Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Obsèques du maire de Thyou

Accueil > Actualités > Nécrologie • • vendredi 6 octobre 2006 à 07h56min

Décédé le 27 septembre en France, le maire de la commune rurale de Thyou dans le Boulkiemdé a été inhumé ce jeudi 4 octobre dans sa commune natale.

C’est un monde « fou » qui a accompagné le regretté Koudyamba Roland Kaboré de Ouagadougou à Thyou avant de le porter en terre dans sa cour en présence de nombreuses personnalités dont entre autres le président de l’Assemblée nationale, des membres du gouvernement, du gouverneur de la région du Centre-Ouest, de la grande famille des maires du Burkina conduite par leur président Simon Compaoré.

Le cérémonial d’enterrement du maire Koudyamba Roland Kaboré a été ponctué par plusieurs oraisons funèbres. Des oraisons funèbres au cours desquelles les différents intervenants ont tenté de retracer la vie du maire défunt avant de lui rendre un dernier hommage.

Le porte-parole du conseil municipal de Thyou, M. Wendé Issa Gandèma, les larmes aux yeux, a dans une forte émotion rappelé les nombreuses actions du disparu en faveur du développement de la commune de Thyou depuis plus d’une décennie bien avant qu’il ne soit élu maire. De nombreuses infrastructures socio-sanitaires et économiques ont été réalisées grâce à ses efforts personnels.

Selon M. Gandèma, l’investiture de Koudyamba Roland Kaboré le 15 juillet dernier n’est qu’un acte démocratique de toute la population de Thyou qui l’autorisait à poursuivre ses nombreuses actions en faveur du développement de sa commune. Après avoir fini d’élaborer le projet de programme de développement de la jeune commune rurale de Thyou dont il était le premier maire, il ne verra pas son adoption encore moins son exécution.

A la suite du représentant du conseil municipal, ce fut ceux de ses collègues administrateurs des services de santé à travers le DG de l’Hôpital de l’amitié de Koudougou Assan Barry, de l’Association des municipalités du Burkina (AMB) par la voix du maire de Réo, de la section CDP du Boulkiemdé, M. Théophile Zongo et enfin de l’administration représentée par le secrétaire général de la province du Boulkiemdé Mohamed Michara qui se sont succédé pour rendre hommage à Koudyamba Roland Kaboré dont les qualités professionnelles et son engagement politique ont été soulignés avec insistance par tous les intervenants.

Le défunt maire a eu un parcours professionnel réussi qui a débuté en 1971 après sa sortie de l’ENSP de Koudougou comme infirmier.

Par la suite, il obtient un BAC-D en 1977 et s’inscrit à l’Université de Ouagadougou et suit également des cours par correspondances qui lui permettent d’obtenir plusieurs diplômes universitaires dont un DUT option gestion et commerce, une maîtrise en sciences économiques option gestion et administration des entreprises, une maîtrise en sciences option administration des services de santé obtenue au Canada...

Après un tel parcours universitaire, il se verra confier des postes de responsabilité en tant que directeur général du Centre hospitalier régional de Ouahigouya de 1986 à 1989, DAAF du ministère de la Santé de 1989 à 1995, directeur du projet de développement santé et nutrition (PDSN) de 1995 à 2001.

En 2003, il sera fait chevalier de l’Ordre national après 34 années de bons et loyaux services rendus à la Nation entière et fait valoir ses droits à la retraite. Le maire Koudyamba Roland Kaboré laisse derrière lui, une veuve, quatre enfants ainsi que la population de la jeune commune rurale de Thyou inconsolables.

Il a été décoré à titre posthume de la médaille d’Honneur des collectivités territoriales par le gouverneur de la région du Centre-Ouest au nom du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

François KABORE

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de Mme SAWADOGO née KONE Alizata Léa : Remerciements et programme des messes
In memoria : Dr Valère Dieudonné SOME
Décès du Colonel-Major Alain DABIRE : Remerciements et faire part
In memoria : Professeur, El Hadj Ali LANKOANDE
Décès de Yvonne AUBERT YAGUIBOU : Programme des obsèques
Décès de Mme SAM née BONKOUNGOU Raguénénaaba Madeleine : Remerciements
Décès de TOE LEBO GABRIEL dit CHEF DU FASO : Faire part
Décès de Madame OUÉDRAOGO née SAWADOGO Koudoupoko Catherine : Remerciements et faire part
Décès du Colonel à la retraite, Barthélémy KOMBASRE : Remerciements
Décès de Jean Nabalma : Remerciements
Décès de Mme SAWADOGO née KONE Alizèta Léa : Faire part
Décès de Mme SAM née BONKOUNGOU Raguenenaaba Madeleine : Faire part
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés