Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Participation de la jeunesse aux votes : Le MBDC inculque le réflexe en milieu scolaire

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 30 avril 2015 à 00h55min
Participation de la jeunesse aux votes : Le MBDC inculque le réflexe en milieu scolaire

Le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC) a procédé, le mardi 28 avril 2015, au lancement de simulation de vote. Et c’est le lycée Technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana à Ouagadougou, qui a servi de cadre à cet effet. Quatre candidats étaient en lice, soumis au choix d’un corps électoral de plus de deux mille élèves.

La jeunesse constitue environ 50 à 60% des potentiels votants du corps électoral burkinabè. Et c’est cette jeunesse qui a été l’actrice principale de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Mais il se trouve que cette jeunesse s’est jusque-là mise en retrait par rapport aux opérations de vote. Or, l’ambition majeure clairement affichée par l’ensemble des acteurs de l’insurrection populaire, c’est celle de la renaissance démocratique à partir des élections à venir.

Partant de ces constats, et surtout mû par la volonté de voir la jeunesse burkinabé transformer sa révolte exprimée en octobre 2014 en acte de vote en octobre 2015, le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC) a entrepris de semer en milieu scolaire, le réflexe du vote. Dans ce sens, une opération de simulation de vote a été lancée, en commençant par le Lycée technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana, ex-Lycée technique de Ouagadougou (LTO).
Cette opération est conduite par un dispositif institutionnel dans lequel la CENI est représentée par la CESI (Commission électorale scolaire indépendante) qui est présidée par le surveillant général de l’établissement et soutenu par le MBDC. Des élèves font également partie de cette commission. En lieu et place du Conseil constitutionnel, il y a le Conseil d’établissement, présidé par le proviseur qui en dernier ressort, proclame les résultats du scrutin.

Et c’est ainsi que des quatre candidats (dont une fille) en lice, Boukary Yarbanga a été élu au cours d’un scrutin qui a duré de 15h30 à 18h. Cet élève est désormais l’ambassadeur MBDC pour la sensibilisation dans les établissements d’enseignement à participer à l’enrôlement biométrique et aux les élections à venir.
A en croire Cheick Fayçal Traoré, chef de projet au sein du MBDC, un tel scrutin se tiendra les jours à venir dans d’autres établissements dont le Lycée Marien N’Gouabi, le Lycée privé St-Joseph. Et c’est, promet-il, une centaine d’établissements d’enseignement qui sera mise dans cette dynamique d’ici à la fin de l’année scolaire.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés