Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 16 février 2012 à 00h16min

C’est avec beaucoup d’inquiétude et d’interrogations que l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS), sa direction politique et l’ensemble de ses militants suivent le recours aux armes dans le nord du Mali, recours qui rime avec massacres, exil et effroyables souffrances pour des populations déjà soumises aux dures lois d’une nature très peu clémente et qui menace l’unité de la Nation malienne ainsi que la paix et l’équilibre de toute la région sahélo saharienne.

Notre inquiétude est d’autant plus grande qu’avec l’accalmie intervenue dans ce pays voilà seulement quelques années au prix de tant de sacrifices, nous croyions le langage des armes définitivement tu dans cette région déjà meurtrie et bouleversée par une précédente rébellion fratricide. Nous croyions à l’adhésion totale de tous les protagonistes aux gestes et symboles forts posés par les autorités du Mali pour un retour progressif et irréversible de la paix et de la concorde dans cette région si riche de sa diversité, de sa civilisation et de son histoire.

En conséquence, tout en réaffirmation son attachement aux valeurs universelles de fraternité, d’hospitalité et de solidarité, et au moment où nous assistons pour la deuxième fois à un afflux des réfugiés au Burkina Faso, l’UNIR/PS appelle le gouvernement burkinabé à la vigilance et à l’observance stricte des lois et règles internationales régissant l’accueil et le séjour des réfugiés, et rappelle que le droit d’asile ne peut, en aucun cas, être assimilé à un droit d’ingérence et de subversion.

L’UNIR/PS rappelle le passé récent et la réputation de fauteur de troubles accolée aux talons du régime du Président Blaise COMPAORE, notamment son immixtion supposée ou avérée dans les rebellions ivoirienne, sierra léonaise, libérienne, angolaise et nous en passons. A cet égard, il retient les mises en gardes quoique tardives du chef de la diplomatie burkinabé et le prend au mot quant à la transparence et à la fermeté qu’il proclame observer dans la gestion de ces réfugiés. Il les invite instamment à se départir de toute passivité, voire de toute collusion d’aucune sorte avec les réfugiés en particulier avec leurs objectifs et leurs méthodes.

De façon toute particulière et au regard de certaines pratiques et exactions regrettables auxquelles se sont adonnés certains réfugiés par le passé dans la région nord de notre pays, l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste exige du gouvernement du Burkina Faso des mesures immédiates et appropriées pour sécuriser les frontières nationales et pour prévenir et empêcher toute tentative d’utiliser notre territoire comme point de départ de toute action de déstabilisation des pays voisins frères. Il exige également des mesures idoines pour une protection conséquente des personnes et des biens de nos populations ainsi que pour prévenir toute contagion d’actes séditieux ou attentatoires à la paix, la sécurité et la cohésion nationales.

Fait à Ouagadougou, le 15 février 2012

Le Président  : Maître Bénéwendé S. SANKARA

Vos commentaires

  • Le 15 février 2012 à 18:07, par MemoireVive En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

    Il parle de contagion comme si nous l’étions déjà belle lurette. Ah ; ces politiciens cherchant à profiter de tout pour abattre les adversaires quitte à tripatouiller la réalité ou du moins à la moins bien percevoir.

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2012 à 18:48, par willbawilliam En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

      Cher Monsieur ou Madame, peut etre que je ne comprend pas bien Francais, sinon je pense que votre message est flou et votre critique difficile a cerner. Il faudrait a l’avenir etre plus precis pour ne pas nous confondre. Merci.

      Répondre à ce message

      • Le 16 février 2012 à 12:25, par MemoireVive En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

        Tu sais pourquoi le Burkina est l’antre des rebelles de la sous-région ? Tu sais pourquoi on parle toujours de l’article 37 dans ce pays ? C’est parce que ces opposants, le chef de file en premier, ont failli dans leur mission. Ils ne sont pas intègres, à l’affût pour escroquer la veuve et l’orphelin ; prêts à crier au voleur pour manger ensuite avec le voleur.
        Ma position ce n’est pas qu’il faut que le régime tombe (c’est leur position), ma position c’est qu’il faut que çà change et pour que çà change, il faut non seulement que le régime tombe mais il faut en plus que l’opposition tombe.

        Répondre à ce message

  • Le 15 février 2012 à 18:37 En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

    Ce monsieur là ne va jamais diriger mon pays.Le type là manque d’initiative.Je ne sais pas ce qu’il veut au juste ?Va t’adresser à la France et l’ONU et demande leur pourquoi ils ont méné la guerre en lybie parce que ce sont les mêmes éléments qui ont fuit pour venir au nord Mali.Qu’est ce Blaise a à voir dans cette rebellion.Si c’est en mettant les deux pays (mali-burkina) en conflit avec ces propos que tu pense conquerir le peuple burkinabè mon frère tu es nul.

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2012 à 19:28 En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

      Ce n’est pas que ton pays à toi seul, c’est notre pays à nous tous y compris Maître Sankara. Alors ça m’étonnerais que ce soit ta volonté à toi seule qui décide de qui va diriger le pays. Les temps ont changé mon cher, une seule personne ne décide plus pour tout le reste. Wait and see !

      Répondre à ce message

    • Le 15 février 2012 à 21:16, par Souleymane DICKO En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

      Voici un anti-Sankara primaire. Même si tu ne l’aimes pas, il faut avoir l’honnêté intellectuelle de reconnaitre que ce qu’il dit souvent est fondé.

      Quand il parle de la Côte d’Ivoire par exemple, d’où sont partis les rebelles ? De Ouagadougou. Les IB, Guillaume SORO, Cheriff Souleymane et consorts ; où vivaient-ils avant d’attaquer le régime de Laurent BAGBO ? Ils vivaient à Ouagadougou au vu et au su de tout le monde.

      Quand Maitre SANKARA parle du Libéria, où vivait Charles TAYLOR avant d’aller attaquer le Libéria de Samuel DOH ? Il vivait à Ouagadougou. Tout le monde sait au Burkina (du moins les burkinabé honnêtes) que des soldats burkinabé ont combattu au libéria auprès de Charles TAYLOR. Tout le monde sait au Burkina (du moins les gens sérieux) que nos soldats ont combattu en SIERRA LEONE, que le pouvoir de Blaise COMPAORE a fait livrer des armes au Libéria et en SIERRA LEONE en provenance de Lybie. Un rapport de l’ONU l’a même confirmé en donnant les No d’immatriculation des avions militaires qui déchargeaient des cargaisons d’armement à BOBO DIOULASSO d’où des camions militaires les convoyaient jusqu’au Libéria et en SIERRA LEONE. Tu trouveras ce rapport dans les archives de l’ONU.

      Alors quand Maitre SANKARA met en garde le pouvoir actuel de Blaise COMPAORE sur une éventuelle implication dans la situation au Nord Mali, il a parfaitement raison. Même si tu détestes Maitre SANKARA, ici tu devais la fermer. Il n’a rien dit de mal.

      A bon entendeur, salut !

      Souleymane DICKO

      Répondre à ce message

      • Le 16 février 2012 à 14:47, par omar En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

        "Le Burkina n’a pas de pétrole mais il a Blaise" C’est ce que disent les tonton,les tanti,les neuveux,les nièces,amis,camarades et assimilés de COMPAORE.Pour qui connaît la réalité quotienne au Faso,sait que COMPAORE est pétrole non pour la bonne gouvernance mais pour sa capacité à ramener au pays des hommes intègres notre part de gâteau(or,diamant,cacao, des milliard pardon des guiro) pour service rendu dans les rebellions tout en jouant au médiateur pour esperer un jour un prix nobel de la paix.La rebellion chez les uns fait des prix nobel chez d’autres ainsi va le Faso.suck is life !

        Répondre à ce message

    • Le 15 février 2012 à 21:25, par Bouglass En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

      Vous au moins,vous ne manquez pas d’initiative : celle de réagir à l’écrit. Mais c’est là votre seule qualité car pour le reste,il vous en faut bien d’autres, à commencer par cette première : celle d’avoir les facultés indispensables à la compréhension du message.

      Vous croyez pourvoir décider de qui dirigera notre pays ; libre à vous de rêver et de fantasmer.

      Sans esprit partisan, je crois que Me Sankara a fait là ce qu’il devait, les principes d’autonomie des Etats commandant et recommandant cette prise de position. Par ailleurs, notre pays devait se fendre d’une déclaration de principe. On se demande pourquoi nos autorités observent un silence plat en la matière.Toutefois, suivons et nous verrons. Bonsoir cordialement.

      Répondre à ce message

    • Le 15 février 2012 à 23:46, par fongnon En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

      les partisan de gbagbo disai la meme choz d’alassane qu’il ne sera jamai presiden,ojourdui c’es lui ki gouverne.ce pays n’apartien pa au cdp pr decide de son sor.si blaise n’avai pa tue sankara il n’aurai jamai ete presiden.benewende sera presiden pian

      Répondre à ce message

    • Le 16 février 2012 à 12:39, par pawit-rawgo En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

      Mon cher anonyme, il ne s’agit pas ici d’accéder au pouvoir, il s’agit ici de tirer la sonnette d’alarme car on connait nos autorités. Elles commencent par héberger un rebelle pour des raisons humanitaires et après c’est à partir de chez nous qu’il s’attaque à son pays. Des exemples sont légions pour confirmer cela : les IB, les SORO, les TAYLOR et autres ont fourbis leurs armes à partir de Ouaga ou ils avaient, gratis, le gite et le couvert. Le colonel malien qui a fait les déclaration tonitruantes dans la presse est là et bien là.

      Alors mon cher anonyme, s’il y a des gens comme Me sankara qui donne l’alerte, alors il faut plutôt les remercier. A défaut, il faut la fermer car un dicton dit que si ce que tu as à dire n’est pas plus parlant que le silence, alors garde le silence.

      Par Pawit-Rawgo (celui qui ne critique pas le bois)

      Répondre à ce message

  • Le 15 février 2012 à 18:40 En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

    bien parlé me sankara et à bas les hébergeurs des rebelles,vive le mali 1 et indivisible
    la patrie ou la mort,nous vaincrons !

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2012 à 21:30 En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

      Mon type faut parler de ce que tu sais. Qui heberge des rebelles ? et ou ? de toutes les facons votre Me SANKARA NE SERA PLUS CHEF DE FILE DE L’opposition. Nous attendons les elections couplees pour changer la donne. On verra s’il aura une tribune appropriee pour se faire voir.

      Répondre à ce message

      • Le 15 février 2012 à 21:53 En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

        il ne sera plus chef de file de l’opposition puisqu’il va accéder a la magistrature supreme en 2015 pour le bien etre de tous les burkinabè et non a la solde d’1 caste de corrompus,de voleurscar sache que le peuple,le vrai peuple ne permettra pas aux fossoyeurs que vous etes la modification de l’article 37. le peuple en a marre de vous à force de mettre le feu partout chez nos voisins amis pour se faire passer après comme facilitateur pompier. ça suffit car tout le monde comprend maintenant votre jeu de pyromane

        Répondre à ce message

      • Le 15 février 2012 à 22:28, par Bouglass En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

        Dicko a tout dit et ceux qui sont de mauvaise foi peuvent aller pousser leur cri de cygne sous d’autres cieux si cela leur plaît.Merci et merci, Dicko.

        Répondre à ce message

  • Le 16 février 2012 à 10:43, par yaambo En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

    prions Dieu que la paix soit dans la sous region et particulierement dans notre pays amen soyez beni

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2012 à 14:49, par Burkimbila En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

    Très belle initiative mon maître. Tu as mon soutient

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2012 à 17:58, par Abeille En réponse à : Déclaration de l’UNIR/PS sur la situation dans le nord du Mali

    Dommage que nous n avons pas d opposition réelle dans ce pays. Une opposition qui réagit au gré des événements avec des analyses plates.
    Reveillez vous avant qu il ne soit trot tard. Enterrer les divisions et soyez convainquants.
    Peut on croire encore à l opposition en Afrique ? Voir tout simplement les exemples d opposants en Afrique : Bagbo, Wade...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
Burkina Faso : Grabuge de « co-épouses » autour de Yacouba Isaac Zida !
Burkina : 2020, c’est parti !
Situation nationale : Le CISAG constate que le président Roch Kaboré n’est pas aidé par ses proches
Vie politique : Le RPR vient en aide à des personnes vulnérables de l’arrondissement 7 de Ouagadougou
Présidentielle de 2020 : Un « taureau » nommé Abdoulaye Soma dans l’arène !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés