Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Démocratie à la base : un projet de recherche lancé sur le Burkina Faso, le Mali et le Niger

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 5 avril 2013 à 22h11min
Démocratie à la base : un projet de recherche lancé sur le Burkina Faso, le Mali et le Niger

Faire des publications pour favoriser l’émergence de l’anthropologie de la démocratie et engager de grands débats sur la démocratie à la base, c’est à ces fins qu’intervient un projet de recherche sous le thème « Partis politiques, oppositions sociopolitiques et démocraties à la base dans les municipalités de l’Afrique occidentale : Burkina Faso, Mali, Niger ». Conduit par l’Université d’Uppsala en Suède en collaboration avec l’Institut des sciences des sociétés (INSS) au Burkina et Point sud au Mali, le lancement de ce projet est intervenu ce 5 avril 2013 à Ouagadougou.

D’une durée de vie de trois ans, le projet est tenu par des anthropologues qui veulent étudier la politique communale dans ces trois pays avec un accent particulier sur l’opposition socio-politique.

Tout est parti du constat de la nécessité qu’il y a à doter la décentralisation d’une base empirique et solide. Et la démarche retenue à cet effet, est celle du partage d’expériences entre différents chercheurs qui s’intéressent aux questions de décentralisation dans les trois pays ciblés.

Il s’agit, précise l’anthropologue suédois Sten Hagberg, à la fois d’un projet scientifique axé sur la politique communale, et « d’un programme d’engagement qui est lié à la société elle-même ».

Que peut-on attendre concrètement de ce projet ?

A la suite de la présente cérémonie de lancement, la prochaine étape du projet s’organisera autour de visites de chercheurs. Il y a des burkinabè qui iront en Suède faire un mois d’intenses recherches dans les laboratoires de l’université d’Uppsala. Il y aura aussi des suédois qui viendront pour un mois dans les trois pays d’intervention du projet et auront à animer des ateliers de réflexion au profit d’étudiants. Il s’agira donc, non seulement de mener d’excellentes recherches, mais aussi de renforcer les capacités de ceux qui, au niveau local, s’intéressent aux questions politiques à la base.

Les résultats de ces recherches feront l’objet de publication au moyen de bulletins. Sont également attendus, des séminaires de partage d’expériences. Au bout du compte, le débat sur la démocratie à la base devra trouver à être pertinemment alimenté dans un cadre qui renforce les liens entre les pays d’intervention du projet. De même, il est donné d’espérer que ce projet fasse avancer la science en matière surtout de conceptualisation de la démocratie à la base.

Pour ce faire, l’ossature dirigeante du projet comprend le Suédois Sten Hagberg, Ludovic Kibora de l’INSS au Burkina, Moussa Sissoko du Point Sud au Mali et Gabriella Körung pour le Niger. Ces derniers travailleront avec de nombreux autres anthropologues expérimentés en matière de décentralisation.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
Burkina Faso : Grabuge de « co-épouses » autour de Yacouba Isaac Zida !
Burkina : 2020, c’est parti !
Situation nationale : Le CISAG constate que le président Roch Kaboré n’est pas aidé par ses proches
Vie politique : Le RPR vient en aide à des personnes vulnérables de l’arrondissement 7 de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés