Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 12 juillet 2011 à 03h19min

Sans surprise, les discussions ce lundi des membres du Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP) ont débouché sur un non consensus à propos de la révision de l’article 37. En attendant que la question soit transférée aux prochaines assises nationales, la donne conduit évidemment au maintien en l’état de cette disposition constitutionnelle qui limite le nombre des mandats présidentiels à deux. Face à ce résultat neutre, les acteurs de chaque camp avancent leurs arguments.

Pour les partisans de la révision dudit article, notamment les membres du Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP), leur position tient à un certain nombre de faits. D’abord, ils disent exprimer la volonté de leur base qui s’est prononcée lors du dernier congrès du parti pour la révision de l’article 37. C’est la première justification donnée par le député Naboho Kanidoua et l’ancien patron du MATD, Clément P. Sawadogo. Pour eux, ils ne pouvaient qu’aller dans ce sens, le sujet étant selon eux politique. Ils ont en outre indiqué la personnalisation du débat autour de la personne du Chef de l’Etat qui fait que les arguments de leurs adversaires ne volent pas haut, selon eux.

L’article 37 révisable au terme de la Constitution

L’autre justificatif avancé par les tenants de la révision porte sur la liberté qu’il faut laisser au peuple de choisir ses dirigeants. Dans cette optique, ils n’excluent pas que ce peuple soit consulté par référendum sur la question. C’est l’avis du parlementaire Amadou Diemdioda Dicko de l’alliance des formations et partis de la mouvance présidentielle. Et d’invoquer le fait que l’article 37 n’est pas partie des dispositions non révisables de la Constitution.

Dans le camp des opposants à la révision de l’article 37, les raisons pour justifier leur attitude ne tarissent pas, chacun y allant de ses convictions. Pour le candidat indépendant à la dernière présidentielle, Maxime Kaboré, limiter les mandats c’est permettre l’alternance à la tête de l’Etat. Martine Yabré du Collectif devenons citoyens, pour sa part, se justifie par le fait que la limitation des mandats est une exigence aujourd’hui du peuple. Elle donne comme preuves les propositions de réformes déposées auprès du ministère en charge des réformes politiques dont la majorité y a trait.

Répondre favorablement aux aspirations du peuple

Dans l’entendement de Yabré et de ses camarades opposés à la révision de la fameuse disposition constitutionnelle, c’était là une opportunité de trancher définitivement la question et de répondre favorablement aux aspirations du peuple. Ne pas le faire, c’est comme ne pas tirer leçon de ce qui vient de se passer.

Mais, dans le camp adverse, l’on n’est loin d’avoir la même lecture des choses. Ainsi, le député Dicko pense que les revendications entendues ça et là ces derniers mois ne sont pas politiques, mais plutôt d’ordre social. Il en veut pour preuve la faible mobilisation qu’a connue le mouvement lancé par l’opposition pour demander le départ du président Blaise Compaoré du pouvoir. « Les gens ont voulu exploiter politiquement la situation mais ça n’a rien donné parce que les problèmes posés ne sont pas politiques », note t-il.

Pour M. Dicko, la démocratie burkinabè est encore trop jeune pour se permettre ce que les démocraties avancées font, à savoir la limitation des mandats présidentiels.

Mais il y a quand même une chose sur laquelle nos interlocuteurs s’accordent, c’est que le débat sur la révision de l’article 37 est politique.

Cela dit, excepté quelques abstentions, la majorité des membres du CCRP se sont, à en croire nos sources, prononcés en faveur de la non révision de l’article 37. Même les représentants de l’ADF-RDA se seraient ralliés à cette position.

Consensus autour du Médiateur du Faso

En se quittant dos à dos sur le sujet, l’espoir reste donc permis pour chaque partie.
Du côté du CDP, l’on semble déterminer à faire à face à toute éventualité pour continuer à exercer le pouvoir, qu’il y ait déverrouillage ou non de l’article 37. Selon Clément P. Sawadogo, son parti est prêt à adapter sa stratégie à tout contexte politique. L’essentiel, à les écouter, c’est que les conditions d’élections libres, transparentes et équitables soient réunies au niveau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Conscient de la situation, Landry Charlemagne Kaboré, président du Front démocratique républicain (FDR) ne mâche pas ses mots, convaincu que le problème de l’opposition n’est pas la révision de l’article 37, mais le CDP. « Ce qu’il faut, c’est une bombe pour dynamiter ce parti », martèle t-il.

Ne s’étant pas entendus sur l’article 37, les membres du CCRP sont passés ensuite à l’examen des propositions sur le Médiateur du Faso. A ce niveau, ils sont parvenus à un consensus pour que l’institution soit constitutionnalisée.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 juillet 2011 à 20:16 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Decision bien sage de ne pas modifier l article 37.
    Candidats a vos marques pour 2015. Que le meilleur gagne.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 14:37, par sidi En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
      QUE DIEU SOIT LOUER
      AMIN (AMEN)
      Peuple du burkina. l’heure n’est a la fete de la victoire mais a une vigilance accrue. nous avons certe gagne cette bataille mais la lutte n’est pas Encore finie.
      j’appel tout le peuple burkinabé a rester mobiliser pour sauver notre democratie et notre dignité. la democratie est une lutte a mené sans faillit. nous somme sur la ligne de la victoire où tout le peuple aspire.
      je lance un appel pressent a l’ensemble du peuple burkinabé particulierement la jeunesse de rester mobilier pour mener une lutte par tout moyen republicain que ce soit pour stoper un eventuel passage de force du pouvoir.
      encore une fois de plus la lutte est a gagner. MAINS DANS LA MAINS NOUS VAINCRONS

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 19:37, par sidi En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

      PEUPLE DU BURKINA FASO
      Je suis fier de voir ces reactions Toutes positives les unes que les autres. sur 83 interventions a l’instant où j’ecris mon message seule une reaction est en faveur de la modification. Mais je suis tres content que le peuple que j’admire tant et que je ne doute de lui en aucun moment a su repondre litteralement a mon appel de mobilisation. PEUPLE DU BURKNA FASO restons tous mobiliser, parler a vos amis, a vos parents, a vos soeurs et freres, a ceus qui disent que la politique n les interessent pas mobliser les, tous comme un seul peuple la main dans la mains restons unis pour defendre la PATRIE contre une DICTATURE. APRETTER vous pour la cause de la patrie et de la democratie. rester a l’ecoute et repondre a des appels qui seront lancé pour lutter contre cette modification de l’aticle 37.
      LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 21:39, par Paris Rawa En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Juste deux points :

      - Il y a quelques semaines notre pays étaient secoué par les manifestations dans la rue. A cette occasion, des domiciles de certains ministres ont été ciblés par les manifestants... Si avec tout cela, un homme politique dit qu’il n’y a pas eu de revendications d’ordre politique, alors il ne faut plus l’écouter davantage parce que qu’il ne sait pas de quoi on parle et il est hors-sujet.

      - A mon avis, il faut être un tricheur politique pour croire qu’une procédure non constitutionnelle (pur produit d’un génie trompeur politique) suffira à créer un semblant consensus qui servirait de prétexte pour contourner la seule procédure légitime de modification constitutionnelle. Il ne sera pas étonnant que le vrai peuple, dans la rue, rejette l’idée même d’un referendum convoquer sur la base de cette consultation qui n’a rien de national. Certains politiciens ignorants seront surpris du degré du conscience politique de leur peuple.

      A bon entendeur...

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 20:35, par N’dabi En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Décidement, ce MONSIier Dicko à de sérieux limite dans ces arguments de révisionniste, car, si le problème au BF est d’ordre social comme il l’indique, à mon sens, c’est que le pouvoir en place a failli dans sa mission de protection sociale.
    Face à tous ces problèmes qui minent notre société,le CDP dans son ensemble devrait faire un récul sur ce point de révision de l’article 37 de notre constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 20:40, par madi En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    C’est à partir des débats sur l’article 37 que l’on voit quels sont ceux qui font la politique du ventre : affirmer aujourd’hui que nous ne pouvons pas nous permettre de limiter les mandats présidentiels c’est vraiment insulter l’intelligence du peuple, le Mali n’est pas plus vieux démocratiquement que le Burkina ; que le député DICKO se rassure d’une chose : l’opposition politique n’a pas réussi à mobiliser un grand monde à l’occasion de son meeting "Blaise dégage", mais il en sera autrement quand il s’agira de la question de l’article 37 ça ce sera plus cette opposition seule qui sera dans la rue mais tout le peuple assoiffé de démocratie ; WADE en sait quelque chose !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 20:56, par Beurk En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Article 37 de notre constitution :
    Loi N°003-2000/AN du 11 Avril 200
    Le Président du Faso est élu pour cinq ans au suffrage universel direct,égal et secret.Il est rééligible une fois.


    Les choses sont claires,lisibles même aux yeux d’un élève de cours élémentaires.Alors que le CDP avec Mr Compaoré Blaise en tête sachent qu’ils n’ont pas,ne doivent pas s’amuser avec notre constitution qui n’est pas et ne sera jamais une poupée barbie.En plus il y a des députés comme ce Mr Amadou Diemdiaoda Dicko qui sans honte,prétendent que les problèmes que nous traversont ne sont pas d’ordre politique mais d’ordre social.Tout à fait mais ils oublient de mentionner que Monsieur Compaoré Blaise est aux affaires depuis plus de 24 ans et en 24 ans,il n’a pas été capable de régler ces problèmes sociaux.Quel bel aveu d’échec.Je conseillerai plutôt à ces moutonniers du CDP de commencer à trouver un successeur à monsieur le président du faso pour les élections de 2015 au lieu de chercher à mettre le feu dans notre chère patrie avec le tripatouillage de notre constitution car leur forfaiture ne passera.Monsieur Blaise Compaoré n’est pas éternel et notre pays regorge des hommes et femmes valables,talentieux pour cette haute fonction qu’est la présidence du Faso.A tous les Burkinabè,restons mobilisés pour sauver notre pays de la décadence et du chaos.Merci

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 09:50 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      juste rappeler que Monsieur Blaise COMPAORE aura passé 28 ans au pouvoir en 2015 en prenant en compte la période 1987-1991.
      Je ne suis pas contre sa personne mais, j’estime tout simplement qu’il devrait aller se reposer pour tout le bien qu’il a fait pour le BURKINA FASO notre chère patrie.
      Si M. Amadou D. DICKO pense que les mouvements que nous avons connus sont d’ordre social alors qu’il modifie l’article 37.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 20:56 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Vraiment il faut amener certains à l’école de la morale. Quand on prend des engagements devant un peuple, sous un prétendu soleil de pardon, on doit avoir une mémoire de poule et une moralité puante pour vouloir convoquer un reférendum pour lui dire qu’on lui avait menti

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 18:59, par SG En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Au regard de ts ces commentaires,il est clair que la majorite des burkinabes veulent un changement radical.
      Arsene Bognesan et son groupe n’apporteront rien de positif au BF. Seul Blaise Compaore peut decider d’arreter de boire le sang des burkinabes avec ce type de gestion qu’il a mis en place depuis 1987. A-t-il le courage pour une fois de penser aux autres burkinabes qui sont des millions qu’a son clan ?
      Ce dit clan qui s’est fait :Dieux du Burkina pour ne pas dire les colonisateurs de leur peuple.
      Au fait ils ne peuvent etre heureux nul part ailleurs quelque soit leur fortune qu’ils vont amener avec eux(fortune pillee du pays depuis des annees).
      Le seul conseil :ayez le courage de partir .C’est le dure moment de la verite. C’est un pays de plusieurs millions d’habitants.Ne pensez pas que sans vous ce pays n’existera pas. Merci pour vos services.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 20:56, par Démocratie n’est pas monarchie En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Autant le dire ces consultations ont accouché prématurement d’une souris. Sachez que ce qui s’est passé hier chez wade se passera chez nous les heures qui suivront. L’opposition légale a eu raison de ne pas participer à ce ccrp. Ne touchez point à l’article 37. Que notre démocratie soit jeune ou pas nous avions pris notre indépendance au mème moment que le Mali, le Benin, la CI. Trop c’est trop, arretez de divertir le public avec du dilatoire, nous allons descendre dans la rue pour vous faire raisonner. Le peuple n’est pas si idiot que vous le pensez. C’est vous qui vous trompez.Si le CDP est fort, un de ce parti n’a qu’à se prèsenter mais non plus Blaise. On en a mare. Vous etes prevenus espèces de vauitours La démocratie de l’alternance ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 21:23, par TSJ En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Il faut que le président Blaise COMPAORE se réveille de son sommeil qui n’a que trop duré ; parce que tous ceux qui pensent à une quelconque révision de l’article 37 sont ses ennemis, parce qu’ils veulent précipiter son départ du pouvoir, par la rue.

    Merci au modérateur de bien vouloir afficher ce conseil pour le Président (quand bien même il n’aime pas les conseillers gratuits).

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 21:31, par MC En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Une Décision sage. Je crains que ce document donne a l’appréciation de la population ignorante, excusez moi du terme, sera augmenter la chance de corruption et au finish la révision de l’art 37. Wait an see

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2011 à 22:43 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Certaines personnes vont vite en besogne. La bataille contre la révision éventuelle de l’article 37, n’est pas encore gagnée. Le CDP se rendant compte qu’il est minoritaire, va vouloir jouer la carte du référendum sur la question et comme c’est lui qui détient la clé, à coup sûr la révision passera. Comme le disait feu Président Omar BONGO du Gabon, il faut être bête pour perdre des élections qu’on a pris soin d’organiser en Afrique.

      Ce qu’il faut, c’est faire barrage à l’idée d’un quelconque référendum sur la question.

      Merci

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 02:11 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Ces gens semblent n’avoir toujours pas retenu la leçon. Touchez à l’article 37 et vous verrez. Et surtout ne prenez pas nos petits sous là pour organiser un référendum.

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 06:57 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Ton message est incompréhensible mon frère.

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 07:58, par kibidoue En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Se sont neutralisés ! y -a t-il eu vote ou debat seulement. soysz précis ! le peuple sera surpris car il dort lui aussi

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 11:22, par Gjau En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Je pense que cette confrontation argumentaire entre les pro et les anti révisionistes de l’article 37 ne veut pas dire que l’aricle 37 est sauvé.Nous devons être vigilants car si nous avons des hommes politques comme les DICKO qui ne pensent qu’à leur tube digestif en voulant nous faire comprendre que nous avons une jeune démocratie c’est insulter l’intelligence de tout un peuple.En quoi notre jeunesse nous empêche d’être democrates ? Est-ce à dire que les pays qui limitent leur mandat présidentiel à deux ne sont-ils pas des démocrates ? Il faut nous éviter le syndrome nigérien avec tout ce qu’on a vu. Ce pays frère a aussi une jeune démocratie et le peuple ne pourra plus vous suivre comme des moutons de panurge.Que Dieu bénisse le Burkina avec sa jeune démocratie.

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 11:54 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      je suis d’avis !et ces histoires d’assises nationales ne m’inspirent pas !je crois que la manoeuvre consiste à utiliser toute cette procédure (ccrp, amendement dans les regions, assises nationales...) pour modifier l’article 37 et dire ensuite que c’est la volonté du peuple et que c’est lui-même qui l’a réclamé ! soyons vigilant !

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 12:03 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      A l’attention de M.DICKO et autres,
      l’opposition n’a rien mobilisée et ne mobilisera personne dans "son Blaise dégage" ! Parallèlement le CDP non plus n’a rien mobilisé et ne mobilisera personne dans "son Blaise reste" ! Le pire est que non content de ne mobiliser personne, le CDP, en prime s’est fait beauté le cul !!!!! Même les gourdins achetés n’ont servis à rien.
      Dans le fond, l’art 37 n’est nullement important. Il pourrait même être accepté allègrement par le peuple Burkinabé si le système qui l’entourait n’était pas un cancer irréversible.Ce cancer n’est rien d’autre que le CDP dans lequel, la médiocrité,la méchanceté et la mesquinerie sont le mode de gouvernance par excellence.
      Pour ce qui concerne le Président COMPAORE, nous n’oublierons jamais ce tu as fait pour notre pays et ton peuple malgré tes limites humaines. Souviens toi du jour de ton départ pour Marcoucis,cette image est la plus vrai du sentiment que nous avons et nous auront pour toi.Aucun humain n’est parfait et l’ingratitude est le pire des défauts.

      Répondre à ce message

      • Le 12 juillet 2011 à 15:03, par haruna En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

        oui il faut le dire, l’article 37 pouvait effectivement passer inaperçu,si cela concernait blaise compaore seulement mais il se trouve que dans son entourage il ya des gens que le peuple ne veut plus voir, et ces dernier savent que sans Blaise ils ne sont rien. ils veulent obliger Blaise à rester surtout pour eux. Les Burkinabè n’ont pas de problème avec Blaise, mais c’est la méchancété des hommes qui l’entourrent. et puis envoyer un Alain Yoda, et un Clémént Sawadogo, un simon compaoré, defendre l’article 37 c’est fruster le peuple. personne ne veut voir ces bobinnes même à la télé. ils sont tous arrogant. en réalité même au sein du CDP on ne veut plus de ces messieurs là et c’est pourquoi des militants de ce parti sont aussi pour qu’on ne touche pas à l’article 37. Pour Dicko, je crois que ce n’est pas la peine d’épiloguer, lui pourvu que à Gorom il passe député le reste il s’en fou.il s’accroche au CDP pour avoir un poste mais ce n’est pas possible. lui sera deputé à vie dans son gorom ;

        Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 21:50 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Moi je veux qu’ on modifie l’ artuicle 37. Comme le disent les tenants de la these revisionniste sans trop y croire, l’ article 37 n’est pas une vache sacree. J’ appele cette revision de tous mes voeux. C’esty peut- etre la seule maniere de nous donner une democratie avec laquelle on a rusee depuis 1991. Allez- y, les ventriotes. Modifiez vite la chose et on se donne rendez- vous. Si vous ne savez pas lire le texte social, il faudra bien que la realite vous ouvre les yeux. Vous voulez brulez ce pays ? Vous n’ arriverez pas. Vous etes trop petits pour ca. Je suis fache contre ceux qui prennent l’ article 37 comme un article sacre. Pas de debats. Modifiez seulement et la verite de la realite va apparaitre. Si l’ enfant ne veut pas savoir ce que le feu peut faire, laissez - le y toucher. Il ne repetera pas l’ exercice.
    Et moi qui croyais que l’ histoire etait pedagogique.
    LOP

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 21:51 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Le contexte national et internatiopnal ne se prete pas a ce genre de tour de passe- passe. Que la sagesse prevale pour le bien de nous tous car nous n’ en mourrons pas tous, mais tous en serons malades.

    LOP

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 21:57, par alain En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Ecouter vous allez finir par donner raison a L´opposition de n´est pasticipé,a lire les discussions par des membres du CRPP,je pense qu´il est nécessaire que le president BLAISE COMPAORE se prononce sur l´article 37 car les militants du CDP et l´opposition suiviste vont lui faire commétre une erreur grave.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 22:01, par Fin-des-mépris En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Je note quelques éléments :
    - Blaise connaît désormais ses ennemis
    - L’ADF-RDA (malgré ses jeunes) est un très grand parti
    - L’Histoire a retenu des noms après cette journée.
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 22:10, par Le conseiller En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    J’avais dit en son temps que, tel un athlète essoufflé, les responsables de nos malheurs (suivez mon regard) recommenceront après la récupération, à nous doubler. C’était au temps fort des mutineries et chacun faisait alors profil bas. Ils ont parlé de fragilité de la paix, de tradition de dialogue au BFA, de tout faire pour préserver la paix qui était notre unique richesse et ont mis en branle l’attelage habituel : les sages, les coutumiers et les religieux. A chaque fois, ils prônent la paix sociale quand ça brule alors que c’est eux qui mettent le feu.
    Nous invitons donc les représentants de ces structures de médiation présents à la CCRP, à dire à Mr Amadou Diemdiaoda Dicko et à ses copains d’assumer l’incendie qu’ils vont provoquer et surtout, de ne plus compter sur eux pour l’éteindre. A bon entendeur !
    Le conseiller

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 22:49, par Nous vaincrons En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Mr Amadou Diemdioda Dicko,je vous dis que vous rêvez debout et pour vous réveiller,il est temps de vous rémémorer avec l’histoire de ce célèbre boulanger ivoirien avec son fameux slogan "J’y suis,je reste".Alors si vous n’avez pas envie de finir comme lui et les humiliations qui vont avec,vous avez intérêt à ne pas toucher à notre constitution surtout à son article 37.Déjà jusque là,votre CCRP n’a rien produit d’intéressant pour le bien être du peuple et vous vous permettez de vouloir changer la donne pour que monsieur Compaoré Blaise puisse se présenter en 2015.Il n’est même pas question.Nous ne voulons plus de lui,il a assez fait son temps,qu’il se prenne une retraite dorée jusqu’à la fin de sa vie.Nous voulons des changements avec des hommes et des femmes neufs même si c’est au sein du CDP mais torpiller notre constitution pour monsieur Compaoré Blaise,il n’est pas question,même pas de vos rêves monsieur Dicko Amadou car le peuple se mettra debout pour faire échec et mat à votre plan diabolique.La patrie ou la mort,nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 23:01 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Ce Diomdoda se croit où ? Il faut aller dans ton Gorom-Gorom pour appliquer un pouvoir à vie. Ecouter la voix du peuple. Tout le monde dit de ne pas sauter le verrou. Si vous persister, vous aller voir.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2011 à 23:07, par Tangara En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    il est temps que Monsieur COMPAORE dise à ses disciples d’arreter de rêver car penser à modifier l’article 37 c’est penser à mettre le feu sur le pays.Le peuple est très sage c’est pourquoi il n’a pas repondu à l’appel l’opposition.Mais si vous tentez vous allez connaitre le vrai visage du peuple que vous ignorez.Gare à vous.il est temps que Monsieur COMPAORE dise à ses disciples d’arreter de rêver car penser à modifier l’article 37 c’est penser à mettre le feu sur le pays.Le peuple est très sage c’est pourquoi il n’a pas repondu à l’appel l’opposition.Mais si vous tentez vous allez connaitre le vrai visage du peuple que vous ignorez.Gare à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 17:42, par SOMDA Anselme En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Monsieur est entrain d’insulter notre intelligence. Hier les même individus criaient sur tous les toits que Faso est une démocratie. Aujourd’hui les même nous disent que notre démocratie est trop jeune pour l’alternance. Nous avons là le sentiment que Mr Dicko conçoit l’alternance comme un tsunami ou un tremblement de terre qui viendrait engloutir le Faso. Je rappelle à Mr Dicko qu’au lendemain des independances des USA, le premier president Georges Washington n’a pas fait plus de deux mandats de 4 ans. Le Mali, le Benin et Ghana ne sont pas plus vieux que le Burkina. Epargnez nous de vos abérations ! ance. Nous avons là le sentiment que Mr Dicko conçoit l’alternance comme un tsunami ou un tremblement de terre qui viendrait engloutir le Faso. Je rappelle à Mr Dicko qu’au lendemain des independances des USA, le premier president Georges Washington n’a pas fait plus de deux mandats de 4 ans. Le Mali, le Benin et Ghana ne sont pas plus vieux que le Burkina. Epargnez nous de vos abérations !

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 00:04, par le vrai revolutionnaire En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    dire que l’opposition l’egale ou ilegale a eu raison de ne pas participer au CCRP je dis non. le peuple a besoin des responsable et non des politicien qui se cache car ils n’ont pas d’argument. tellement ils nouvellement venu dans la politique et fondent toujours leur propos sur le president capitain thomas sankara qui a ete le president de nous tous. c’est honteux de vouloir servir de son nom pour arriver à ses fin.si vous n’aviez pas honte trouver vos propre argument et lui laiser se reposer en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 00:58, par anonyme07 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Salut a tous les lecteurs.
    je suis contre cette histoire de CCRP qui sera sans doute un rapport de plus. mais je me sens interpeller par cette envie irrésistible du parti au pouvoir de tripatouiller notre constitution.
    j’exhorte les pro-révisionnistes a rehausser le niveau de leurs arguments et a faire preuve non pas d’intelligence mais d’observation. Les pays qui ont entrepris cette alternance se développent plus rapidement car la corruption, la mal gouvernance ne peuvent pas gangreneux le système.
    Et pourquoi même être contre l’alternance ? elle est plutôt bénéfique pour nos jeunes démocraties exemple du GHANA et du MALI. Qu’il organise leur referendum s’ils veulent mais avant,TANDJA peut leur donner de bon conseils de même WADE et son fils.
    C’est vraiment lamentable que ces intellectuels du CDP tiennent de tels arguments. Qu’ils sachent aussi que nul n’est éternel et que Chaque chose a sa fin..........

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 02:40, par jean silete En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    S il vous plait,une fois qu une majorite s est degagee du conseil pour maintenir l art 37 a son etat ,laisez le tel.Faites comme Tandja,et vous verrez.S il vous plait Mr Le President,dites leur quelque chose,car demain il sera trop tard

    Répondre à ce message

    • Le 14 juillet 2011 à 08:58 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Le gouvernement de la 4eme republique est comme le margouillat. La nuit, en decembre, le margouillat prend tellemnt froid qu’ il promet se construire une maison des le jour venu. Mais le jour venu, le soleil rechauffe doucement le sang de ce poikilotherme et il oublie que la nuit vient. La nuit le surprend encore, il tremble de toutes ses ecailles et promet qu’ on ne lui prendra plus. Demain arrive encore, et avec son soleil. Ici, le froid, c’est les remous sociopolitiques. Quand ca chauffe, le gouvernement se plie en quatre et regrette amerement la mal- gouvernance. Passe le brouhaha, il revient a ses anciennes amours. Mais ca risque de ne pas continuer comme ca.

      A bon entendeur salut.

      Jean Marie Vianey F., Toronto, Canada.

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 05:02 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    On a toujours cru qu’il ya des gens mieux places, mieux eclaires pour debattre politique dans l’interet du peuple. Mais a present je me demande comment certains ont bien pu arriver meme a l’Assemblee avec cette vison dangereusement alarmante de la politique elle meme (Je ne devrais pas m’interroger sur cela puisque ceux qui comprennent refusent de voter et c’est toujours ceux qui pourraient bien comprendre en un langage simple, les choses mais qu’on embrouille toujours avec de fallacieux discours H.S.Logique, qui sont toujours enthousisames quand il s’agit d’aller voter).
    Imaginez un peu un debat inter-parlement ou on reunirait des deputes Francais(Je deteste que l’on se refere a la France mais puisque jusque la, il s’est toujours agit de Ctrl+C,Ctrl+V)puisque c’est apparement la France est la seule Democratie que nos politiques connaissent, je vous jurent que peu des notres pourront tenir le debat, et ils vont souffrir beaucoup parce ca sera tellement chaud qu’ils ne pourront pas DORMIR. Dissocier le Politique du Social est une grosse aberration et priez M. Dicko de ne pas trop s’exposer de la sorte.Il n’a meme pas encore compris la politique. Je croyais que les gens savaient la vraie facon de faire la politique mais s’en detournaient volontiers, mais apparemment ils ne savent meme pas ce que c’est que la politique...On vient abonder dans le sens de son parti sans rien comprendre sans avoir meme de bons argument pour defendre la chose : M. Dicko je pense que vous etiez absent au moment du congres du CDP, votre parti, ou bien dans le CDP vous etes du lot des trou-boit-tout,levant la main au hasard, parce que le fuhrer l’a fait...Repensez la politique et son intime relation avec le social, pour votre propre interet car viendra un temps ou les chefs coutumiers retourneront a leurs affaires qu’ils spolient a present, les religieux a leur business,les ihmam a parler Coran aux prieres et les politiciens devront prouver par eux-memes la capacite, sinon on les vomira...Ca fait tres mal.
    Aux memebres du CCRP qui se sont abstenus de voter le sur sort de l’article 37 je crie la honte. Les choses sont claires au point qu’en toute honetete on n’avait pas besoin de Ministere des RP, encore moins de son invention qu’est le CCRP ; des deux j’aurais prefere le CCRP au Ministere...N’importe quoi...en un temps record on a boucle la bouche au peuple qui reclamait plus d’attention pour tourner l’attention vers ce qui fait l’interet ou d’un individu ou d’un parti...On est au Burkina Faso.
    Malgre cela vous etes charge de faire evoluer les choses, vous ne vous rendez meme pas compte que nous sommes, j’ose l’esperer, a un second tournant decisif de l’histoire de notre peuple...et sans honte vous vous abstenez, comme d’habitude, les per-diem, pardon, les salaires vont tomber. Et pour dire demain j’avais pas voter, non vous n’allez pas prophetiser cette fois-ci. C’est horrible votre acte mais vous pouvez toujours sortir de cette merde. En politique c’est une prise de position qui importe, l’abstention est une techinique mais malheureusement aberrante : quand on est contre on dit Non tout simplement.
    Parlant maintenant de la Constitution, le tripatouillage devient insultant et agacant. Le principe est que ce sont les Hommes qui doivent graviter autour de la constitution non pas le contraire, faire tourner la contitution autour d’eux.Si quelque pense qu’il est trop important pour ne pas se soummettre a la Constitution eh bien qu’il aille faire valoir ses merites ailleurs dans d’autres instances, sinon il risque fort de demiriter en politique. M. Compaore Blaise peut encore entrer dans l’histoire, s’il a conscience qu’il n’est pas encore entrer dans l’histoire ; mais s’il s’agrippe a l’article 37, il risque de se salir Davantage, je dis bien davantage,puisque beaucoup pensent comme moi que certaines choses ont besoin d’etre clarifiee a son sujet quand le moment viendra.

    Merci d’avance pour la Censure du Moderateur.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 08:33, par le fonctionnaire En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    vraiment les mots me manquent quand j’ai appris hier qu’il y avait des gens favorablent à la modification de l’article 37 pour permetre à blaise de mourir au pouvoir. vraiment honte à vous DICKO DIAMDIODA , clement ouedraogo .... vraiment si ce n’est la politique du ventre quel homme politique peut vraiment defendre une telle initiative ? ok que le peuple burkinabè reste mobiliser car on ne meurt pas deux fois je suis pret qu’ils nous tue tous , au moment ou dans les autres pays on assiste à des alternances et c’est en se moment qu’on cherche chez nous à maintenir quelqu’un au pouvoir a vie

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 08:56 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Pour être franc je ne m’attendais pas à plus vu les représentants que le CDP a choisi pour le représenté.
    Ce qui m’écœure et m’attriste est que le CDP comme le disait Achille Tapsoba regorge d’une grande partie de l’intelligentsia du pays. Mais la question est où sont ses intellectuels, ses Burkinabè ?
    Je rejoins le monsieur qui aimerais faire sauter le CDP en disant que le problème c’est vraiment le CDP car un parti politique majoritaire dont les acteurs manquent véritablement d’ambition et de conviction je n’arrive pas à comprendre. Messieurs Rock Marc, Simon Compaoré, Achille Tapsoba et autres dites-nous haut et fort que le CDP n’est qu’un ramassis D’IDIOT, D’INCAPABLE, de personnes SANS AMBITIONS, INTERESSEES et que sais-je encore excusez-moi ses termes mais ce sont les termes qui me semble les plus appropriés quand je me mets à la place d’un membre ou un sympathisant du CDP.
    Pourquoi Blaise pourquoi pas toi (Rock Marc, Simon Compaoré, Achille Tapsoba et autres) ?
    J’aimerai terminer en disant que vous serez tous comptable devant l’histoire de ce qui pourra advenir de votre entêtement à rester à vie de béni-oui-oui.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 09:21, par Oumou Dilli En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    la position du CDP sur l’article 37 n’est pas surement la révision à tous les niveaux ; aujourd’hui ça bouchonne chez les chercheurs de postes car une alternance au plus au sommet ouvrira le jeu et la chance de nous autres va enfin s’ouvrir !
    Car les engagements politiques des intellectuels sont fonction de leurs aspirations à des postes de DG, Ministres et autres ambassadeurs et regarder biens les dirigeants, tout juste assistons nous à un jeu de chaises musicales au niveau des dirigeants !
    Vivement le séïme du changement, cela aura du bon pour le Peuple du Faso(et surtout pour nous qui voulons être Kalif à la place du Kalif !!!!!!
    Oumou Dilli

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 09:25, par Nombamba En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Supposons donc que ceux représentants du CDP traduisent réellement comme le dit l’un d’entre eux la volonté de leur base. Alors, on est cuit ! Cela signifie que les Intello du partie de la majorité des burkinabé pensent qu’il faut sacrifier la démocratie au profit des intérêts (plus qu’égoïstes ) d’une génération (vieillie et vieillissante).
    Qu’est-ce que (à quoi)les jeunes vont penser ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 09:49 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Le peuple Burkinabè est très patient , respectueux ,mais pas moins courageux que ceux de la Tunisie de l’Egypte ,du Yemen !
    Je vous renvoie à l’histoire par l’écoute de la musique fière de Salambo .
    C’est les mêmes fils qui sont là.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 09:54, par Conscience du Faso En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Les mandats présidentiels doivent être limités à deux au maximum partout dans le monde. Chez nous au Faso, celui-là qui va se hazarder à modifier l’article 37 pour sauter la limitation des mandats, verra tout le peuple sur son chemin. Qui est ce fameux Dicko qui veut faire modifier notre article 37 ? Si jamais cet article 37 est modifié en levant la limitation des mandats, ce sera la fin de règne du Président Compaoré avant 2015. Essayez et on verra !
    Touts ces pays qui nous entourent et qui ont limité les mandats présidentiels, vous pensez qu’on est plus fort qu’eux ou quoi ? Ou bien vous pensez qu’on est plus intelligent qu’eux ou quoi ? Ce sont des vrais pays democratiques. J’ai honte pour mon cher Faso dans ce sens. Si vous allumez le feu dans le Faso, vous serez responsables de toutes les consequences.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 09:56, par Burkinabè En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    L’alternance du pouvoir est le fondement de la démocratie. Le maintien au pouvoir d’une seule personne est le fondement de la dictature. Les Etats démoratiques soutiennent l’alternance du pouvoir. Donc si le Burkina Faso se veut démocratique, que les dirigeants respectent l’alternance du pouvoir. Dans ce cas, il est exclu toute modifier de l’art.37 qui veut privilégier la dictature. Pour rappel, la révolte du peuple pourra être plus violente que celle des militaires. C’est un constat opéré depuis la révolution francaise. Le même constat a été tout récemment opéré en Afrique du Nord. il a été d’ailleurs signalé un peu partout dans les pays à caractère dictatoriale. Si le Burkina Faso veut éviter ces mouvements sociaux,à mon avis, il est temps pour les dirigeants d’abandonner la modification de l’art.37. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 10:02, par Un Observateur En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Au vu des arguments avancés par le CDP pour justifier sa volonté de réviser l’article 37, on ne peut que féliciter l’opposition burkinabé, la vraie qui a flairé la forfaiture en préparation. L’histoire retiendra qu’elle a joué son rôle en denonçant les dérives du parti au pouvoir.

    Pour la petite histoire une telle forfaiture a été magistralement orchestrée tout près de nous, le Niger pour ne pas le nommé. Le Oui au referendum est passé comme une lettre à la poste avec un score soviétique, normal dans un pays où la population compte près de 80% analphabètes comme le notre, la suite on l’a connaît. Le commentaire que l’on peut en faire c’est que c’est simplement immorale que d’exploiter l’ignorance d’une certaine population à dessein.

    Le Niger ne compte pas plus d’intellectuels que le Burkina ce qui nous permet d’espérer pour notre patrie.

    Des irréducibles pourront dire que le Niger n’est pas le Burkina mais peut ont réellement affirmer en quoi les aspirations démocratiques des peuples nigérien,malien,beninois, ghanéen... peuvent elles être aussi différentes de celle du peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 10:12, par Yaaba En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Je n’arrive pas à comprendre les bonzes du CDP. Est-ce à dire que le CDP n’a plus quelqu’un d’autre que Blaise pour présenter en 2015.Pourquoi cet acharnement à vouloir réviser cet article ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 10:48, par Lepenseur En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Une chose est sûre à présent : le CDP fait honte au peuple burkinabé. Il parlent de référendum : eh bien qu’on y aille. Mais comment ??? A M. Clément qui a organisé les dernières élections : Avez-vous pu faire le croisement de la liste CENI-ONI ? Non ! Et pourquoi ? Les dernières élections présidentielles furent les plus calamiteuses que le Burkina aie connue. Le pouvoir est incapable de contrôler sa population. Avec l’ONI, on peut se fait 10 Cartes d’identité avec des numéros différents. N’importe quoi ! Alors en 24 ans aux affaires du pays, le CDP nous fait reculer ! Vous me faites honte ex- monsieur le Ministre. A monsieur Dicko, savez vous que les jeunes de 30 ans n’ont connu que M. Blaise COMPAORE comme président ? Plus de la moitié de l’électorat ne connait pas les bienfaits du CDP au pouvoir. Allons-y vite à un référendum sur l’article 37 avec une bonne liste et vous allez voir !!! Actuellement le problème du Burkina, c’est Blaise COMPAORE. Et ça lui-même le sait, le peuple le sait, l’UE et Sarkozi le savent ; enfin Barrack Obama himself le sait. Cela veut dire qu’il est dans la ligne de mire des chefs d’Etat à se dégager ou à être dégagés. Quant à vous les bénis oui-oui du CDP, on va se voir ici. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 10:48 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    bonjour mes felicitations surtout à Gilbert Noel Ouedraogo qui a eu le courage de dire à ses representants de s’opposer à la revision de l’article 37.je fustige ces vautours qui gravitent autour du PF ; notamment Clément Savadogo et Dicko, eux mêmes sont présidentiables, Blaise n’est pas le seule méritant de ce pays. Je crois qu’en 24 ans si nos problèmes sociaux n’ont pu être resolus par ce monsieur, il ne pourra les resoudre même dans 100 ans.il faut être humble et quitter les choses avant quelles ne te quittent. la seule porte de sortie pour le CDP est de préparer un candidat remplaçant de Blaise avant qu’il ne soit trop tard. le peuple n’est pas dupe.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 10:57, par phantom En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Combien de burkinabé sont à mesure de comprendre l’importance de cet article quand on sait qu’elle est à plus de 75% analphabète ? Ils savent bien qu’avec leur politique de tee-shirt et de sac de riz, ils arriveront à leur fin.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 14:44 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Ok,on sait ça et eux aussi savent que par référendum avec toutes les chefferies traditionnelles corrompus jusqu’à la moelle et avec la triche massive que ces délinquants vont mettre en place,le OUI passera massivement mais qu’ils osent cette manoeuvre de coup d’état constitutionnel et nous mettrons le pays à feu à sang.Mr Compaoré Blaise et sa clique de vautours pilleurs des deniers publics se trompent d’époque mais ils l’apprendront à leurs dépens

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 10:57 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    La motivation profonde de machin de CCRP est connue maintenant : modifier l’article 37 pour installer un pouvoir à vie.
    J’avais la chair de poule en écoutant ce matin un haut responsable du CDP sur la RTB alignant les arguties pour justifier leur position. Je me suis demandé même s’il a des enfants et s’il pensait à leur avenir. Apparemment la crise que le pays a traversé n’a pas servi de leçon. Que voulez encore faire après 25 ans de règne sans partage dans le crime, le vol, le mensonge, l’arrogance et le mépris.
    Ki ZERBO disait qu’il y a plusieurs justices, celle des hommes, celle de la conscience et celle de Dieu ; et qu’aucun vivant ne peut échapper aux trois. Mais ici vous subirez toutes les trois. Bande de minables.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 11:07, par bombiri En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    J’ai la ferme conviction que des gens, en l’occurence ceux du parti majoritaire veulent utiliser cet article 37 pour deboulonner Blaise compaoré. Ils en ont une peur bleue et ne savent comment s’en débarrasser On l’envoie donc a l’abattoir du peuple comme l’a fait oumarou tandja avec son referandum et la nature se charge du reste. C’est quand meme lache ! Même ceux qui n’ont pas eu la chance d’aller a l’ecole savent que la crise qu’on vient de vivre est hautement politique et traduit la faillite du système en place. Oumarou Tandja a "consulté" le peuple nigerien mais hélas ! où sont les grands theoriciens qui vociferaient en son temps ? Pleure o pays bien aimé !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 11:14 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Camarades, la patrie ou la mort, nous vaincrons !
    l’heure du patriotisme à sonner au Burkina Faso tout le peuple du Burkina se lèvera comme un seul homme et dire non à la révision de l’article 37. moi je suis du CDP j’ai toujours voté le CDP a cause souvent de leurs programmes mais aussi a cause de certaines personnes dont je connais pour leurs franchises mais cette fois je suis contre la révision de l’article 37.Si ils arrivent à corrompent les autres membres du CCRP opposés à leurs points de vue, le peuple ira changé de Président avant la fin du manda du président. Nous sommes prêt pour cela. Il faut maintenant que l’on apprennent à se respecté dans ce pays- là pour que nos voisins, la communauté africaine et internationale puissent à leurs tours puissent nous respectés.

    Camarades, la Patrie ou la Mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 11:28, par gouani En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    le CCRP est une diversion politique et du gaspillage économique. On n’a pas besoin de ça, il y a d’autres reformes plus importantes et qui concernent directement la population comme celles de la santé, l’éducation, l’économie...Au Burkina, nous avons besoin de projets à long terme que de vivre au rythme des élections afin de permettre à ceux qui sont au pouvoir de se maintenir et de continuer à exploiter le pauvre citoyen. 24 ans de gouvernance, c’est suffisant, nous vous sommes reconnaissant pour ce qui a été accompli mais il faut permettre le changement.
    On ne se réveillera donc jamais ? modifier l’article 37 et on aura une situation de crise pire que ce qu’on a connu pour l’affaire Justin Zongo.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 11:29, par Akiss En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Franchement que les ventrus du CDP arrêtent de nous insulter. Suis vraiment déçus quand je vois les arguments de certains soient disant BARRONS du CDP. Quels genres d’hommes êtes vous ? Y a personne au CDP qui est intelligent et qui puissent conduire ce pays en dehors de Blaise ? Vous êtes allez à l’école pourquoi ? A quoi vous sert votre cervelle ?
    Le vent du changement à souffler sur le continent en commençant par le Nord et soyez sur, ce vent qui a emporté les indéboulonnable de l’Égypte et de la Tunisie vous emportera dans votre sommeil.
    Alors vous voulez allez au référendum,tripatouiller et faire passer l’article en révision... Vous aurez la génération consciente... La vrai jeunesse Burkinabè sur votre chemin...
    Nous sommes fatigués de vous...Le combat pour notre liberté et libérer le peuple de ses clounes, arrivistes comme vous commence maintenant et le mouvement nous sommes fatigués vous emportera...

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 11:46, par citoyen En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    les vrais ennemis de Blaise COMPAORE sont ceux qui soutiennent la révision de l’article 37, au regard de la situation politico-social international, sous régional et national alors que ce ceux là même qui ont bénéficié de ses faveurs !

    Blaise, attention à ton entourage ! et prend une décision courageuse et historique car le peuple burkinabé a changé et exigent

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 12:05, par ocm En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Bonjour à tous,

    Pour ce qui concerne l’article 37, il faut se dire la verité. Le CDP et ses mouvenciers veulent soumettre le problème à la masse analphabète qui decide sans comprendre. Comme c’est dans leurs habitudes ils mettrons les moyens qu’il faut pour y arriver.

    Je demande aux membres du CCRP qui sont toujours lucides de prendre leurs decisions en etant ferme sur leurs positions ou même refuser de signer le rapport final des travaux pendant qu’il est temps.

    A defaut, ils vont tombé dans le trou que l’opposition constitutionnelle à evité. Quant à Naboho, Clément, djemdouda, et autres, je leur demande d’être un peu plus responsable car l’histoire ne les pardonnerait pas.

    A mon "collègue et ami peronnel" Blaise Compaoré, je lui demande d’accepter qu’il ne peut rien apporter de plus au Burkina que ce qu’il a déjà fait. Alors qu’il ait le courage et chercher à sortir par la grande porte car nous savons qu’il est fatigué.

    Les avide des poste de responsabilité vont le conduire dans un trou profond et s’aggriper à un autres président commes les amis de SANKARA l’ont fait après le 15 octobre 1987.

    Pour une vraie alternence au Burkina, donnons-nous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 12:30, par l’indignée En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Mon coeur pleur, mon coeur saigne, je me sens humiliée car j’avais placé une grande confiance à ce CCRP et en ses membres en incriminant haut et fort l’opposition ; mais là, je svois déjà où ils veulent en venir !
    Pour la première fois de ma vie, je suis prête à répondre au prochain appel de l’opposition si toute fois on touchait à l’article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 12:32 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Pauvre naïf, je ne suis pas sorti pour mouvement demandant la démission du Président Blaise mais pour lui faire partir le goût de la royauté présidentielle, il peut compter sur moi. Vous faites Mr Dicko des analyses courte-vue, courte-manche. Je sais pourtant que vous serez un des premiers à renier le Président quand vous l’aurez poussé jusqu’aux portes de l’enfer des mouvements de contestation. Rassurez-vous, nous nous souviendrons.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 12:44, par Eric En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    L’opposition et les OSC ont eu raison de ne pas participer aux travaux du CCRP,on s’apperçoit de la volonté réelle des membres du CDP de modifier l’article 37,je puisse vous assurez que ceux qui veulent reviser l’article 37 ne sont que les enemis du peuple burkinabé,mr Dicko et sa suite n’ont qu’une politique du ventre mais ils seront responsables devant l’histoire.Non Non à la modification de l’article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 12:46, par Fatime En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Lorsque le pouvoir a maté la mutinerie de Bobo quelqu’un avait dit : "La population a applaudi, oh, qu’elle est trop bête ! Qu’elle sache que Blaise va réviser la constitution et se présenter encore. Nous allons tous marcher en caleçon dans ce pays là" ; J’avoue que ses propos m’avaient mises hors de moi-même, mais je crois qu’aujourd’hui je lui donne entièrement raison. J’avais dit ce jour-là que je n’appréciais pas Blaise Compaoré, mais que je demandais aux gens de prendre leur mal en patience afin qu’il termine ce mandat et partir la tête haute. Car il a quand même été le médiateur dans plusieurs conflits dans la sous région ! Il ne fallait pas qu’il parte de cette manière et c’est nous qui l’avons aussi élu à la soviétique !
    C’était mal connaître ce président avide de pouvoir. Vous aussi membres du CDP,vous me décevez et vous me faites pitié. Vous voulez me dire qu’à part Blaise il n’y a pas quelqu’un d’autre au sein de votre parti capable de diriger ce pays ?
    Nous avons condamné les différentes mutineries certes, mais cela ne veut pas non plus dire que nous voulons encore de Blaise Compaoré au pouvoir. Qu’il prenne l’exemple sur Konaré et ATT.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 13:10, par Au nom de la dèmocratie En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Sans froid aux yeux, le pays n’appartient pas à un seul homme, chaque fils et fille du Burkina peut diriger le pays si le peuple en décide. Charity begins at home. Alain YODA n’est pas de cette trempe et ne pèse pas mieux qu’une plume de carcasse d’une poule. Il a divisé ses frères, amené la guerre intestine à Komtoega. il a offensé la tradition en voulant imposer son proche à la chefférie de son village tandis que le fils héritier du defunt chef vit en bonne et due forme. Avant de prétendre ètre un homme d’Etat il doit d’abord concilier les siens, éteindre le feu qui y brùle. que la limitation de l’art 37 soit ou non une preuve de démocratie comme il l’a soulignée, lui Bedouma ne jouit d’aucune crédibilité. Heureusement que le président ait compris que ce bedouma est l’un des pires conseillers de l’histoire qu’il avait eu. le Boulgou a mal des litiges fraticides et épris de paix car là où il y a Alain c’est le sommet de l’égoisme. Le CCRP n’a aucunement interet à considerer les propos d’un beni oui oui. Je ne suis pas contre lui mais il est temps qu’il la ferme pour ne pas attiser les braises deja incandessantes. Une fois pour toutes l’art 37 est sacré , c’est le peuple lui meme qui le defend. Merci au fasonet pour ce travail formidable.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 13:11, par L’Aigle noir En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Décidement, la myopie politique des dynausures du CDP conduira ce Pays à la catastrophe. Mais le Peuple debout comme un seul homme leur barera la route.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 13:26, par Aboudra En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Mr DICKO,si vs estimez que notre democratie est très jeune pour la limitation du nombre de mandat,ou etiez vous qd on adoptait cet article de la constitution ? car ce n’est pas un nouvel article que vous voulez adopter,mais plutot la modification d’un article qui existait deja. De ce fait, si la tendance générale est d’avancer notre jeune democratie vers celles dont vous dites avancées, votre souhait d’illimiter le nombre de mandat présidentiel serait un enorme récul pour notre démocratie. Permettez nous d’avancer aussi lentement soit_il,vers les democraties avancées.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 13:38 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Par rapport à l’article 37, je pense qu’il est grand temps de le verrouiller. Cet article a fait beaucoup de malheureux - situation nationale avec principalement la mort de Norbert ZONGO - Nous nous en souvenons comme si c’était hier. Messieux du CCRP, personnellement je ne sais pas pourquoi vous revenez la-dessus. Pour les opportunistes qui pensent que sans Monsieur Blaise COMPAORE leur vie n’a plus de sens, laissez-les. Ces derniers n’ont qu’à demander à Monsieur Blaise COMPAORE si sans eux la vie s’arrêtera chez lui. Je pense qu’il faut que les gens qui réfléchissent pour tout le peuple burkinabé (CCRP) le fassent de façon impartiale. Il est notre Président à tous, que l’on soit du CDP ou simple citouyen. Moi, à mon âme et conscience, je pense que Blaise est au pouvoir depuis le 04 août 1983, et donc ça lui fait 28 ans de pouvoir (puisqu’il était le bras droit de SANKARA). Blaise est donc fatigué (je pense qu’il en est conscient, il n’a plus son dynamisme des 30 ans), il a beaucoup travaillé pour le pays, il faut donc le lui le reconnaître et il mérite un repos exemplaire à Ziniaré.Il ne serait pas bon qu’il termine sa vie en exil,ce serait très regrettable. C’est plus sage pour lui que ses amis et les militants du CDP (je ne suis d’aucun parti politique,....)l’accompagnent à Ziniaré en éclats. Avec Chantal à ses côté, la vie continuera,de plus belle. Je suis émerveillée par les exemples du Mali, du Ghana... Il faut que nos dirigeants apprennent l’humilité et se dire que le pouvoir est un service qu’ils rendent à leur peuple au-delà des honneurs et autres avantages. Si Monsieur Blaise COMPAORE va à la retraite à 64 ans en 2015, vu ce qu’il a été dans la sous-région et dans le monde, il sera toujours sollicité au niveau africain et mondial pour des forums comme Omar KONARE et RAWLINGS le font. Et ça fait plaisir de savoir que c’est un ancien président.... et à nous burkinabé ça fait toujours honneur d’entendre les étrangers apprécier notre président, car on le saluera toujours en disant "Monsieur le Président" et non "Monsieur l’ancien président"

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 13:44, par WEND-YAMBA En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Je savais que tôt ou tard ce sujet allait revenir dans les débats. Les gens du CDP et les vautours qui planent autour de lui, il faut les envoyer tous à l’école primaire pour apprendre l’éducation civique. Ils pensent que c’est eux seuls qui constituent la Nation burkinabè et peuvent tout faire. Je ne veux même pas que cet élément soit soumis à referendum. Il ne passe pas un point c’est tout. Le CDP et la mouvance présidentielle ne font pas la majorité dans ce CCRP. Il y a des partis qui soutiennent Blaise mais qui ne sont pas avec la révision de l’article 37. Je parle de l’ADF/RDA. Si ce parti dit non, je pense que le CDP devrait réfléchir par deux fois avant d’aller de l’avant. Quant à DIEMDODA DICKO, comprenez-le. Si Blaise descend aujourd’hui, ce sont des partis qui vont disparaître. Car un nouveau président pourrait décider de limiter le nombre des partis politiques à 3 par exemple (parti au pouvoir, mouvance, opposition) et dans ce cas tous les petits partis seront noyés. Non au referendum pour l’article 37. Gars à eux s’ils forcent les choses, on les forcera à partir.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 13:47, par sidwaya En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Ainsi,ce sont Alain YODA,Amadou DICKO et Naboho KANIDOUA qui veulent maintenir Blaise COMPAORE au pouvoir a perpétuté.Les langues se délient.Il répondra devant le peuple en temps opportun.Nul n’est né pour gouverner à vie.Ne modifiez pas l’article 37 de notre constitution qui limite les mandats présidentiels.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 14:02, par Blaiso En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Aux opposants dits de "l’opposition réelle", aux partisans de la politique de la chaise vide et de l’arrogance, aux politiciens en panne d’idées, d’ambitions et de visions pour le Peuple souverain du Burkina Faso, vos disques sont rayés.Le Peuple est allé au charbon et les travaux du CCRP commencent à porter ses fruits.La question de l’alternance est capitale en démocratie et j’ose croire que le Chef de l’État restera attentif à la soif du changement violemment exprimée dans notre pays ces derniers temps.Ranger l’ art 37 dans le bloc des dispositions non révisables n’est pas à mon humble avis la solution au problème des tripatouillages de notre constitution dans la mesure où la loi est par nature dynamique et se forge en fonction des exigences et des besoins du moment.Il faut davantage instruire et éduquer le Peuple et bannir de nos politiques de développement les projets et programmes de développement qui montré leurs limites dans d’autres pays notamment de l’Occident.Le pouvoir ça use Monsieur le Président !Merci pour les loyaux services rendus à la Nation, à l’Afrique et au Monde entier ! Bonne vacance en 2015

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 14:05, par Ok ! En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Reviser cet article ? en tout cas c’est votre parole contre celle du peuple.
    Messieurs du CDP savez vous pourquoi plusieurs burkinabè se disent souvent "si Sankara était toujours là" ? et bien, c’est parce qu’ils croient qu’il aurait pu mieux faire que vous.
    On se demande si réèllement il y’a quelqu’un autre que M.Blaise dans le CDP qui puisse gouverner ce pays !si vous pouvez trouver cet "autre quelqu’un" dans votre parti, pourquoi ne pas le présenter en 2015 au lieu de vouloir coute que coute reviser ce fameux article pour juste présenter M. Blaise en 2015 !SVP, pour que la paix règne tenez compte de l’avis du peuple !Puisse Dieu tout puissant nous éloigne du chao !!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 14:31, par Le Burkinbila En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Vous voulez la guerre ? si oui modifié l’article 37 et vous serai largement servis pas les hommes intègres de ce pays.
    Ces pas parcequ’on ne dit rien qu’on es des idiots.Vous etes donc prevenu.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 14:32, par Rita En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer dans cette tribune mais le sujet actuel est tel que je m’en voudrais de ne pas me prononcer. En toute honnêteté, le CDP doit se rappeler les différents évènement qu’a connu le BF depuis décembre 1998, suite à l’assassinat de N.Zongo. Le chef de l’Etat lui même a accepté les conclusions des travaux du collège des sages (dant la limitation à deux le nombre de mandats présidentiels). Il faut éviter d’irriter le peuple, on est déjà très pauvres. Il y a d’autres priorités pour ce pays que de vouloir coute que coute défendre l’indéfendable.
    Vous avez des exmple à côté de vous, ça ne marche pas toujours partout. Vous avez l’exemple de Tanja Mamadou du Niger, où est-il ? Il faut respecter le peuple Burkinabé, vous n’allez pas tromper le peuple tout le temps, arrêtez, arrêtez trop, c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 14:45 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    A partir de combien d’années on peut qualifier une démocratie dans un pays de mature ou d’adulte ? Même dans 100 ans d’aucuns trouveront que notre démocratie est trop jeune pour...
    N’infantilisez pas le peuple burkinabè. Responsabilisez-le plutôt.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet 2011 à 17:32, par Alexio En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

      Ridicule et unsultant de la part du Depute Dicko.La Democratie est une vertue,une essence qui conduise, laisse la majorite de gouverner un pays em consensus avec limitation soit 5ans,7ans,etc...Dire que ce systeme doit etre vieux,ou bien atteindre une certaine maturite avant que vous la accepter est un marche de dupe que vous defender.Gouloter Blaise au pouvoir par un referendum de nos vaillants paysans analphabetes par la polique de l obscurantisme qui revenue dans cette belle cite apres la revolution du 4aout 1983.

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 15:43, par Yssif En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Le Burkina, notre cher Faso est à la croisée des chemins. La faute à qui me dira-t-on ? Personnellement j’accuse notre classe politique dans son ensemble même si Blaise Compaoré est le principal coupable. Voila quelqu’un qui nous dirige depuis la nuit des temps, qui est incapable de subvenir à nos besoins vitaux, qui est réveillé par une crise dont il avoue en être surpris et qui ne cherche pas à la résorber durablement ne serait-ce que pour la postériorité à qui nous avons le devoir de transmettre un pays, sinon prospère, au moins paisible (notre seule richesse jusqu’alors). L’histoire se répète pour les gens amnésiques et c’était prévisible. Toujours la même démarche démagogique : quand ça chauffe, on pleurniche, on court vers les chefs coutumiers et religieux les plus respectables, et dès que l’orage passe on reprend son attitude arrogante là où on l’avait laissé. Depuis donc le "matage" (permettez le terme)de la mutinerie de Bobo tous les discours ont changé. "Il ne s’agit pas de crise politique mais de revendication socio-économique, la preuve l’opposition n’a pu mobiliser pour chasser Blaise et les mutins n’ont à aucun moment remis en cause sa légitimité sortie des urnes" (dixit Luc Adolphe Tiao, Bongnessan, Clément Sawadogo, Dicko et même Bassolé qui semblait avoir compris). En adoptant cette posture malhonnête on oublie que l’environnement social est la conséquence de la gouvernance et de la faillite du système politique. Ensuite, le pouvoir actuel et ses satellites (Présidence, PMinistère, Assemblée, CDP, FEDAPC, ABC, etc.) doit se féliciter d’avoir un peuple sage et, en réalité, bien imprégné des pratiques démocratiques. En réalité notre peuple qui n’aime plus Blaise (cf. taux de participation au scrutin passé), est à saluer. La majorité des Burkinabés scolarisés qui sont allés voter et qui, de toute façon, sont ceux qui font et défont les crises l’ont choisi parce que de toute façon en face il n y avait que du maïs (je suis trop sévère) ; c’est donc un vote par défaut. Ensuite, cette même majorité (urbaine et semi-urbaine) ne souhaite le départ de Blaise que par voie légale, d’où son refus de répondre à des appels de gens inconséquents, incohérents et donc peu crédibles (ce jugement est moins valable pour Arba Diallo et Diabré relativement nouveaux en tant que personnes de 1er plan). Cette posture légale ne doit pas être interprétée par le CDP comme un amour pour leur champion car toute personne raisonnable sait aujourd’hui que Blaise et son clan sont à jamais vomi du Burkinabé lambda. Ce que le peuple veut, c’est que Blaise termine son mandat et parte tranquillement car il est mortel. Mes amis qui ont les plus grands diplomes du pays mais qui pour la plupart n’ont jamais rien prouvé et bénéficient des plus grands avantages ont simplement peur de se mouiller et d’étaler ainsi leur incapacité. Je dois rappeler que Blaise est des moins diplômés parmis eux tous et que si le diplôme n’est pas tout il y contribue tout de même.
    Donc alternance forcée en 2015 que l’alternant vienne de l’intérieur ou du dehors.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 15:48, par kondire En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    cela est normal dans un pays comme le notre. chacun use de sa position pour brimer les autres .malheur á ceux qui baillonnent leur peuple.tout le monde ne peit pas etre journaliste ou se faire connaitre des journalistes pour diffuser ses pensées.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 15:55, par alain En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Franchement si le passé du President Blaise lui rattrape dans son histoire,c´est qu´il est sans histoire.
    Sankara disait dans un intervieuw que sa politique est mal compris au Burkina et en Afrique,qu´il repose en paix.
    J´espére Mr le President vous n´aviez pas droit a l´erreur car l´heure a sonné .

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 16:08, par le clairvoyant du Faso En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    je pense qu’il faut que les gens arrivent à lire et a analyser le contexte actuel :
    vu qu’il ya eu des évènements sociaux le CDP n’est pas fou pour passer en force en revisant l’article 37( ils ont voulu le faire avant les évènements, confère propos des dignitaires du régime )
    voici les nouvelles strategies qu’ils vont suivre :
    1= créer le ccrp avec comme leitmotiv le consensus entre le membres.la ils jouerons franc jeu.ils se montreront très démocrates et meme plus.
    2= avoir des modifications fondenmetales de la constitution ( sénat, limitaion de l’âge à la magistrature suprèmme, equilibrage des 3 pouvoirs...) et justifier ainsi une nouvelle republique par l’adoption d’une nouvelle constitution (la décision appartient en ce moment au peuple et ils ont une parfaite maîtrise de l’appareil électoral)
    3 = les compteurs seront alors remis à zéro (normal puisqu’il s’agit d’une nouvelle constitution et c’est légal) et par décision du conseil constituitionnel acquis a sa cause il y aura une validature d’une nouvelle candidature en 2015.le conseil constitutionnelle aurait dit le vrai droit en ce moment.rappeler vous en 2005 même Alidou OUEDRAOGO A dit que le conseil avait dit le droit).
    c’est simple non les gars !!!! réveillez vous et ne criez pas victoire car comme ont le dit « plusieurs chemins mènent à ROME ».

    premier chemin = revision direct de la constitution de la constitution ( article 37 et autres textes fondamentaux par l’assemblé nationale).difficile en raison du contexte national et internationale

    deuxieme chemin = créer une nouvelle république et mettre les compteurs à zéro.Blaise pourrait légalement se présenter.faisable et peut être moins de risques.....

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 16:14 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Une question à M Dicko. Les pays voisin (Mali, Ghana, Benin) où la limitatiuon du nombre de mandat est respectée, la démocratie est-elle plus vieille ?
    Votre propos est la pire des aberrations qu’on puisse entendre d’un adulte, pire, quand il est lettré et se dit intellectuel.
    Vous faite vraiment la politique du ventre. Votre argument ne vaut que votre gosier.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 16:19, par Skylar En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Si même dans un pays comme CUBA, un Castro est arrivé à la conclusion qu’il était souhaitable de limiter à un maximum de deux périodes consécutives de cinq ans la durée des mandats politiques fondamentaux, c’est pas au Burkina qu’on va nous faire croire que notre démocratie est encore trop jeune pour cela. Qui a peur aujourd’hui d’un changement de régime ? Ce sont ceux qui ont des choses à se reprocher, des choses dont ils craignent de devoir répondre sous un nouveau régime.
    Ces gens là se battront jusqu’au bout pour maintenir le régime actuel en place. Alors il ne faudrait surtout pas que le peuple Burkinabe pense que le changement viendra tout seul. Il va falloir se battre pour l’arracher de force. Tous unis, la victoire est certaine !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 16:58, par Nimael En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Bonjour a tous ! je pense que a l’heure ou nous sommes parvenus, il est grand temps de mettre les interets de l’ensemble de la nation au dessus de nos aspirations egoistes. Aucun individu au Faso n’est plus important que l’ensemble du peuple Burkinabe. Accordons une huminite au president Compaore et on verra qu’il cedera a quelqu’un d’autre. Mais quant a perpetuer indefiniment un systeme qui est suppose etre alterne, non. C’est un grand mensonge que de croire qu’il nya personne au Burkina aujourd’hui pour gerer le pays. Et si le prez trepassait, n’en deplaise a Dieu. Non a la modification de l’article 37. May God watch over Burkina-Faso !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 16:58, par tarbouum En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    que Dieu benisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 17:38, par SEGUEDA En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Le CDP est dans la logique du naufragé.Tous ceux qui pronnent pour la modification de l’article 37 sont les ennemis du futur ex-president du faso(BLAISE COMPAORE)qui aspire peut etre a une sortie honnorable en 2015.Je leur demande d’avoir pitié de lui car eux meme ne sont pas examptes de poursuite judiciaire.A tous les burkinabè,restons mobiliser contre le tripatouillage de la constitution.La patrie ou la mort nous vaincrons !Vivent le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 17:49, par SEGUEDA En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Le CDP est dans la logique du naufragé.Tous ceux qui pronnent pour la modification de l’article 37 sont les ennemis du futur ex-president du faso(BLAISE COMPAORE)qui aspire peut etre a une sortie honnorable en 2015.Je leur demande d’avoir pitié de lui car eux meme ne sont pas examptes de poursuite judiciaire.A tous les burkinabè,restons mobiliser contre le tripatouillage de la constitution.La patrie ou la mort nous vaincrons !Vivent le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 17:55, par parfait En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Au delà de la réaction des représentants de la majorité, il y’a surtout la position du parti au pouvoir, laquelle position est incompréhensible si non surprenante en raison non seulement des récents événements qui ont secoué le pays mais aussi les mouvements dans le monde arabe. La tenue du CCRP que je salue au passage, était le lieu pour le parti au pouvoir de montrer toute sa bonne foi pour la sortie de crise en s’engageant même en faveur du bouclage de l’article 37 comme disposition non révisable. nul besoin d’être politologue pour savoir que cette position pourrait basculer encore le pays des hommes intègres. qu’a cela ne tienne, notre chef de l’Etat devrait prendre ses responsabilités en donnant sa position sur son départ ou non afin de situé tout monde et délié du même coup son parti qui vraisemblablement voit la déroute mais s’obstinerait par fidélité. c’est une question de bon sens, qu’il y’ai quelqu’un au sein même du CDP pour poursuivre le pouvoir n’entachera en rien l’état actuel de l’article 37, ou bien doit - on pensé qu’il n’y a personne d’autre au sein du parti majoritaire à même d’assurer la magistrature suprême ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 18:04, par le bon citoyen En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Bonjour à tous,

    Vous avez compris maintenant pourquoi l’opposition et les OSC ont refusés de participer à cette mascarade ?

    Imaginez qu’on a des politiciens qui raisonnent comme ce Dicko :
    1) Est-ce qu’il y a une crise sociale dont les origines ne sont pas politiques ? La crise est née d’une mauvaise gouvernance qui à un certain moment a oublié le peuple pour un clan.
    2) Quand est ce qu’on dit qu’une démocratie a grandi ? Alors que vous chantez sur tous les toits que le Burkina Faso est un pays démocratique ?

    Je pense que la crise burkinabè ne fait que commencer. Car nos dirigeants n’ont vraiment pas compris l’aspiration de ce peuple.

    Suivez mon regard, La révision de l’article 37 restera dans les points en parking dans le rapport du CCRP et dans les tournées dans les régions, les différents comités ou je ne sais quoi régionale demanderont à ce qu’il soit révisé. Ainsi arrivera sur la table du comité national 2 propositions et devant la situation, le comité nationale n’aura de choix que de soumettre l’article 37 pour un référendum.

    Je vous avais prévenu depuis que le CDP ne préparait pas l’élection présidentielle mais surtout la révision de l’article 37.
    J’ai honte pour mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 18:05, par Fatime En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    J’avoue que j’ai eu froid dans le dos hier en apprenant lors du journal télévisé de 20H que l’article 37 pourrait être soumis à un référendum car il n’y a pas eu de consensus entre les membres du CCRP. Avec une population à majorité analphabète c’est pour faire passer la révision de cet article comme une lettre à la poste. Ils iront chercher nos pauvres parents dans des camions au village pour atteindre leur objectif après leur avoir distribué des T-Shirt ou 1000F par ci par là. Malheureusement nous qui comprenons cette situation et qui écrivons pour manifester notre désapprobation ne sortons jamais pour aller voter. Donc si Blaise a duré au pouvoir et s’il arrivait à se présenter une fois de plus, nous abstentionniste en sommes les premiers responsables.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 18:35 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Il n’y a pas de consensus sur l’article 37. Donc le CCRP ne peut pas enteriner la volonte de reviser cet article. La regle du jeu est claire : Au CCRP les decisions sont prises par consensus. Pas autrement.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 18:37, par Rita En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer dans cette tribune mais le sujet actuel est tel que je m’en voudrais de ne pas me prononcer. En toute honnêteté, le CDP doit se rappeler les différents évènement qu’a connu le BF depuis décembre 1998, suite à l’assassinat de N.Zongo. Le chef de l’Etat lui même a accepté les conclusions des travaux du collège des sages (dant la limitation à deux le nombre de mandats présidentiels). Il faut éviter d’irriter le peuple, on est déjà très pauvres. Il y a d’autres priorités pour ce pays que de vouloir coute que coute défendre l’indéfendable.
    Vous avez des exmple à côté de vous, ça ne marche pas toujours partout. Vous avez l’exemple de Tanja Mamadou du Niger, où est-il ? Il faut respecter le peuple Burkinabé, vous n’allez pas tromper le peuple tout le temps, arrêtez, arrêtez trop, c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 18:55, par Vrai ou Faux ? En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Hééééééé , Burkinabè aussi ; faites pardon un jour !

    Vaut mieux changer l’affaire là, et donner un et uniquedernier mandat à Blaise dèh !

    En accordant ce bonus ,vous lui ferez preuve de reconnaissance pour tout ce qu’il a fait.

    Sachez que,le Burkina Faso fait parti des 100 pays au monde où il fait bon vivre (étude réalisée par Le magazine Newsweek aux Etas-unis )

    Ce classement basé sur les cinq critères suivants de performance : l’éducation, le système de santé, la qualité de vie, le dynamisme économique et l’environnement politique,fait connaitre que le « pays des hommes intègres » est sur la bonne voie.

    Or, si le Burkina sur la voie de l’émergence,pourquoi s’opposer que le "conducteur" poursuive un peu le chemin ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 18:57, par le mythe En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    bonjour a tous.Tout se joue souvent sur des détails ici comme ailleurs.au Faso nul n’est ignorant des réalités du pays,après 24 ans de règne faut-il crier encore ca suffit ?chaque peuple mérite son dirigeant comme disait l’autre mais la génération actuelle ne reconnait pas ce président.changer ou pas changer la n’est pas la question,il nous faut clairement la position de monsieur Compaore lui même.au soir de l’histoire les peuples du Faso auront dit leur mots ;on ne va pas devancer l’iguane dans l’eau.le moment de la vérité est imminent et ca sent l’embrouille ici au Faso.on reste vigilant et tout se passera devant nous dans le calme ou la tempête a la maghrébine.AFFAIRE A SUIVRE...

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 19:00, par Maigz En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    si vous modifiez cet article ! attendez vous toute chose. on n’est pas d’accord !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 19:01 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Et d’ailleurs, le peuple ne reconnaitra pas les conclusions du CCRP. Pour ce qui concerne les affaires du pays en terme de constitution, le tout nouveau Président qui sera élu en 2015 s’en chargera ; vous êtes là juste pour terminer votre manda. Je lance un appel au peuple de ne pas reconnaitre les conclusions du CCRP. ils SE SONT ORGANISER et piller les sous du peuple pour rien. Si jamais ces conclusions sont respectés, bonjour les dégâts au Faso. Si vous voulez savoir qu’ils se foutent du peuple, il n’y a pas même une semaine passé Mr YE Arsène disait qu’ils sont là pour modifier l’art. 37 et permettre à Blaise COMPAORE de se maintenir au pouvoir ; et en un rien de temps revenir pour une chose et son contraire ; le peuple et vous se croisera au tournant.
    Camarades,
    La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 19:46, par anonyme En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Les CDPistes veulent instaurer le chaos au Bf tout comme le FPI l’a fait en CI. Dans tous les cas, c’est eux qui ont des villas et des belles voitures à protéger. Nous, nous n’avons rien. On brûlera ensemble. Mon problème, c’est que lorsque ces gens seront arrêtés, les droits humains les protègeront comme ils l’ont fait pour Tanja.Mais qu’ils se ravisent car, comparaison n’est pas raison. Tanja a eu la chance. moins sûr pour vous. Qui vivra, verra !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 20:29, par OZOBIO En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Comprenez tout ce s’exite pour la revision de cet article. ce sont des qui ne sont convaincus de rien. Un dur à cuir comme Mamadou Koulibali vient de quitter le navire F.P.I. Si Gbagbo était là , ce fait serait inimaginable.N’est ce pas ? Alors démandons tout simplement au Président d’être SAGE.Laissez cet article intact, qui du reste est le plus clair de la Constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 20:57 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Je pense que l’opposition, la societe civile et les membres de la majorite qui sont contre cette revision doivent s’unir avec le peuple pour empecher la tenue d’un referendum. Car avec la corruption et l’analphabetisme en milieu rural le referendum risque d’etre favorable a la revision.
    Et j’appelle deja tous ceux qui peuvent d’une maniere ou d’une autre participer a sanctionner M. Dicko dans sa region lors des prochaines legislatives a se mobiliser. S’il n’est plus depute en 2012, il changera certainement de language avant 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 21:20, par theonlyonedg En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Je pense que le CCRP devrait comprendre que l’étude des reformes qu’il est entrain de faire devrait se faire dans l’intérêt du peuple Burkinabè et non de celui d’un seul homme ou parti politique. A mon humble avis deux mandats sont largement suffisant pour servir son pays et ensuite laisser la place a un autre fils de la nation. Les individus disparaissent plus vite que la nation. Nos hommes politiques devrait commencer à faire de la politique par amour de la nation et de changement constructifs pour la nation entière. Indépendamment du fait qu’on aime ou pas la personne de notre Président Blaise Compaoré, soyons intellectuellement honnête et reconnaissons qu’aussi éclairé qu’il soit, d’autres diront faut ils encore qu’il le soit après deux mandats chaque dirigeant devraient accepter l’alternance. En plus si nos parti politiques avaient vraiment de véritable projets pour la nation ce problème ne se poserait pas car ce mythe de l’homme providence ne subsisterait pas. L’article 37 devrait rester inchangé. Prenons conscience que Le Burkina Faso est a nous tous et puis qu’ a mon avis nous ne sommes pas prêt et nous ne serons jamais prêt à le vendre et a ce partager la recette de façon équitable, alors attelons nous à bien construire cette nation tous ensemble. Avant Le Président Blaise Compaoré notre pays existait et après lui le pays y sera encore. Il pourra toujours servir le Burkina autrement qu’a la tête de la nation, comme tout autre Burkinabè .

    Burkina Faso still the one...

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 21:32, par pythasgob depuis N’DOROLA En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Non et non !plus jamais le CDP n’en parlons pas de la modification de l’article 37 en la faveur de celui qui sera ex-president en 2015.Trop c’est trop,ça suffit !On croyait au repentir de certains au vu de ces derniers evènements,mais comme l’habitute est une seconde nature,certains beni oui oui du CDP viennent de nous prouver qu’ils sont toujours ratachés à leur esprit macheavelique et à leurs agissements diaboliques.Ne mettons pas l’huile sur le feu,le peuple a assez soufert et continu d’en soufrir.Nous en savons plus avec ce qui se passe dans le nord du KENEDOUGOU entre forces de l’ordre et les paysans des communes de N’DOROLA et MOROLABA.Mobilisons-nous pour la paix !Vive la democratie et non au coup d’Etat constitutionnel !la patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 22:50, par BRAk En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Mes chers frères, amis : c’est TRISTE
    UN PRESIDENT A VIE SUR UN PEUPLE DE NOS JOURS EST LA MEME CHOSE QU’UNE CATASTROPHE NATURELLE:TREMBLEMENT DE TERRE, INNONDATION,TSUNAMI, EPIDEMIE ET J’EN PASSE.

    En réailité il faut être honnête:Blaise a bien compris, Burkinabè n’est pas Senegalais, ni Maliens encore moins Ivoiriens.nous nous meritons les presidents à vie, c’est ce qu’on a.

    Une chose est certaine l’article 37 va couler par tous les moins...

    C’est assez TRISTE

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 23:01, par BRAk En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Nobert Zongo disait : Personne ne viendra nous debarasser de nos présidents à vie. Personne !!!!
    Nous sommes avertis

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2011 à 23:14, par sid En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    merci à tous mon peuple sait ce qu’il veut et j’espere que mr Blaise Compaoré lit toutes ces réactions !nous n’avons plus rien à perdre donc de grâce partez dignement sinon le peuple montrera son vrai visage...

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 12:27, par NOUROU En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    JE SUIS UN MILITANT DE LONGUE DATE DU CDP, TRANSFUGE DE L’EX ODP/MT ET BIEN AVANT CELA DE L’UCB, MAIS MA POSITION EST CLAIRE. SI L’ARTICLE 37 EST REVISE, JE DEMISSIONNE DU CDP. CE PARTI QUE J’AIME TANT REGORGE DE CADRES CAPABLES DE MIEUX CONDUIRE LES AFFAIRES DU BURKINA FASO QUE LE SIEUR COMPAORE BLAISE QUI,DU RESTE PEUT AUSSI SERVIR SON PAYS AUTREMENT, S’IL EST SINCERE ET DEMOCRATE, QU’EN ETANT PRESIDENT A VIE.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 13:06, par nakibeuwg-biga En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Franchement, est ce qu’on avait besoin de créer ce machin appelé ccrp et de réunir ces 68 pieds nickelés pour arriver à cette conclusion triviale : pas de consensus sur l’article 37.

    Quel consensus , cherchait -on ? Au départ, tout le monde connaissait la position de tout le monde.

    La vérité, en réalité est ailleurs : après le ccrp, on ira aux régions. labas aussi , on connait déjà les résultats mais on va y aller quand même. Après les régionales, on ira aux nationales qui ne changeront rien aux positions des uns et des autres. Après que faut -il faire ? la réponse est claire : le referendum pour départager les deux positions. les résultats du referendum, on les connait aussi mais on va le faire quand même : 80% de oui contre 20% de non.
    éLa messe est dite, le peuple souverain a décide que Blaise, l’enfant chéri béni des dieux, reste au pouvoir.

    Ne pouvait -on pas nous épargner de tout ce cirque et aller tout de go au but. Cela aurait eu au moins le mérite de nous faire économiser du temps et de l’argent.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 18:46, par nakibeuwg-biga En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    ça y est est ! ceux qui ont participé au ccrp se sont fait avoir. : pas de consensus sur l’article 37. Mais c’est exactement de ça que voulait le CDP et Blaise. Ils l’ont de toute façon exprimé depuis belle lurette : "nous ne passerons pas en force, le peuple sera le seul arbitre.." ont -ils claironnés avant la tenue du CCRP

    La stratégie était double :

    Premièrement :Blaise et son CDP savent que l’occident ne cautionnera pas une modification de l’article 37, mais ils savent aussi que ces occidents se taisent lorsque les choses sont faites dans les règles de l’art. Et en la matière que ya t-il de mieux que le peuple. Que pourraient encore dire Zarkho ou même Obama face à la volonté du peuple souverain du Burkina exprimé à travers un referendum ou des observateurs internationaux auront attesté de son bon déroulement ? Rien.

    Deuxièmement : se faire accompagner dans cette aventure par tout le monde. En effet, en participant au CCRP, les partis politiques, la société civile, les religieux et les coutumiers sont désormais obligés de participer au reste du processus et le reste du processus ce sont les régionales, les nationales et au finish le referendum. Impossible de se débiner. Il faut rester solidaire et finir le travail qu’on a commencé ensemble.

    Vous verrez, ça sera inscrit dans leur rapport que les sujets qui n’ont pas trouvés de consensus seront renvoyés à l’étape suivante et ainsi de suite.

    Et dire que des gens chevronnés comme les Hermann et les Zoubga n’ont pas vu ce piège. Mais, je pense qu’ils ont du comprendre la chose comme ça, mais eux aussi ils avaient leur petite stratégie : participer au CCRP et s’opposer à la révision de l’article 37 tout en sachant que son sort sera réglé plus tard. Du coup, ils tirent leur marron du feu vis à vis de la majorité des burkinabé, surtout les intellectuels, qui sont contre la révision de l’article 37 tout en faisant plaisir à leurs amis du CDP (Newton Ahmed de l’événement ne croyait pas si bien dire en ecrivant que le CCRP était une palabre entre amis). Il pourront dire plus tard : " vous voyez, nous avons participé au ccrp mais nous avons refusé la modification de l’article 37, maintenait ce n’est plus de notre faute si on le modifie par le referendum".

    La plus part des participants au ccrp tiendront se langage, mais je pari que bon nombre d’entre eux, sinon eux tous, battront campagne discrètement pour le oui.

    c’est ça la real politique au Burkina Faso. pauvre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2011 à 17:21, par Devoir citoyen En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    Ne vous decouragez pas si vite en disant que l’article 37 passera au referendum et c’est le peuple qui aurait decide. Souvenez vous que c’est ce meme peuple qui a vote Blaise a a plus de 80% et pourtant c’est lui encore qui lui a fait fuir le Kosyam 6mois apres son investiture. Souvenez vous aussi de Tandja qui a fait passer sa pilule par referendum au Niger et apres les bidas lui ont regle les comptes. Bref, Blaise lui meme sait qu’il ne peut pas rester a vie sur ce trone mais je le comprend il ne sait pas ou aller apres. Je le conseille de s’attacher avec une ONG VOISINS DU MONDE, ou a UNHCR on pourra lui trouver une place au monde. Le burkina appartient au burkinabe, pas un a individu ou un parti, trop c’est trop et on est fatigue de cette politique monarchique et pourrie qui ne nous offre pas de perspective d’avenir. S’il y a crise sociale surtout structurelle c’est qu’il y a mauvaise gouvernance structurelle, alors il faut un changement surtout d’une equipe perdante. BLAISE, SI TU JOUE AU TETU, LA RUE VA S’OCCUPER DE TOI. MALHEUR A CEUX QUI BAILLONNENT LE PEUPLE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2011 à 18:48 En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    je suis déçu en tant que jeune de voir le visage hideux de certains politiques de mon pays.D’abord, la carence notoire et avilissante de leur conception de la politique. Ils n’ont aucun idéal pour leur peuple, leur jeunesse, leur gente féminine...Monsieur Dicko est une déception pour la politique dans ce pays et il n’est pas seul. Vous verrez des députés du CDP très courageux en aparté mais incapables de s’assumer politiquement quand eux-mêmes se voient tancer par la base qu’ils prétendent représenter.C’est decevant de voir des gens qui ont fait l’université à Leningrad en Russie,à Ouaga, qui ont été opposants fieffés avant de se gaver, qui sont des docteurs en tout ce qu’il ya de possible d’être docteur qui sont incapables d’inscrire le CDP au delà de leur propre personne.Le CDP doit survivre à vous mesdames et messieurs les caciques.Ensuite, ces mêmes politiques ne font absolument rien pour préparer une relève crédible, formée et bien structurée comme on le voit partout ailleurs. C’est dommage que des gens croient en ce dicko.Enfin, je dirais que l’article 37 va même provoquer en interne au sein du CDP des remous qu’on tentera certainement d’ettouffer mais ça va éclater....

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2016 à 09:29, par yabre martine En réponse à : Le CCRP et la révision de l’article 37 : Les pro et les anti se sont neutralisés

    L’histoire et le temps donnent tjours raisons aux personnes patientes

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés