Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Bobo : Sidiki Diarra a été inhumé

Accueil > Actualités > Nécrologie • • mardi 1er juillet 2014 à 01h59min
Bobo : Sidiki Diarra a été inhumé

Décédé dans la nuit du jeudi 26 juin 2014, Sidiki Diarra a été inhumé ce dimanche 29 juin 2014 dans le cimetière municipal de Bobo-Dioulasso. A l’occasion, la famille du défunt a pu compter sur le soutien de ses proches et du monde sportif burkinabè. Sidiki Diarra laisse derrière lui une veuve et huit enfants.

« La mort a encore frappé dans les rangs du monde sportif. Sidiki Diarra, tu es né le 06 janvier 1952 à Bobo-Dioulasso. Tu es arrivé au football par le monde scolaire. Tu signes ta première licence dans Jeunesse club de Bobo (JCB) en 1968. Au début, tu évoluais au poste de milieu de terrain avec le dossard 6… », ce sont-là les derniers mots d’ArounaDermé, le président des Anciens internationaux burkinabèà Sidiki Diarra. Longtemps malade, Sidiki Diarra a rendu l’âme au moment où l’on s’y attendait le moins. Footeux jusqu’à la fin, la faucheuse a eu raison de lui quand il s’apprêtait à suivre le match Algérie-Russie comptant pour le mondial brésilien. Ancienne gloire des Etalons, Sidiki Diarra a gardé les buts de la Haute Volta durant la Coupe d’Afrique des nations de 1974. Gardien de renom, l’homme va par la suite se révéler un excellent entraîneur. Instructeur Fifa, il a entre autres entrainé les Etalons (cadet, junior et Sénior), les ClubsDjoliba FC au Mali, l’Usran, l’As Sonabel, l’Usfa… du Burkina. Venu avec une forte délégation de la fédération burkinabè de football, Sita Sangaré, le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), a rendu également un vibrant hommage au disparu avant de conclure par « Sidiki Diarra, dors en paix. Tu as fait œuvre utile ».

Dans l’imaginaire de nombre de Burkinabè, Sidiki Diarra peut être considéré comme la première star de la sphère footballistique de notre pays. Tant l’évocation du nom du « coach » faisait rêver les gamins.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
In memoria : Dr Valère Dieudonné SOME
Décès du Colonel-Major Alain DABIRE : Remerciements et faire part
In memoria : Professeur, El Hadj Ali LANKOANDE
Décès de Yvonne AUBERT YAGUIBOU : Programme des obsèques
Décès de Mme SAM née BONKOUNGOU Raguénénaaba Madeleine : Remerciements
Décès de TOE LEBO GABRIEL dit CHEF DU FASO : Faire part
Décès de Madame OUÉDRAOGO née SAWADOGO Koudoupoko Catherine : Remerciements et faire part
Décès du Colonel à la retraite, Barthélémy KOMBASRE : Remerciements
Décès de Jean Nabalma : Remerciements
Décès de Mme SAWADOGO née KONE Alizèta Léa : Faire part
Décès de Mme SAM née BONKOUNGOU Raguenenaaba Madeleine : Faire part
Souvenir de la part de : Kadidia TALL/KAREMBEGA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés