Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Elections couplées 2012 : L’opposition s’inquiète pour les finances

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 9 mai 2012 à 01h51min

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) initie, les 8 et 9 mai 2012, des rencontres d’informations et d’échanges avec les responsables des partis politiques. Objectif : faire connaître le calendrier des élections couplées législatives et municipales du 2 décembre prochain et recueillir les suggestions des intéressés. Les partis de l’opposition affiliés au Chef de file de l’opposition politique (CFOP) ont été reçus en premier, dans la matinée de ce 8 mai, par Maitre Barthélemy Kéré, président de la Ceni, et son équipe.

Dans une déclaration préliminaire, celui-ci leur a fait le point des activités déjà menées dans le cadre des élections couplées du 2 décembre 2012, en plus de celles qui seront conduites dans les jours à venir. Ainsi, à Jour J moins 208, la Commission a accueilli, dans la nuit du lundi 7 mai dernier, une énorme logistique technique, matérielle et humaine dans le cadre de l’opération d’enrôlement biométrique des électeurs.

« Le démarrage effectif du recensement électoral biométrique se déroulera le 21 mai 2012 à Banfora dans la région des cascades et les opérations d’enrôlement prendront fin le 1er aout », a affirmé le président de la Ceni, qui compte enrôler sept millions de personnes sur un potentiel de huit millions. Pour ce faire, la commission a mis en place une stratégie d’opérationnalisation de l’enrôlement à travers un balayage progressif des quatre zones délimitées.

Selon le calendrier établi, les équipes techniques séjourneront dix jours dans les provinces autres que le Kadiogo et le Houet où l’enrôlement s’étendra sur vingt un jours. Les pièces requises pour l’enrôlement sont essentiellement l’acte de naissance ou la Carte nationale d’identité burkinabè. Le mode opératoire mis en place par la Ceni pour les élections couplées articulera comme suit. Le bureau de vote sera divisé en deux compartiments : le premier pour les municipales et le second pour les législatives. Chaque compartiment disposera d’un secrétaire et d’un assesseur et l’ensemble du bureau sera administré par un président. Chaque bureau comprend cinq membres et à l’issue du scrutin, chaque compartiment aura un scrutateur au dépouillement.

Les membres des partis d’oppositions présents à cette rencontre ont quant à eux fait des suggestions et relevé des difficultés quant à la tenue des élections couplées. Leurs inquiétudes concerne surtout le niveau de la disponibilité financière de l’état, du vote des étrangers résidant au Burkina et le temps retenu pour l’enrôlement). Leur représentant, Djezouma Sanou, avoue qu’en « tant que parti politique, nous ressortons rassurés de la démarche que la Ceni a mis en place avec un calendrier plus ou moins précis qui permet une visibilité quant au déroulement des élections du 2 décembre. » Mais, a-t-il ajouté, « l’opposition a insisté sur le niveau de mobilisation financière de l’Etat pour cette opération. Il y a aussi le manque d’actions pour déterminer si un étranger réside au Burkina Faso depuis plus de dix ans et ce qu’il fait comme activité pour permettre de justifier son vote. Enfin, « le temps enrôlement a été diminué, cela pose un problème car nous nous situons dans une période agricole. Nous pensons qu’une importante campagne de communication doit être faite et jusque là le chargé de communication de la Ceni n’a pas encore été recruté », a laissé entendre le représentant des partis d’oppositions à l’issue de la rencontre.

Cet après-midi, la série des rencontres se poursuit avec les Refondateurs et les autres partis de l’opposition. Ce mercredi, ce sera le tour des partis de la majorité et de l’Alliance pour la mouvance présidentielle (AMP).

ELZA SANDRINE SAWADOGO

Fasozine

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
Burkina Faso : Grabuge de « co-épouses » autour de Yacouba Isaac Zida !
Burkina : 2020, c’est parti !
Situation nationale : Le CISAG constate que le président Roch Kaboré n’est pas aidé par ses proches
Vie politique : Le RPR vient en aide à des personnes vulnérables de l’arrondissement 7 de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés