Paiement des factures d’eau : OraMoney, la nouvelle trouvaille de l’ONEA et d’ORABANK

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • jeudi 12 octobre 2017 à 19h01min

L’Office national de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) et ORABANK à l’écoute des Burkinabè. Les deux institutions ont procédé à la signature d’une convention, ce jeudi 12 octobre 2017, marquant le lancement d’OraMoney, une solution qui permettra aux abonnés de l’ONEA de payer en toute quiétude leurs factures d’eau. C’était en présence des directeurs généraux de l’ONEA, Arba Jules Ouédraogo, et d’ORABANK, Martial Goeh-Akue.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Paiement des factures d’eau : OraMoney, la nouvelle trouvaille de l’ONEA et d’ORABANK

C’est un grand jour pour la nationale de l’Eau et de l’Assainissement qui innove chaque année pour améliorer la qualité du service aux clients, tout en s’appuyant sur les technologies. En tandem avec Orabank, la banque « humaine engagée et audacieuse », elle a procédé au lancement d’une nouvelle solution, ce jeudi 12 octobre 2017 dans les locaux de son agence à Tampouy, dans l’arrondissement n°3 de Ouagadougou. Baptisée OraMoney, cette innovation présente plusieurs avantages, à en croire les deux partenaires.

Mode opératoire

JPEG - 112.2 ko
Une vue des invités au lancement de la solution

Simple, rapide et sécurisée, selon le DG d’ORABANK, OraMoney permettra de résorber les longues files d’attente devant les guichets, et réduire du même coup les frustrations des abonnés dans les rangs. Dans un bref exposé, il a présenté le mode opératoire de la solution qui sera disponible à compter du vendredi 13 octobre 2017 dans les guichets ONEA et les guichets et points agréés ORABANK.

OraMoney est une technologie à base de Terminaux de paiement électronique (TPE). En se rendant dans un guichet, muni de sa facture d’eau ou des identifiants de celle-ci, le client est reçu par un opérateur agréé qui saisit les informations dédiées sur le TPE. Après vérification, la situation des impayés, s’il y en a, est connue. Tout comme cela se fait dans un guichet ONEA où il est impératif de régler les factures antérieures avant le paiement de la dernière facture. « Avec OraMoney, le choix est laissé au client de payer le nombre de factures qu’il souhaite en tenant compte de l’ancienneté des factures et selon les règles de gestion de l’ONEA », a expliqué M. Martial Goeh-Akue. Et de préciser que le paiement se fait en temps réel et la mise à jour de la base des données, chaque heure.

La transparence étant toujours au rendez-vous, il est délivré un reçu au client à la fin de la transaction.

Que gagnent les deux institutions ?

JPEG - 88.9 ko
Le mode opératoire expliqué par le directeur général d’ORABANK

Ce tandem entre l’ONEA et Orabank est un partenariat gagnant-gagnant, foi du directeur général de l’ONEA, Arba Jules Ouédraogo. A travers cette solution innovante, l’Office national de l’Eau et de l’assainissement bénéficie d’un réseau de paiement de factures constitué de plus de 150 points de service. La société consolide également en temps réel, les informations comptables et de reporting et réduit ses coûts notamment de télécommunications et d’achats d’ordinateurs et d’imprimantes. L’autre avantage pour l’ONEA, c’est la possibilité d’une part de multiplier les caisses en cas d’affluence, et d’autre part de récupérer sur le terrain l’argent d’un client afin d’éviter une coupure d’eau.

JPEG - 89.7 ko
Le directeur général de l’ONEA s’est dit heureux de lancer ce partenariat gagnant-gagnant

« Ce n’est pas du business pour gagner de l’argent », foi du directeur général d’ORABANK même si sur chaque opération, 200 F sont retenus pour le paiement des TPE, l’infrastructure informatique, l’agent et la communication pour le développement futur de la solution. Pour lui, l’essentiel est d’améliorer la qualité du service aux abonnés et de réduire le temps d’attente devant les guichets.

En rappel, cette innovation entre dans le cadre du plan stratégique de l’ONEA qui ambitionne être en 2020 « une entreprise performante, innovante et toujours à l’écoute du client » ; et elle n’est pas la première du genre. L’ONEA avait déjà noué des partenariats solides avec des sociétés comme Orange et Ecobank afin de simplifier et faciliter le paiement des factures d’eau. A en croire Arba Jules Ouédraogo, ces partenariats se portent bien.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 octobre à 10:02, par FERNELIX
    En réponse à : Paiement des factures d’eau : OraMoney, la nouvelle trouvaille de l’ONEA et d’ORABANK

    bonne initiative
    seulement la nationale des eaux et certains groupes bancaires ferraient mieux à travailler la possibilité d’effectuer ces paiements en lignes
    quand une société comme l’ONEA a un site qui n ’est pas mis à jour et paie des informaticiens ...on se demande à quoi ils travaillent... fort d’une diaspora importante à l’extérieur, il serait judicieux de voir comment ces expatriés nationaux peuvent contribuer à l’économie en facilitant le paiement des factures à distance ( économie de temps , économie de déplacement et surtout un plus pour le développement durable....
    Si je suis en Cote d’ivoire comment je peux aider la famille en payant leurs factures ???

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 12:02, par DAO
    En réponse à : Paiement des factures d’eau : OraMoney, la nouvelle trouvaille de l’ONEA et d’ORABANK

    c’est très bien !
    mais ce serait encore mieux si l’ONEA pouvait passer avec tous les structures de telephonie mobile (Orange ; Telmob ; Telecel) afin que chaque abonné puisse payer ces factures à partir simplement de son telephone portable ; comme c’est actuellement le cas en Côte d’Ivoire
    l’accusé de reception automatique sert de reçu
    Sonabel pourrait être concerné aussi !
    je vous assure que cela fait gagner énorment de temps aux clients (puisque on peut payer à tout moment de jour comme de nuit ; jours ouvrables comme jours feries)

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 16:05, par un abonné
    En réponse à : Paiement des factures d’eau : OraMoney, la nouvelle trouvaille de l’ONEA et d’ORABANK

    Franchement c’est bien , mais ce n’est pas arrivé. quand on dure avant d’innover on doit le faire bien. Pourquoi les clients sont obligés de venir chez vous pour payer les facture ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 19:52, par Caleb
    En réponse à : Paiement des factures d’eau : OraMoney, la nouvelle trouvaille de l’ONEA et d’ORABANK

    N’importe quoi. C’est du pur marketing.L’ONEA l’a déjà fait avec Orange et je vous demande de vous renseigner auprès de certains clients pour connaitre les désagréments qu’ils vivent. On lance un produit dont on ne maitrise pas le fonctionnement. Quand il y a des problèmes, c’est le client qui paie. L’ONEA a fait appliquer des pénalités à des clients qui avaient déjà payé leur facture via Orange Money. Lorsque le client clame qu’il a déjà payé, l’ONEA lui rétorque d’en apporter la preuve, refusant lui-même de prendre contact avec Orange pour vérification. A orange on vous répond que les factures payées il y a plus de trois mois, ils n’ont plus de trace. J’en suis victime pour avoir payé deux fois une facture (avec pénalité). Chers clients, méfiez-vous de ces produits qui sont en réalité de la pure publicité. Ni l’ONEA, ni leurs partenaires n’en maitrisent réellement la technologie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés