Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

VIE DES PARTIS : Le CDP « déplore les écarts de conduite » du ministre de la Justice

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 27 février 2012 à 01h36min

En prélude à son congrès, le CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès) a réuni son bureau politique national le 25 février dernier. Dans le communiqué ci-dessous, le parti fait le bilan des travaux. Il a naturellement question de l’ex-ministre de la Justice Jérôme Traoré.

Le Bureau politique national du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu le samedi 25 février 2012, de 09 heures à 11 heures 10 minutes, dans la salle de conférence du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), sa 12e session extraordinaire sous la présidence effective du président du Parti, président du Bureau politique national, le Camarade Roch Marc Christian KABORE, autour de l’ordre du jour ci-après :

- informations ;
- examen du rapport d’activités du Bureau politique national au Ve Congrès ordinaire ;
- divers. A l’ouverture de la session, le Président du parti, président du Bureau politique national, après avoir remercié les membres du Bureau politique national pour leur présence, a indiqué que la session se tient essentiellement dans le cadre de la préparation du Ve Congrès ordinaire. Abordant le premier point de l’ordre du jour, le président du parti, a porté à la connaissance des membres du Bureau politique national, la mise en place des structures provisoires du parti dans les nouveaux secteurs et arrondissements des communes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso suite au nouveau découpage administratif desdites communes. Ce faisant, il a invité les commissaires politiques régionaux et adjoints du Centre et des Hauts-Bassins, les secrétaires généraux des sections provinciales et des sous-sections d’arrondissement à superviser diligemment les opérations de mise en place de ces structures provisoires afin de renforcer et consolider les bases de notre Parti dans les provinces concernées.

En outre, il a informé le Bureau Politique National de la tenue des conférences provinciales dans toutes les quarante cinq (45) provinces ainsi que de la mise en place des commissions de travail et du comité d’organisation matérielle du Vème Congrès ordinaire. Toujours dans le registre des informations générales, les membres du Bureau politique national ont été informés de la participation de partis politiques amis de l’étranger au Ve Congrès ordinaire du Parti. Au titre des préparatifs du Ve Congrès ordinaire qui se tiendra les 02, 03 et 04 mars 2012 au Palais des Sports de Ouaga-2000 autour du thème « Face aux mutations sociales, économiques et politiques, impulsons, dans la cohésion, une dynamique nouvelle au CDP », le président du parti a indiqué aux membres du Bureau politique national qu’il est attendu près de quatre mille (4 000) délégués à ce congrès et que toutes les dispositions ont été prises pour leur assurer de meilleures conditions de participation aux travaux.

Il a fait au Bureau politique national, le bilan des cotisations spéciales instituées pour l’organisation du Congrès. A cet effet, il a félicité les camarades qui ont déjà apporté leur contribution et invité l’ensemble des militants et sympathisants à bien vouloir le faire afin de permettre une bonne tenue de cette instance suprême du parti. Avant de clore sur ce point relatif aux préparatifs du congrès, le Président du parti a décliné le programme du déroulement des travaux du congrès ainsi que les sites d’hébergement des congressistes et invité l’ensemble des membres du Bureau politique national et du Conseil national à récupérer leur dossier de participation au congrès à la direction du siège du parti.

Le deuxième point de l’ordre du jour a été consacré à l’examen du rapport d’activités du Bureau politique national. Il ressort de ce rapport d’activités qui retrace la vie du parti et sa participation à l’animation de la vie politique nationale depuis le IVe congrès ordinaire, des avancées significatives mais aussi des insuffisances qui doivent nécessairement être comblées. Après des échanges fort enrichissants, le Bureau politique national a adopté ledit rapport qui doit être soumis au congrès. Au titre des divers, le président du parti, président du Bureau politique national a, au nom de la Direction politique nationale, déploré les écarts de conduite du ministre de la Justice et de la promotion des droits humains et salué vivement le remaniement ministériel subséquent, en ce sens qu’il confirme l’attachement du Chef de l’Etat et du Premier ministre au respect des principes de l’Etat de droit par tous les citoyens quel que soit leur statut.

Avant de lever la séance à 11 heures 15 minutes, les membres du Bureau politique national ont adressé leurs encouragements au gouvernement et se sont engagés à assurer un plein succès au Ve congrès ordinaire en vue d’insuffler au parti, une nouvelle dynamique porteuse de cohésion, d’espoirs et de succès continus.

Démocratie - Progrès – Justice

Ouagadougou, le 25 février 2012

Le Président du Parti, président du Bureau politique national

Roch Marc Christian KABORE

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 27 février 2012 à 09:56, par le coyote En réponse à : VIE DES PARTIS : Le CDP « déplore les écarts de conduite » du ministre de la Justice

    oui c’est ça, on condamne l’attitude du sinistre de la justice bien après son revois du gofnéma (gouvernement en mooré) !!! Camarade Roko, cette condamnation allait être plus crédible si le cdp avait donné sa position aux premières heures du tapage. mais au lieu de ça, le cdp a attendu que le sachem de kosyam par peur de voir les mécano de ouaga dehors, a brandi un red card à l’ex sinistre Traoré Jérome.
    Félicitation quand même au Roko et au CHédpé car mieux vaut tard que jamais mais aillez aussi et très souvent le courage de crier haut ce que tout le monde pense bas et murmure haut. c’est ça l’objectivité et ça vous rendra plus crédible ; si ce n’est déjà pas trop tard !!!
    bon sance nous tous

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2012 à 10:18 En réponse à : VIE DES PARTIS : Le CDP « déplore les écarts de conduite » du ministre de la Justice

    Affaire Guiro : Le juge d’instruction cambriolé :
    Burkina24 a appris que le juge d’instruction commis sur l’affaire Guiro a été cambriolé. Des dossiers sur l’affaire auraient été emportés. Après le cambriolage de l’avocat, ce second acte jette des soupçons sur la peur de certaines personnes d’être « dérangées » par l’arrestation de l’ex-DG des douanes. Mais pourquoi aucun journal n’est revenu là-dessus ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2012 à 13:12, par SAWADOGO En réponse à : VIE DES PARTIS : Le CDP « déplore les écarts de conduite » du ministre de la Justice

    Monsieur du CDP vous n’avez rien a déploré ce sont vos pratiques
    Je voudrais particulièrement dire à Mr DIM SALIF le Députe CDP
    DIEU merci les journalistes n’ont pas eu besoin d’écrire sur leurs dos pour qu’un ministre soit renvoyé.
    Comme tu a un large dos et même très large.
    Prépare toi car les journalistes, en aurons un jour besoin, et très bientôt
    Amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2012 à 16:32, par SAWADOGO En réponse à : VIE DES PARTIS : Le CDP « déplore les écarts de conduite » du ministre de la Justice

    Monsieur du CDP vous n’avez rien a déploré ce sont vos pratiques
    Je voudrais particulièrement dire à Mr DIM SALIF le Députe CDP
    DIEU merci les journalistes n’ont pas eu besoin d’écrire sur leurs dos pour qu’un ministre soit renvoyé.
    Comme tu a un large dos et même très large.
    Prépare toi car les journalistes, en aurons un jour besoin, et très bientôt
    Amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2012 à 11:19, par Cour Pénale En réponse à : VIE DES PARTIS : Le CDP « déplore les écarts de conduite » du ministre de la Justice

    ça y est, les langues commencent à se délier.En réalité le Ministre n’y est pour rien dans cette affaire.Etant le patron de la Police judiciaire, il se réserve le droit de faire appel au Parquet si sa sécurité est menacée comme d’ailleurs le font la plupart des autorités judiciaires.Il appartenait au Parquet de gérer la situation.Je crois que quand KIMA a été pris et aucun ordre n’a été donné de lui administrer des sévices corporels.Jérôme TRAORE communement appelé Monsieur "CODE" est loin de donner ce genre d’ordre,ce n’est pas possible.Il ya des éléments d’information fiables qui sont disponibles:ex:il n’a jamais appelé à la Police.
    Le parquet du procureur peut en témoigner.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés