Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

ELECTION DE FRANÇOIS HOLLANDE : L’UNDD pour le rejet d’une justice à géométrie variable

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 9 mai 2012 à 01h48min

L’UNDD, à travers cette déclaration salue l’élection de François Hollande à la tête de la République française, et espère que sera mise fin l’instauration d’une justice sélective à deux vitesses.
L’UNDD dont le Président avait déjà fortement exprimé son soutien au candidat du Parti Socialiste (PS), salue la brillante victoire de François Hollande à l’élection présidentielle française. Fait remarquable dans l’histoire politique en général, dans son premier discours le nouveau Président français indique clairement les deux principaux engagements sur lesquels il demande à être jugé à la fin de son quinquennat : la justice et la jeunesse. L’UNDD, parti de consensus, de paix et de justice et dédié à la jeunesse, ne peut que se réjouir de cet engagement.

Concernant le volet « justice » en Afrique, l’UNDD souhaite la prise en compte par la nouvelle présidence française, du principe de la stricte égalité des citoyens face à la loi et du rejet de la justice à géométrie variable. En effet, les différentes actions initiées çà et là par la CPI, finissent de convaincre les opinions de l’instauration d’une justice sélective à deux vitesses, jetant du coup le doute sur celles à venir et, en dernier ressort sur les desseins réels des grandes puissances à travers cette institution.

Concernant le volet « jeunesse », l’UNDD souhaite qu’une attention spéciale soit accordée au problème du chômage des jeunes et à la question de leurs emplois. L’UNDD a suivi avec beaucoup d’intérêt les propositions pertinentes du Président François Hollande visant à réconcilier les générations par un « pacte consensuel » entre les employeurs, les seniors et les jeunes arrivant sur le marché du travail en France. L’UNDD suggère, pour la jeunesse des pays en développement, la création de fonds structurels pour financer des programmes et autres projets à haute intensité de main d’œuvre comme ce fut le cas au Portugal, en Espagne et en Italie il y a de cela quelques années, ce qui avait permis à ces pays de sortir de leurs situations économiques difficiles.

L’UNDD ne peut que saisir cette occasion historique de l’élection d’un Président socialiste à la tête de l’Etat français pour exprimer son attachement à la bonne gouvernance et sa confiance en des relations nouvelles « gagnant-gagnant » entre la France et l’Afrique pour les cinq ans à venir.

Paix-Unité-Progrès

Le Président du Haut Conseil de l’UNDD

Me Hermann Yaméogo

Le Pays

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés