Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Réformes politiques au Burkina : Plus de 80% de taux de réalisation, selon Bongnessan Arsène Yé

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 28 janvier 2013 à 07h27min
Réformes politiques au Burkina : Plus de 80% de taux de réalisation, selon Bongnessan Arsène Yé

La 4e session du comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des réformes politiques consensuelles se tient depuis le jeudi 24 janvier 2013 à Ouagadougou, et ce jusqu’au 7 février prochain. Le comité va faire le rapport annuel de toutes les réformes réalisées au cours de l’année 2012 et dégager les perspectives.

Après celles de mars, juin, septembre 2012, le comité de suivi et d’évaluation des réformes politiques tient sa quatrième session depuis le jeudi 24 janvier 2013 à Ouagadougou. « Cette quatrième session du comité de suivi des réformes va examiner le rapport annuel de l’année 2012 et nous allons voir ensemble les missions qui nous restent à accomplir », a déclaré le ministre d’Etat, ministre chargé des Relations avec les Institutions et des Réformes politiques, Bongnessan Arsène Yé. Il a révélé que l’une des priorités de l’année 2013 est de faire des tournées dans les treize régions du Burkina pour rendre compte de l’Etat de mise en œuvre des réformes politiques.

Selon lui, de la même façon que le comité avait fait le tour des régions pour les débats autour des réformes politiques en 2011, il est important que le comité refasse le même chemin pour que les différentes composantes sociopolitiques des régions puissent être au parfum de tout ce qui a été fait en matière de réformes. Il est revenu sur le cas du Sénat, en indiquant que la révision constitutionnelle de juin 2012 a consacré le bicamérisme au sein du parlement burkinabè. « C’est un vrai bicamérisme car à la différence de la Chambre des représentants qui ne légiférait pas, le Sénat est une chambre législative qui va voter des lois et contrôler l’action du gouvernement », a assuré le ministre d’Etat, Arsène Bongnessan Yé.

Pour lui, cette institution va voir le jour d’ici peu, et son département est en train de prendre les avant-projets de textes nécessaires qu’il va soumettre au gouvernement pour adoption avant qu’ils ne soient examinés au parlement pour la mise en place du Sénat. Quant au taux de réalisation des réformes, il se dit globalement satisfait, car plus de 80% des réformes proposées ont été réalisées.

En ce qui concerne les réformes en instance, le ministre d’Etat Yé se défend : « s’il existe des textes qui ne sont pas totalement prêts, cela ne relève pas forcement de mon département car l’élaboration des projets de loi est une question transversale qui concerne beaucoup d’autres acteurs et ministères ». Il a terminé en assurant les Burkinabè que son département fait un travail immense pour que les réformes proposées soient réalisées. « Quand les différents projets de loi seront adoptés en 2013, vous verrez qu’il y a un travail immense de rédaction pour leur mise en œuvre », a-t-il indiqué.

Raphaël KAFANDO

Sidwaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés