Affaire « Denise Auguste Barry » : Des défenseurs des droits de l’homme craignent une politisation et des arrestations arbitraires

mercredi 10 janvier 2018 à 10h00min

Dans un communiqué en date du 6 janvier 2018, le procureur près la justice militaire relativement au dossier Denise Auguste Barry annonçait l’ouverture d’une information judiciaire « contre M. Barry et tous autres des chefs de complot et d’incitation à la commission d’acte contraire à la discipline et au devoir sur le fondement des dispositions du code pénal et du code de justice militaire ».

Affaire « Denise Auguste Barry » : Des défenseurs des droits de l’homme craignent une politisation et des arrestations arbitraires

Le colonel Denise Auguste Barry, ex-ministre de la sécurité de la Transition, est soupçonné d’atteinte à la sûreté de l’État et a été inculpé puis incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) depuis le 4 janvier 2018. Par ailleurs, le parquet militaire indiquait que les enquêtes suivaient leur cours et en appelait à la collaboration de la population avec les enquêteurs.

Par principe, les démocrates et les défenseurs des droits de l’homme que nous sommes, condamnons toute atteinte ou tentative d’atteinte à la sûreté de l’État et toute entreprise de déstabilisation du pouvoir politique et réaffirmons que les auteurs de tels actes devraient répondre devant la justice conformément à la loi. Toutefois, nous insistons sur la nécessité que les présumés auteurs soient poursuivis sur la base des procédures d’enquêtes préliminaires et d’instructions judiciaires impartiales, justes et indépendantes respectant les principes élémentaires de justice équitable et garantissant tous les droits des mis en cause.

La préoccupation des défenseurs des droits de l’Homme porte sur les dérives possibles dans de telles affaires. Malheureusement, depuis l’avènement de celle dite « Auguste Barry », des insinuations malveillantes sont faites ici et là et des personnes dans les milieux politiques, économiques, associatifs et des leaders d’opinion sont jetés en pâture au moyen de délations et de dénonciations calomnieuses sur les réseaux sociaux et les médias où l’on établit leur implication / culpabilité d’une manière ou d’une autre dans cette affaire.

Il s’agit donc, en l’occurrence, de la dénonciation et de la stigmatisation dans les réseaux sociaux ou des déclarations publiques contre des personnes non encore poursuivies par la justice. Tant qu’une personne n’a pas été interpellée par la justice, à quelque titre que ce soit, elle doit être considérée comme innocente. La désignation d’une personne par des tiers étrangers à la justice, comme faisant partie d’un complot contre la sureté de l’Etat est une diffamation et une grave atteinte à l’intégrité morale de cette personne. De tels actes sont punissables, au même titre que l’atteinte à la sureté de l’Etat elle-même.

Les défenseurs des droits de l’Homme craignent une politisation de l’affaire Barry et des arrestations arbitraires ou des persécutions sournoises de personnes à des fins politiques.

C’est aussi l’occasion de revenir sur la nécessité de reformer profondément la justice militaire dont la conduite de dossiers encore actuels, peut laisser craindre une instrumentalisation politique de cette juridiction.

A titre illustratif, le jeudi 28 décembre 2017, la chambre de contrôle de la justice militaire rendait son délibéré de confirmation des charges pour les personnes poursuivies dans le cadre du dossier du putsch du 16 septembre 2015. Quelques jours après, l’arrêt de la chambre de contrôle suscitait l’indignation des avocats de la défense qui dénoncèrent plusieurs travers occasionnés par les procédés du parquet militaire (ministère de la défense) qui aurait exigé de prendre connaissance du délibéré avant le prononcé. Ce qui apparait comme une intrusion, et aurait permis, le cas échéant, la manipulation du contenu de l’arrêt initial (cf. Le pays du 5 janvier 2018). Jusque-là, le parquet militaire mis en cause n’a pas apporté un démenti officiel à cette grave allégation rendue publique.

En octobre 2017, le ministre de la défense, qui relève du pouvoir Exécutif, avait également pris un arrêté permettant de placer Monsieur Djibril Bassolet en résidence surveillée, restreignant ainsi la liberté provisoire prononcée par le tribunal militaire.

Considérant tout ce qui précède et vu tous les risques d’instrumentalisation du dossier pour en faire le lieu d’une chasse aux sorcières et une occasion de règlements de comptes personnels, les organisations des droits de l’Homme signataires du présent communiqué recommandent la mise en place d’une commission d’enquête indépendante, à l’instar de celles sur l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du coup d’État de septembre 2015, afin de faire la lumière sur les circonstances de cette affaire et d’établir les responsabilités dans la plus grande transparence et l’objectivité qui siéent. Les organisations de défense des droits de l’homme se tiennent prêtes à être membre d’une telle commission afin de jouer leur partition conformément à leur mission de protection des droits de la personne humaine et de promotion de l’Etat de droit démocratique.

Fait à Ouagadougou le 9 janvier 2018

Ont signés :

Cercle d’Éveil (CDEV)
Evariste Konsimbo

REseau des Organisations de la société Civile pour le Développement (RESOCIDE)
Siaka COULIBALY

Observatoire pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (ODDH)
Lookmann SAWADOGO

Convergence Citoyenne et Panafricaine (CCP)
Ousmane SÖ

Association « Femmes Battantes »
Bertine Ouédraogo

Nouveau Droits de l’Homme –Burkina (NDH-Burkina)
Idrissa Birba

Messages

  • Encore une déclaration vide de sens d’une "OSC", après la malheureuse sortie du MOCAD. Les mêmes qui avaient déclaré Djibril Bassole graaaavement malade ! Huummm !!!

  • j’ai vu ce que j’attendais lorsque j’ai vu que les associations signataires demandent la constitution d’une commission indépendante. "Les organisations de défense des droits de l’homme se tiennent prêtes à être membres d’une telle commission afin de jouer leur partition conformément à leur mission de protection des droits de la personne et de promotion de l’Etat de droit démocratique". ils veulent être membre de cette commission pour pouvoir avoir du gombo bien frais pour faire bouillir la marmite. sinon comment comprendre que les mêmes qui sont contre la création du haut conseil du dialogue social veulent qu’on crée une commission indépendante. j’ai vite compris que chacun c’est là où il n’est pas là qui est mauvais, là il peut être rien à dire, pauvre du burkina et du Burkinabè

  • Lorsqu’un sadique SORCIER comme Denise Auguste Barry tombe dans son propre art à titre personnel cela me réjouit

    • - Il est 13 heures et le muezzin appelle à la prière pour 13H30. Bismilahi Ramane Rahim  ! WHISKY, que la paix du Seigneur illumine ton âme égarée. Que le Pardon du Tout puissant pénètre ton cœur endurci de méchanceté, de haine et de mauvaises choses. Que Dieu éloigne le Satan de toi car comme le serpent au jardin d’Eden, il t’égare et te conduit à penser et dire de mauvaises paroles. Al faatiya. Wa saluhalekum wa Ramatulahi. Merci à toi.

      Par Kôrô Yamyélé

    • aaahahahahahahaaa le sacré Koro nooooonnnn t’es un artiste.je vais voir et te trouver un son tu vas coller à ce texte !sa va cartoooonner.Ahahahahhahaahahh.
      Comment quelqu’un peut se réjouir de voir son semblable dans de telles situations ? Si cette dernière ne se confesse pas c’est vraiment et même très mauvais pour sa< PAIX INTÉRIEUR>. J’ai malheureusement pas de mot pour qualifier ce M.
      Tout le monde fait des erreurs
      Everybody make a mistake
      Pardonnons nous comme le BON DIEU nous le pardonne

  • C’est dommage de le dire mais le Burkina n’a jamais eut des défenseurs des droits humains, on ne connait que des profiteurs, ils feront mieux d’aller rembourser les sous qu’ils ont pris avec le pouvoir pour venir nous raconter des bobards, et vouloir nous divertir, ils sont combien qui sont à la MACO ou la MACA qui n’ont plus de droits ?, c’est parce qu’il y a un nouveau LOCATAIRE que vous vous existez ?. ILS FAUT QUE VOUS SACHIEZ QUE NOUS SOMMES TOUS AUJOURD’HUI CLAIRVOYANTS

  • laissez les juges faire leur travail. Si non gens vont penser que les perdiems de commission d’enquête qui intéresse le plus.

  • Devinette. Un des signataires de la déclaration a été exclu d’une structure de la société civile pour apologie de putsch. Qui est-ce ? A vos claviers !

  • Merci pour cette initiative. Toute contribution pouvant participer à la mise en place de mécanismes permettant de garantir une justice équitable serait la bienvenue. Cette affaire qui suscite déjà des crispations de part et d’autre ne saurait être laissée entre les mains des seuls juges militaires.

  • Défenseur des droits de l’homme§§§, vous étiez où quand le même arrêtait les Maires proCompaoré ? C’est bien d’avoir des amis deh au Faso ?

  • Mes amis laissez la justice travailler. De quoi avez-vous avez peur. Lorsqu’il y a tentative de déstabilisation d’un pouvoir, les juges ratissent toujours large pour emprunter la célèbre phrase du procureur général Barry.
    Pendant la transition il y a eu un large ratissement. Toute personne susceptible de détenir une information soit parce qu’il a été contactée par le cerveau de l’acte, soit parce qu’il a posé des actes flous doit être entendu.
    Certains des signataires ne sont même pas crédibles. Le CEDEV et l’ODDH si on les avait suivi Djibril Bassolet serait libre depuis. Ils ont exigé qu’il aille se soigner hors du Burkina. Voilà il est resté là, il a été soigné au Burkina où est le risque. Djibril n’avait pas besoin d’être évacué les spécialistes du cœur, sont aussi présents au Faso.
    Quant à Siaka Coulibaly souvenez vous, qu’il avait dit à l’époque que le coup d’Etat de Dienderé était justifié par les dérives de la transition. Il n’a pas condamné le coup d’Etat.
    Aujourd’hui, il participe à un écrit qui dit condamner les atteintes à la sûreté de l’Etat.
    Si certains d’entre vous craignent quelque chose, qu’ils commencent à chercher des avocats, au lieu de préparer l’opinion sur d’éventuelles arrestations politiques.
    Et puis une commission d’enquête pour faire quoi dans une affaire déjà pendante devant les juridictions. Si c’est pour encore payer les commissaires pour pondre ce que le juge peut faire, économisons et laissez travailler la justice.
    Le seul voeux que je formule que les droits des personnes arrêtées soient respectés.

  • "Entendu jeudi, le colonel Barry rejette en bloc ces accusations. « Il attend qu’on lui présente ce qu’on lui reproche exactement », affirme un connaisseur du dossier, précisant qu’aucun élément précis et factuel sur le chef d’accusation d’atteinte à la sûreté de l’État n’a pour l’instant été présenté à l’intéressé".

  • Lorsque le juge fait son travail,il sait comment il le fait....ceux qui pleurent Barry savent pourquoi certainement leur larme coule.défenseur de droit lorsque vous interviendrez toujours après coup les gens ne vous prendront jamais au sérieux. Alors faites une éducation de la population sur les droit fondamentaux qui sont toujours bafoués. Ainsi lorsque chacun comprend comment les choses doivent se passer vous aurez réussi votre mission de défenseur... Courage au juge en charge du dossier courage aussi aux défenseurs... Puisse la lumière et la vrai lumière divine éclairer ce dossier

  • Je suis vraiment sans voix devant bien des faits qui se produisent chaque jour au Burkina ! Tout ce que cela m’enseigne, c’est que bien souvent, "la vérité d’aujourd’hui devient le mensonge demain et le mensonge d’aujourd’hui devient la vérité de demain" !
    Pour le cas BARRY, je suis toujours sceptique sur la crédibilité de ce qu’on lui reproche ! Mais quoi qu’il en soit, je constate que la fracture de la société burkinabè va grandissante ! Et cette justice militaire, avec tout ce que nous avons pu observer sur les dossiers qu’elle a eu à traiter, elle m’inspire résolument peu confiance ! Le cas énigmatique est celui de Eddie KOMBOIGO que l’intéresse lui-même a relaté largement sur une radio de la place. Et si tout ce qu’il dit est avéré, cette justice militaire faire preuve de légèreté déconcertante pour ne pas dire qu’elle est pilotée par les mains du prince.
    Et je dis, si BARRY est victime d’une conspiration, il sera réhabilité par l’histoire et, croyez-moi, de fort belle manière ! Le temps n’est-il pas l’autre nom de Dieu ?!

  • Laissez la justice faire son travail. Barry a jeté en prison combien de maires et ministres de Blaise Compaoré sans preuves ? S’ il n’ est pas coupable , on le va le liberer. Mais tel que ce Mr aime le pouvoir, je suis certain qu’ il est dans le coup. Que chacun de nous sache que le mal que tu fais te rattrape toujours. Pendant ses moments forts dans sa transition, il voyait des coups d’ Etat partout . "Alors Mr le detecteur de coup d’ Etat gouter voir. "

    • Élevez le niveau du débat. Nous parlons ici de justice légère et d’absences de preuves. Combien parmi vos maires ont été pris la main dans le sac ? Combien disposent ou disposaient de centaines de parcelles ? Un d’entre eux en a vendu des dizaines il n’y a pas longtemps pour se soigner. Malheureusement, ça n’a pas marché pour lui. Soyez sûr d’une chose, aussi bien les maires accusés injustement que les politiques qui sont dans ce cas seront réhabilités tôt ou tard. Mais les margouillats du clavier qui sont payés pour inonder le net de fausses nouvelles ou défendre vaille que vaille des personnes malhonnêtes n’auront que leurs yeux pour pleurer.

    • L’ ancien Maire tranquilos a combien de parcelles ? Mais c’ est lui qui nous gouverne toujours. C’ est encore lui qui a refectionné la mairie de ouaga à plus d’un milliard. Barry le méchant, le Hitler des temps modernes est au Gnouf ,acceptez Figo. Il le merite .Le pire vient bientôt pour lui.

  • Quelle véritable pagaille ici !
    Des gens qui connaissent pas notre armée et écrivent bêtement ici pour ne rien dire ! Je suis de l’armée, connais bien la hiérarchie militaire du Burkina.Tout ce qu’il faut savoir sur cette affaire : le Col Barry est l’un des rares officiers supérieurs droits comme une règle.Il s’oppose aux hauts gradés pourris, qui n’ont aucunes vertues militaires, arrogants sont là que pour comnander ; rien de ce qu’on lui reproche n’est fondé.
    Comme on le dit en langue Mossi"si tu veux abattre ton chien, il faut l’accuser de rage".
    Mais nous allons tous les dénoncer redonner une vraie image de notre armée.
    Arrêtez d’écrire du n’importe et faites preuve de discernement !

    • Hum !!!!
      Mr le sodaga.
      Peux tu nous dire toi qui sait qu’il est « droit comme une règle » pourquoi alors pendant que ses promotionnaires portaient capitaine en 1997 lui n’a été promu qu’en 1999 ?
      C’est juste une question.

    • Vraiment ton intervention n est que la preuve de ton ignorance. Mais je penche bien plus pour ta mauvaise foi. Je connais bien de hauts gradés qui ont fait bien plus que ça pour évoluer quand leur promotionnaire étaient avancés à 2 ou 3 grades sans la moindre compétence. Et ces officiers ont ete punis ainsi parce que justement ils sont intégres comme Barry en restant droits comme des regles au lieu d aller cirer les pompes pour avancer.

      Justement tu conformes à merveille les arguments de sodaga : Barry par son intégrité et son patriotisme gêné et met la honte à certains hauts gradés qui se pavanent rien dans la tronche. Ils ne savent même le nom des armes sans parler de leur fonctionnement. Faut même pas aborder le domaine de la stratégie... Bref c est eux qui e n veulent à Barry et aux vrais officiers patriotes, consciencieux et responsables
      SOME

    • Laissons la justice travailler !
      Si vous avez des éléments pertinents allez à la Gendramérie pour les partager. Sinon cessez de semer le doute partout.
      Merci

    • "Laissons la justice travailler !" voila les mots repetés tel un perroquet sans meme et surtout savoir ce que cela veut dire. Tu parles de quelle justice dans quel pays avec quels individus ? Si tu ne peux reflechir ou faire une analyse profonde d’un probleme, c’est normal que tu te trouves confus
      SOME

  • Au Burkina Faso, aucune structure de la société civile ne vit correctement. Chacune attend une occasion pour apparaître et donner l’impression qu’elle vivait. Sinon comment comprendre que la justice mette en branle un mécanisme pour décanter une situation aussi délicate, et les organismes se mettent en place pour retarder et allonger la procédure. Pourquoi vouloir participer à un travail où on est vraiment pas invité ?
    Prises en charge ou frais de mission ?

  • Et si on laissait les juges travailler ? "A chacun son métier, les vaches en sont sont mieux gardées" dit l’adage. Quel est le sens d’une commission d’enquête indépendante tant que pas de crise autour d’une affaire. Le plateau de Presse ECHO qui tire chaque dimanche à 11h à boulet rouge sur le moindre fait du gouvernement s’est largement déporté sur le champ politique. Vous n’êtes plus crédibles et impartiaux parce que votre parti pris, vos injures et vos incitations à la révolte populaire frisent parfois la mauvaise fois : exemple, le jour où je vous ai suivi soutenant l’action de l’UNAPOL, qui de façon irresponsable a abandonné les postes stratégiques du pays et a déclaré tout haut à l’ennemi qu’il peut taper quand il veut parce qu’eux n’ont aucune capacité de réplique, j’ai été totalement sidéré. Si à son temps l’UNAPOL a manqué de discernement, vous intellectuels et grands journalistes auriez pu faire montre de réserve en évitant de dupliquer l’information. (Et sur ce sujet, toute la presse burkinabé qui a tendu le micro et dupliquer cette sortie mérite un carton rouge). Depuis lors j’ai éteint ma télé à 11H.

  • Ils sont là encore ces gens là. Laisser la justice faire son travail s’il est blanchi on le libère comme ça été le cas de Eddie ! Toujours prêts à défendre l’indéfendable. Il y a des cas plus sérieux que ça auxquels vous ne réagissez pas. Comme tout est permis dans ce pays c’est pourquoi. Des défenseurs corrompus oui.

  • Au burkina faso, les gens aiment le 2 poids 2 msures ; on se rappelle tous com si c’était hier que sous la transition, des honnêtes citoyens ont séjourné à la maison d’arrêt grace à la suspicion des hommes forts de l’époque (ZIDA et BARRY) sans que les gens ne trouvent à redire ; maintenant que c’est BARRY qui se retrouve dans la même situation, vous criez au complot ; si vous avez accepté que certains soient déférés sans raison aucune et libérés plus tard, laissez aussi BARRY répondre des actes à lui reprochés et il en sortira plus fort s’il est innocent ; certains raisonnent com si BARRY etait au dessus des lois de la république ou com s’il ne pouvait pas faire l’objet de poursuite pour des faits présumés ; que la justice fasse la lumière sur cette affaire et que BARRY soit aquitté s’il venait à être déclaré non coupable ou condamné s’il y est pour quelque chose car nul n’est au dessus de la loi

  • Vraiment les OSC vont nous créer des problèmes. Il veulent participer à une commission qu’ils veulent que l’on créé. Qui y participera ? Est-ce celui qui a justifié le coup d’Etat de 2015 ou bien celui qui vient d’écrire dans un journal que l’arrestation de BARRY est une lutte contre les hommes de Salif DIALLO ? Est-ce que un de ces deux peut être objectif dans une commission d’enquête ? Ils ont déjà leur conclusion. et même si la commission par hasard venait à voir le jour, ils refuseront de signer le PV comme dans le cas du dossier Norbert Zongo si ils n’arrivent pas à influencer la commission pour aller dans leur sens. En ce moment, ils auront déjà encaissé leur perdiem. Une procédure est en cours, Barry est un grand garçon intelligent à ce qu’on dit. Il saura se défendre. Alors chers OSC balle à terre. Il n’y aura pas à manger cette fois-ci.

  • Restez "tranquillos" si vous n’avez rien à vous reprocher.
    Les OSC du Burkina, on ne vous croit plus. Avant même qu’il y ait des arrestations vous parlez de propables arrestations arbitraires.
    Je félicite la gendarmerie et la justice militaire qui ont joué chacun son rôle. Dans un Etat de droit c’est comme cela que les choses doivent se passer.

  • La vérité éclatera un jour au Burkina, moi je pris Dieu le Tout Puissant De nous montrez cette vérité. J’invite tous ceux qui pensent au dessus de tous : le jour du jugement dont le meilleur entre nous est celui qui ?

  • La vérité éclatera un jour au Burkina, moi je pris Dieu le Tout Puissant De nous montrez cette vérité. J’invite tous ceux qui pensent au dessus de tous : le jour du jugement dont le meilleur entre nous est celui qui ?

  • Tout simplement triste certaines réactions ! "laisser la justice faire son travail, s’il est blanc, on va le libérer" comme si séquestrer quelqu’un c’est devenu normal ! Comme si cette juste, surtout celle militaire a déjà fait la preuve de son impartialité ! Comme si c’est totalement exclu voire impossible que le prince manipule cette justice !
    Comprenons la démarche de ces OSC ! Aujourd’hui c’est BARRY, demain cela peut être ceux qui se réjouissent du malheur de BARRY et ce peut-être à tort !
    Bref, évitons de voir des mangeurs en toute initiative ! D’accord que la société civile est gangrénée mais il y’en a qui luttent de bonne foi !

  • Cette sortie de ces OSC est franchement maladroite, à moins que les responsables n’aient quelque chose à se reprocher et aient choisi cette stratégie de défense au cas ou les enquêtes remonteront à eux .En cas leur attitude est bien suspecte

  • Tous les malheurs du BURKINA viendront des OSC si les autorités ne se décident pas à dissoudre purement et simplement certaines d’entre elles qui se croient tout permis et sont au dessus des lois et autres règles de l’Etat de droit .

  • En tout cas la justice Burkinabé est très malade. Voilà la seule justice on dit tu es coupable et on cherche les preuves après. En tout cas je pense qu’il faut même aller au delà des simples associations des droits de l’homme. Je comprends pourquoi la population à tendance à se faire justice elle-même. L’affaire Bassolé fait combien d’année et rien n’a bougé d’un iota et on à tendance à croire que tous ceux qui inquiète le pouvoir, il faut chercher des machinations pour les écarter à tout prix. En tout cas on reste patient pour attendre, mais le temps détruit l’homme si fausses accusations ils existent.

  • Humm ! Messieurs et dames, heureusement qu’on vous connaît ! Sinon reprocher à un acte purement "politique" d’être "politisé", n’est-ce pas n’avoir vraiment rien à dire ?

  • La « somme importante » dont parle le Procureur Militaire est de 20 millions. Juste porter à votre connaissance cette information banalement qui vous permettra de juger, en temps opportun tous les dirigeants de ce parquet militaire pas les substituts qui n’ont rien à voir avec cette absurdité judiciaire du Tribunal Militaire...Time will tell...

    • Merci bien pour l’info ! Les armes blanches peut-être que ce sont des lance-pierres, des spatules et des cailloux aussi !
      Franchement je suis sidéré par le comportement de ces dirigeants ! Mais comme on le dit, quelle que soit ce qui t’arrive, il y ’a forcement quelque chose de bon qu’on peut en tirer ! Dans le cas d’espèces, au moins on connaitra davantage le vrai visage de ces gens ! Leur accession au pouvoir fait partie de la plus grosse escroquerie politique de l’histoire de notre pays ! Et je m’en veux profondément d’y avoir contribuer d’une manière ou d’une autre !
      On dit, la non révision de l’article 37 est anti démocratique ; et ensuite, on dit qu’on s’était trompé ; on commence à régler les revendications au cas par cas malgré les interpellations des gens en son temps ; après on vient dire que c’était une erreur ; on embastille des gens pendant des années et après on les blanchi ; c’était des erreurs, on séquestre quelqu’un et après on cherche les preuves ; si on ne trouve pas on dit c’était une erreur, réconciliations-nous ; on vient faire un méa culpa plat et c’est bon ! Le Burkina Faso n’est-il pas merveilleux ?!
      Attention à la bombe que nous préparons par nos actions égoïstes !

  • - Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīm…..Al Barka Imam Adama. Grand merci à vous. J’ai lu votre écrit suite à la prière de bénédiction que j’ai faite à Madjer. Oui Imam je suis bien conscient de la situation et rassurez-vous j’ai déjà pris toutes les dispositions pour ne pas en subir les conséquences. Imam et pour tout blinder je vais observer une journée de jeûne. Ne vous inquiétez pas et grand merci d’attirer mon attention. Imam Adama Wa salamoualékoum wa Ramatoulaye.

    Par Kôrô Yamyélé

    • Mon ami et promo Kôrô Yamyélé, as-tu suivi en tant qu’un intellectuel averti les critiques partisanes de Madjer avec ses multiples pseudo depuis qu’il est arrivé après l’insurrection sur le forum de Lefaso,net ?

      Seigneur, pardonne-leurs, car ils ne savent pas ce qu’ils ont fait ’’’citation de la sainte Bible.’’’ Et je dis ici que L’imam a complètement raison en t’avertissant.
      ‘’’C’est vrai que l’Islam est une religion de paix qui favorise le vivre ensemble, et qui permet aussi d’éviter les rancunes envers les uns et les autres et la dégradation de tous ce qui nous est cher.’’’’ Mais quelques Sourates du coran sont sacrés, et ne sont pas à négliger surtout pour faire plaisir aux flatteurs comme ton Madjer que tu ne connais même pas. Tu me rappelles de ton ami Kéré l’année dernière sur les forums de Lefaso.net nous affirmait qu’il a découverts Dieu, et dans ces critiques insultes qui il veut de nos jours. Le flatteur ne vit qu’au dépend de celui qui le croit. Et en te lisant dans ces derniers temps, je ne reconnais plus le Kôrô Yamyélé qui qui m’appelle son ami et promo et qui deviens tout d’un coup une copie coller d’un Dieudonné allias Paul Kéré.

      Tout dont je voudrai que tu sache, Ka est ton ami et qui est resté sur son idéal qui est de se ranger au côté de la vérité. Et avec ce message je vais te faite comprendre que la foi ou la croyance est une affaire strictement personnelle et chacun devrait s’accommoder de ses propres relations avec Dieu, ou la conception qu’il a de son ou de ses dieux, sans se laisser influencer par d’autres personnes, éventuellement manipulatrices. Vouloir semer la zizanie avec ta croyance sur le forum de Lefaso.net ne te grandisse pas plus : Car nous savons tous aujourd’hui que d’aller à la mosquée ou à l’église pour certaines personnes de nos jours ne dit pas qu’ils sont des bons croyants : bien au contraire, ‘’c’est de remettre à zéro le compteur de leurs péchés". Certaines personnes qui crient sur les toits comme toi maintenant, et Kéré l’année dernière, ou ceux qui fréquentent assidument les mosquées ou les églises ne le font que pour se donner bonne conscience et se faire pardonner. La croyance reste une dimension intérieure axée également sur la découverte de « SOI » et non faire des prières sacrées du coran pour des manipulateurs qu’on ne connait même pas : Et je pense au sourate19 Maryam : ’71. Qui dit ‘’’Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [L’Enfer](13) : Car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable. 72.
      C’est pourquoi j’ai toujours pris en considération la célébre phrase de (Victor Hugo) qui nous dit que presque personne n’est assez pur de péchés pour ne pas mériter un châtiment.

      Mon ami et promo Kôrô Yamyélé, qui que tu sois aujourd’hui, je ne peux te donner aucun conseil, mais reviens sur terre avec tes critiques fondées et de tes vécus dans la neutralité comme nous l’avons toujours fait durant ces dernières années pour une jeunesse assoiffée du passé pour construire encore meilleure l’avenir.

      Je sais que ces derniers temps le Satan a pris définitivement racine au Burkina avec tout ce que passe, mais si nous restons sincères avec ce que nous faisons, et de ce que nous disons Dieu nous viendra en aide. Dans tous les cas, un jour le vernis des mensonges de tous ceux qui flattent mon ami Kôrô Yamyélé pour le dévier de son idéale finira par tomber un jour, et nous découvrirons la face hideuse de ces partisans qui veulent saboter l’alternance politique voulu par la jeunesse.

  • Si le ridicule tuait. Des "défenseurs" des droits de l’Homme à géométrie variable.
    Comment des gens qui ont fait l’apologie d’un coup d’ Etat peuvent-ils avoir l’outrecuidance
    de se poser en défenseurs des droits de l’Homme, toute honte et toute décence bues ?
    OSC ? Non ce sont des fonds de commerce, des boutiques, des entreprises commerciales.
    Siaka COULIBALY et autres usuriers, colporteurs de la société civile, voici des gens
    qui se croient victimes d’une erreur de distribution sociale. Ils croient qu’ils méritent
    plus que le niveau social auquel ils végètent aujourd’hui.
    Je demande aux "OSC" signataires du communiqué d"organiser une marche pour
    exiger la mise en place de la commission d’enquête. Ce sera l’occasion de voir qu’au
    delà des membres de bureau de ces "OSC", elles ne mobilisent personne.

  • Je crois que l’affaire Auguste Barry mérite d’être regardée de plus près. Ce Monsieur à mon sens est sensé savoir que le Burkina d’aujourd’hui est d’une maturité démocratique relativement élevé pour tenter de le déstabiliser de quelque manière que se soit. En effet le Colonel depuis son entrée dans le gouvernement de la transition a toujours œuvré pour le bien être du pays de façon générale et sur le plan sécuritaire en particulier en témoigne aujourd’hui encore la création de sa nouvelle structure pour encore lutter contre le terrorisme dont est victime notre pays le Burkina Faso. Cependant aujourd’hui d’où vient le faite qu’il soit animé d’un esprit aussi démoniaque de vouloir porter atteinte à la sureté de l’État. En tout cas à mon humble avis je pense que le Col. Barry est victime d’une conspiration qui ne dit pas son nom. et je reste très sceptique aux accusations qui lui sont portées jusqu’ à preuve du contraire. Je remercie les défenseurs des droit de l’homme pour leur déclaration. Et je les exhorte à rester serin car une telle initiative ne peut être approuver de tous ! Merci !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés