Partenariat Marie Stopes-Burkina Faso-USAID : Des résultats jugés satisfaisants

jeudi 12 octobre 2017 à 22h00min

Ce mercredi 11 octobre 2017 a eu lieu la cérémonie officielle de clôture des projets mis en œuvre par Marie Stopes Burkina Faso sous financement de l’USAID. Après six ans d’appui financier de l’USAID, les résultats en matière de santé sexuelle et de la reproduction obtenus sont jugés satisfaisants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Partenariat Marie Stopes-Burkina Faso-USAID : Des résultats jugés satisfaisants

Financé depuis 2011 par l’USAID, Marie Stopes Burkina Faso a pu étendre ses interventions en matière de santé sexuelle et de la reproduction dans plusieurs régions du Burkina Faso. Ainsi donc, Marie Stopes Burkina Faso a pu mettre en œuvre des canaux mobiles de prestation de services de santé sexuelle au profit des populations les plus reculées et vivant dans les zones de résilience de l’USAID que sont les régions du Centre-Nord, du Sahel, du Nord et de l’Est. Grâce à ce financement, de nombreuses femmes, jeunes filles et couples ont bénéficié d’informations sur la planification familiale, mais ont aussi bénéficié de services de planification familiale.

Six ans après, le financement du peuple américain au profit de Marie Stopes a pris fin. La cérémonie de ce mercredi 11 octobre 2017 était donc l’occasion pour Marie Stopes de présenter les résultats atteints grâce au financement de l’USAID. Au nombre de ses résultats, 349 492 personnes touchées par les activités de communication pour le changement de comportement, 77 463 utilisatrices de méthodes modernes de planification familiale de longue durée d’action enrôlées, 10 511 utilisatrices de méthodes de courtes durée servies, 160 prestataires du secteur public formés en planification familiale, 160 relais communautaires formés pour la communication pour le changement de comportement autour des points de prestation de planification familiale.

Des résultats jugés satisfaisants par Bijou Muhura, directrice de l’équipe santé de l’USAID, mais aussi par Georges Coulibaly, représentant résident de Marie Stopes Burkina Faso et par Robert Kargougou, secrétaire général du ministère de la santé. Ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de saluer les actions menés par ces deux partenaires qui œuvrent pour un meilleur accès des populations à la planification familiale.

L’USAID continue de soutenir le domaine de la santé de la reproduction

Et même si l’appui financier de l’USAID à Marie Stopes Burkina Faso s’arrête, Bijou Muhura, directrice du bureau santé de l’USAID rassure que « le gouvernement américain à travers l’USAID va continuer à appuyer le domaine de la santé de la reproduction en général et de la planification familiale en particulier à travers d’autres partenaires (...) Je voudrais rassurer le ministère de la santé que l’USAID ne ménagera aucun effort et se tiendra toujours aux côtés de l’Etat burkinabè et de l’ensemble des partenaires pour l’atteinte des objectifs du plan national d’accélération de la planification familiale 2017-2020. »

Georges Coulibaly, représentant résident de Marie Stopes Burkina Faso, rassure également que les activités de son organisation se poursuivront grâce aux financements d’autres partenaires.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 octobre à 00:16, par en verité je vous le dis
    En réponse à : Partenariat Marie Stopes-Burkina Faso-USAID : Des résultats jugés satisfaisants

    Malgré des résultats jugés satisfaisants pourquoi l’USAID ne poursuit pas son appui a Marie Stopes Burkina.L’USAID sait qu’il y a des activités pas catholiques que cette ONG pratique .Il faut que l’état contrôle de temps en temps certaines associations de santé ou cliniques privées en envoyant des clients mystérieux afin de connaitre les activités réelle qui sont menées ou envoyer la gendarmerie faire des enquêtes au lieu d’attendre qu’on lui communiques des données qui sont souvent fausses

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 08:39, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Partenariat Marie Stopes-Burkina Faso-USAID : Des résultats jugés satisfaisants

    ’’......de nombreuses femmes, jeunes filles et couples ont bénéficié d’informations sur la planification familiale, mais ont aussi bénéficié de services de planification familiale.

    - en verité je vous le dis, si tu connais une de leurs activités pas catholiques, il faut les dénoncer ou bien tu pars au journal Le Reporter pour lui souffler et tu attends le résultat. C’est la peur qui entraîne la mort de plusieurs personnes. N’ait donc pas peur de les dénoncer si tu connais des pratiques douteuses de leur part et tu sauveras plusieurs personnes.

    - Et puis pour moi, on ne doit pas parler de planification familiale à tout le monde de la même manière. Il faut s’adresser surtout aux mossis et aux peuls. Ce sont eux qui font trop d’enfants. Voyez dans les concessions des mossis ! Ça grouille de bambins poussiéreux partout ! Et que dire des peuls ? Observez les femmes peules qui viennent vendre le lait ou la cola en ville ! Vous ne verrez jamais une femme peule sans un bébé au dos ou sans grossesse, voire les deux à la fois ! Dit donc ! A croire que les cases peules bruissent trop la nuit ! On dirait que dans les campements peuls en brousse les gens ne dorment pas la nuit hein ! Ou bien mes frères Yeral Dicko et Belco (Sawre haale googa) ? Seuls mes frères de l’Ouest et du Sud-Ouest n’ont pas besoin de planification familiale puisque là-bas les liqueurs frelatés Tchrr-Tchrr sont entrain de planifier déjà.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés