Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Vè Congrès ordinaire de l’Association des municipalités du Burkina : Le maire Marin Casimir Ilboudo à la tête du nouveau bureau national

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 28 mars 2013 à 22h07min
Vè Congrès ordinaire de l’Association des municipalités du Burkina : Le maire Marin Casimir Ilboudo à la tête du nouveau bureau national

L’Association des municipalités du Burkina a tenu son 5è congrès ordinaire ce 28 mars 2013 à Ouagadougou. A l’occasion, le bilan des activités du bureau national sortant a été fait, et un nouveau bureau avec à sa tête le maire de la Commune de Ouagadougou a été mis en place pour la période 2013-2108.

Ils sont venus des 370 communes et arrondissements du Burkina, pour prendre part à ce Congrès. Après leur avoir adressé ses félicitations pour leur élection à la tête des communes ou arrondissements, le ministre de l’Aménagement du territoire et de la décentralisation, Toussaint Abel Coulibaly, a lancé aux maires : « je puis vous assurer de mon engagement personnel ainsi que celui de mes collaborateurs répartis dans les services techniques à relever avec vous les nombreux défis qui nous attendent ».

La décentralisation, foi du ministre Coulibaly qui voit en l’AMBF un partenaire privilégié, est irréversible et constitue le tremplin à partir duquel l’émergence de notre pays sera concrétisée. Pour ce faire, les maires doivent travailler à élever la qualité de la gouvernance locale, notamment en réduisant la pauvreté, en assurant la fourniture de services publics en quantité et en qualité.

L’occasion a également été celle pour le ministre Coulibaly d’exhorter les maires « à privilégier le dialogue constructif et à cultiver le sens de la responsabilité en tout temps et en tout lieu pour mériter des citoyens le respect dû à l’autorité » qu’ils incarnent. L’heure n’est pas aux antagonismes destructeurs, mais plutôt à l’union, malgré les divergences pour le même combat, celui contre la pauvreté.

Le bureau national de l’AMBF mis en place, son président annonce la tenue de sa première réunion d’ici à mi-mai. A l’occasion, il s’agira pour l’instance dirigeante de l’AMBF d’examiner les propositions d’activités émises à l’effet de donner quitus pour leur mise en œuvre.

Revenant sur les critères qui ont prévalu à la désignation des membres du bureau, Marin Ilboudo indique qu’il n’a pas été tenu de « la couleur politique des maires élus ». Il y a également la typologie des communes selon qu’il s’agit d’une commune urbaine, d’une commune rurale, commune arrondissement qui a été retenue ainsi que le genre, le profil, et puis « la balance qu’il faut faire entre les nouveaux et les anciens ».

Désigné pour être parmi les membres du bureau national, le maire de la Commune de Diébougou a décliné l’offre en faisant prévaloir ses engagements en qualité de député siégeant et à l’Assemblée nationale et au parlement de la CEDEAO.

Pour le président Ilboudo, ce retrait n’est pas synonyme de désaveu vis-à-vis du bureau, mais dénote plutôt d’une attitude honnête. « Nous allons réfléchir pour voir par rapport aux critères, pour désigner un remplaçant », a-t-il indiqué.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Télécharger la Composition du nouveau bureau de l’AMBF

Quelques maires s’expriment à l’issue du Congrès

Alphonse Tuina (architecte urbaniste), maire de la commune de Yaho, province des Balé, Boucle du Mouhoun, élu de l’UNIR/PS (membre du nouveau bureau en charge des aménagements et du foncier) :

Au sortir de ce congrès, nous notons que le bureau sortant a engrangé d’énormes acquis. Nous avons travaillé sous la conduite de notre président sortant Simon Compaoré qui est un vrai leader, un vrai rassembleur ; il a su nous rassembler. Nous avons des acquis incontestables ; au-delà même du Burkina Faso, dans la sous-région, nous avons l’association qui marche le mieux, malgré nos maigres ressources.

Kabré Josianne , maire de la Commune rurale de Saaba, 3è vice-présidente du bureau national :

Ce 5 è Congrès ordinaire a vu la présentation du bilan moral, financier, et le renouvellement du bureau. Plusieurs critères dont le genre, ont été considérés pour la mise en place du bureau. Nous sommes sept femmes dans le bureau de 53 membres, c’est bon.
Les grands défis qui se posent à nous, c’est de travailler à faire en sorte que les femmes s’activent davantage durant ce nouveau mandat 2013-2018 et faire leur preuve avec leur double casquettes de femmes au foyer et de femmes engagées en politique pour mériter la confiance des hommes au sein des sphères de décisions.

Gilbert Noël Ouédraogo, député-maire de Ouahigouya :

Le 5è Congrès a vu d’abord la présentation du bilan d’activités du bureau sortant ; bilan qui a été très bien apprécié. Il y a eu aussi trois conférences, une animée le ministère de l’Economie et des finances sur le budget communal, une sur les transferts de compétences assurée par le ministère de l’Alphabétisation nationale et la troisième sur le ministère de l’Aménagement du territoire et de la décentralisation.

C’est à l’issue de ces communications que le maire de la Commune de Ouagadougou a été désigné à l’unanimité président de l’AMBF pour le mandat à venir. Suite à cela, mandat lui a été donné de mettre en place un bureau de 53 membres. Ce bureau a été mis en place avec des vice-présidents. Personnellement, j’ai été contacté pour être le 1er conseiller du bureau afin d’apporter un accompagnement à l’AMBF dans le domaine de l’appui-conseil. Après la mise en place du bureau qui a été acclamée par tous les participants, il a été proposé que le président sortant Simon Compaoré soit porté au poste de président d’honneur de l’AMBF en reconnaissance de ce qu’il a fait pour l’AMBF.

Le président entrant a demandé que les régions puissent se retrouver rapidement pour mettre en place ou renouveler les conseils régionaux. Là où les présidents de l’AMBF n’ont pas été réélus comme maires, il a été donné 30 jours aux chefs-lieux de régions pour convoquer les réunions de mise en place des conseils régionaux. Et ces présidents sont membres es qualité du bureau de l’AMBF.

F. PARE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés