CSPS de Bantogdo : Un bon samaritain appelé Neem Naba

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • mercredi 11 octobre 2017 à 00h28min

Le village de Bantogdo, dans la commune de Sourgoubila, province du Kourwéogo a poussé un ouf de soulagement ce samedi 7 octobre 2017. Et pour cause, le député Tibo Jean-Paul Tapsoba, le Neem Naba a remis un lot de matériels au Centre de santé et de promotion sociale de la localité. Un geste du ministre du Mogho Naba qui vise à améliorer l’offre sanitaire du centre. C’était au cours d’une cérémonie parrainée par le député Koama Raphaël, élu de la province, et en présence d’autorités politiques, administratives et coutumières.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CSPS de Bantogdo : Un bon samaritain appelé Neem Naba

Des boites d’accouchement, de petites chirurgies, des tensiomètres, des lits d’hospitalisation, des tables d’examen, d’accouchement, de chevet , des plateaux petits formats ; mais aussi des pèses bébé, des armoires métalliques, des chaises...la liste du matériel remis ce 7 octobre 2017 au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Bantogdo est longue.

Les populations doivent cette générosité au député Tibo Jean-Paul Tapsoba, le Neem Naba. Il est certes un élu de la province du Kadiogo, mais son geste est le fuit d’une amitié avec le député Koama Raphaël, fils du village et élu de la province du Kourwéogo. “C’est un acteur de développement (Neem Naba), je l’ai approché pour lui faire part des besoins en matériel du CSPS de Bantogdo, puisqu’il a déjà fait ce genre de don ailleurs”, a expliqué le parrain Koama Raphael.

“Le CSPS de Bantogto, à l’instar des autres centres de santé qui sont dans les communes rurales, connait des difficultés sur le plan matériel. Du matériel pourtant nécessaire pour que les soins qui doivent être administrés aux populations soient faits dans de bonnes conditions. Le don vise à améliorer la prise en charge sanitaire”, a indiqué le donateur. Selon lui, même n’étant pas un élu du Kourwéogo, il a le devoir de faire ce que ses moyens lui permettent de faire, pour soutenir les populations, et ce sans arrière- pensée.

Le médecin chef du district sanitaire de Boussé, Abdoulaye Ouédraogo a pour sa part révélé que le don répondait à un besoin urgent. “Pour prendre en charge un malade, il faut disposer d’un certain nombre de matériel pour poser un diagnostic. Aujourd’hui, nous sommes très satisfaits. Le manque de matériel entravait la bonne marche de la formation sanitaire sur le plan des prestations. Ce matériel va renforcer la capacité opérationnelle de la formation sanitaire, partant de là, améliorer la prise en charge des malades”. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés