisation de l’affaire Barry ».

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 23:50, par Burkindi En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Bonjour et courage à ce journal qui éveille les consciences.
    Il serait tant que ce journal dans sa quête de bonne gouvernance et gestion de la chose publique se penche sur la gestion des différents fonds nationaux pour que la population sache comment ils fonctionnent.
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 12:22, par kouadio En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    quand on vous envoie (sur une cle) des docs pour salir des citoyens, faites attention, jeunes gens

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 15:07, par Megd’ En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Cette affaire est montée de toute pièce et ce qui me chagrine, c’est le degré de l’amateurisme des instigateurs.

    Non seulement, ADB a été victime d’un piège, mais son entourage proche a participé à la mise en place du piège. Ce que ce régime oublie, nous ne sommes plus à l’ère Compaoré, mais avec la vulgarisation des NTIC, n’importe quel quidam peut très vite se renseigner sur le net pour une véracité des faits.

    Comment comprendre que l’on puisse inviter ADB à venir prendre un dossier important et l’arrêter sur place ?

    Pourquoi ne pas se rendre chez lui pour l’arrêter ?

    C’est non seulement pitoyable pour ce régime, mais cela nous montre que l’armée est plus que divisée.

    Je reste pertinemment sûr que dans les jours à venir, le nom de Zida sortira dans cette machination car tout est fait pour l’empêcher de rentrer au pays dans la perspective de la présidentielle de 2020 dont la campagne a déjà commencé.

    Zeph ayant montré ses limites dans l’art de la politique, ce régime actuel sait qu’il ne constitue pas un danger car l’ethnicisme ressortira pendant la campagne pour l’écarter et comme notre électorat est à majorité analphabète, il votera massivement pour un des leurs (mossi). Mes propos semblent absurdes, mais pourtant c’est la réalité.

    Encore dans les jours à venir, on arrêtera de gros poissons au niveau de la hiérarchie militaire dont la garantie leur sera donnée moyennant de forte somme d’argent pour faire le jeu de cette mascarade. Ces gros poissons avoueront et seront écroués pour peut-être jusqu’en 2021, le temps de la présidentielle et seront libérés après. Tout cela pour nuire à la réputation de ADB.

    Ce qui me chagrine souvent avec les personnalités qui ont occupés de haute fonction, c’est le manque de la rédaction de leur mémoire. Des personnalités comme Salif Diallo auraient pu écrire un livre et le déposer chez un éditeur qui le publiera après sa mort.

    Bref, j’ai bien peur pour le pays et pour l’année 2018 et 2019 car pour paraphraser Norbert Zongo, ces gens sont prêts à brûler le pays pour réchauffer leur café. Ces gens seront prêts à fomenter des attaques terroristes juste pour maintenir la psychose à l’approche des élections de 2020.

    Wait and see

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 19:53, par Papa En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

      Merci mon ami Megd’,pour ta clairvoyance . Dans un message que j’ai poste’ il ya quelques jours je fesais cas de Zida, mais le web master a trouve’ mieux de le jeter dans la poubelle. Je suis sur que dans leur laboratoire les architheques sont en train d’etudier le cas Zida et certainement ils vont l’impliquer pour l’empecher de rentrer car la compagne presidentielle est en cours .Ces gens oublient que le pouvoir peut changer de direction et bonjour les interminables reglements de comptes. Simon est pour Roch ce qu’a ete Francois pour Blaise Compaore’ . Le temps est un autre nom de Dieu, qu’il nous donne longue vie pour qu’on assiste la fin de leur film.

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 16:18, par Trahison En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Cette affaire de coup contre Barry va rendre ce regime encore moins credible. Quelle honte ! C’est de l’ acharnement. Clair.. Tous ceux qui aiment la justice doivent denoncer de telles derives.On ne vous croit pas. Meme vous, vous ne croyez pas a ce que vous dites de Barry. C’est vous qui avez fait le coup contre lui, pas le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 16:43, par Bangoss En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Non je suis déçu de ,os autorités.Cela me rappelle le complot ourdi pour éliminer le commandant LINGANI ?le capitaine Henri ZONGO et 2 autres dont j’oublie les grades.Ce sont les mêmes qui étaient au pouvoir en son temps malgré qu’ils n’étaient pas devant.Sinon comment comprendre quelqu’un qui veut déstabiliser le pays les 30 31 décembre,on l’arrête le 29 décembre seul ,quand même ?Il a recruté des hommes,et il est prêt à passer aux actes.Ou bien on a lu dans ses pensées et comme désormais il est interdit de penser.........
    Fabriquez vos preuves nous on regarde et on vous dira ce qu’il y en est.

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 23:43, par Trahison En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

      Bangoss, au petit matin du 18 septembre 1989, c’était le tour des deux chefs historiques de la révolution à savoir Boukary Jean-Baptiste Lingani et Henri Zongo de quitter ce monde pour raison de "complot". Ils auraient été piégés par Laurent Sedego, Hermann, Issa Tiendrébéogo et Le Capitaine Gilbert Diendéré. On les a fait accompagner par Sabyamba Koundaba (Capitaine des Transmissions) et Anessé Gnégné (Adjudant) pour les mêmes raisons. Le peuple veut connaitre la vérité. Et plus jamais ces barbaries.

      Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 08:25, par HORUDIAOM En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Je ne crois pas du tout à cette histoire de complot contre le régime en place. Plus de deux semaines après, nous n’avons aucune communication fiable avec des preuves à l’appui. Comment un officier comme BARRY peut organiser un coup d’Etat avec des gourdins et une somme de 21 millions ? Ses complices sont des jardinier, électricien et commerçant. Le peu de crédit qui restait au régime Kaboré vient de se volatiliser avec cette affaire.Une bande d’incapable et d’incompétent qui nous fatigue au lieu de s’attaquer aux problèmes des Burkinabé.N’importe quoi

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 14:40, par yanuyaaba En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Ohhh ! Quelle défaite de preuves crédibles pour ce gouvernement face un peuple qui ne veut du blablaaa pour le faire endormir. Non on dit que nous voulons de preuves tangibles qui respectent le statut d’un complot contre l’ETAT. Pas quand même avec un deux mille francs(2000)
    nos autorités doivent rassurer le peuple qui a soif de la justice, et non ces choses ci.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 16:09 En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Ah !! Vous avez peur de mettre plutôt une plus grosse somme ex 2 milliards ! Vous avez déjà pensé à son remboursement après son acquittement. Ce que certains ont volé par le biais de la coopération depasse 10 fois ça, leur heure viendra après 2025 certainement. La prochaine révolte sera plus sanglante à la hauteur de la désillusion subit par le peuple . Ce n’est pas un souhait mais une crainte majeure dont on peut aisément imaginer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 18:02, par Tissu noir cousu de fil blanc En réponse à : Votre journal « Courrier confidentiel » N° 147 vient de paraitre !

    Mon frère kado, tu sais ce qu’ils vont faire ?
    Ils vont s’empresser d’interpeller et d’arrêter quelques "chefs militaires" et quelques "soldats" à travers un deal bien huilé et les présenter comme des témoins. Les pièces à conviction "made in YADA MOUTA MOUTA" ne seront pas oubliées. Entreront aussi dans la danse quelques responsables d’OSC ayant adhéré au deal : qu’est-ce que l’argent ne pourrait-il pas faire dans ce pays ?
    Vous savez pourquoi ils avancent à pas de caméléon dans ce dossier ? C’est justement parce qu’ils étudient l’action suivante à poser en fonction de la réaction de l’opinion.
    Et quand ils finirons par "balayer" toutes les opinions contraires par leurs "preuves antidotes", ils sortirons la "grande artillerie" : Notre Papa national dans une de ses interviews probablement à l’occasion d’un déplacement ou d’une cérémonie apportera le clou final.

    Ainsi, la messe sera dite !
    Leçons à retenir :
    1. On ne laissera aucun intègre faire long feu au risque d’élever le niveau de conscience du peuple ;
    2. On trouvera toujours dans le milieu de la grande muette des "grosses têtes" pour participer à ton dassandaga ;
    3. Parmis nos OSC, les mange-mils prêts à passer à table ne manqueront pas d’apporter l’eau pour laver les mains ;
    4. Et quand le chef cuisinier donnera le top départ, la suite on la connait.

    Mais il arrive que suite à une imprudence du chef cuisinier, la marmite se renverse et les convives prennent la vapeur en pleine figure.. Et là, on ne dira plus "bon appetit" mais plûtot "prompte rétablissement". En espérant que le medecin ne sera pas de repos ce jour !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Golden Blog Awards : Idrissa Yabré sur la plus haute marche du podium
Réseaux informatiques : L’ARCEP forme les acteurs à la transition vers IPv6
TIC : « Il ne faut pas que nous soyons seulement de simples consommateurs » (ministre Hadja Fatimata Ouattara)
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés