Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Ablassé Achille Nana, commissaire de police à Haïti

Accueil > Actualités > Portraits • • lundi 23 janvier 2006 à 08h33min

Achille Nana

Le Burkina Faso a envoyé un contingent de quelque 80 policiers pour participer à la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTHA). Parmi eux, le commissaire Ablassé Achille NANA qui nous parle ici de leurs conditions de vie à plus de dix mille kilomètre de la patrie.

Lefaso.net : A quoi ressemble au fait Haïti et de quoi vivent les Haïtiens ?

A.N : Haiti ressemble sur le plan des hommes à ceux de notre Pays. Pour le couvert végétal, il est déboisé, à l’image de notre pays.

Vous arrive-t-il de rencontrer d’autres Burkinabè dans cette contrée si éloignée de la nôtre ?

A.N : Effectivement nous sommes éloignés d’environ dix mille kilomètres de notre pays. La distance fait donc qu’on ne rencontre pas de Burkinabè aventuriers dans ce pays. Les seuls Burkinabè qui y sont, travaillent pour des organisions internationales et se comptent sur le bout des doigts, exclusion faite des 86 éléments de la police civile burkinabè de la MINUSTAH.

Comment célèbre-t-on les fêtes de fin d’année à Haïti ?

A.N : Les fêtes de fin d’année sont célébrées avec beaucoup de faste. Certains endroits tels que les magasins sont féeriques avec des guirlandes lumineuses jusqu’à la cime des arbres. A la saint Sylvestre nous avons assisté de chez-nous, à des lancers de feux d’artifice provenant de domiciles d’Haïtiens qui faisaient la fête.

Les Haïtiens connaissent-ils l’Afrique en général et le Burkina en particulier ?

A.N : Les Haitiens connaissent l’Afrique, surtout le Cameroun, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Ghana, et bien d’autres pays, à cause du football. Ils ne connaissent pas beaucoup le Burkina. Nombre d’entre eux ont découvert notre pays grâce à la dernière conférence de la francophonie qui s’est déroulée à Ouagdougou et le président qu’ils admirent.

Y-a-il des représentations diplomatiques africaines à Haïti ?

A.N : Il y a des représentations diplomatiques africaines à Haiti, mais je ne les connais pas. Ce qui est sûr, le Burkina Faso n’a pas de représentation diplomatique ici.

La vie est-elle aussi dure à Haïti qu’elle l’est au Burkina ?

A.N : Haiti est un pays où on peut tout trouver par conséquent la dureté de la vie est relative

Arrivez-vous à suivre l’actualité au Burkina ?...

A.N : Affirmatif ! Comme on le dit dans un certain langage approprié. Grâce au site Lefaso.net nous recevons beaucoup d’informations. D’ailleurs, nous profitons pour remercier les initiateurs et les animateurs.

Toute subjectivité mise à part, où irait votre préférence si vous deviez choisir entre vivre au Burkina et vivre à Haïti ?

Un orchestre de chez nous chantait dans le temps à l’intention de la diaspora (Ba yiir yaa noogo !!!). Je reprends la chanson pour vous dire que quoiqu’il arrive nous restons attachés à la terre natale et nous y retournerons.

Comment dit-on Bonne et heureuse année en Créole ?

Actuellement certains parmi nous parlent assez bien le créole. Pour dire (Bonne et Heureuse année) cela s’écrit Bòn Fèt Bòn Ane et se prononce un peu comme en français.

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE ET BON COURAGE A TOUS LES COMPATRIOTES.

Interview réalisée par Samuel Kiendrébéogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 janvier 2006 à 22:28, par Maître Paul Kéré, Avocat à Nancy En réponse à : > Ablassé Achille Nana, commissaire de police à Haïti

    Bonsoir mon commissaire,

    Vous n’avez pas insisté sur le rôle des femmes dans ce contingent de policiers alors qu’il compte parmi les effectifs, une certaine Noélie COMPAORE, première femme commissaire de police au Burkina Faso et qui a le tort d’être "ma femme" Est-ce que je la mérite ?
    Du moins c’est l’épouse de mon frère, donc, ma belle-soeur. Mais ne dit-on pas qu’il faut commencer à faire la "courtisanerie" de la femme avant la mort de son mari... pour devancer tous les autres frères prétendants ? rire, rire et mort de rire !!!.
    Pour être plus sérieux, je vous souhaite beaucoup de courage dans ce que vous accomplissez en faveur de la paix dans ce pays. Gros bisous à Noélie et Bien à tout le contingent. Paul Kéré, Avocat à Nancy.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés