Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

Accueil > Actualités > Portraits • • mardi 16 mars 2010 à 13h07min

Rémis Dandjinou

‘’Porter une information’’, c’est la définition que le Directeur Général Adjoint de la télévision Canal3 a du journalisme. Rémis Dandjinou exerce ce métier depuis 20 ans ; d’abord en radio et aujourd’hui à la télévision. Il est aussi connu par beaucoup de jeunes pour avoir été un “bon“ enseignant d’histoire et de géographie. Aujourd’hui il délaisse l’histoire pour l’actualité, même si selon lui, un bon journaliste se doit d’avoir de bonnes bases historiques.

“Emissions sur l’actualité brulante“, voici la spécialité de Rémis Fulgance Dandjinou à Canal3. Il a d’abord animé l’émission « ça nous intéresse », ensuite “Le débat“ qui réunissait différents éditorialistes chaque semaine et enfin “Appels sur infos“, une émission qui connait une bonne audience si l’on en juge par le nombre d’appels téléphoniques reçus des téléspectateurs. Rémis Dandjinou est donc un féru de l’actualité. Toujours des journaux à portée de main, la télévision dans son bureau est toujours en marche et la connexion internet ne fait presque jamais défaut. Le journalisme lui est une vraie passion, qui est née depuis 1990.

C’est au bas de l’échelle qu’il débutera dans le métier. Rémis Fulgance Dandjinou a commencé en tant que pigiste à la radio Canal Arc-en-ciel. Il animait aussi certaines émissions sur ladite FM, ainsi que sur la Radio Nationale. Aujourd’hui il en rit en nous disant : “Je n’ose pas vous dire combien je touchais comme pige“. Déjà à cette époque, Rémis Dandjinou se fera remarquer par son éloquence, et sa culture qui sans doute lui vient de sa grande passion pour la lecture. C’est ainsi que déjà à cette époque les promoteurs de Radio Pulsar vont s’intéresser à lui.

Echelon supérieur donc pour remis Dandjinou en 1995, quand il fut appelé à Radio Pulsar ; là il devint le rédacteur en chef et animateur également. Il y restera jusqu’en 2002 ; année d’ouverture de la télévision Canal3.
Il faut croire que la télévision est jalouse, parce que Rémis Dandjinou arrêtera net la radio, mais aussi sa carrière d’enseignant d’histoire et de géographie qu’il avait entamée depuis 1993. Approché par Koen Ros, le Directeur Général de canal3 et Ouédraogo Nabi Souleymane (ONS), Rémis Dandjinou prendra la tête de la rédaction de Canal3 ; il est donc là dès les premières heures de la première télévision privée du Burkina.

L’assurance de la réussite, voici ce qui caractérise le Directeur Général Adjoint de Canal3. Aujourd’hui il a de l’assurance dans ce qu’il fait, dans ses prises de décisions et de position. Il est également obstiné et pertinent dans ses entretiens, dans ses émissions. Le face-à-face des journalistes avec le président du Faso Blaise Compaoré qui s’est déroulé en septembre 2007, a fini de lui forger une réputation de dur pour certains. L’on se souvient qu’il a été des trois journalistes invités, à savoir Pascal Yemboini Thombiano, Alpha Barry et lui-même, celui qui a le plus posé les questions qui dérangent, mettant même le président dans l’embarras.

“Je pense que l’on aurait pu mieux faire“, voici l’analyse qu’il en fait lui-même aujourd’hui ; Rémis Dandjinou, estime que les journalistes qu’ils étaient, auraient pu mieux préparer l’entretien afin d’amener le président à répondre à certaines des questions qu’il a éludées ; par ailleurs il estime que le journaliste n’a pas à craindre de poser les questions qui le taraudent, même s’il est en face d’un président ; n’est-ce d’ailleurs pas celui qui a le plus de compte à rendre au peuple ?

“Un espoir déçu“, c’est ce que beaucoup de burkinabè ont ressenti par après à l’égard de Rémis Dandjinou. Après ce débat, certains s’attendaient à le voir prendre position de façon ferme, lors de certains évènements, de devenir le journaliste qui ose parler, qui ose mettre à l’index, même le président mais cet espoir a été déçu. Il faut dire que Rémis Dandjinou est quelqu’un de très conciliant ; il se dit “très respectueux des institutions“ ; cela n’est pas du reste étonnant, vu qu’il a été élevé dans le respect des valeurs traditionnelles africaines.

“Le respect des aînés“, c’est l’une des valeurs fondamentales que son père béninois lui a inculqué. Remis Dandjinou est venu au monde et a grandi dans la ville de Bobo Dioulasso au milieu de ses sept frères et sœurs. Il fréquentera l’école maternelle française, puis le collège de Tounouma ou il obtiendra son BEPC. C’est au Lycée Ouezzin Coulibaly qu’il obtiendra son baccalauréat série B en 1986. La question de sa nationalité ne se pose même pas selon lui. Rémis Dandjinou a beau avoir un père béninois et une mère togolaise, il est burkinabè et fier de l’être. Il n’a d’ailleurs jamais été question pour lui d’avoir une autre nationalité. “Mon village est Bobo Dioulasso“, dit-il parfois avec le sourire.

Rémis Dandjinou est marié et père de deux enfants. Il aime les sorties en boîte de nuit avec les amis mais aussi la lecture. “Au collège, je lisais un roman, “SAS“ en deux heures de temps“, nous confie t-il. Cela lui a été d’une grande aide dans le département d’histoire qu’il fréquentera plus tard pour en sortir avec sa maîtrise en 1990.

Soutenir sa thèse d’histoire c’est l’un des projets personnels qui lui tient à cœur aujourd’hui. Rémis Dandjinou envisage très sérieusement de reprendre l’enseignement. Du coté de Canal3 également, les projets ne manquent pas ; le Directeur Général Adjoint et par ailleurs Directeur Commercial de Canal3 est tourné vers l’expansion de la télévision sur le territoire national ; après Ouagadougou et Bobo Dioulasso, d’autres grandes villes, telle Ouahigouya, Koudougou et autres devraient dans l’avenir devrait recevoir les programmes de la chaîne Canal3.

La moitié d’une vie dans le journalisme et 40 années passées font que Rémis Dandjinou peut être considéré comme un grand nom du journalisme burkinabè. Il regrette seulement que les jeunes journalistes ne prennent pas le temps de se cultiver, de travailler leur connaissance du monde et même de l’histoire du Burkina. Le DGA de Canal 3 déplore le fait que ce soit les jeunes journalistes qui sont les stars des médias alors que ce sont les vieux d’un certain âge, qui ont accumulé connaissance, expérience, mais aussi qui ont suivi le déroulement de telle ou telle histoire qui devraient l’être. Malheureusement conclura-t-il, nous envoyons top souvent nos vieux journalistes à la retraite. Espérons donc que dans 10 ans encore l’on puisse toujours compter Rémis Dandjinou au titre des journalistes actifs et productifs du Burkina.

Hermann Nazé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 mars 2010 à 13:14, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    DJANGUINOU, Salutations de Kôrô Yamyélé. Toi tu es bon mon frère. J’aime des gens comme toi.

    Je t’ai déjà vu au carrefour Route de Fada-Saaba, et tu grouillais pour remonter vers la ville. J’espère que tu ne venais pas de Saaba où les gens vont manger du chien et de l’âne chaque jour de marché ??!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2010 à 13:49 En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Yamyélé, tu es hors sujet

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2010 à 16:03, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

      Ah bon ?? Mr le correcteur ?? Et pourquoi j’apprécie DJANGUINOU alors ???

      Quel sujet as-tu donné à traiter ???

      J’espère au moins que tu n’étais pas dans ’’les vapeurs’’ de dolo (mélangé au Patassi ou Pastis frelaté) au moment où tu t’adressais à moi ?!

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2010 à 17:24 En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    "Au collège, je lisais un roman, “SAS“ en deux heures de temps“, nous confie t-il."

    Difficile à croire !! On imagine que c’est une image pour dire qu’il lisait beaucoup...

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2010 à 20:57 En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

      Je crois qu’ il dit ca pour rigoler. Sinon ce sera le plus mauvais lecteur que la terre ait produite. Vous skimmez ou tu scannez ? On ne skimme pas un sos on le scanne au mieux. Mais ton parcours nous inspire. Tu as raison de faire molo avec Blaise mais c’est pas parce que tes parents t’ ont eduquer a respecter les aines. Ca ne tient pas la route. L’ auto- censure, ouias. Sinon quel journaliste n’a pas tete eduque a respecter les aines ? Vous en connaissez ? Si c’est ca, comme le president a des chances d’etre l’ aine de la plupart des journalistes surtout avec cette modification imminente de la’ Article qu’ on ne cite plus, bonjour donc la langue de bois chez nos journalistes.
      Bonne chance dans votre carriere, Remis. On s’en fout que votre pere soit benoinois et que votre mere soit Togolaise. Ca c,est leur affaire. Vous etes ne a Bobo- Dioulasso et vous etes peut- etre meme plus voltaique, plus burkinabe que certains qui disent que etre burkinabe ’ ca se merite. Je ne sais pas ce qu’ il faut faire pour meriter ce qu’ on a deja en naissant. Des bidules. Quant a celui qui a attaque le Koro Yamyele, il faut faire gaffe. on ne peut meme plus rire ou quoi ? tu as eu la reponse avec le Koro. Tu sais , lui si tu le cherches, tu le trouves. Vive le Koro Yamyele. Pour etre hors sujet il faut d’abord qu’ il y ait un sujet.

      Auf wieder sehen

      Le Petit frere de Yamyele depuis Francfort, Allemagne

      Répondre à ce message

    • Le 30 mars 2010 à 04:24, par Sié Offi SOME En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

      SAS en deux heures ? bien sur, il exagère un peu mais c’est une série de lecture facile pour environ 250 pages. pour les mordus de la lecture, c’est correct

      SOS un autre dévoreur de bouquins

      Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2010 à 20:05, par LPT En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Le seul journaliste-télé le plus percutant au Faso. Continue ta mission que tu as commencé sur Radio Pulsar. Je reste convaincu que tu est harcelé de gauche à droite par ceux que tout le monde sait afin que tu cède à la gomboïde. Même si tu recevais le plus beau présent du monde, je vais t’implorer de continuer à faire ton boulot en ton âme et conscience comme tu l’a toujours fait sans faiblir. Le peuple te sera un jour reconnaisssant.Reste toujours mordant pour que triomphe toujours la vérité.

    Pourqoi tu n’anime plus l’émission le Débat sur CANAL3 ? Sache que la qualité a bien pris un coup après ton départ. c’est le cas également après ton départ de Radio pulsar : on a toujours soif de tes analyses critiques sur cette radio.
    J’apprécie également tes analyses ou commentaires faits
    au cours des Journaux télévisés. Continue de nous éclairer...
    Félicitation à toi car tu as contribué à éveiller la conscience de mes frères au Faso notamment à ouaga. Et du courage pour la suite de ta carrière

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2010 à 21:57, par Ancienne du Bambata En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Moi je le crois, car j’en faisais de meme..et je le fais toujours. Il faut etre passione de lecture pour le faire...bref...Monsieur Dandinou fut mon professeur d’hist-Geo au Bambata en 2002, classe de Tle A. C’est un monsieur que je respecte beaucoup et j’aimais sa maniere d’enseigner. On echangeait...il developait notre capacite de critiquer, d’analyser...chez lui, c’etait pas la didactic...Mes respectes, Monsieur Dandjinou,

    Une de vos anciennes eleves

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2010 à 22:50, par Traps’ En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Fonces mon gar , le bout du tunel se trouve juste a quelque petits millimetres.
    Bon sanse a toi.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2010 à 23:29 En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Mr.Kôrô...,vous etes hors sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2010 à 11:10 En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Bonjour,
    ancienne du Lycée Bambata et ayant eu Monsieur Dandjinou comme professeur,je puis vous assurer que c’était (c’est)un excellent professeur.On sentait qu’il n’était pas dans l’enseignement parce qu’il avait faim.Il aimait son travail et était très respecteux envers les élèves(mais quand un élève déconnait aussi, il se chargeait de le ramener à l’ordre avec classe !!!!).
    Bonne continuation Monsieur !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2010 à 15:06, par sako En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Monsieur Dandjinou, je vous souhaite d’avoir le courage de continuer à être ce que vous êtes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2010 à 20:57, par sami En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    puisse DIEU toujours vous acompgner.je suggère que souvent vous soyez aussi nl’invité du debat.je etes tellement pertinent dans vos anazlyses que je ne manque aucune de vos emissions(à condition que la sonavilaine ne fasse pas comme toujours).courage

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2010 à 11:40, par Océ En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Mr Rémis, vous êtes un très bon journaliste et un bon professeur. vous avez enseigné ma grande soeur et mon pétit frere au Bambata et ils n’ont jamais cessé de dire du bien de vous. Moi, je n’ai pas eu cette chance car étant au Lavigerie mais je ne rate aucune de vos émissions sur la télé qui nous ressemble. Bon vent à vous et beaucoup de courage pour tout ce que vous entreprendrez dans la vie. Je vous demande de revenir à l’enseignement tout en conciliant votre temps de télé pour apporter votre connaissance à mes petits freres qui sont toujours sur les bancs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2010 à 10:23, par Miss BANCE En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Je dis bravo à chef Rémis c’est comme ça qu’on l’appelle à la télé, il fut mon patron. C’est la star de Canal3, je le respecte énormément parce qu’il ne met jamais une barrière entre les employés et le chef qu’il est.En un mot il est modeste. Il a une très bonne femme que je salue au passage.
    Je lui souhaite longue vie et beaucoup de succès pour la suite.

    Répondre à ce message

    • Le 23 mars 2010 à 18:12, par Sigry En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

      Félicitation M. Dandjinou pour votre courage et la pertinence de vos analyses.
      Mais à vous entendre souvent on a l’impression que vous êtes influencé par moment ou alors il vous arrive de vouloir quitter votre ligne de caractère qui est le courage.

      Je fais allusion à votre émission du lundi 15 avec pour inviter Newtone Hamed Barry, au cours de laquelle émission vous demandiez aux intervenants de ne pas transformer votre plateau en un plateau anti-Blaise Compaoré.

      Je vous prie de maintenir le cap car de telles critiques contribuent à donner de la qualité votre émission et surtout permettent au pouvoir de se rendre compte de son impopularité.
      Je sais que ce n’est pas facile, mais sachez que vous avez le soutien des Burkinabé conscients.

      Bon vent

      Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2010 à 13:16, par Dayi En réponse à : Rémy Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    j’ai eu la chance de connaître Rémy tout petit à bobo car nous étions voisins au quartier cikasso-cira. jusqu’à présent je reste marqué par l’image que donnait ses parents qui nous émerveillaient par leur ardeur au travail. Son père (paix à son âme) était un grand couturier. Je peux témoigner que Remi à été éduqué dans des conditions de respect des valeurs traditionnelles couplées d’une éducation que nos yeux d’enfants jugeaient par trop occidentale. Mais même si Rémy fréquentait l’école des petits blancs de bobo, on se retrouvaient tout les soirs pour taper du ballon dans la poussière de notre ruelle. Son succès ainsi que celui de ses frère et soeurs dans tous les domaines qu’ils abordent ne me surprend guère. Bon vent Rémy !

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2010 à 19:38, par Séraphin Simboro En réponse à : Rémis Dandjinou : le journaliste historien de CANAL 3

    Salut Rémi,
    C’est par hasard que je suis tombé sur ces écrits, cette photo de toi et je me souviens....
    Collège de Tounouma Garcons, oui ce fût labas que nous avions fréquenté ensembles...
    Séraphin Simboro, te souviens-tu ?
    Et puis, à l’Université de Ouagadougou, moi j’étais en Géo avec comme Ami 1 certain Yamyélé, il me semble aue ce soit le même qui te répond de temps en temps. Yamson, comment vas-tu ? J’ai perdu de tes traces depuis....
    Je suis au Centre de Recherche en Santé de Nouna.
    De passage actuellement en Allemagne, je suis à l’Institut d’hygiène Tropicale de Heidelberg. Mais bientôt je retourne au pays, la semaine prochaine.
    Alors s’il s’agit bien de vous deux, voudriez-vous me contacter à "sjrsimboro@yahoo.fr"
    Ciaooooo !!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés